Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
750 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4173 Justes de France
920 résistants juifs
11438 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1269 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Tarn

Région :
Occitanie
Carte du département

Préfecture :
Albi

Préfets :
Léopold Chénaux de Leyritz
(25/06/1940 - 24/01/1944) Léopold Marie Frédéric Chéneaux de Leyritz, Préfet de Haute-Garonne et préfet régional de la région de Toulouse à partir de 1941 (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1896-1970)
André Sadon
(24/01/1944 - 06/02/1944) André Paul Sadon, Préfet régional de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1891-1965)
Jean Cassou
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1897-1981)
Pierre Berteaux
(1944 - 1946) Pierre Félix Berteaux, Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1907-1986)

À lire, à voir…

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Ruth Kapp Ruth Kapp
Tu t'appelles Renee

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Département du Tarn en 1939-1945


[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Departement du Tarn en 1939-1945
La préfecture du Tarn, Albi
source photo : www.fdpi.eu
crédit photo : Golf 76
Departement du Tarn en 1939-1945
La famille KAUFMAN au complet à Milhars 81
source photo : Marie Kaufman
crédit photo : X
Histoire
Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas le 10 mai 1940.

Le gouvernement désemparé se replie à Bordeaux dès le 11 juin. La France est envahie. C’est l’exode vers le sud. Le président du Conseil : Paul Reynaud, est contraint de démissionner. Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement et obtiendra les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940. La République est abolie.

De nombreux habitants de Belgique, Hollande, Luxembourg et du nord de la France se réfugient dans le Tarn lors de l'exode. On estime qu'il y a eu 1 100 réfugiés Juifs qui ont trouvé refuge dans le Tarn en 1940.

Des centre d'accueil sont établi à Albi, Castres, Gaillac, Rabastens et dans la région de Carmaux.

Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice et se trouve coupée en deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone libre où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands.

Le 10 juillet 1940, l'Assemblée nationale à Vichy vote les pleins pouvoirs à Pétain. La République est abolie.

Le 3 octobre 1940, le Conseil des ministres de Vichy arrête un "Statut" des juifs. Les préfets de zone sud ont la possibilité d'assigner à résidence ou d'interner les "ressortissants étrangers de race juive".
Un premier camp est créé au Château de Montgey, dissous en 1940. Les internés sont alors transférés au camp de Rivel dans l'Aude. Les étrangers sont également envoyés vers d'autres lieux d'internement ouvrent, Rieucros, Noé, Rivesaltes, Gurs.

Les Juifs sont assignés à résidence dans deux ville du Tarn : Lacaune, où résideront environ 650 Juifs et Gaillac.

Le 11 novembre 1942, la zone libre est envahie et le département est occupé.

06/09/2009

[Compléter l'article]

Kaufman/Milhars 81

Ma grand-mère Paule et ses 2 filles, et d'autres personnes ont aidé une famille les KAUFMAN. Ils ont été placé à Milhars par la Croix-Rouge, et leur 2ème fille Hélène est née à Milhars le 3/8/43. Ma famille reste en contact avec eux pour notre plus grande joie. J'ai tenté d'obtenir la médaille des Justes pour ma gd-mère et ma mère... Yad Vashem a estimé qu'elles n'avaient pas mis leurs vies en jeu ! c'est notre histoire familiale, la reconnaissance... tant pis, nous ont marche la tête haute, cela nous suffit.

12/01/2019
Auteur : Marie FG

[Compléter l'article]

Toutes les communes du Tarn

Les camps et les lieux d'internement du Tarn

149e GTE Castres 81100 Castres
159e CTE-GTE Carmaux 81400 Carmaux
321e GTE Albi 81000 Albi
Camp de Brens 81600 Gaillac
Camp de la Viscose 81000 Albi
Camp des Pescayres 81370 Saint-Sulpice
CFJ Plô del May 81290 Escoussens
Prison de Castres 81100 Castres

