Soutenez le travail de l'AJPN

Colloque Procès Papon, 20 ans après. Mercredi 23 mai et jeudi 24 mai 2018, Bordeaux

space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
648 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
656 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4125 Justes de France
920 résistants juifs
10067 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1228 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Vosges

Région :
Grand-Est
Département :
Vosges

Préfets :
Paul Dupuy
(1936 - 11/1941) Préfet des Vosges
Edmond Jean Schmidt
(21/09/1940 - 04/11/1946) Préfet de Meurthe-et-Moselle à compétence régionale. En janvier 1942 il est promu préfet de Meurthe-et-Moselle, de la Meuse et des Vosges, sous tutelle de la Feldkommandantur
André Parmentier
(11/1941 - 09/1942) André Auguste Parmentier, Préfet des Vosges. Arrêté et révoqué par la Résistance en 1944, il est relevé de sa condamnation pour faits de Résistance (1896-1991)
Jean Spach, directeur de cabinet

Albert-René Daudonnet
(09/1942 - 1944) Albert René Daudonnet, Préfet des Vosges. Accusé d'aider la résistance, il est arrêté par la Gestapo le 14/05/1944 et libéré le 01/05/1945.
Georges Parisot
(1944 - 1946) Georges Nicolas René Robert Parisot, Préfet des Vosges

À lire, à voir…

Marie-Joseph Bopp Marie-Joseph Bopp
Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande, 1940 1945

ACHETER EN LIGNE

Stéphane Simonnet Stéphane Simonnet
Atlas de la libération de la France : 6 juin 1944 - 8 mai 1945

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Frida Wattenberg
Jean Brauman
Organisation juive de combat : Résistance-sauvetage. France 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Jean Camille Bloch Jean Camille Bloch
Juifs des Vosges, 1940-1944 - 1200 martyrs oubliés

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Les orphelins de la Shoah - Les maisons de l'espoir (1944-1960)

ACHETER EN LIGNE

Médard Brogly Médard Brogly
La grande épreuve - l'Alsace sous l'Occupation Allemande 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Als ich in Auschwitz war - Bericht eines Überlebenden (Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945 ; en langue allemande)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Henriette Asséo Henriette Asséo
Les Tsiganes. Une destinée européenne

ACHETER EN LIGNE

 AACCE AACCE
Les Juifs ont résisté en France (1940-1945)

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Le Camp des Mazures et ses déportés juifs

 

Eric Rondel Eric Rondel
L'Armée américaine en Alsace : Haut-Rhin / Bas-Rhin 1944-1945

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Pierre Copernik Pierre Copernik
Abcdaire de la résistance

ACHETER EN LIGNE

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Mémorial des déportés du Judenlager des Mazures

 

Daniel Froville Daniel Froville
Pierre Bockel, l’aumônier de la liberté

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Marie-Christine Hubert Marie-Christine Hubert
Emmanuel Filhol
Les Tsiganes en France - Un sort à part (1939-1946)

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

 Fondation pour la Mémoire de la Déportation Fondation pour la Mémoire de la Déportation
Livre-Mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945 - 4 volumes

ACHETER EN LIGNE

 Collectif Collectif
Jean-Pierre Guéno
Paroles d'étoiles - Mémoire d'enfants cachés (1939-1945)

ACHETER EN LIGNE

Cédric Gruat Cédric Gruat
Cécile Leblanc
Amis des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Paul Schaffer Paul Schaffer
Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Katy Hazan Katy Hazan
Le sauvetage des enfants juifs pendant l'Occupation, dans les maisons de l'OSE 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Les Résistances juives pendant l'occupation

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Saint-Dié-des-Vosges en 1939-1945

Texte pour ecartement lateral
Code postal : Saint-Dié-des-Vosges 88100
- Vosges
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Saint-Die-des-Vosges en 1939-1945
Saint-Dié-des-Vosges
source photo : Nidoo
crédit photo : D.R.

Voir l'histoire du département des Vosges
Histoire

La commune des Déodatiens

Saint-Dié-des-Vosges est une commune des Vosges.

Lors du recensement de 1936, la commune comptait 20 315 habitants et 15 711 en 1946.

