Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
758 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
704 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4173 Justes de France
920 résistants juifs
11442 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1269 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Ain

Région :
Auvergne-Rhône-Alpes
Département :
Ain

Préfets :
Alexandre Angeli
(1940 - 1944) Alexandre Benoît Joseph Angeli, Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1893-1962)
Charles Donati
(1941 - 1943) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (né en 1891)
Alfred Hontebeyrie
(1941 - 1941) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1895-1969)
(07/1943 - 30/12/1943) Jean François Quenette, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie), révoqué par Vichy et recherché par la Gestapo pour son activité de résistant (1903-1971).
Georges Bernard
(1944 - 1944) Georges Albert Maurice Bernard, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1890 - 1953)
(24/01/1944 - 05/1944) Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire). Résistant, dénoncé par la Milice, il est arrêté par la Gestapo et déporté à Neuengamme (1899-1945).
André Boutemy
(1944 - 1944) Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1905-1959)
Jean Bouhey
(Mars 1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1898-1963)
Yves Farge
(1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1899-1953)
Jean Mairey
(1945 - 1946) Jean Marie Albert Mairey, Commissaire régional de la République par intérim de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1907-1982)

À lire, à voir…

Guy Sanglerat Guy Sanglerat
Parcours d'un étudiant dans la Résistance. De Lyon à Annecy

ACHETER EN LIGNE

Yves Martin Yves Martin
La Formation des maquis de l’Ain. Décembre 1942-février 1944

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Rolande Causse Rolande Causse
Les enfants d'Izieu

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Nicolas Andry Nicolas Andry
Objectif Lyon

ACHETER EN LIGNE

André Besson André Besson
Clandestins de la Liberté. Ligne de démarcation et frontière suisse. 1940-1944.

ACHETER EN LIGNE

Pierre-Jérôme Biscarat Pierre-Jérôme Biscarat
Dans la tourmente de la Shoah - Les enfants d'Izieu

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Robert Serre Robert Serre
Vincent Giraudier
Hervé Mauran
Jean Sauvageon
Des indésirables

 

Stéphane Simonnet Stéphane Simonnet
Atlas de la libération de la France : 6 juin 1944 - 8 mai 1945

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Les orphelins de la Shoah - Les maisons de l'espoir (1944-1960)

ACHETER EN LIGNE

Henriette Asséo Henriette Asséo
Les Tsiganes. Une destinée européenne

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Les Résistances juives pendant l'occupation

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Pierre-Jérôme Biscarat Pierre-Jérôme Biscarat
Les enfants d'Izieu - 6 avril 1944, un crime contre l'humanité

ACHETER EN LIGNE

Jean-William Dereymez Jean-William Dereymez
Le refuge et le piège : Les Juifs dans les Alpes : 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

Bruno Doucey Bruno Doucey
Si tu parles, Marianne

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Charles Couard Charles Couard
Combattants de l'ombre dans l'Ain

ACHETER EN LIGNE

Pierre Copernik Pierre Copernik
Abcdaire de la résistance

ACHETER EN LIGNE

Rolande Causse Rolande Causse
Les enfants d'Izieu - CD audio

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Catherine Chaine Catherine Chaine
Le voyage sans retour des enfants d'Izieu

ACHETER EN LIGNE

Roger Lefèvre Roger Lefèvre
Souvenirs de maquisards de l'Ain

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
En souvenir de Georgy - Lettres de la maison d'Izieu, 1935-1944

ACHETER EN LIGNE

Sabine Zlatin Sabine Zlatin
Mémoires de la "dame d'Izieu"

ACHETER EN LIGNE

Cédric Gruat Cédric Gruat
Cécile Leblanc
Amis des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Gilles Lévy Gilles Lévy
L'Auvergne des années noires 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Marie-Christine Hubert Marie-Christine Hubert
Emmanuel Filhol
Les Tsiganes en France - Un sort à part (1939-1946)

ACHETER EN LIGNE

 Fondation pour la Mémoire de la Déportation Fondation pour la Mémoire de la Déportation
Livre-Mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945 - 4 volumes

