Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
692 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
696 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4148 Justes de France
920 résistants juifs
11004 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1250 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Ain

Région :
Auvergne-Rhône-Alpes
Département :
Ain

Préfets :
Alexandre Angeli
(1940 - 1944) Alexandre Benoît Joseph Angeli, Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1893-1962)
Charles Donati
(1941 - 1943) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (né en 1891)
Alfred Hontebeyrie
(1941 - 1941) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1895-1969)
(07/1943 - 30/12/1943) Jean François Quenette, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie), révoqué par Vichy et recherché par la Gestapo pour son activité de résistant (1903-1971).
Georges Bernard
(1944 - 1944) Georges Albert Maurice Bernard, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1890 - 1953)
(24/01/1944 - 05/1944) Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire). Résistant, dénoncé par la Milice, il est arrêté par la Gestapo et déporté à Neuengamme (1899-1945).
André Boutemy
(1944 - 1944) Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1905-1959)
Jean Bouhey
(Mars 1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1898-1963)
Yves Farge
(1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1899-1953)
Jean Mairey
(1945 - 1946) Jean Marie Albert Mairey, Commissaire régional de la République par intérim de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1907-1982)

À lire, à voir…

Henri Romans-Petit Henri Romans-Petit
Les obstinés

 

Georges Loinger Georges Loinger
Frida Wattenberg
Jean Brauman
Organisation juive de combat : Résistance-sauvetage. France 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Gilles Lévy Gilles Lévy
L'Auvergne des années noires 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945

ACHETER EN LIGNE

Rolande Causse Rolande Causse
Les enfants d'Izieu - CD audio

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Charles Couard Charles Couard
Combattants de l'ombre dans l'Ain

 

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Cédric Gruat Cédric Gruat
Cécile Leblanc
Amis des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Robert Serre Robert Serre
Vincent Giraudier
Hervé Mauran
Jean Sauvageon
Des indésirables

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Les orphelins de la Shoah - Les maisons de l'espoir (1944-1960)

ACHETER EN LIGNE

 Collectif Collectif
Jean-Pierre Guéno
Paroles d'étoiles - Mémoire d'enfants cachés (1939-1945)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Marie-Christine Hubert Marie-Christine Hubert
Emmanuel Filhol
Les Tsiganes en France - Un sort à part (1939-1946)

ACHETER EN LIGNE

Yves Martin Yves Martin
La Formation des maquis de l’Ain. Décembre 1942-février 1944

 

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Stéphane Simonnet Stéphane Simonnet
Atlas de la libération de la France : 6 juin 1944 - 8 mai 1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Jean-William Dereymez Jean-William Dereymez
Le refuge et le piège : Les Juifs dans les Alpes : 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

Guy Sanglerat Guy Sanglerat
Parcours d'un étudiant dans la Résistance. De Lyon à Annecy

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
En souvenir de Georgy - Lettres de la maison d'Izieu, 1935-1944

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Rolande Causse Rolande Causse
Les enfants d'Izieu. Au malheur de mes onze ans

ACHETER EN LIGNE

Henriette Asséo Henriette Asséo
Les Tsiganes. Une destinée européenne

ACHETER EN LIGNE

Sabine Zlatin Sabine Zlatin
Mémoires de la "dame d'Izieu"

ACHETER EN LIGNE

Pierre-Jérôme Biscarat Pierre-Jérôme Biscarat
Les enfants d'Izieu - 6 avril 1944, un crime contre l'humanité

ACHETER EN LIGNE

 Fondation pour la Mémoire de la Déportation Fondation pour la Mémoire de la Déportation
Livre-Mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945 - 4 volumes

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Les Résistances juives pendant l'occupation

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Le sauvetage des enfants juifs pendant l'Occupation, dans les maisons de l'OSE 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Catherine Chaine Catherine Chaine
Le voyage sans retour des enfants d'Izieu

ACHETER EN LIGNE

Roger Lefèvre Roger Lefèvre
Souvenirs de maquisards de l'Ain

ACHETER EN LIGNE

Pierre-Jérôme Biscarat Pierre-Jérôme Biscarat
Dans la tourmente de la Shoah - Les enfants d'Izieu

ACHETER EN LIGNE

Rolande Causse Rolande Causse
Les enfants d'Izieu

ACHETER EN LIGNE

André Besson André Besson
Clandestins de la Liberté. Ligne de démarcation et frontière suisse. 1940-1944.

