Die pädagogische Ausstellung Das versteckte Kind ist in deutscher Sprache verfügbar - L'exposition pédagogique L'enfant cachée existe maintenant en langue allemande
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Soutenez le travail de l'AJPN
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
111, rue Belleville - F33000 Bordeaux
Tél. +33 (0) 9 51 89 44 87

302 annonces de recherche
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
Recevoir les infos AJPN
39/45 en France
base des données identifiées par l'AJPN
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements
1148 lieux d'internement
634 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3854 Justes de France
741 résistants juifs
8734 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind
Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la résistance communiste L'affiche rouge
Vivre à en mourir

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie Cartographie
Vichy en Aquitaine
Glossaire Espace enseignants
Association AJPN Rapport moral
Comment contribuer au site
Soutenir le travail de l'AJPN
Paiement en ligne
Contacter l'AJPN
Partenaires Liens d'intérêt
Remerciements
Téléchargements Résultats d'audience Online Xiti
Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris
Imprimer cette page

Texte pour ecartement lateral

Bazaiges en 1939-1945

Texte pour ecartement lateral
Code postal : Bazaiges 36270

Canton : Eguzon-Chantôme - Indre
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]


Voir l'histoire du département de l'Indre

Bazaiges est une commune française située dans le département de l'Indre, région Centre

Les camps et les lieux d'internement de l'Indre

100e CTE de Neuvy-Pailloux 36100 Neuvy-Pailloux
668e-931e GTE 36400 Montgivray
Camp de Douadic 36300 Douadic
Prison de Pellevoisin 36180 Pellevoisin
Salle Diderot 36000 Châteauroux

Les lieux de sauvetage de l'Indre

Château d'Anjouin 36210 Anjouin

Les 8 communes du canton (Eguzon-Chantôme)

Badecon-le-Pin 36200  Bazaiges 36270  Cuzion 36190  Gargilesse-Dampierre 36190 
Baraize 36270  Ceaulmont 36200  Éguzon-Chantôme 36270  Pommiers 36190 

Les 69 Justes parmi les Nations de l'Indre

Daniel Barrangé  (Saint-Pierre-de-Lamps) Marie-Louise Forget  (Villedieu-sur-Indre) Marie-Louise Moreau  (Lourdoueix-Saint-Michel)
Lucienne Barrangé  (Saint-Pierre-de-Lamps) Henriette Gateault  (Châtillon-sur-Indre) Karol  Orzakiewicz  (Châtillon-sur-Indre)
Yvonne Berthet  (Châtillon-sur-Indre) Charlotte Gauvin  (Levroux) Marianna  Orzakiewicz  (Châtillon-sur-Indre)
André Berthet  (Châtillon-sur-Indre) Louis Gauvin  (Levroux) Gaston  Patoux  (Vendœuvres)
Charlotte Cayré  (La Châtre) Bronislawa  Janicki  (La Chapelle-Orthemale) Juliette  Patoux  (Vendœuvres)
Ernest Cayré  (La Châtre) Stephan  Janicki  (La Chapelle-Orthemale) Esther Perret  (Buzançais)
Roger Cazala  (Châteauroux) Eugène Langlois  (Néret) Roger Perret  (Buzançais)
Joseph Chérioux  (Tournon-Saint-Martin) Alexandrine Langlois  (Néret) Cathie Poirier Prous  (Poitiers) (Châteauroux)
Marthe Chérioux  (Tournon-Saint-Martin) Suzanne Langlois  (Néret) Jacqueline Prandi  (Oulches)
Germaine Clément  (Saint-Benoît-du-Sault) Clémentine Lavillonnière  (Bouesse) Albert Prévault  (Levroux)
Maurice Clément  (Saint-Benoît-du-Sault) Clément  Lavillonnière  (Bouesse) Jeanne Prévault  (Levroux)
Clémentine Couagnon  (Levroux) Henriette Le Pelley du Manoir  (Saint-Pierre-de-Lamps) Jeanne Roger  (Buzançais)
Victor Couagnon  (Levroux) Fernande Lecomte  (Châtillon-sur-Indre) Jules  Roger  (Buzançais)
Edmond Dauphin  (Châteauroux) Paul Lecomte  (Châtillon-sur-Indre) Louise Roger  (Argy)
Eugène de la Ferté Meun  (Mâron) Aimé Lépine  (Villedieu-sur-Indre) Jeanne Rouzeau  (Giroux)
Elly de la Ferté Meun  (Mâron) Marcelle Lépine  (Villedieu-sur-Indre) Paul Rouzeau  (Giroux)
Eugène  Désiré  (Villedieu-sur-Indre) Odette Marais Androt  (Prissac) Fernande Saulnier  (Néret)
Hélène  Désiré  (Villedieu-sur-Indre) Julia Martin  (Saint-Gaultier) Louis Saulnier  (Néret)
Pierre Doliveux  (Châtillon-sur-Indre) Raymond Martin  (Saint-Gaultier) Marie-Louise Taphanel  (Saint-Michel-en-Brenne) (Sainte-Eulalie-d'Ans)
Gérald  Dru  (La Châtre) Raymonde Mayeux  (Ardentes) Raymonde  Thomas Dayan  (Le Blanc)
Paule  Dru  (La Châtre) Hubert Mayeux  (Ardentes) Fernande  Trémine  (Villedieu-sur-Indre)
Pierre Dubuis  (Saint-Gaultier) Suzanne Morand  (Saint-Gaultier) Camille Viollette  (Argenton-sur-Creuse)
Guy-Félix Fontenaille  (Lourdoueix-Saint-Michel) François Moreau  (Lourdoueix-Saint-Michel) Lucienne Wisberg  (Châtillon-sur-Indre)


