Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
698 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
702 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4147 Justes de France
920 résistants juifs
11276 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1258 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Vosges

Région :
Grand-Est
Département :
Vosges

Préfets :
Paul Dupuy
(1936 - 11/1941) Préfet des Vosges
Edmond Jean Schmidt
(21/09/1940 - 04/11/1946) Préfet de Meurthe-et-Moselle à compétence régionale. En janvier 1942 il est promu préfet de Meurthe-et-Moselle, de la Meuse et des Vosges, sous tutelle de la Feldkommandantur
André Parmentier
(11/1941 - 09/1942) André Auguste Parmentier, Préfet des Vosges. Arrêté et révoqué par la Résistance en 1944, il est relevé de sa condamnation pour faits de Résistance (1896-1991)
Jean Spach, directeur de cabinet

Albert-René Daudonnet
(09/1942 - 1944) Albert René Daudonnet, Préfet des Vosges. Accusé d'aider la résistance, il est arrêté par la Gestapo le 14/05/1944 et libéré le 01/05/1945.
Georges Parisot
(1944 - 1946) Georges Nicolas René Robert Parisot, Préfet des Vosges

À lire, à voir…

Jean Camille Bloch Jean Camille Bloch
Juifs des Vosges, 1940-1944 - 1200 martyrs oubliés

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Marie-Joseph Bopp Marie-Joseph Bopp
Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande, 1940 1945

ACHETER EN LIGNE

Médard Brogly Médard Brogly
La grande épreuve - l'Alsace sous l'Occupation Allemande 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Daniel Froville Daniel Froville
Pierre Bockel, l’aumônier de la liberté

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Eric Rondel Eric Rondel
L'Armée américaine en Alsace : Haut-Rhin / Bas-Rhin 1944-1945

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Le Camp des Mazures et ses déportés juifs

 

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Mémorial des déportés du Judenlager des Mazures

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Henriette Delavenna


Dossier Yad Vashem : 4734
Remise de la médaille de Juste : 21/08/1990
Sauvetage : Châtenois 88170 - Vosges
Saint-Claude 39200 - Jura
Religion : Catholique
Nom d'épouse: Delavenna
Date de naissance: 07/04/1896
Date de décès: 01/11/1989
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Henriette-Delavenna
Les Justes de France au Panthéon
source photo : YV _ FMS
crédit photo : D.R.
Notice

Henriette* et Émile Delavenna* habitaient à Saint-Claude dans le Jura, à proximité de la frontière suisse.

En 1940, le docteur Jacques Lévy, médecin militaire, avait rencontré Henriette Delavenna*, qui vivait à Saint-Claude, et ils avaient sympathisé.
Après la défaite de la France et le statut des Juifs promulgué par Vichy, le docteur Jacques Lévy fut renvoyé de l'armée, d’où les Juifs étaient désormais exclus. Henriette Delavenna* lui vint en aide en lui trouvant un emploi dans une usine ainsi qu'un logement pour sa famille - une maison isolée, à l'écart à Saint Claude. Elle les aida également à trouver de la nourriture et s'efforça de leur remonter le moral.

Lors de l'hiver 1942, Henriette* et Émile Delavenna* déménagèrent pour s'installer à Châtenois, petite localité des Vosges.

Les Lévy, eux, restèrent à Saint-Claude alors que les Allemands effectuaient perquisition sur perquisition, à la recherche des groupes de résistants armés qui opéraient dans le Jura.

En avril 1943, Henriette Delavenna* proposa à la famille Lévy de recueillir sous son toit les deux fillettes du couple, Anne-Marie et Lucette, âgées de quatre et cinq ans, pour qu'elles soient plus en sécurité.
Le 17 avril, la soeur de Émile Delavenna* accompagna les deux petites à Châtenois. Henriette* et Émile Delavenna* les accueillirent chaleureusement, leur donnèrent des noms d'emprunt et les firent passer pour des membres de leur famille.
Seuls la directrice de l'école et le curé du village qui dispensa les enfants d'aller à la messe, connaissaient la vérité.
Les gens du village n'étaient pas au courant - ou bien faisaient semblant, par égard pour la famille Delavenna qui était très estimée.