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Als ich in Auschwitz war - Bericht eines Überlebenden (Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945 ; en langue allemande)

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Pierre Copernik Pierre Copernik
Abcdaire de la résistance

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

 AACCE AACCE
Les Juifs ont résisté en France (1940-1945)

ACHETER EN LIGNE

Bruno Doucey Bruno Doucey
Si tu parles, Marianne

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Bourg-en-Bresse en 1939-1945

Texte pour ecartement lateral
Code postal : Bourg-en-Bresse 01000
Sous-préfecture : Bourg-en-Bresse - Ain
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Bourg-en-Bresse en 1939-1945
Préfecture de l'Ain
source photo : Fred
crédit photo : D.R.
Bourg-en-Bresse en 1939-1945
Plaque à la mémoire de Paul Pioda, rue Victor Basch à Bourg-en-Bresse.
source photo : Arch.
crédit photo : D.R.

Voir l'histoire du département de l'Ain
Histoire

La commune des Burgiens

Bourg-en-Bresse est une commune de l'Ain, traversée par la Reyssouze qui se jette dans la Saône.

Lors du recensement de 1936, la ville comptait 24 746 habitants.

En 1955, Bourg devient Bourg-en-Bresse.

09/02/2010

[Compléter l'article]

L'occupation

Le 16 juin 1940, le quartier de la gare de Bourg-en-Bresse est bombardé par les Allemands : 13 morts et 25 blessés.

Le 19 juin 1940, les troupes allemandes sont dans l'Ain. Elles traversent la Bresse et se dirigent vers le Bugey.
Pour ralentir leur progression, l'armée française sabote tous les ponts le long de la Rhône et à Bellegarde-sur-Valserine.

Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice qui entrera en vigueur le 25 juin.
En quelques semaines, l'Allemagne nazie, l'Italie fasciste et l'État français vont imposer au pays un ordre nouveau fondé sur l'oppression et la terreur.

Le maréchal Pétain obtient les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940. La République est abolie à Vichy par Pétain et son administration convaincue de la victoire totale de l'Allemagne et de ses alliés.

Les Allemands mettent en place toute une série de mesures pour limiter sur le territoire la circulation des personnes et des marchandises et le trafic postal entre deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation1 qui sépare la zone dite "libre" où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands.

La ligne de démarcation traverse treize départements sur 1 200 km : Ain, Allier, Charente, Cher, Dordogne, Gironde, Indre-et-Loire, Jura, Landes, Loir-et-Cher, Pyrénées-Atlantiques, Saône-et-Loire, Vienne.

L'article 2 de l'armistice du 22 juin 1940, prévoit "Pour assurer les intérêts du Reich allemand, le territoire français situé au nord et à l’ouest de la ligne tracée sur la carte ci-annexée sera occupé par les troupes allemandes. Les territoires qui ne sont pas encore aux mains des troupes allemandes seront immédiatement occupés après la conclusion de la présente convention".

En zone Occupée, l’occupant édicte un ensemble d'interdiction, dont celle de célébrer le 14 juillet 1940, afin d’anéantir toute référence à la Révolution.2 Vichy, quant à lui remplace la devise héritée de la Révolution française "Liberté, Égalité, Fraternité" par celle de la Révolution nationale, "Travail, Famille, Patrie" et les bustes de Marianne dans les mairies par des bustes du maréchal Pétain.

L'Ain est coupé en deux. L'ensemble du département reste en zone dite "libre", mais le Pays de Gex, frontalier avec la Suisse, est déclaré en zone interdite, sauf une partie de la commune de Lélex (la mairie se trouvant en zone interdite), tandis que 5 ou 6 communes de Haute-Savoie sont incluses à la zone interdite (Arcine, Chevrier, Clarafond, Éloise, Vulbens, Saint-Germain-sur-Rhône, soit une couronne autour de Génissiat, Bellegarde-sur-Valserine, Léaz-Fort L'Écluse).
Le 24 août 1941, ces communes seront rattachées à la zone dite "libre" (puis à la zone d'occupation italienne à partir du 11 novembre 1942).

La ligne de démarcation suit désormais le cours du Rhône depuis son entrée en France (à Pougny), jusqu'au confluent avec la Valserine, à Bellegarde-sur-Valserine, et remonte ensuite le cours de cette rivière jusqu'à sa source. Ambérieu-en-Bugey, Nantua et Bellegarde-sur-Valserine se trouvent dans cette zone italienne tandis que le pays de Gex reste inclus dans la zone interdite.

