space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
365 annonces de recherche
Actualités
Revue de presse
39/45 en France
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
96 départements
1149 lieux d'internement
643 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3906 Justes de France
748 résistants juifs
9062 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti  -  Online Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris
Signaler un problème technique
Imprimer cette page

Juste parmi les Nations

Honoré Haessler


Dossier Yad Vashem : 10030
Remise de la médaille de Juste : 14/04/2005
Sauvetage : Solignac 87110 - Haute-Vienne
Profession: Gendarme affecté à Solignac
Date de naissance: 04/09/1894 (Markolsheim (67))
Date de décès: 23/08/1966 (Munster (68))
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Honore-Haessler
Honoré Haessler et son épouse
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Notice

Honoré Haessler*, né à Markolsheim (Haut-Rhin), passe une partie de son adolescence à Pittsburg aux Etats-Unis, puis à Paris.
En 1914, il s'engage dans l'armée française comme volontaire alsacien dans l'armée française et combat notamment à Verdun et les Epargnes avec le 106e RI, le régiment de Maurice Genevois.
A sa sortie de l'école de gendarmerie, il est affecté successivement Rinogues (Ardennes), Champagney (Haute-Savoie), Mayence (Thénanie), puis de 1930 à 1939 à Schiltigheim (Bas-Rhin). Il arrive à Marseille en 1940, puis à Oran pendant l'affaire de Mers-el-Kébir.

Honoré Haessler* est affecté à la brigade de gendarmerie de Solignac de 1941 à 1943.
Chaque fois que cela lui est possible, il fait bénéficier les Juifs de Solignac des précieuses informations auxquelles ses fonctions lui donnent accès et prévient les familles à chaque arrivée des Allemands dans la ville.
Solignac était devenu un refuge pour 84 Juifs pourchassés par les nazis.

Honoré Haessler* ira réveiller, en pleine nuit, une jeune femme juive pour qu'elle parte avec son bébé avant l'arrivée de la Gestapo le lendemain. Ce qu'elle fit, et elle eut la vie sauve.

Honoré Haessler* aide également Robert Bengel*, aumônier de l'école normale d'Obernai repliée à Solignac de 1939 à 1945, à cacher des familles juives en péril immédiat, leur fournissant parfois même de fausses cartes d'identité fabriquées à la Mairie.
Son fils Pierre Haessler, 18 ans,

Malheureusement, malgré son immense dévouement, Honoré Haessler* n'a pas pu toujours éviter toutes les arrestations.
M. et Mme Imbert et leur fille Elsa, 8 ans, née le 18 août 1934 à Vienne, furent arrêtés le 26 août 1942 lors de la rafle des Juifs étrangers en zone libre parce qu'ils n'avaient pas voulu abandonner Judas Imbert qui était malade lorsque la veille M. Haessler* était venu les prévenir.
Ils seront tous les trois déportés sans retour vers Auschwitz par le convoi n° 27 du 2 septembre 1942.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Erreur requête - select * from ajpn_triersanspeine where idsession='1425272537' order by champ5