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945

ACHETER EN LIGNE

Henri Romans-Petit Henri Romans-Petit
Les obstinés

 

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Rolande Causse Rolande Causse
Les enfants d'Izieu. Au malheur de mes onze ans

ACHETER EN LIGNE

 Collectif Collectif
Jean-Pierre Guéno
Paroles d'étoiles - Mémoire d'enfants cachés (1939-1945)

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Le sauvetage des enfants juifs pendant l'Occupation, dans les maisons de l'OSE 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Frida Wattenberg
Jean Brauman
Organisation juive de combat : Résistance-sauvetage. France 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

 AACCE AACCE
Les Juifs ont résisté en France (1940-1945)

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Als ich in Auschwitz war - Bericht eines Überlebenden (Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945 ; en langue allemande)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Hauteville-Lompnès en 1939-1945

Texte pour ecartement lateral
Code postal : Hauteville-Lompnès 01110
cf. Lacoux - Longecombe - Hauteville - Lompnès
Sous-préfecture : Belley
- Ain
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Hauteville-Lompnes en 1939-1945
Hauteville-Lompnès
source photo : Jejecam
crédit photo : D.R.

Voir l'histoire du département de l'Ain
Histoire
Hauteville-Lompnès est une commune française située dans le département de l'Ain.

Elle résulte de la fusion des communes d'Hauteville et de Lompnès en 1942, puis d'une seconde fusion qui englobe les communes rurales de Lacoux et Longecombe en 1964.

01/05/2009

[Compléter l'article]

La drôle de guerre et l'occupation

Dans les années 30, de nombreuses familles de juifs polonais fuyant les persécutions nazies arrivent à Hauteville.
A cette époque, Hauteville et Lompnes sont deux villages distincts ; ils seront réunis en 1942.

Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
520 000 français sont évacués des zones frontalières comprises entre la ligne Maginot et l’Allemagne.
L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas le 10 mai 1940.

Le 14 juin 1940, les troupes allemandes défilent à Paris, sur les Champs-Elysées.

Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice. Les Allemands mettent en place toute une série de mesures pour limiter sur le territoire la circulation des personnes et des marchandises et le trafic postal entre deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone libre où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands.
La ligne de démarcation, qui entre en vigueur trois jours plus tard, traverse treize départements : Basses-Pyrénées (Pyrénées-Atlantiques), Landes, Gironde, Dordogne, Charente, Vienne, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Cher, Allier, Saône-et-Loire, Jura, Ain.

Le 11 novembre 1942, après le débarquement des Alliés en Afrique du Nord, l’armée allemande envahit la zone sud.
Les camps français sont « vidés » et les internés qui s’y trouvent sont déportés.

Le territoire compris entre la rivegauche du Rhône et la frontière italienne est occupé par les Italiens jusqu’au 8 septembre 1943 et devient un refuge pour de nombreux juifs.
Le département de l’Ain, en raison de sa situation frontalière, connaît un régime particulier. En raison de sa situation frontalière avec la Suisse et de sa géographie comprenant plaines et montagnes, l’Ain se trouve pris au coeur des différents découpages qui, selon la période, favorisent la création de maquis, l’afflux de juifs persécutés, la répression allemande et la mise en place de réseaux d’aides et de sauvetages.
Sa partie située au sud d’une ligne Ambérieu-en-Bugey –Nantua – Bellegarde-sur-Valserine se trouve dans cette zone italienne tandis que le pays de Gex reste inclus dans la zone interdite.
Le reste du département est occupé par les Allemands.

Le maire de Lompnes, Léon Bonafé, est également médecin chef du sanatorium de l’Espérance
d’Hauteville. Il y héberge, soigne et cache des femmes juives. Certaines ayant des enfants, il leur indique des adresses de familles du plateau qui peuvent les accueillir.