Toutes les communes de la zone occupée et interdite (essentiellement le Pays de Gex), dépendent de la sous-préfecture de Gex, qui, elle-même est détachée de la préfecture de Bourg-en-Bresse, et rattachée à la préfecture de Besançon.

Le 11 novembre 1942, après le débarquement des Alliés en Afrique du Nord, l’armée allemande envahit la zone sud. Les camps français sont alors "vidés" et les internés qui s’y trouvent sont déportés.

Le territoire compris entre la rive gauche du Rhône et la frontière italienne est occupé par les Italiens jusqu’au 8 septembre 1943 et devient un refuge pour de nombreux juifs.

Après l'occupation allemande de Bourg-en-Bresse, le siège de la Gestapo est installé à l'Hôtel de l'Europe, rue Général-Debeney.

24/06/2011

[Compléter l'article]

Les camps et les lieux d'internement de l'Ain

128e CTE-144e GTE Leyment 01150 Leyment
128e GTE Ambérieu-en-Bugey 01500 Ambérieu-en-Bugey
140e CTE Ambronay 01500 Ambronay
46e CTE Certines 01240 Certines
47e CTE Bourg-en-Bresse 01000 Bourg-en-Bresse
47e CTE Péronnas 01960 Péronnas
550e GTE Torcieu 01230 Torcieu
601e GTE Béligneux 01360 Béligneux
Centre Hauteville 01110 Hauteville-Lompnès
École Bichat 01000 Bourg-en-Bresse
Fort l'Écluse 01200 Léaz
Prison de Bourg-en-Bresse 01000 Bourg-en-Bresse

Les lieux de sauvetage de l'Ain

Centre rural de Saint-Germain 1270 Villemotier
Château de Bellevue 1120 Montluel
Château de Grammont 1350 Ceyzérieu
Domaine du Sappel 1450 Labalme
École de cadres 1230 Nivollet-Montgriffon
Lycée Lalande 1000 Bourg-en-Bresse
Maison d'Enfants d'Izieu 1300 Izieu
Maison de Collonges 1550 Collonges
Maison des jeunes masculine 1400 Romans
Notre-Dame des Dombes 1330 Le Plantay
Pensionnat Saint-Louis 1120 Dagneux
Saint-Joseph 1270 Beaupont
Sanatorium de l’Espérance 1110 Hauteville-Lompnès


Les 25 Justes parmi les Nations de l'Ain


Maires de Bourg-en-Bresse

Alphonse Dupont   (1935-1944)
Amédée Mercier   (1944-1965)

Cultes à Bourg-en-Bresse

René Nodot *  Pasteur  Délégué départemental du Service social des étrangers. Nommé Juste parmi les Nations

Familles réfugiées à Bourg-en-Bresse [Compléter]
Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes hébergées, sauvées ou cachées dans la commune, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, leur date de naissance, les circonstances du sauvetage, si possible.


29 Familles arrêtées (Bourg-en-Bresse) [Compléter]
Famille André - ANDRÉ Jean, en classe de Terminale en 1942-43. Travaille pour l'Intelligence Service. Au maquis, chef du groupe qui porte son surnom : Groupe Claude. Tué en service, le 24 juillet 1944.    
Date d'exécution :
24/07/1944

06/1944
Famille Barange - BARANGE Hugues, Professeur adjoint, Surnom : Micky. Chef national des FUJ. Arrêté deux fois, la première à Montpellier début 1944. En juin, incarcéré à Montluc. Fusillé à Genas le 12 juillet 1944.    
Date d'exécution :
12/07/1944

1944
Famille Baudry - BAUDRY Gilbert, en classe de Seconde en 1940-41. Normalien ayant quitté le lycée de Bourg pour celui de Besançon. Prend le maquis à Mornay, en Haute-Saône. Capturé, fusillé en 1944.    
Date d'exécution :
1944

Famille Bensoussan - BENSOUSSAN André, en classe de Terminale en 1943-44. Chassé de l'École des Enfants de Troupe de Thol parce que juif. Il rejoint au maquis. Tué à La Valbonne le 1er septembre 1944.    
Date d'exécution :
01/09/1944

