Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
750 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4173 Justes de France
920 résistants juifs
11438 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1269 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Tarn

Région :
Occitanie
Département :
Tarn

Préfets :
Léopold Chénaux de Leyritz
(25/06/1940 - 24/01/1944) Léopold Marie Frédéric Chéneaux de Leyritz, Préfet de Haute-Garonne et préfet régional de la région de Toulouse à partir de 1941 (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1896-1970)
André Sadon
(24/01/1944 - 06/02/1944) André Paul Sadon, Préfet régional de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1891-1965)
Jean Cassou
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1897-1981)
Pierre Berteaux
(1944 - 1946) Pierre Félix Berteaux, Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1907-1986)

À lire, à voir…

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Ruth Kapp Ruth Kapp
Tu t'appelles Renee

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Jeanne Schwander


Dossier Yad Vashem : 12359
Remise de la médaille de Juste : 12/08/2012
Sauvetage : Graulhet 81300 - Tarn
Profession: Sans profession
Nom de naissance: Biaule
Nom d'épouse: Schwander
Date de naissance: 27/12/1902
Date de décès: 08/08/1969
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Jeanne-Schwander
En haut, de gauche à droite : Jules et Louise Grumbach, Edouard et Jeanne Schwander et Jacqueline
Au premier rang : deux filles Schwander, Pierre et une fille Schwander
source photo : Coll. Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Jeanne-Schwander
En haut, de gauche à droite : Louise Grumbach, Edouard et Jeanne Schwander
Devant eux, une petite Schwander, Pierre et une fille Schwander, Jacqueline, Renée Schwander et une petite Schwander, en avril 1945
source photo : Coll. Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Notice

Antonia Alby*, religieuse, est directrice d'un lycée à Albi,
Jeanne née Biaule* et Edouard Schwander* habitent dans une grande maison isolée de la route principale au lieu-dit Saint-Hilaire avec leurs 5 enfants nés entre 1923 et 1942 : Michel qui est soldat, Renée, Marie-Thérèse, Marie-Claire et Jean-Louis.
Edouard Schwander* est ingénieur dans une usine de colle et de savon à Graulhet
Ils vont sauver Jules et Louise Grumbach et leurs enfants Jacqueline et Pierre.

Jules Grumbach est né en 1893 à Strasbourg ( Bas-Rhin ). Après avoir travaillé dans une fabrique de cuir et de peaux, près de la Place de la République, Jules Grumbach est engagé volontaire dans le Corps des Alsaciens-Lorrains et participe à la guerre de 1914-1918. Il obtient la nationalité française en 1919.
Jules Grumbach épouse Louise née Muller en 1896 à Fénétrange (Moselle) et le couple s'installe rue de Bruxelles à Paris, dans le 9e arrondissement.
Jules Grumbach est gérant d’un Comptoir du cuir.
Ils auront deux enfants : Jacqueline née en 1928 et Pierre né en 1934.

Lorsque la guerre éclate, le 2 septembre 1939, Louise et Jules Grumbach sont en vacances à Cobourg avec leurs enfants, Quand la nouvelle de l’invasion de la Pologne par les Allemands leur parvint, la famille décide de ne pas retourner à Paris et de s’installer à Graulhet dans le Tarn, où Jules Grumbach avait un magasin de maroquinerie.
Les Grumbach louèrent une villa La famille y loue une villa au 1 boulevard de Byans. Jacqueline va au lycée d’Albi tandis que Pierre est inscrit à l’école de Graulhet.

Jules Grumbach parcourt la campagne à bicyclette à la recherche de ravitaillement. C'est ainsi qu'il fait la connaissance de la famille Schwander qui habite dans une grande maison isolée de la route principale au lieudit Saint Hilaire.
Les deux familles deviennent amis et décidèrent que si les Allemands occupaient un jour la région, les enfants Grumbach viendraient se réfugier chez les Schwander.

Quand la menace se fit plus pressante, les Schwander invitèrent toute la famille Grumbach à trouver refuge chez eux.
Début Février 1944, en pleine nuit les Grumbach arrivèrent chez les Schwander à bicyclette.
Marie-Thérèse et Renée qui avait l’âge de Jacqueline, cèdent leurs chambres aux fugitifs.

La famille Grumbach vit recluse et on recommande particulièrement aux enfants Schwander de rester discrets car le climat est à la délation. Antonia Alby*, la directrice du lycée d’Albi, accepte de prendre Jacqueline comme pensionnaire.

La Gestapo à la recherche des Grumbach interroge les employés du Comptoir du cuir de Graulhet qui ignoraient où étaient cachés les Grumbach. Cependant, Jules Grumbach eut peur que la Gastapo aille chercher Jacqueline au lycée.
Renée part alors à vélo chercher son amie. Les parents angoissés, attendent le retour des deux jeunes filles, âgées de 16 ans.