06/07/2009

[Compléter l'article]

Les camps et les lieux d'internement de l'Ain

128e CTE-144e GTE Leyment 01150 Leyment
128e GTE Ambérieu-en-Bugey 01500 Ambérieu-en-Bugey
140e CTE Ambronay 01500 Ambronay
46e CTE Certines 01240 Certines
47e CTE Bourg-en-Bresse 01000 Bourg-en-Bresse
47e CTE Péronnas 01960 Péronnas
550e GTE Torcieu 01230 Torcieu
601e GTE Béligneux 01360 Béligneux
Centre Hauteville 01110 Hauteville-Lompnès
École Bichat 01000 Bourg-en-Bresse
Fort l'Écluse 01200 Léaz
Prison de Bourg-en-Bresse 01000 Bourg-en-Bresse

Les lieux de sauvetage de l'Ain

Centre rural de Saint-Germain 1270 Villemotier
Château de Bellevue 1120 Montluel
Château de Grammont 1350 Ceyzérieu
Domaine du Sappel 1450 Labalme
École de cadres 1230 Nivollet-Montgriffon
Lycée Lalande 1000 Bourg-en-Bresse
Maison d'Enfants d'Izieu 1300 Izieu
Maison de Collonges 1550 Collonges
Maison des jeunes masculine 1400 Romans
Notre-Dame des Dombes 1330 Le Plantay
Pensionnat Saint-Louis 1120 Dagneux
Saint-Joseph 1270 Beaupont
Sanatorium de l’Espérance 1110 Hauteville-Lompnès


Les 25 Justes parmi les Nations de l'Ain


Maires de Hauteville-Lompnès

Louis Maclet   (05/1908-1947) Maire de Lacoux
Arthur Durouge   (12/1919-1945) Maire de Longecombe
Jean-Marie Hugon   (1941-1941) Maire de Lompnès
Émile Chapuis   (05/1929-1942) Maire d'Hauteville
Léon Bonafé   (05/1929-1941) Maire de Lompnès et médecin-chef du Sanatorium de l’Espérance de 1926 à 1949
Frédéric Dumarest   (09/1941-1942) Maire de Lompnès
Frédéric Dumarest   (01/1942-04/1944 et 06/1944-10/1944) Maire d'Hauteville-Lompnès
Joseph Villiaz   (04/1944-06/1944) Maire d'Hauteville-Lompnès
Albert Farjon   (10/1944-04/1946) Maire d'Hauteville-Lompnès
Auguste Dumarest   (04/1946-05/1946) Maire d'Hauteville-Lompnès
Jean Le Tacon   (05/1946-03/1977) Maire d'Hauteville-Lompnès
André Dupont   (11/1947-1964) Maire de Lacoux
Maurice Lugand   (05/1945-1964) Maire de Longecombe

Lieux-dits Hauteville-Lompnès

Cérarge L'Orcet Lacoux Nantuy
Dergis-Michaud La Bertinière Les Lésines Pouvillieu
Grand Dergis La Ragiaz Longecombe Sainte-Anne-de-Dergis

4 Familles réfugiées à Hauteville-Lompnès [Compléter]
10/1942 / 02/1943
Famille Goldner - Victor, né en 1934 est le fils de Hertzl et Tauba Goldner. Tandis que Tauba est au Sanatorium de l’Espérance, Hertzl est caché chez Mme Dumouriez à Hauteville et Victor est placé chez Adèle et François Robert à Lompnès d’octobre 1942 à février 1943. Il sera ensuite placé chez Joanna et Alfred David-Nillet à Cormaranche-en-Bugey de mars 1942 à avril 1944 et d'octobre 1944 à novembre 1945.
04/1943 / 12/1943
Famille Japkowicz - Michel, né en 1935, de parents polonais arrivés en France dans les années 1920. Le 21 décembre 1942, Sura Japkowicz arriva enfin à Hauteville. Elle plaça comme convenu son fils Michel à Cormaranche-en-Bugey. En avril 1943, Michel Japkowicz changea de nourrice : il quitta Cormaranche-en-Bugey et se retrouva chez Adèle et François Petit à Lompnès où il restera jusqu'en décembre 1943. En février 1944 Michel Japkowicz est à Clermont-Ferrand, puis à Champigny chez les Godignon.
Le 18 novembre 1944, Sarah Japkowicz quitta le Sanatorium de l’Espérance, regagna Paris où elle retrouva son fils Michel chez la famille Godignon (à Champigny). Les Japkowicz récupérèrent leur appartement 20 rue de Thorigny à Paris 3e. Mais la maison semblait vide, le père Nathan et le fils aîné Maurice qui aurait eu 17 ans n’étaient plus là…

