Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
698 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
701 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4147 Justes de France
920 résistants juifs
11235 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1258 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Doubs

Région :
Bourgogne-Franche-Comté
Département :
Doubs

Préfets :
Charles Donati
(1941 - 1943) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (né en 1891)
Alfred Hontebeyrie
(1941 - 1941) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1895-1969)
(07/1943 - 30/12/1943) Jean François Quenette, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie), révoqué par Vichy et recherché par la Gestapo pour son activité de résistant (1903-1971).
Georges Bernard
(1944 - 1944) Georges Albert Maurice Bernard, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1890 - 1953)
Jean Bouhey
(Mars 1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1898-1963)
Jean Mairey
(1945 - 1946) Jean Marie Albert Mairey, Commissaire régional de la République par intérim de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1907-1982)

À lire, à voir…

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Jean-Pierre Marandin Jean-Pierre Marandin
Résistances 1940-1944 : Tome 1, A la frontière franco-suisse, des hommes et des femmes en résistance

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Ruth Klonover Ruth Klonover
La Filière. En France occupée 1942-1944

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Jean-Pierre Marandin Jean-Pierre Marandin
Résistances 1940-1944 : Tome 2, Le pays de Montbéliard 1944 : lutte armée et répression

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

André Besson André Besson
Les Maquis de Franche-Comté

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

André Moissé André Moissé
La Libération en Franche-Comté : Agents secrets et services spéciaux dans la résistance

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

André Moissé André Moissé
La Libération en Franche-Comté Agents secrets & services spéciaux dans la résistance Tome 2 Jura & Doubs

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Jean-Pierre Marandin Jean-Pierre Marandin
Résistances 1940-1944 : Volume 1, A la frontière franco-suisse, des hommes et des femmes en résistance

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Robert Dutriez Robert Dutriez
La Seconde Guerre mondiale en Franche-Comté

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Anne-Marie Im Hof


Dossier Yad Vashem : 3195
Remise de la médaille de Juste : 1991
Sauvetage : Chapelle-des-Bois 25240 - Doubs
Profession: Enseignante
Qualité: De nationalité suisse
Nom de naissance: Piguet
Nom d'épouse: Im Hof
Date de naissance: 12/04/1916 (Sentier - Vaud (Suisse))
Date de décès: 18/12/2010 (Suisse)
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Anne-Marie-Im-Hof
Anne-Marie Piguet
source photo : Arch.
crédit photo : D.R.
Anne-Marie-Im-Hof
Anne-Marie Im Hof-Piguet
source photo : Jean-Paul Guinnard
crédit photo : D.R.
Anne-Marie-Im-Hof
Anne-Marie Im Hof-Piguet
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Notice

Anne-Marie Piguet*, née le 12 avril 1916 à Martigny dans la Vallée de Joux, est la fille de Henri-Joseph Piguet, inspecteur forestier, et de Thérèse Nicole.
Elle suit des études à la Vallée, puis réussit une licence en lettres de l’Université de Lausanne en 1940. La même année, elle part à Vienne. Après un semestre d’études à Vienne, l’année de l’Anschluss, elle renonce provisoirement à devenir enseignante pour se mettre au service de la Croix-Rouge suisse (CRS).

En juin 1940, alors que l’État français promulgue les premières lois antisémites, Anne-Marie Piguet*, âgée de 26 ans, sagace et dynamique, se porte volontaire à la Croix Rouge Suisse, Secours aux enfants (CRS, SE), avec une première étape la colonie de Montluel, au nord-est de Lyon.
Quarante ans plus tard, elle décrit ses sentiments : "J’arrive à Montluel en juin 1942, persuadée que je vais "secourir de petits Français". Mais c’est l’étonnement, mêlé d’une pointe de déception, lorsque je vois ces enfants espagnols et juifs, pauvres innocents jetés à la poubelle de l’histoire par la malice des temps".1

Consciente de l’antisémitisme qui, d’Allemagne, s’est élargi en France et s’y développe dangereusement, elle redoute le pire. Ses craintes sont vérifiées en novembre 1942, quand les troupes allemandes déferlent dans la zone dite libre, activement secondées par les services français. Tous les «individus de la race inférieure» sont traqués. Une tentative de rafle au château de La Hille, pour déporter des adolescents de 16 à 17 ans, sera miraculeusement déjouée, mais le danger persiste. A chaque alerte, on se réfugie dans une cave à oignons.

Après un passage au siège de la délégation à Toulouse, elle arriva au château de La Hille en mai 1943 pour s’occuper notamment du ravitaillement.
La situation était critique au château de La Hille. En février 1943, la gendarmerie française avait arrêté cinq pensionnaires, dont trois avaient été déportés (Walter Strauss se trouvait parmi eux); en juin vint le tour de trois autres adolescents, dénoncés par le guide espagnol qui les accompagnaient au travers des Pyrénées. 2
C’est à cette époque – juin 1943 – que la Vaudoise, Anne-Marie Piguet*, mit au point sa stratégie: accompagner les enfants du point de départ au point d’arrivée, franchir la frontière dans la seule région qu’elle connaissait très bien, le Risoux, une montagne boisée qui borde sa Vallée de Joux natale.

Fille et petite-fille d’inspecteurs forestiers vaudois, elle connaît par cœur les dédales de la forêt frontalière du Risoux, ses troncs de sapin secrets deux fois centenaires, les échancrures abruptes dans la falaise qu’on peut gravir comme des échelles pour accéder à l’adret qui descend vers Le Brassus.