Les lieux de sauvetage du Tarn

Abbaye d'En Calcat 81110 Dourgne
Centre d'accueil de Vabre 81330 Vabre
Clinique Saint Dominique 81000 Albi
Collège de Sorèze 81540 Sorèze
Compagnie Marc-Haguenau 81330 Vabre
Couvent de Saint-Joseph d'Oulias 81260 Castelnau-de-Brassac
Couvent de Sorèze 81540 Sorèze
Couvent du Sacré-Cœur 81340 Valence-d'Albigeois
Couvent Saint-Joseph 81250 Alban
École de la Madeleine 81000 Albi
École de Salvagnac 81630 Salvagnac
École Saint-Joseph 81250 Alban
Ferme école des Ormes 81440 Lautrec
Institution Saint-Etienne 81340 Valence-d'Albigeois
Jasse de Renne 81330 Vabre
Orphelinat des soeurs de la charité de Blan 81700 Blan
Petit Séminaire 81340 Valence-d'Albigeois
Petit séminaire de Barral 81100 Castres
Petit Séminaire Saint-Louis de Pratlong 81330 Lacaze
Soeurs bleues de Castres 81100 Castres

Les 91 Justes parmi les Nations du Tarn


33 Familles hébergées, cachées ou sauvées du Tarn[Compléter]

Albi

Famille Zenati - Avec l’accord de la directrice de la clinique Saint-Dominique dans laquelle elle est infirmière, Sœur Suzanne Marie (Simone Bondurand* de son nom de baptême), de la congrégation des dominicaines d’Albi, cache sans la moindre hésitation trois adultes et deux enfants de la famille Zenati, qui avaient fuit la capitale des persécutions nazis et s’étaient installés dans l’Albigeois.

1943 Famille Zenatti - Émile Zenatti, ophtalmologiste, sa femme Lucie et leurs deux enfants, Arlette et Claude ainsi que la sœur de Lucie, Maria Bloch, habitent à Paris, avenue de la République dans le 11e arrondissement. A la fin 1942, ils parviennent à se réfugier dans le quartier du Gô à Albi. Alors que les rafles anti-juifs se multipliaient dans la région d'Albi, Sœur Suzanne Marie*, âgée de 35 ans à cette époque, arrive essoufflée au Go, chez les Zenati pour les prévenir de l'imminence d'une rafle.
Avec l’accord de la directrice de la

Castelnau-de-Brassac

Famille Jacoby - Kurt Jacoby, muni de faux papiers réalisés par le comte Maurice de Solages, maire de Mézens, sera caché comme jardinier au couvent d'Oulias où il restera jusqu'à la Libération.

Castres

Famille Dverine - Raphaël et son frère sont cachés par deux familles castraises, les Mercadier et les Rouzaud.

Lacaune

01/01/1942 - 01/09/1942 Famille Aldeberg - Samuel fils de Wolf et de Jenta née Hermany, né le 08/11/1896 à Grobdriska (Pologne) et son épouse Déborah née Horman, fille de Nathan et de Nesha née Kohn, née le 15/11/1898 à Zinigrod (Pologne), sont arrêtés à Grenade parce que juifs et assignés à résidence à Lacaune le 01/01/1942. Ils habitent chez M. Buges, boucher rue du Temple. Ils échappent à la rafle du 26/08/1942 et parviennent à quitter Lacaune le 01/09/1942.

01/01/1942 - 01/09/1942 Famille Atlas - Mendel, né le 25/06/1895 à Zwigrod (Pologne) et son fils David, né le 13/02/1924 à Altraustadt (Allemagne), tous les deux de nationalité polonaise, sont arrêté à Luchon et assignés à résidence à Lacaune le 01/01/1942. Ils sont logés chez Fieu, rue de la Liberté. Ils échappent à la rafle du 26/08/1942 et parviennent à quitter Lacaune le 01/09/1942.

02/04/1942 - 01/09/1942 Famille Bassa - Alexandre, fils de Jack et de Sarah née Kohen, né le 06/08/1916 à Bucarest (Roumanie), de nationalité roumaine, est arrêté parce que juif à Toulouse et assigné à résidence à Lacaune à partir du 02/04/1942. Il réside chez Mme veuve Fieu, rue de la Liberté. Il échappe à la rafle du 26/08/1942 et parvient à quitter Lacaune le 01/09/1942.