Familles réfugiées à Bazaiges [Compléter]
Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes hébergées, sauvées ou cachées dans la commune, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, leur date de naissance, les circonstances du sauvetage, si possible.

1 Famille arrêtée (Bazaiges) [Compléter]
27/07/1944
Famille Arpheuille - Abel, né en 1908, habitait Pouligny-Saint-Pierre et était chauffeur. Résistant, il est arrêté le 27/07/44 à Bazaiges et déporté sans retour.    
JO :
Mémorial de la déportation politique dans l'Indre

Chronologie [Ajouter]

30/06/1940 - Les troupes allemandes évacuent le département de l'Indre.
02/11/1940 - Le gouvernement de Vichy révoque 3 préfets et les place en disponibilités. M. Jouany, préfet d'Ille-et-Vilaine, M. Moulin, préfet d'Eure-et-Loir, et M. Morel, préfet dans les Hautes-Alpes.
28/05/1942 - Visite du maréchal Pétain dans l'Indre ; il est reçu par la municipalité de Châteauroux et son maire Louis Deschizeaux.
05/1943 - Fin mai 1943 : Constitution du premier maquis (à l'origine des maquis Francs-Tireurs et Partisans dans l'Indre) dans la forêt de Taille de Ruines près de Dun-le-Poëlier.

Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.



Autres articles parus dans le site de l'AJPN

1 Edmond Dauphin* (Secrétaire générale de la préfecture de l'Indre )

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Bazaiges sur Wikipedia 
2 L'abbé Henri Péan Chef méconnu de la Résistance en Touraine (Le curé de Draché à partir de 1930 sous l'occupation, l'âme de la résistance en Sud Touraine et Nord de la Vienne.
144 pages format 16x23cm 60 illustrations (inédites pour la plupart) ISBN : 978-2-914818-49-0 )
3 Quand le château des Basses Fontaines était une colonie de vacances du Maréchal Pétain... (Histoire de la maison d'enfants des Basses Fontaines entre 1939 et 1945, maison d'enfants qui a recueilli et caché une dizaine d'enfants juifs. )
4 Honneur à des résistants (résistants à Esvre et déportation en camps de la mort. )
5 bombardements à Beaujardin Tours (Chateau de Beaujardin à Tours , bombardements. )


Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  Famille Grimberg Laboratoire à St Quentin Fuyant St Gaultier en 11/1942.