Elle testa avec succès la filière pendant ses vacances et fit la connaissance de Victoria Cordier* et de sa sœur Madeleine*, qui sont comme elle filles de la forêt frontalière du Risoux, , mais du versant français de la montagne, établies à Chapelle-les-Bois.
La première tentative "à blanc", avec le fils d’un fermier suisse (Hans Schmutz) qui hébergeait clandestinement des enfants de La Hille, se déroula sans encombre. Avec l’aide de Victoria Cordier*, Anne-Marie Piguet* fit alors passer huit jeunes de La Hille et la mère de l’un d’eux, la cuisinière de la colonie dont le mari avait été déporté. En Suisse, les fugitifs étaient pris en charge par ses parents et par des amis, puis envoyés à l’intérieur du pays, le plus souvent à Zurich chez le pasteur Paul Vogt.
Même si la filière était bien organisée, l’accompagnement ininterrompu et le Risoux un terrain connu, la traversée de la zone interdite, puis de la frontière restait dangereuse.

Le dernier passage – en mai 1944 – allait le rappeler. Avec Anne-Marie Piguet*, ils étaient trois au départ de La Hille : Paul Schlesinger, sa mère Flora – à qui Mme Schmutz voulut donner sa pièce d’identité suisse – et Walter Kamlet – à qui Sebastian Steiger* donna finalement la sienne. Trajet habituel pour le quatuor: Toulouse, Montluel, Champagnole où les rejoignirent deux jeunes devant passer en Suisse et enfin Chapelle-des-Bois. Avec Victoria* et Madeleine Cordier*, la petite équipe passa la frontière, mais elle tomba sur un policier vaudois qui voulait la refouler…

Madeleine Cordier*, qui parvint à éviter le refoulement, témoigne : "Fier de sa trouvaille [le gendarme Adrien Goy] se fait sévère. Madeleine*, il veut l’emmener en Suisse, et refouler les autres. Le règlement, c’est le règlement. Madeleine*, courageuse, éloquente, plaide: "Moi, descendre en Suisse? C’est impossible. On m’attend à la maison. Non, non! – Et refouler ces pauvres personnes qui viennent du fond de l’Ariège, qui sont en danger, qui sont mortes de fatigue, qui comptent sur vous. Vous ne pouvez pas faire ça, c’est trop cruel." Le gendarme n’est pas long à sentir sa résolution vaciller. "Bon, retournez sur France et moi je les descends au Brassus. Mais attention! Qu’ils ne disent à personne que je les ai trouvés près de la frontière!"
En 2003, une plaque a été déposée dans ce lieu: l’Hôtel d’Italie, en fait une cabane forestière. "Ici, de septembre 1943 à mai 1944, quatorze femmes, enfants, adolescents, Israélites pour la plupart, traqués en France occupée, ont trouvé refuge grâce à Fred Reymond*, Anne-Marie Piguet*, Madeleine* et Victoria Cordier* et au gendarme Adrien Goy en poste au Brassus".

Bon an mal an, et en deux ans, Anne-Marie Piguet* est parvenue à sauver quatorze vies innocentes.

Deux ans avant la fin de la guerre, elle épouse Ulrich Im Hof, et devient comme lui Bernoise, citoyenne de Berthoud.

Après la guerre, elle enseigne dans le canton de Vaud et à Bâle.
Elle sera cofondatrice en 1959 de Swisscontact, Fondation suisse de coopération au développement technique dans le Tiers-Monde et membre du comité.
Le prix de la Fondation suisse du prix Doron qu'elle reçoit en 1992 lui permet de lancer le projet d'une académie des droits de l'homme, centre de formation et de rencontre.

En 1998, la Société internationale pour les droits de l'homme (section suisse) lui attribue son prix annuel.

Honorée par Yad Vashem en 1990, médaille remise, en mains propres, le 28 novembre 1991, à Berne.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Anne-Marie Im Hof
Édith Goldapper (dite "Eve Germain")
Walter Kamlet
Flora Schlesinger
Paul Schlesinger

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Aide et sauvetage de la population juive dans les départements de la Nièvre et de la Cote-d'or pendant la Deuxième Guerre mondiale. (Aide et sauvetage de la population juive dans les départements de la Nièvre et de la Cote-d'or pendant la Deuxième Guerre mondiale. Auteur : Julie Philippe (julia.philippe@laposte.net) Éditeur : Mémoire de master en histoire contemporaine Date de publication : 19-09-2007 )
2 France 2 (Reportage. Portrait de Madeleine* et Victoria CORDIER*, deux sœurs, habitantes du Jura, qui ont aidé à sauver des juifs de la déportation pendant la seconde guerre mondiale. Elles ont été décorées de la médaille des Justes.Commentaires sur images factuelles des deux sœurs, interviewées chez elles dans le Jura.13. )
3 Hommage à Anne-Marie Im Hof-Piguet (La Vaudoise est décédée à l'âge de 94 ans. Originaire de la Vallée de Joux, elle avait sauvé des enfants juifs durant la Deuxième Guerre mondiale. )
4 From Paris to Liverpool via Frontstalag 142 (Brief outline of a French woman's flight with her two children from France through Europe to Gibraltar and by convoy to Liverpool during the Battle of the Atlantic after being interned in Frontstalag 142, in Besançon, December 1949 to March 1941. )
5 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )

Notes

- 1 - Im Hof-Piguet, Anne-Marie, La Filière – en France occupée 1942-1944, Yverdon-les-Bains, Editions de la Thièle, 1985, p. 29.
- 2 - Le récit du quatrième adolescent, seul survivant, Werner Epstein, est reproduit dans IM HOF-PIGUET, Anne-Marie, La filière, op. cit., pp. 145-150.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018