01/04/1942 - 01/09/1942 Famille Berkowicz - Daniel, fils de Rijwen et de Léa née Cleppinska, né à Wielnn (Pologne) le 23/06/1907, son épouse Suzanne née Goldfinger, fille de Isaac et de Frida née Pachulska, né le 02/06/1915 à Cassel (Allemagne) et leurs enfants, Izaac né le 08/10/1933 à Liège (Belgique) et Esther, née le 12/12/1934 à Liège (Belgique), sont arrêtés à Luchon parce que juifs et assignés à résidence à Lacaune le 01/04/1942. Ils sont logés chez M. Coulon, route de Viane. Ils échappent à la rafle du 26/08/1942 et parviennent à quitter Lacaune le 01/09/1942.

12/09/1942 - 20/03/1943 Famille Beteinberg - Eugène (Salomon), fils de Beahé et de Chaja née Kuperschmidt, né le 02/09/1909 à Varsovie (Pologne), de nationalité polonaise est arrêté à Pau parce que juif et assigné à résidence à Lacaune le 12/09/1942. Il est logé chez M. Valette rue de la Trompe. Il parviendra à échapper à la rafle du 20/02/1943 et à quitter Lacaune le 20/03/1943.

09/09/1942 - 25/03/1943 Famille Tachajian - Szajndra Tachajian née Szpirglas le 14 octobre 1906 à Varsovie (Pologne), fille de Szaja Bar et de Roysa Sappirszteyn, arrêtée à Toulouse et assignée à résidence à Lacaune, logeait chez Raoul* et Albertine Bonnafous* habitaient rue du Temple depuis le 9 septembre 1942. Elle parvient à à échapper à la rafle du 20/02/1943 et à fuir Lacaune le 25 mars 1943.

>> Voir les 33 familles réfugiées dans le département <<

81 Familles arrêtées dans le département [Compléter]

Albine
20/07/1944 Famille Lévy-Seckel - Raymond Lévy-Seckel, né le 13 janvier 1912 à Mulhouse, ingénieur en textiles, résistant juif, est arrêté à Albine (Tarn) le 20 juillet 1944. Après un violent interrogatoire, il est emmené à Lespinassière où il est fusillé le 5 août.
Date d'exécution : 05/08/1944

Castres
22/02/1944 Famille Fraiman - Jacques (Jacob) est né le 17 juillet 1902 à Czestochowa (Pologne) de parents polonais. Il habitait Paris avant la guerre. Il est arrivé à Castres au moment de l'exode, en 1940. Il se faisait appeler Paul Vermelin. Il a été arrêté le 22 février 1944, conduit à Drancy, puis déporté sans retour le 15 mai 1944 par le convoi 73 qui fut dirigé d’abord sur Kovno (Kaunas) en Lituanie, où la moitié du convoi resta sur place et fut rapidement anéantie par les S.S. dans la forteresse de la ville, et dans le camp de Pravieniskès. L’autre moitié du convoi fur dirigée sur Reval (Tallinn), en Estonie. Enfermés et condamnés à des travaux extrêmement pénibles, les prisonniers furent presque tous assassinés par les S.S.
Déportation : 15/05/1944 convoi no 73

Fiac
08/10/1943 Famille Elina - Mayer né le 10 octobre 1875 à Lakhoutz (Russie), son épouse Georgette née Bloch née 10 novembre 1884 à Clerval (Doubs) et leur fils Jean, né le 1 juillet 1918 à Toulouse (Haute Garonne), sont arrêtés par la Gestapo à leur domicile, au Château Saint-Anne, commune de Fiac, le 8 octobre 1943, conduits à Toulouse, puis déportés à Auschwitz par le Convoi n° 61 du 28 octobre dont ils ne reviendront pas. Leur fille Odette échappe provisoirement à l’arrestation prévenue à temps par le curé de Viterbe. Elle sera arrêtée par la Gestapo en avril 1944 et déportée à Birkenau, dont elle sera libérée par les Russes.
Déportation : 28/10/1943 convoi no 61
Date d'exécution : 0000-00-00