1943
Famille Berger - BERGER Henri, en classe de Terminale. Recrute pour le maquis. Dénoncé. Arrêté à Bourg en 1943. Mort à Buchenwald en mars 1945.    
Date d'exécution :
03/1945

>> Voir les 29 familles arrêtées dans la commune <<


Chronologie [Ajouter]

31/10/1941 - Des résistants dirigés par l'officier de réserve Pioda détourne des armes d'une caserne de Bourg-en-Bresse.
25/08/1942 - Rafle des Juifs étrangers effectuée par la police et la gendarmerie française dans la nuit du 25 au 26 août.
11/11/1942 - Les Allemands et les Italiens se partagent la zone dite "libre".
29/06/1943 - Rafle de la Gestapo à la Maison des Roches au Chambon-sur-Lignon. Dix-huit pensionnaires et le directeur, Daniel Trocmé*, sont arrêtés. Ils seront déportés : cinq jeunes juifs mourront à Auschwitz et Daniel Trocmé à Maïdanek.
06/04/1944 - Rafle des enfants d'Izieu. Arrestation des 44 enfants et 7 moniteurs de la maison d’Izieu
08/06/1944 - Robert Venet, membre de la compagnie Lévêque des Maquis de l’Ain, assassiné par la milice le 8 juin 1944.
10/07/1944 - Assassinat dans la cour de la Préfecture, de deux jeunes maquisards de la compagnie Chapellu des maquis de l’Ain, Marcel Lamberet et Léon Servillat, le 10 juillet 1944.
08/05/1945 - L'Allemagne capitule.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Bourg-en-Bresse sur Wikipedia 
2 Maquis de l'Ain et du Haut-Jura (Une référence pour beaucoup de responsables nationaux de la Résistance ou du Maquis à propos de l'histoire des Maquis de l'Ain et du Haut-Jura. )
3 Blog sur quelques Justes et sur le livre (Blog hébergé par la Tribune de Genève sur quelques justes honorés par Yad Vashem sur l'intervention du délégué pour la Suisse et la région frontalière Ain et Haute-Savoie, Herbert Herz, ainsi que sur divers événements organisés autour de la parution du livre "Mon combat dans la Résistance FTP-MOI" )
4 Mémoires de l'Ain 1939-1945 (Forum à disposition des personnes qui désirent discuter et partager des infos sur la Seconde Guerre mondiale dans l'Ain. )
5 Le site du poète Pierre Emmanuel (Le site officiel du poète Pierre Emmanuel. Vous y trouverez aussi des pages sur sa vie et son action à Dieulefit durant la guerre, à Beauvallon, puis à la Roseraie. )
6 Guy Sanglerat, ancien membre du Coq Enchaîné (Le Coq Enchaîné était un réseau de résistance de la région qui pendant l'occupation allemande rassemblait des syndicalistes, des socialistes et des radicaux de la mouvance d’Édouard Herriot. Membre du réseau, Guy Sanglerat publie ses souvenirs.. )
7 Le Coq enchaîné (Le Coq enchaîné : un journal clandestin sous l'occupation allemande. Le premier numéro fait son apparition en mars 1942. Les membres du Coq Enchaîné mèneront aussi des actions de résistance. Il a compté jusqu'à 400 membres. Le réseau sera décimé en 1943. Guy Sanglerat raconte ... )
8 Les archives du conseil général de Savoie (La liste des 168 "travailleurs israëlites" en partance de Ruffieux, établie le 24 Août 1942. )
9 Là où coule le Gier (La guerre, énorme chaos bouleversant les vies. Tel est le décor dans lequel évoluent René et Aima. De leur jeunesse à leurs combats, l'auteur nous invite à les suivre dans cette aventure où chacun fera preuve d'un courage incroyable. Ce roman, basé sur des faits réels, nous emmène de la Vallée du Gier dans la Loire à Clermont-Ferrand et nous fait traverser certains camps de concentration en Allemagne en suivant le parcours de deux jeunes gens que la vie a forgé pour combattre aussi bien dans l'univers ouvrier des années 30 que pendant la seconde guerre mondiale avec leur implication dans la résistance. Cette plongée dans le passé a nécessité de nombreuses recherches suivies d'une longue enquête menée sur la vie de ces deux personnages. )
10 Marianne Cohn (Page dédiée à Marianne Cohn et à ses compagnons de résistance. Un mois avant d"être arrêtée, elle a sauvé ma tante Eva et mon père Maurice Finkelstein )
11 L'attentat de la Poterne du 8 mars 1944 (Page consacrée à l'ouvrage "L'attentat de la Poterne, un drame au cœur de Clermont" (2015).
Cette étude sur l'attentat de la Poterne du 8 mars 1944 recoupe des documents d'archive à des témoignages oraux et écrits. Elle reprend de manière chronologique les évènements, de l'attentat de résistants sur un détachement allemands à l'immensité des représailles qui ont suivi : incendie d'immeubles, nombreuses arrestations, déportations et condamnations à mort. )
12 Amis du musée de la Résistance et de la Déportation dans l'Ain et Jura (Tout ce que vous voulez savoir sur le musée de Nantua et les événements 40/45 dans l'Ain et le Jura )