Durant les derniers mois de l’occupation, les Grumbach restèrent cloîtrés dans leurs chambres et réussirent à se cacher jusqu’à la Libération. Les enfants Schwander n’ont pas oublié la chaleur qui régnait dans la maison car Jeanne interdisait à quiconque d’ouvrir les fenêtres, ce qui aurait entraîné le risque qu’un passant jette un œil à l’intérieur et découvre la famille qui y était cachée.

Après la Libération, la famille Grumbach regagne Graulhet puis Paris. Il leur faut louer un logement et reprendre le cours de la vie. Jules Grumbach ne peut récupérer ses économies confiées à un soi-disant ami.

Après la guerre les Grumbach et les Schwander restèrent en contact. Pierre Grumbach rendait régulièrement visite à ses sauveurs à Saint-Hilaire.

Le 8 mai 2012, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Jeanne* et Edouard Schwander* et à Antonia Alby*.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Histoire

Rescue Story

On September 2, 1939, Jules (b. 1893) and Louise (b. 1896, née Muller) Grumbach were on vacation with their children, Jacqueline (b. 1928) and Pierre (b. 1934), in Normandy when the news broke of the German invasion of Poland. The family decided not to return to their Paris home, instead fleeing to Graulhet in the Tarn district, where Jules had a branch of the leather shop he owned. They rented an apartment in the area and registered their children for school. During this time they became friendly with the Schwander family, who lived in the village of Saint-Hilaire. Edouard and Jeanne Schwander owned a factory in the area, and they had five children born between 1923 and 1942.
The two families agreed that if the Germans occupied the area, the Grumbach children would live with the Schwanders. When this threat materialized, the Schwanders invited the entire Grumbach family to find shelter in their home. They cleared out two of their daughters’ bedrooms to make room for them.
During this period Jacqueline Grumbach attended a school run by nuns. The principal of the school, Antonia Alby, encouraged the Grumbach family to allow Jacqueline to reside at the school, so she could continue her studies. Alby promised that she would never allow anyone to take Jacqueline away, unless that person was holding Jules’s business card. Jacqueline later noted that Alby also hid several other Jewish girls in her school.
Meanwhile, Jules discovered that the Gestapo was at his storeroom in Graulhat, inquiring as to his whereabouts. Jules had not told his employees where he was hiding, but he grew concerned that they would seek out his daughter. Armed with Jules’s business card, the Schwanders’ daughter Renée raced to the convent school on her bicycle and brought Jacqueline home past a unit of passing German soldiers, who fortunately did not stop them. Renée was very much involved in the Grumbachs’ hiding—she was Jacqueline’s age and was her friend. To avoid suspicion, Jeanne Schwander bought a normal quantity of food in the local market, and Renée would scour the outlying farms to purchase enough food to bring to the Grumbachs.
In the last months of the occupation, the Grumbachs remained in their rooms and successfully managed to hide until liberation. The Schwander children recalled how hot their house had been because Jeanne would not let anyone open the windows, lest passersby peek in and see the hidden family.
Following the war the families remained in touch by phone. The elder Grumbachs found it difficult to discuss the period of their hiding. Their son, Pierre, regularly visited their rescuers in Saint-Hilaire.

On May 8, 2012, Edouard and Jeanne Schwander and Antonia Alby were recognized by Yad Vashem as Righteous Among the Nations.

Yad Vashem

18/11/2017

asso 3676
Réseau de sauvetage
Antonia Alby

Édouard Schwander
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Jeanne Schwander
Pierre Grumbach
Jules Grumbach
Louise Grumbach
Jacqueline Grumbach

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Le sauvetage des juifs 1941-1944 (Paul et Suzanne Haering) (A travers des photos d'époque et de bouleversants témoignages, ce site vous emmène en France dans la région du Tarn, et plus particulièrement autour de Carmaux entre 1941 et 1944, pendant l'occupation allemande.
Durant cette période, le pasteur Paul Haering et sa femme Suzanne vont soustraire plusieurs dizaines d'enfants juifs aux rafles de Vichy et les protéger d'éventuelles dénonciations, avec l'aide du Pasteur Albert Delord, organisant plusieurs colonies de vacances dans la région au risque d'être pris et fait prisonniers...

)
3 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
4 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
5 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
6 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
7

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  Gérard Roger GRUMBACH

    Je recherche la date et le lieu de naissance exacts de Gérard Roger GRUMBACH, déporté le 15 mai 1944 par le convoi n° 73, son état civil enregistré à Drancy (né le 12 mars 1893 à CLARY ou DARY, étant vraisemblablement erroné, volontairement ou involontairement. [répondre]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019