Les fillettes s'habituèrent rapidement à leur nouvelle famille dans laquelle elles vécurent jusqu'en juin 1945.

En novembre 1944, la région fut le théâtre de furieux combats entre les forces alliées et les Allemands. La Croix-rouge française proposa d’évacuer les enfants pour les mettre en sûreté en Suisse. Craignant que la véritable identité des petites Lévy ne soit découverte, Henriette* et Émile Delavenna* refusèrent, mais pour éviter tout soupçon, ils gardèrent également leurs propres enfants à la maison.

Après la guerre, le docteur Jacques Lévy et sa femme voulurent rembourser les frais du séjour prolongé des enfants. Henriette* et Émile Delavenna* refusèrent avec véhémence, soulignant qu'ils n'avaient pas agi par intérêt financier.
Les deux familles restèrent très liées.

Le 18 mars 1991, Yad Vashem a décerné à Henriette* et Émile Delavenna* le titre de Juste parmi Nations.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Histoire

Rescue Story

In 1940, Dr. Lévy, an army physician, met and befriended Henriette Delavenna of Saint-Claude, a town in the département of Jura, near the Swiss border. After the surrender of France, Lévy was discharged from the army, where Jews were no longer wanted. Delavenna arranged an office job for him in an industrial setting, found his family a place to live in a remote and isolated house in Saint-Claude, helped them obtain food, and sustained their morale. During the winter of 1942, the Delavennas moved to Chatenois, a small town in the département of Vosges. The Lévy family remained in Saint-Claude under harsh and dangerous conditions, as the Germans conducted many searches and arrests among the numerous bands of armed Resistance fighters in the Jura. In April 1943, Henriette Delavenna invited Lévy’s two daughters, aged four and five, to live with her, where it would be safer. On April 17, Emile Delavenna’s sister delivered the two girls to Chatenois. The Delavennas greeted the girls warmly, gave them new names, and pretended they were relatives. Only the school headmistress and the village priest knew the girls’ origins. The priest excused them from mass. The villagers were either unaware of the children’s true identity or, because of the Delavennas’ popularity, paid no attention. The Lévy daughters adjusted to their new family and remained with them until June 1945. In November 1944, as Allied and German forces engaged in furious fighting in the area, the French Red Cross moved the children in this region to a safe haven in Switzerland. The Delavennas were afraid to send the two Jewish girls, lest their true origins come to light. So, to deflect questions and suspicions, they kept their own children at home as well. After the war, the Lévys wanted to reimburse the Delavennas for their daughters’ care. Henriette and Emile vehemently rejected the offer, explaining that they had not acted as they did for material reward. After the war, the two families remained close friends.
On August 21, 1990, Yad Vashem recognized Henriette and Emile Delavenna as Righteous Among the Nations.

Yad Vashem

08/01/2018

asso 849
Réseau de sauvetage
Émile Delavenna

 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Henriette Delavenna
Anne-Marie Lévy
Lucette Lévy

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.
Paul Ernest dit Paul Bourson Farouche opposant au régime nazi, Exposé 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE - terminal
Article extrait d'une étude généalogique sur la famille BOURSON de Vigy (Moselle) et alliés (http://majoresorum.eklablog.com)


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Journal de guerre de Charles Altorffer
2 Actes du colloques de Metz (Annexion et nazification en Europe, Actes du colloques de Metz, 2003 )
3 Site officiel de la Commune de Montigny-les-Monts
4 Site non officiel de la commune d' Auxon (Site non officiel de la commune d' Auxon.
Démarches administratives, histoire du village, cartes postales et photos anciennes.
)
5 Saint-Dizier la période 1939-1945 en photos (La ville de Haute-Marne la période 1939-1945 en photos )
6 Histoire de Lièpvre de 1870 à 1945.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018