La bibliothèque de l'AJPN est en partie en vente, retrouvez le catalogue sur Amazon en cliquant ICI...
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
326 annonces de recherche Actualités  -  Revue de presse
39/45 en France
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements
1148 lieux d'internement
636 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3854 Justes de France
742 résistants juifs
8768 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie Cartographie
Vichy en Aquitaine
Glossaire
Audience : Xiti  -  Online Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris Signaler un problème technique
Imprimer cette page

Juste parmi les Nations

Fernand Florens


Dossier Yad Vashem : 11242
Remise de la médaille de Juste : 07/05/2009
Sauvetage : Saint-Étienne-de-Tinée 06660 - Alpes-Maritimes
Profession: Gendarme, affecté à la brigade de Saint-Etienne de Tinée
Qualité: Résistant
Date de naissance: 1913
Date de décès: 1978
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Fernand-Florens
La photo prise le 6 mai 2009 représente le couple Angèle et Fernand FLORENS avec les enfants du Docteur Adine BRUTER-LAZAR. Cette dernière était réfugiée à SAINT-ÉTIENNE-de-TINÉE pendant la guerre et a été, avec ses propres parents (en médaillon sur la photo). Elle avait 6 ans.
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Notice

Fernand Florens*, maréchal des logis chef, et son épouse Angèle*, avec leur fille Paulette, habitaient Saint-Etienne-de-Tinée depuis juin 1940, dans les locaux de l'ancienne gendarmerie.
Ils ont protégé et sauvé la famille du Docteur David Bruter et sa fille Adine, âgée de 6 ans en 1944, originaires de Nice et la famille de Mozes Kapelusz, bijoutier à Paris.

Le curé de Saint-Étienne-de-Tinée, le père Paul Testoris quant à lui, cacha une famille de six réfugiés hollandais (grands-parents, parents et deux enfants) dans le campanile puis leur fournit un hébergement par l’intermédiaire du Gendarme Fernand Florens*, assura leur subsistance avec l’aide de Clément Piazzotto et de Jean Borellit qui fournirent le bois et empruntèrent pour cette famille les cartes de pain de Charles Andreis et de Joseph Brun.

A l'occasion de la remise de la médaille des Justes par Yad Vashem, la Gendarmerie nationale a donné le nom de ce maréchal des logis chef qui refusa les ordres infâmes de Vichy à la caserne de Saint-Étienne-de-Tinée.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
Erreur requête - select * from ajpn_triersanspeine where idsession='1416815804' order by champ5