Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
741 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4164 Justes de France
920 résistants juifs
11411 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1266 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Haute-Garonne

Région :
Occitanie
Département :
Haute-Garonne

Préfets :
Maurice Georges Bézagu
(14/11/1941 - 17/11/1944) Préfet délégué de Haute-Garonne (1880-1969)
Pierre Cassagneau
(21/08/1944 - 31/12/1944) Préfet de Haute-Garonne (1887-1963)
Camille Vernet
(29/12/1944 - 04/01/1946) Préfet de Haute-Garonne (1884-1957)
Frédéric Atger
(21/09/1935 - 13/10/1940) Préfet de Haute-Garonne
Léopold Chénaux de Leyritz
(25/06/1940 - 24/01/1944) Léopold Marie Frédéric Chéneaux de Leyritz, Préfet de Haute-Garonne et préfet régional de la région de Toulouse à partir de 1941 (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1896-1970)
André Sadon
(24/01/1944 - 06/02/1944) André Paul Sadon, Préfet régional de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1891-1965)
Jean Cassou
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1897-1981)
Pierre Berteaux
(1944 - 1946) Pierre Félix Berteaux, Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1907-1986)

À lire, à voir…

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Jean Bélingard Jean Bélingard
Henri Chas, alias « Charlieu » (1900-1945) Compagnon de la Libération

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Denis Baud Denis Baud
Alfred Nakache, le nageur d’Auschwitz

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Monique-Lise Cohen Monique-Lise Cohen
Jean-Louis Dufour
Les Juifs dans la Résistance

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

John de Stegge


Abbé de Stegge
Dossier Yad Vashem : 824
Remise de la médaille de Juste : 1974
Sauvetage : Toulouse 31000 - Haute-Garonne
Profession: Abbé à Toulouse
Qualité: Hollandais. Résistant du réseau Dutch-Paris
Religion : Catholique
Nom de naissance: John Aan de Stegge

Date de décès: 02/01/1974
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

John-de-Stegge
John de Stegge à Yad Vashem, Jérusalem, le 02/10/1977
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Notice

John de Stegge* est né en Hollande.

Prêtre catholique, résistant du réseau Dutch-Paris à Toulouse, John de Stegge* va sauver Edmond Chait, Léon Kesner et son épouse, Rens J. Koning, Claire Mayerzak née Bilgrai et ses quatre enfants, Nicholas Medgyesi, quatre membres de la famille Mendel Montezinos, M. Nijkerk, Wolf Machol et son épouse, M. et Mme Raabe, Paul Veerman et son épouse, M. Warandijn et Paul Wurzburger.

Le réseau Dutch-Partis était dirigé par John Weidner*. Il permettait à des personnes en danger d'échapper aux nazis et à Vichy.
Le père John de Stegge* se chargeait de trouver des lieux pour cacher les Juifs en danger et s'assurer de leurs survie, leur apportant de la nourriture, de l'argent et les supportant moralement.

En 1941-1942, il aide des internés des camps du sud de la France à s'échapper et à rejoindre la frontière espagnole.
Monsieur Mayerzak, son épouse Clara née Bilgrai, et leurs quatre enfants vivaient en Hollande. En juillet 1942, M. Mayerzak a été convoqué au commissariat de police.
La famille décide alors de fuir en Suisse, mais sont arrêtés à la frontière et envoyés dans un camp près de Perpignan.
Le Secours Suisse, organisation de secours, parvient à faire sortir les enfants et les envoie dans une maison d'enfants afin de les cacher.
Monsieur Mayerzak est convoqué pour être envoyé travailler en Allemagne, mais parvient à s'échapper pour rejoindre l'Espagne.
Clara Mayerzak est transférée dans un autre camp où elle reçoit un courrier du consul de Hollande à Toulouse l'informant que son mari a été retrouvé mort dans les Pyrénées, identifié par les documents qu'il portait sur lui.
Clara Mayerzak obtient l'autorisation de sortir du camp et se rend chez le consul de Hollande, lui enjoignant de l'aider. Le consul lui donne l'adresse du père John de Stegge* qui habite dans un monastère en dehors de la ville.
Elle va le voir et lui explique sa situation.
Le père John de Stegge* lui permet de passer la nuit au monastère et trouve une famille qui pourra l'héberger pour une semaine. Il lui trouvera ensuite un lieu pour se cacher, La Petite Sœur, où ne sont généralement admis que les personnes de plus de 65 ans...
Clara Mayerzak y restera deux ans et demi, restant enfermée dans le monastère et souvent même enfermée dans sa chambre afin de ne pas éveiller les soupçons.