06/09/2011

[Compléter l'article]

La Seconde Guerre mondiale

La ville investie par les Allemands depuis le 20 juin 1940, est occupée par l’armée allemande à partir du 22 août 1940 et fera partie, avec l’ensemble de la Lorraine, de la zone planifiée en recolonisation allemande à terme.

Le secteur de la montagne fin 1944 a été le dernier bastion du régime pétainiste1. Ses cantons ont accueilli une grande densité de forces de répression. Gestapo, tortionnaires nazis, force de milice, qui contrôlaient une région héritent d’un canton vosgien. Les hôtels de Saint-Dié et des maisons réquisitionnées par l’autorité pullulent de cadres et hauts représentants du régime pétainiste. Radio Paris essaie d’émettre ses dernières émissions depuis une antenne installée au sommet de Saint-Roch2.

Déportations et exécutions se généralisent à la moindre incartade. Ce qui n’empêche nullement des combattants de l’ombre de faire dérailler un convoi ferroviaire de chars, amputant une dizaine de chars lourds allemands à Dompaire.

Les Allemands ne veulent pas céder les premières hauteurs du massif. Recrues slaves ou ethniques de la Wehrmacht, Hitlerjugend, jeunes soldats adolescents encadrés par des sections plus expérimentées prennent position sur les hauteurs et raflent les populations pour leurs chantiers.

17/02/2015
Lien : Wikipedia

[Compléter l'article]

La libération

Après la libération d’Épinal, les troupes américaines progressent plus difficilement. En particulier dans la montagne, comme en témoigne la bataille de Bruyères et l’approche difficile des troupes américaines pataugeant dans la Meurthe en aval de Saint-Dié, constamment pilonnées par l’artillerie allemande.

La stratégie allemande de terre brûlée et de déportation systématique des populations civiles a commencé à Champs le 16 septembre 19443. Elle se poursuit dans la plupart des localités de la montagne et Saint-Dié ne fait pas exception.

La rive droite de la ville est partiellement incendiée et dynamitée en novembre 1944 par les troupes slaves engagées de force dans la Wehrmacht. Le 4 novembre, une cinquantaine de Déodatiens affamés et sortis de leurs caves prélèvent de la viande sur des chevaux morts. Les soldats allemands les mitraillent à l’aveugle et font six morts et deux blessés. Le 16 novembre, les lance-flammes de la section du commandant Schwenker brûlent les maisons déodatiennes.

Contrairement à une légende, ces destructions ne sont pas les seules et n’en représentent qu’un tiers. Les historiens estiment que le long et intense bombardement américain a eu auparavant un semblable effet destructeur. Enfin, les propriétaires, soucieux de percevoir des dommages, obéissent aux architectes et font raser ce qui reste, en particulier des pans de murs intacts, qui auraient pu accueillir des abris précaires ou se reconstruire facilement4.

06/09/2011
Lien : Wikipedia

[Compléter l'article]

Les camps et les lieux d'internement des Vosges

28e CTE Combrimont 88490 Combrimont
33e-34e GTE Remiremont 88200 Remiremont
3e CTE Darney 88260 Darney
Camp annexe de Mattaincourt 88500 Mattaincourt
Camp annexe Sionne 88630 Sionne
Camp d'Harchéchamp 88300 Harchéchamp
Camp de Mirecourt 88500 Mirecourt
Camp de Neufchâteau 88300 Neufchâteau
Camp de Villers annexe de Mirecourt 88500 Villers
Camp de Vittel 88800 Vittel
Centre Bazoilles-sur-Meuse 88300 Bazoilles-sur-Meuse
Fort du Parmont 88200 Remiremont
Frontstalag 120 Mirecourt 88500 Mirecourt
Frontstalag 121 Épinal 88000 Épinal
Hôtel Continental 88800 Vittel
Ilag Vittel 88800 Vittel
Stalag 314 Épinal 88000 Épinal
WOL Frénois 88270 Frénois

Les lieux de sauvetage des Vosges

Congrégation des Religieuses de Jésus Marie 88300 Neufchâteau
Maison de l'enfance 88160 Fresse-sur-Moselle
Maison de l'enfance la Maison joyeuse 88400 Gérardmer


Maires de Saint-Dié-des-Vosges

Léon Jacquerez   (1935-1944)
Pierre Evrat   (1945-1945)
Gaston Colnat   (1945-1947)

Cultes à Saint-Dié-des-Vosges

Louis-Augustin Marmottin  Évêque de Saint-Dié ( de 1930 à 1940 )
Émile Blanchet  Évêque de Saint-Dié ( de 1940 à 1946 )

Familles réfugiées à Saint-Dié-des-Vosges [Compléter]
Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes hébergées, sauvées ou cachées dans la commune, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, leur date de naissance, les circonstances du sauvetage, si possible.