02/1943 / 02/1944
Famille Kolski - André, né en 1933, et Claude, né en 1934 sont avec leur mère Sura Kolski au Sanatorium de l’Espérance au moment de l'entrée d'une colonne allemande à Hauteville. Ils sont placés chez Eugénie Emin à Cormaranche-en-Bugey de septembre à décembre 1940 puis reviendront de septembre 1942 à janvier 1943 chez le "père Allard" à Cormaranche-en-Bugey. Le « Père Allard », un « vieux de la vieille » leur raconte des histoires incroyables et terribles sur la guerre de 14. Début janvier 1943, André Kolski fut placé dans chez les Savin aux Capucines à Lompnès et son frère Claude chez François et Adèle Robert à la Villa Seytier (Lompnès) où il restera jusqu'à février 1944. En mars 1943, André est envoyé dans la Famille Antoine à Hauteville où il restera jusqu'en octobre 1943. En février 1944, André et Claude Kolski sont à Villereversure chez Adèle Robert, l'ex-nourrice de Claude qui était parti en février rejoindre son frère André à Villereversure. Adèle et François Robert hébergèrent plusieurs nuits Sura Kolski pendant les attaques des Allemands et de la milice contre le maquis en février 1944.
A Hauteville, le 1er janvier 1945, Sura Kolski (mère d'André et Claude), revenue au Sanatorium de l’Espérance pour se reposer un peu, voulut « participer » à la fin de la guerre et retourna à Lyon. Sura Kolski dut rejoindre à nouveau le Sanatorium de l’Espérance pour reprendre les soins et fut de nouveau admise au Sanatorium de l’Espérance en février 1945. Ses enfants Claude et André quittèrent la Maison d’enfants de La Chaux et revinrent à Hauteville-Lompnès. Claude retrouva Madame Robert à Lompnès, André fut placé chez une autre nourrice.
A Hauteville, le 25 septembre 1945, ce fut au tour de Sura (Sarah) Kolski de partir du Sanatorium de l’Espérance. Szulim Kolski, son mari, laissa son emploi à Chamonix et les rejoignit peu après.

10/1944 / 10/1945
Famille Mirowicz - Liliane est née en 1934 à Paris. Ses parents nés russes étaient devenus polonais suite aux modifications frontalières de 1918 et arrivèrent en France avant la naissance de Liliane.
Après la rafle du Vel' d'hiv", le 18 août 1942, Szajndla Mirowicz et sa fille Liliane arrivèrent de Paris en train et passèrent clandestinement la ligne de démarcation à Chalon-sur-Saône. Szajndla Mirowicz plaça sa fille Liliane à Ambérieux (près de Villefranche-sur-Saône) et rejoignit Hauteville pour voir si elle pouvait être admise au Sanatorium de l’Espérance. Elle n’était pas malade, car c’était sa sœur Masza, décédée depuis l’année précédente, qui séjournait dans cet établissement. Szajndla Mirowicz arriva à Hauteville le 20 août 1942. Le docteur Bonafé accepta de faire une fausse attestation de maladie pulmonaire pour l’admettre officiellement à l’Espérance. Elle obtint ainsi son « assignation à résidence ». Le docteur Bonafé lui trouva une nourrice parmi ses clientes. Après la descente de la Gestapo à l'Espérance, Mirowicz courut reprendre sa fille Liliane (8 ans) à Cormaranche-en-Bugey et partit immédiatement la placer chez Adèle et François Robert à Lompnès qui habitaient la maison Seytier d’octobre 1944 à novembre 1945.
Le 1er novembre 1945, Szajndla Mirowicz partit avec sa fille Liliane. Elles allèrent habiter Villa Saint-Michel à Paris dans le 18e arrondissement.