Notes

- 1 - La ligne de démarcation est comme une frontière. Des guérites et des barrières aux couleurs allemandes sont installées aux postes de passage, signalés par des pancartes. Un Ausweis (laissez-passer), délivré par les Kommandanturen (bureaux de l'autorité allemande chargés de l'administration militaire ou civile d'une zone déterminée du territoire) et très difficile à obtenir, est obligatoire pour aller d’une zone à l’autre, que ce soit à pied, en voiture ou en train.
Les personnes qui résident à dix kilomètres de part et d'autre de la ligne peuvent demander des Ausweis für den kleinen Grenzverkehr (laissez-passer pour la petite circulation frontalière) qui leur permettent de circuler pour un temps déterminé sur le territoire de leur département coupé en deux. La délivrance de ces laissez-passer est du ressort des Feldkommandanturen et des Kreiskommandanturen locales.
- 2 - Joseph Goebbels écrit en 1933 dans La révolution des Allemands (Revolution der Deutschen), Oldenburg , G. Stalling, 1933, 230 p.) : "L’an 89 sera rayé de l’histoire", rayant du même coup les acquis de la Révolution française et les valeurs démocratiques de la Déclaration des
droits de l’homme.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  Recherche sur mon grand-père Marius Blondeau

    Bonjour,
    Mon grand-père maternel se nommait Marius, Albert, Auguste et est né le 21 février 1928 à Sémeries (59).
    Il s'est retrouvé orphelin mais je ne sais pas s'il l'a été de naissance ou plus tard.
    Il aurait une demi-soeur, Renel (BLONDEAU ?) qui aurait eu un accident non-mortel mais qui l'aurait handicapée.
    Il s'est marié à Jeannine, Georgette, Andrée LEMOINE en 1955 à Guyancourt (02) avec qui il a eu 3 filles dont ma mère Nadine, Jeanne, Juliette Blondeau en 1962.
    Il s'est suicidé en 1980 à Lassicourt (10)et vivait à Saint-léger-sous-Brienne.
    Je suis bloqué ici dans mes recherches. Je ne connais pas encore les noms et prénoms de mes arrières grand-parents, c'est-à-dire les parents de mon grand-père maternel, Marius Blondeau.
    Je voudrais également savoir pourquoi il s'est retrouvé orphelin.
    Sachant qu'il est né dans le Nord, région du Nord-Pas-de-Calais qui a été l'une des premières région victime du nazisme allemand, je souhaite savoir si sa vie a été touchée par cette guerre ou pas.
    Selon les sources de ma mère : il n'avait pas de famille sauf cette demi-sœur qu'il a rencontrée bien des années plus tard. Avant, il ignorait son existence. De plus, ma mère n'en est pas certaine, mais il aurait été pupille de la nation.
    Au moment où la 2nd Guerre Mondiale a éclatée, en 1939, il était âgé de 11 ans.
    Si quelqu'un peu m’éclairer dans mes démarches à entamer.

    MERCI BEAUCOUP !
    [répondre]

    Vous ne dites pas où vous résidez alors il est difficile de vous guider dans vos démarches.

    Pour commencer, vous devriez contacter (par téléphone, courier ou couriel) la Mairie de Sémeries pour obtenir une copie de son acte de naissance et la mairie de Guyencourt pour son acte de mariage. Vous devrez justifier de votre filiation car les données de moins de 100 ans ne sont communiquées qu'aux proches. Donc vous joindrez à vos demandes une photocopie de vos papiers d'identité et expliquerez votre lien de parenté avec cette personne.