4 Familles arrêtées (Saint-Dié-des-Vosges) [Compléter]
1943
Famille Abosch - Adolf, 45 ans, né le 05/10/1895 à Nadworna (Pologne), commerçant, fils de Michael et Sima née Grauer. Réfugié et arrêté à Saint-Dié-des-Vosges, il est déporté sans retour en février 1943 à Auschwitz.
   
Source :
Liste des victimes d\'Auschwitz, page 6265/1943

1943
Famille Bergmann - Hanna, 40 ans, née Getter à Trier (Allemagne) en 1903, fille de Max et Fanny Getter, était réfugiée à Saint-Dié. Arrêté parce que juive, elle est déportée sans retour vers Auschwitz en 1943.
   

15/03/1944
Famille Ettinger - Marie Ettinger, 93 ans, née Kahn vers 1851 à Eckwersheim (Bas-Rhin), qui avait reçu la médaille de la famille française, son fils Edmond, 65 ans, né le 23 février 1879 à Osthouse, fils de Maurice et Marie, et sa bru Céline, 64 ans, née Schwerb à Herrlisheim (Haut-Rhin) vers 1880, fille de Louise et Simon, habitait à Osthouse (Bas-Rhin). Réfugiés à Saint-Dié, ils sont arrêtés parce que juifs et déportés vers Auschwitz par le convoi n° 71.

Déportation :
13/04/1944   convoi no 71

07/1942
Famille Getter - Julius, 28 ans, né en 1914 en Allemagne, et son frère Jules, 27 ans, né à Sarrebruck en 1915, fils de Max et Fanny, sont réfugiés à Saint-Dié. Arrêtés parce que juifs, ils sont déportés sans retour vers Auschwitz en juillet 1942
   
Date d'exécution :
06/07/1942

Chronologie [Ajouter]

22/06/1940 - L'armistice met fin aux combats. L'Alsace est occupée par l'Allemagne nazie. L'administration civile de l'Alsace est confiée au Gauleiter de Bade-Alsace, Robert Wagner, avec pour mission de gagner en une décennie la population alsacienne à la cause du national-socialisme.
13/07/1940 - Le Gauleiter Robert Wagner décide d'expulser les Juifs restés en Alsace, et de confisquer tous leurs biens, intérêts et droits au profit de l'État.
14/07/1940 - Les Alsaciens non Juifs sont autorisés à rentrer chez eux.
16/03/1941 - Le gauleiter Bürckel, responsable, entre autre, de l'Alsace Lorraine, demande aux Mosellans se reconnaissant Français une déclaration d'option.
08/04/1941 - Départ vers la France des Mosellans se reconnaissant Français.
29/07/1941 - L'allemand devient la langue obligatoire en Alsace-Lorraine.
25/12/1944 - L'Alsace étant annexée et les déboires de l'armée allemande sont fréquents. Le 2 décembre 1944, toutes les unités des forces terrestres, de l'air et des Waffen-SS sont placées sous le haut commandement du Reichsführer-SS Heinrich Himmler et doivent coute que coute empêcher que les Forces de Libération traversent le Rhin. Ce sera le début de la "Poche de Colmar" Heinrich Himmler en personne vient galvaniser ses troupes et sera signalé à Wuenheim durant la Nuit de Noël 1944 où il passera la nuit au presbytère du villageWuenheim France
06/02/1945 - Les troupes de 1ère Armée Française sont arrêtées sur la rivière de la Doller depuis quelques semaines. Il a beaucoup neigé en ce début d'année 1945. Fin janvier l'état major décide de reprendre les combats pour éradiquer la "Poche de Colmar" Au Sud des combats ont lieu à l'Ochsenfeld et dans les rues de Cernay. Le 4 février au petit matin les Allemands quittent Wuenheim et font sauter le pont au bas du village. Vers 14 heures le 4ème RSM et le 1er RTM libèrent le village et poursuivent vers Soultz Guebwiller et quelques éléments arrivent même à entrer dans RouffachWuenheim France
07/05/1945 - Le général Jodl et l'amiral Freideburg signent la capitulation sans condition au quartier général d'Eisenhower à Reims, en présence de représentants britanniques, français, américains et soviétiques. La reddition entrera en vigueur le 8 mai à minuit.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.
Paul Ernest dit Paul Bourson Farouche opposant au régime nazi, Exposé 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE - terminal
Article extrait d'une étude généalogique sur la famille BOURSON de Vigy (Moselle) et alliés (http://majoresorum.eklablog.com)