8 Familles arrêtées (Hauteville-Lompnès) [Compléter]
06/02/1944
Famille Abramovitch - Albert, né à Paris en 1901, et Simone, née à Paris en 1911, réfugiés à Hauteville, sont arrêtés parce que juifs le 6 février 1944. Ils seront déportés sans retour de Drancy vers Auschwitz le 07/03/1944 par le convoi n° 69.

Déportation :
07/03/1944   convoi no 69
Source :
Le Mémorial des Juifs de France

26/08/1942
Famille Buks - Chaskiel, né à Lodz (Pologne) le 20/07/1895, son épouse Beile (Berjla) née Haz à Lodz le 20/11/1898, de nationalité polonaise, et leurs enfants Fajga, née le 24/05/1924 à Lodz et Armand, né le 4 novembre 1928 à Anvers (Belgique), arrivent en France. Ils arrivent dans l'Ain et s'installent à Saint-Étienne-du-Bois puis à Hauteville où ils sont arrêtés parce que juifs le 26 août 1942. Internés au Camp de Vénissieux, les deux enfants parviennent à être sortis du camp et cachés. Les parents sont déportés de Drancy à Auschwitz pr le convoi n° 27. Les enfants, placés à Pont-de-Veyle, puis à Montluel et à Niévroz seront saufs.

Déportation :
02/09/1942   convoi no 27

06/02/1944
Famille Burzstein - Georges, réfugié à Hauteville, est arrêté le 6 février 1944 parce que juif.
   

06/02/1944
Famille Londner - Dobrys, 32 ans, née en 1912 à Sosnowiec (Pologne) et son mari Joseph, né à Dąbrowa (Pologne) en 1903, sont réfugiés à Hauteville. Arrêtés parce que juifs le 06/02/1944, ils seront déportés sans retour de Drancy à Auschwitz par le convoi n° 69 du 07/03/1944.

Déportation :
07/03/1944   convoi no 69
Source :
Mémorial de la déportation des Juifs de France

28/04/1944
Famille Pakula - La famille Pakula habitait à Paris, 11 rue Jean-Pierre Rimbaud. Ils sont réfugiés à Hauteville-Lompnès. Le 28 avril 1944, la gestapo fit sa première descente à l’Espérance. Ils cherchaient Moszek Pakula et son fils Victor Pakula (16 ans), dénoncés comme résistants. Mais Victor Pakula était déjà passé en Suisse alors que sa famille était encore à Hauteville : son père Moszek, né le 16/02/1899 à Rawa Mazowiecka (Pologne), résidait aux Ormeaux, tandis que sa mère Chaja, née en 1896 à Rawa Mazowiecka en Pologne et sa sœur Tauba (20 ans) étaient au Sanatorium de l’Espérance. Ils arrêtèrent Moszek, Chaja et Tauba et les internèrent à la Prison Montluc (Lyon) avant de les envoyer à Drancy. Ils sont déportés le 20 mai 1944 par le convoi n° 74. Seule Tauba reviendra en 1945.

Déportation :
20/05/1944   convoi no 74

>> Voir les 8 familles arrêtées dans la commune <<


Chronologie [Ajouter]