    Selon mes dernières informations vérifiées, la famille Grimberg avait un laboratoire pharmaceutique, et non une pharmacie, à Saint- Quentin (02). Mon grand père Hector Smagghe les a cachés à Saint-Gaultier (Indre).
    Or je viens d'apprendre que les 2 filles ainées s'appelaient Sabine et Hélène, et qu'il y avait encore 2 bébés un garçon (peut être un "Pierre") et une fille.
    Enfin, fin 1942, la famille a récupéré d'urgence les aînés à l'école, et plus personne n'a vu cette famille de 6 personnes ensuite, jusque 1944, la libération.
    Peut être ont t'ils étés cachés tout près de Saint-Gaultier, au château de la Roche, à Anjouin ?
    D'autant plus que mon grand père louait 2 étages d'une maison propriété de Mr Berthelot, résistant de la 1ère heure, qui a pu être avisé de l'invasion de la zone libre.
    Il est curieux que le sujet de ce Chateau d'ANJOUIN soit si peu alimenté: aurais je mal cherché sur ce site ?
    Donc nous recherchons les Grimberg, et surtout Hélène et Sabine.
    Merci à vous.
    Hervé Smagghe (06 15 06 36 45)
    [répondre]
    Nouveau complément TRES IMPORTANT, grâce à une dame qui était enfant de 7 ans en 40, jouait avec les enfants Grimberg, et a vu mes grands parents !
    Les éléments ci dessous viennent de ses souvenirs et des recherches de l'historien Simon Ostermann, via Mme Katy Hazan de OSE
    Orthographe certaine, avec G final GRIMBERG.
    Il était pharmacien, mais pas d'officine, mais de laboratoire
    Prénommé Arthur, ce Grimberg, est né le 12/12/1890 à Darabani, Roumanie, naturalisé français, et engagé volontaire pour 14/18. En 1920 devient directeur du laboratoire COLLOVACCINS et d'un autre labo à Paris.
    A déposé le brevet d'un vaccin contre la tuberculose osseuse, et seul détenteur du secret de fabrication, avec sa femme
    Entre décembre 1930 (Sabine) novembre 1933 (Hélène) et mars 1936 (Danielle), 3 de ses 4 enfants sont nés à Paris. Le dernier, Pierre est né à Cahors le 15/1/1940.
    Toute la famille de 6 personnes, caché par mon grand père chez Mr Berthelot, dans la rue qui était à l'époque rue du blanc ou rue du stade. C'est le CAT actuel, rue Langlois Bertrand.
    La maman est la fameuse Juliette, grande amie de feu ma mère Paulette Housay, qui était épouse Smagghe depuis le 25/4/40 ! Mme Grimberg est née Hendle le 14/8/1901 à Hermanville/Mer dép. 14. Il y a, dans sa famille et celle de sa sœur des préfets et conseiller d'état, ce qui, avec le secret du vaccin, a contribué à une meilleure situation pour des juifs en 1940/42.
    En 1942, la famille a récupéré dans l'urgence ses 2 aînés à l'école: plus jamais la famille fut vue à St Gaultier: la date peut être celle de la 1ère rafle de fin août 42, ou peu avant l'invasion de la zone libre par les nazis, en 11/42. Mais, de 1946 à 1969, ils étaient bien vivants, et le labo à St Quentin 02 !!
    Si vous pouvez faire des recherches sur biusante.parisdescartes.fr, vous y trouverez ce Mr Arthur Grimberg: je n'ai pas su me servir de leur logiciel !!!
    Merci de votre aide !
    Hervé Smagghe 06.15.06.36.45
      [répondre]

Page réalisée avec le soutien de  Lhoumeau
Erreur requête - select * from ajpn_alerte WHERE destina = 'commune' and signal = 'oui' and noid=36014