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Saint-Dié-des-Vosges sur Wikipedia 
2 Journal de guerre de Charles Altorffer
3 Actes du colloques de Metz (Annexion et nazification en Europe, Actes du colloques de Metz, 2003 )
4 Site officiel de la Commune de Montigny-les-Monts
5 Site non officiel de la commune d' Auxon (Site non officiel de la commune d' Auxon.
Démarches administratives, histoire du village, cartes postales et photos anciennes.
)
6 Saint-Dizier la période 1939-1945 en photos (La ville de Haute-Marne la période 1939-1945 en photos )
7 Histoire de Lièpvre de 1870 à 1945.

Notes

- 1 - Fonds d’archives SPV de la résistance Robert Dodin, et surtout récemment, conférence au printemps 2008 à Ban-sur-Meurthe-Clefcy, de Jean-Claude Fombaron, sur le thème de "La résistance dans les Vosges en 1944".
- 2 - Ses cadres techniques et administratifs, protégés par force miliciens logent à côté de l’état-major allemand au petit séminaire de Saulcy, ancien château Barbey.
- 3 - MARCHAL Claude, Champ-Le-Duc, 5 septembre 1944, un moment crucial de la libération des Vosges, collection Temps de Guerre, publié sous l’égide de la Société Philomatique Vosgienne, 2006, 194 pages.
- 4 - Robert DEGRANGE, A travers l’Europe en guerre, souvenirs de Robert Dégrange, chef de char des Bayard, éditions Edhisto, Moyenmoutier, 2008. 300 pages. Lire en particulier les dernière lignes du texte p. 294. Une multitude de clichés photographiques attestent la présence de murs résistants et de maisons debout, avant leur arasement ou leur mise en tas de moellons sur ordre des architectes.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  famille Bloch

    Bonjour,
    je suis enseignante à Paris et prépare avec mes élèves la pose commémorative d'une plaque dans mon établissement.
    Je recherche des informations sur la famille Bloch (parents : Benoît et Lucie, née Metzger ; fils : Gilbert Emmanuel) qui habitait à Paris, rue d'Ulm et s'est réfugiée à Saint Dié (Vosges). Elle a été arrêtée en 1944. Ils ont été internés à Ecrouves. Benoît et Gilbert ont été déportés sans retour. Lucie a été libérée. Cette famille ne figure pas dans la liste recensée sur votre site pour Saint Dié pour les familles réfugiées et arrêtées). Je ne trouve pas de traces de Lucie après son internement à Ecrouves. Ils étaient domiciliés 1, rue Dauphine à Saint Dié.
    C'est Gilbert Emmanuel dont le nom sera inscrit sur la plaque du groupe scolaire car il y a été inscrit.
    Je vous remercie par avance de toute information dont vous pourriez me faire part.
    Bien cordialement,
    Karine Martin (enseignante Paris)
    mail : kar.ma2006@orange.fr
    [répondre]

    Bonjour,
    Le livre du mémorial de S.Klarsfeld indique à la page 90 que Benoît Bloch est né le 18/09/1882 à Wintzheim. Son fils Gilbert le 01/10/1927 à Paris 13ème.
    Vous pourriez peut-être vous adresser à la mairie du lieu de naissance du père pour demander une fiche familiale d'état civil avec indication des mentions marginales. Devraient figurer les dates du mariage et le nom de l'épouse avec indication du lieu de naissance. Faire la même démarche pour l'épouse ce qui devrait vous renseigner sur sa date de décès. Pour ce qui concerne Paris, les demandes peuvent être faites en ligne.
    Cordialement,
      [répondre]


Page réalisée avec le soutien de  Lhoumeau

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018