11/01/1941 - Arrestation de résistants à Hauteville, dans l'Ain.
25/08/1942 - Rafle des Juifs étrangers effectuée par la police et la gendarmerie française dans la nuit du 25 au 26 août.
11/11/1942 - Les Allemands et les Italiens se partagent la zone dite "libre".
29/06/1943 - Rafle de la Gestapo à la Maison des Roches au Chambon-sur-Lignon. Dix-huit pensionnaires et le directeur, Daniel Trocmé*, sont arrêtés. Ils seront déportés : cinq jeunes juifs mourront à Auschwitz et Daniel Trocmé à Maïdanek.
06/04/1944 - Rafle des enfants d'Izieu. Arrestation des 44 enfants et 7 moniteurs de la maison d’Izieu
08/05/1945 - L'Allemagne capitule.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Hauteville-Lompnès sur Wikipedia 
2 Maquis de l'Ain et du Haut-Jura (Une référence pour beaucoup de responsables nationaux de la Résistance ou du Maquis à propos de l'histoire des Maquis de l'Ain et du Haut-Jura. )
3 Blog sur quelques Justes et sur le livre (Blog hébergé par la Tribune de Genève sur quelques justes honorés par Yad Vashem sur l'intervention du délégué pour la Suisse et la région frontalière Ain et Haute-Savoie, Herbert Herz, ainsi que sur divers événements organisés autour de la parution du livre "Mon combat dans la Résistance FTP-MOI" )
4 Mémoires de l'Ain 1939-1945 (Forum à disposition des personnes qui désirent discuter et partager des infos sur la Seconde Guerre mondiale dans l'Ain. )
5 Le site du poète Pierre Emmanuel (Le site officiel du poète Pierre Emmanuel. Vous y trouverez aussi des pages sur sa vie et son action à Dieulefit durant la guerre, à Beauvallon, puis à la Roseraie. )
6 Guy Sanglerat, ancien membre du Coq Enchaîné (Le Coq Enchaîné était un réseau de résistance de la région qui pendant l'occupation allemande rassemblait des syndicalistes, des socialistes et des radicaux de la mouvance d’Édouard Herriot. Membre du réseau, Guy Sanglerat publie ses souvenirs.. )
7 Le Coq enchaîné (Le Coq enchaîné : un journal clandestin sous l'occupation allemande. Le premier numéro fait son apparition en mars 1942. Les membres du Coq Enchaîné mèneront aussi des actions de résistance. Il a compté jusqu'à 400 membres. Le réseau sera décimé en 1943. Guy Sanglerat raconte ... )
8 Les archives du conseil général de Savoie (La liste des 168 "travailleurs israëlites" en partance de Ruffieux, établie le 24 Août 1942. )
9 Là où coule le Gier (La guerre, énorme chaos bouleversant les vies. Tel est le décor dans lequel évoluent René et Aima. De leur jeunesse à leurs combats, l'auteur nous invite à les suivre dans cette aventure où chacun fera preuve d'un courage incroyable. Ce roman, basé sur des faits réels, nous emmène de la Vallée du Gier dans la Loire à Clermont-Ferrand et nous fait traverser certains camps de concentration en Allemagne en suivant le parcours de deux jeunes gens que la vie a forgé pour combattre aussi bien dans l'univers ouvrier des années 30 que pendant la seconde guerre mondiale avec leur implication dans la résistance. Cette plongée dans le passé a nécessité de nombreuses recherches suivies d'une longue enquête menée sur la vie de ces deux personnages. )
10 Marianne Cohn (Page dédiée à Marianne Cohn et à ses compagnons de résistance. Un mois avant d"être arrêtée, elle a sauvé ma tante Eva et mon père Maurice Finkelstein )
11 L'attentat de la Poterne du 8 mars 1944 (Page consacrée à l'ouvrage "L'attentat de la Poterne, un drame au cœur de Clermont" (2015).
Cette étude sur l'attentat de la Poterne du 8 mars 1944 recoupe des documents d'archive à des témoignages oraux et écrits. Elle reprend de manière chronologique les évènements, de l'attentat de résistants sur un détachement allemands à l'immensité des représailles qui ont suivi : incendie d'immeubles, nombreuses arrestations, déportations et condamnations à mort. )
12 Amis du musée de la Résistance et de la Déportation dans l'Ain et Jura (Tout ce que vous voulez savoir sur le musée de Nantua et les événements 40/45 dans l'Ain et le Jura )
13 "Objectif Lyon !"
14 Laurent Neury, l'espoir au bout du pont. Histoire et mémoire de la filière de Douvaine, Cabedita, 2019
15 L'abbé André Payot, résistant et chef de réseau (Biographie détaillée d'André Payot et de ses activités de résistant durant la seconde guerre mondiale à Chamonix et Vallorcine (Haute-Savoie). Livre écrit par Jean-Luc de Uffredi, publié en 2019 aux éditions les Passionnés de bouquins. )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]


Page réalisée avec le soutien de  Lhoumeau

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019