    Ensuite, vous pourrez obtenir beaucoup de renseignements par les recensements (certains accessibles en ligne, d'autres consultables aux archives du département). Pour les périodes antérieures, vous trouverez beaucoup de pistes en faisant des recherches par Geneanet.

    Commencez par la première étape et recontactez moi avec ces informations, à l'adresse jterrier(at)sogetra.com en remplaçant "(at)" par le symbole "@".

    Quand vous aurez commencé votre généalogie, vous voudrez toujours contnuer.
      [répondre]

***  camp jules ferry à troyes

    je suis à la recherche de personnes ayant été internées, déportées au camp de troyes école jules ferry, ou de toutes personnes ayant des informations sur ce camp ma famille a été dans ce camp et je voudrais retrouver les raisons de cette déportation [répondre]

    Bonjour : sans pouvoir apporter une réponse précise à votre question, je vous joins la biographie de Cyrille Chaumette, qui avant d’être déporté à Auschwitz passe lui aussi par le centre Jules Ferry de Troyes. Il en est extrait à la demande de la Feldkommandantur de Troyes, pour suspicion d’activités communistes.
    Comme le lien n'est pas pris en compte par ce message, Taper CHAUMETTE CYRILLE DEPORTE
    Biographie sur le blog de mon épouse, Claudine Cardon-Hamet, historienne de la déportation.
    Cordialement
    Pierre Cardon
      [répondre]
    Bonjour, contactez-moi : ligercomestotown@gmail.com  [répondre]

***  Famille de JACQUELINE SMITH

    Bonjour monsieur Arthur VINCENT. Je m'appelle Vivien DESPERIES et je suis l'arrière-petit-fils de Jacqueline Smith. Elle et moi recherchons activement des personnes internées à Jules Ferry pendant cette période. 3 membres de ma famille figurent sur les photos que vous avez fournies et qui illustrent cet article http://adirp10.unblog.fr/2015/11/19/emouvante-ceremonie-au-camp-jules-ferry/. Comment puis-je vous contacter ? [répondre]

***  Famille de JACQUELINE SMITH

    Je suis l'arrière-petit-fils de Jacqueline SMITH, la ressortissante anglaise dont il est question dans votre article. Elle est toujours vivante et j'aimerais beaucoup trouver toutes les informations possibles sur ses fréquentations et la période durant laquelle elle a été internée ! Contactez-moi ici : ligercomestotown@gmail.com [répondre]

***  Recherche familiale

    Bonjour,
    Ma grand-mère paternelle, Marie-Françoise Chapuis, domiciliée à l'époque à Champdor (01) a abandonné à la naissance un enfant (manifestement de sexe féminin), dont elle a accouché à la maternité de Bourg-en-Bresse en 1942 ou 1943. Je recherche cette personne et/ou sa descendance afin de reconstituer les racines et branches communes de notre arbre généalogique. Merci à quiconque se sentant concerné ou disposant d'informations de donner une suite à cet appel. Anne G.
    [répondre]

    Une petite fille est née le 23 février 1942 à Bourg-en-Bresse nom de naissance (née sous X) Léontine Marie Claude elle s'est appelée ensuite SAGETAT MARIE-Claude.   [répondre]

***  Recherche origines personnelles

    Je m'appelle Philippe, Marie, Guy et suis né le 27 avril 1942. Il semble que j'aie été trouvé Champ de Mars, à Bourg-en-Bresse (01). L'économe de la maternité départementale, M. René Tisseyre m'a déclaré à la Mairie le 28 avril 1942. Sur la copie intégrale de mon Acte de Naissance, figure que j'ai été adopté et mes parents adoptifs s'appelaient Delabarre. J'ai pu retrouver au A.D. de Marseille où j'ai vécu et ou je vis, le jugement d'adoption qui mentionne que je suis né de parents inconnus. Il n'est pas exclus que ma mère biologique ait parlé de moi à d'autres enfants qu'elle aurait pu avoir après moi. Peut être a-t-elle essayé de me retrouver. Si quelqu'un peut me donner des renseignements sur le mystère de ma naissance, je lui serais reconnaissant de me les transmettre. Si ma mère avait 20 ans à ma naissance, elle aurait 92 ans. Peut être est-elle de ce monde ?
    Pour tous renseignements, me téléphoner au 04 91 49 54 34 ou par mail regineturian@gmail.com
    Merci
    [répondre]


Page réalisée avec le soutien de  Lhoumeau

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018