space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
606 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
655 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4106 Justes de France
915 résistants juifs
9756 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1225 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page


Danielle Baudot Laksine



 
Cannes 06400 - Alpes-Maritimes
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]
Histoire
Née en 1940 d’un père juif, de famille Khazar arrivée de Tiflis à Paris en 1899, et d’une mère chrétienne.

En 1943 Georges Laksine, chirurgien-dentiste à Cannes, déchu de sa nationalité française et interdit de travail, installe sa famille dans la propriété varoise et vit caché par des paysans.

En 1945, la famille rentre à Cannes.

05/08/2010

[Compléter l'article]

 


Titre

La Pierre des Juifs

La Pierre des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Auteur   Danielle Baudot Laksine  
Édition   Editions de Bergier  
Année   2010  
Genre   article de revue  
Description   L'histoire des Juifs et des Justes de Saint-Martin-Vésubie en 4 tomes, parus de 2003 à 2010

Tome 1 : La Pierre des Juifs
Au printemps 43, après des années de souffrances et d’errances, des juifs étrangers, assignés à résidence forcée sous protection italienne, arrivent chaque jour à Saint-Martin-Vésubie. Les ruelles de ce beau village se mettent à résonner de tonalités nouvelles. Le polonais, le russe, le yiddish, l’allemand ou le grec se mêlent au provençal alpin. Au sein d’une population accueillante, ignorant la signification du mot "juif" mais respectant les simples valeurs humaines, les réfugiés tentent de réapprendre à vivre et à oublier la peur... le temps d’un été. Dès l’automne, à nouveau contraints de fuir la barbarie, hommes, femmes, enfants et vieillards, en un exode tragique, affrontent l’altitude, le froid et la faim pour franchir les montagnes vers une illusion de sécurité. En vain.

Tome 2 : Les Grands Visiteurs
En Italie comme en France, pris en tenaille par les Allemands ("les grands visiteurs"), près de 500 juifs sont arrêtés et déportés. Ceux qui réussissent à échapper à leurs prédateurs rejoignent des groupes de résistants pour combattre ou bien trouvent refuge, d'un côté et de l'autre de la frontière, dans des conditions précaires, chez des paysans, des bergers et des villageois qui n'acceptent pas la règle du mal et risquent leur vie pour les cacher et les aider à survivre.

Tome 3 : La Vallée des Justes
Aux Justes inconnus
Un bref passage de Napoléon de retour de l'Île d'Elbe et voilà route, rues et auberges rebaptisées de son nom. Permettez-moi de rendre le même hommage aux modestes, discrets, pudiques Justes ignorés.
Ouvrir sa porte à des frères humains persécutés, offrir une bonne parole, un abri, partager son pain. Des hommes et des femmes accomplirent ces gestes de résistance. Au péril de leur vie. À l'image de ces bâtisseurs de cathédrales qui, en posant la dernière pierre de la voûte, en orientaient la face gravée de leur nom côté ciel, l'offrant à la seule lecture de leur Dieu, ils négligèrent la reconnaissance des hommes.
Ainsi aurait pu se diluer la mémoire des Justes de la vallée de la Vésubie si un jour un berger ne m'avait confié… “Du temps où je passais des Juifs…” “Du temps où je les cachais sous la pierre…” m'ouvrant ainsi des chemins vers d'autres bergers, paysans et villageois qui honorent l'Histoire. Je leur dédie ce livre…

Tome 4 : Un temps désordre
Que sont nos amis devenus ? Dans le tome 3, l'auteur, répondant aux questions des anciens "résidents forcés", raconte la période de l'occupation allemande dans la Vallée de la Vésubie. Cet ouvrage répondra aux questions des Vésubiens. Ils les avaient vu partir, leurs amis de l'été 43, charagés de ballots et d'enfants, vers le col de Cerise, ou de Fenestre, pour apprendre que l'horreur les avait rattrapés en Italie. Ce tome IV rejoindra les Juifs de Saint-Martin-Vésubie où nous les avions laissé dans "Les Grands Visiteurs" : arrêtés, déportés, cachés, en fuite vers Florence ou Rome, en attente désespérés de l'arrivée des Alliés. Hommage sera rendue aux travail magnifique des organisations et individus auxquels ils durent leur survie.

Après la longue et difficile période de la Libération, les Juifs survivants quittent leur cache, ou reviennent de déportation. En quête de leur famille, ils tentent de reconstruire leur vie, mais derrière eux, la paix refuse de s'installer dans la Vallée de la Vésubie. Tant de questions demeurent sans réponses, au sujet du rôle exact de chacun : résistant ou milicien ? assassin voleur de juifs ou bien Juste ? que sur le terreau fertile du doute et de la confusion volontairement établie en temps de guerre des rumeurs prennent racine. 65 ans plus tard, elles souillent encore cette belle vallée.

Ces ouvrages, s'appuyant sur plus de cent témoignages de juifs et de villageois, ainsi que sur des documents irréfutables, veulent rétablir la vérité en nous entraînant sur les itinéraires du berger Charlot d’Angeletou, de Charly, Richard, Paulette, David, Jacques, Moïse, Angèle, Ida, Paulette, Federico, Paul, Rima, Ruth, Helena, Charles, Léa, mado et bien d’autres acteurs de ce drame dont les destins si différents se croisèrent, en temps de guerre, dans les montagnes du Mercantour.

L'auteur
Habituée de Saint-Martin-Vésubie où elle possède un chalet et vote depuis 40 ans, Danielle Baudot Laksine s'est consacrée à combattre les rumeurs nées dans le village et propagées par certaines publications, rumeurs mettant en doute le comportement de certains Saint-Martinois pendant la guerre. Grâce à son travail, de nombreux survivants sont revenus à Saint-Martin participer à une veillée où ils ont pu enfin retrouver ceux qui les avaient aidés.
 

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés des Alpes Maritimes (l’AMEJDAM a été créée, à l’initiative de fils et filles de déportés, d’enfants cachés et d’anciens élèves des écoles de Nice et des Alpes-Maritimes, afin de pérenniser la mémoire des enfants juifs scolarisés dans ces établissements, arrêtés et exterminés en déportation, durant la Seconde Guerre mondiale. )
2 Guide des Archives départementales des Alpes maritimes (Guide des sources d'histoire de la Seconde Guerre mondiale conservées aux Archives départementales des Alpes maritimes )
3 La répression de la Résistance dans les Alpes-Maritimes (La répression de la Résistance par Vichy et par les occupants dans les Alpes-Maritimes. Dossier édité par le Musée de la Résistance azuréenne dans la perspective du Concours de la Résistance et de la Déportation. Il fournit un aperçu régional et des documents originaux, ainsi que des exemples de lieux de mémoire. )



Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2016