Graulhet
1944 Famille Friedmann - Elisabeth (Lysbeth), 41 ans, née le 12/02/1903, et sa file Ines, 3 ans, née le 07/10/1941 à Marseille, habitaient 55, avenue Pétain à Graulhet. Arrêtées parce que juives, elles sont déportées sans retour de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 68 du 10/02/1944.
Déportation : 10/02/1944 convoi no 68
JO : Mémorial de la déportation des Juifs de France, Beate et Serge Klarsfeld, Paris 1978

Lacaune
20/02/1943 Famille Aronowicz - Josef (Josek), 42 ans, né le 17 juin 1899 à Lask (Pologne), fils de Kalman Aronowicz et de Grinner née Fredja, est arrêté à Pau et assigné à résidence à Lacaune le ç septembre 1942. Il habite à l'Hôtel Central, puis Cros, place de la Vierge. Il est arrêté le 20 février 1943 parce que juif et déporté sans retour par le convoi n° 50 de Drancy à Maïdanek.
Déportation : 04/03/1943 convoi no 50
JO : Daf-Ed 92428

>> Voir les 81 familles arrêtées dans le département <<

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Le sauvetage des juifs 1941-1944 (Paul et Suzanne Haering) (A travers des photos d'époque et de bouleversants témoignages, ce site vous emmène en France dans la région du Tarn, et plus particulièrement autour de Carmaux entre 1941 et 1944, pendant l'occupation allemande.
Durant cette période, le pasteur Paul Haering et sa femme Suzanne vont soustraire plusieurs dizaines d'enfants juifs aux rafles de Vichy et les protéger d'éventuelles dénonciations, avec l'aide du Pasteur Albert Delord, organisant plusieurs colonies de vacances dans la région au risque d'être pris et fait prisonniers...

)
3 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
4 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
5 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
6 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
7

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  evasion de la prison de Castres

    Une évasion collective (10 à 20 ) de prisonniers politiques s'est déroulée en 1943 . Les archives de la prison ou d'anciens gardiens , ou leurs descendants , en ont ils une trace ou un souvenir ?
    Merci pour toute réponse même approximative .
    maguydenegre@orange.fr
    [répondre]

    il existe un livre sur l'évasion de la prison de Castres:
    "16 septembre 1943, l'évasion de la prison de Castres" de Jonny GRANZOW paru en 2009 aux éditionsLoubatières, collection Histoire
      [répondre]

***  Réfugiés espagnols dans le Tarn

    Ma mère Margarita Ascaso Budria, nièce de Joaquin Ascaso Budria a été réfugiée et adoptée en 39 ou 40 par la famille Hernandez de Graulhet.
    Elle s'appelait donc Margarita Ascaso Hernandez.
    Voici des photos de cette époque qui pourraient aider des personnes à retrouver quelqu'un. Ces photos sont datées entre 1940-1943 et sont prises à Rabastens et Salvagnac.
    Il s'agit de photos de personnes, de groupes, de familles et bucherons ou résistants espagnols ; il n'y a aucun nom ou prénom au dos des photos.
    [répondre]

    Bonjour, je suis Jeanne Arnal et réside à Rabastens, fille de Martin Arnal Mur qui a très bien connu, à Salvagnac, Margarita, son compagnon et ses amis. Martin a 94 ans et vit en Espagne. Il peut vous donner des noms et des informations sur les personnes qui se trouvent sur les photos.   [répondre]
    Bonjour Jeanne, très heureuse d'avoir un début de réponse à mes interrogations; merci mille fois; pouvez-vous contacter votre père et lui faire part des photos afin qu'ils puissent me donner des noms? est-il lui même sur ces photos?   [répondre]

***  Réfugiés espagnols dans le Tarn


***  Réfugiés espagnols dans le Tarn


***  Réfugiés espagnols dans le Tarn


***  Réfugiés espagnols dans le Tarn


***  Réfugiés espagnols dans le Tarn


***  Réfugiés espagnols dans le Tarn


***  Réfugiés epagnols dans le Tarn


***  Réfugiés espagnols dans le Tarn


***  Réfugiés espagnols dans le Tarn


***  Réfugiés espagnols dans le Tarn


***  Réfugiés espagnols dans le Tarn


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]



Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019