John de Stegge* parvient également à placer un couple juif, les Mendel, trouvant des caches pour leurs quatre enfants.
Les deux jumeaux aînés sont placés dans une école catholique à Toulouse. Leur frère et leur soeur plus jeunes sont placés dans un orphelinat catholique en dehors de Toulouse.

Pendant ce temps, le père John de Stegge* cachait 60 enfants dans son monastère.

En avril-mai 1944, le réseau Dutch-Partis parviendra à faire échapper d'un fourgon Gerrit Jan van Heuven Goedhart, juriste et journaliste hollandais âgé de 43 ans, membre actif du réseau hollandais et de son gouvernement en exil à Londres. Il deviendra le premier haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés en 1951. Le Haut Commissaire, G.van Heuven Goedhart placera alors une grande partie de son énergie dans la recherche de fonds pour les réfugiés, soit 2,2 millions de personnes encore déplacées après la seconde guerre mondiale. Ses réalisations en faveur des réfugiés ont été publiquement reconnues avec la remise au HCR, en 1954, du Prix Nobel de la Paix.

En 1949, le père John de Stegge* fut honoré par la reine de Hollande.
Le 2 janvier 1974, il fut reconnu Juste parmi les Nations par Yad Vashem.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire


Father John aan de Stegge, born in the Netherlands was active in France, in the Toulouse region during the war, in conjunction with the resistance group was called ‘Dutch-Paris’ under the leadership of Jean Weidner*.Father aan de Stegge managed to find hiding places for many Jews and thus saved their lives. He used to visit them there and regularly brought them food and money, but especially moral support. In the years 1941/2 he assisted prisoners of internment camps in the south of France to escape, most of whomwere Jews and he helped them reach the Spanish border.
Clara Majerzak-Bilgrai, her husband and four children lived in Holland in July 1942 when the husband was summoned to report. They decided to escape to Switzerland, but they were caught near the Swiss border and sent to a concentration camp near Perpignan.A Swiss children organization, known as ‘Secours Suisse’ managed to smuggle the children out and put them in a home run by their organization . Their father was summoned to work in Germany, but hedecided to flee to Spain. His wife was transferred to another camp where she received notification from the Dutch consul in Toulouse that her husband had been found dead in the Pyrenées Mountains. He had been identified by the documents he had carried. She was allowed eight days out of the camp and went to see the Dutch consul, begging him to help her. He gave her the address of Pastor aan de Stegge who headed a monastery outside the city. She told him that it had now become known that she and her four children were Jewish and she feared for their safety.
Father aan de Stegge let her stay in his monastery that night and found her a family where she could remain for a week. Meanwhile he was able to find a permanent hiding place for her at the monastery of ‘La Petite Soeur’, an old age home, where people under the age of 65 were usually not admitted. Clara Majerzak was however much younger. She remained there for two and a half years and never left the monastery and hardly her room. Aan de Stegge also placed there another Jewish couple, the Mendels. He also found safe hideouts for the four children. The two older twin boys were placed in a Catholic boarding school in Toulouse and the younger boy and girl in a Catholic orphanage outside the city of Toulouse. At that time there were already sixty Jews hidden in his own monastery.
Witnesses relate some eighteen people whom Father aan de Stegge rescued: Edmond Chait, Rens J. Koning, Paul Veerman and his wife, Claire Bilgrai-Mayerzak and her four children, Leon Kesner and his wife, Nicholas Medgyesi, Mr. Nijkerk, Mr. and Mrs. Raabe, Mr. Warandijn. Wolf Machol and his wife, Paul Wurzburger and four members of the Mendel Montezinos family.
In 1949 Father aan de Stegge, a Dutch citizen, was honored the Dutch Queen.

On January 2, 1974, Yad Vashem recognized Father John aan de Stegge as a Righteous among the Nations.


30/07/2014
Lien : Yad Vashem

[Compléter l'article]
Réseau de sauvetage
John Weidner
 

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
3 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
4 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
5 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
6

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019