Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
714 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4151 Justes de France
920 résistants juifs
11350 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1264 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Doubs

Région :
Bourgogne-Franche-Comté
Carte du département

Préfecture :
Besançon

Préfets :
Charles Donati
(1941 - 1943) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (né en 1891)
Alfred Hontebeyrie
(1941 - 1941) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1895-1969)
(07/1943 - 30/12/1943) Jean François Quenette, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie), révoqué par Vichy et recherché par la Gestapo pour son activité de résistant (1903-1971).
Georges Bernard
(1944 - 1944) Georges Albert Maurice Bernard, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1890 - 1953)
Jean Bouhey
(Mars 1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1898-1963)
Jean Mairey
(1945 - 1946) Jean Marie Albert Mairey, Commissaire régional de la République par intérim de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1907-1982)

À lire, à voir…

Jean-Pierre Marandin Jean-Pierre Marandin
Résistances 1940-1944 : Tome 1, A la frontière franco-suisse, des hommes et des femmes en résistance

ACHETER EN LIGNE

Jean-Pierre Marandin Jean-Pierre Marandin
Résistances 1940-1944 : Tome 2, Le pays de Montbéliard 1944 : lutte armée et répression

ACHETER EN LIGNE

André Moissé André Moissé
La Libération en Franche-Comté Agents secrets & services spéciaux dans la résistance Tome 2 Jura & Doubs

ACHETER EN LIGNE

Robert Dutriez Robert Dutriez
La Seconde Guerre mondiale en Franche-Comté

ACHETER EN LIGNE

André Moissé André Moissé
La Libération en Franche-Comté : Agents secrets et services spéciaux dans la résistance

ACHETER EN LIGNE

André Besson André Besson
Les Maquis de Franche-Comté

ACHETER EN LIGNE

Jean-Pierre Marandin Jean-Pierre Marandin
Résistances 1940-1944 : Volume 1, A la frontière franco-suisse, des hommes et des femmes en résistance

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Département du Doubs en 1939-1945


[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Departement du Doubs en 1939-1945
La Préfecture du Doubs à Besançon
source photo : Julien
crédit photo : D.R.
Departement du Doubs en 1939-1945
La sous-préfecture à Montbéliard
source photo : www.fdpi.eu
crédit photo : Corentin
Histoire

La drôle de guerre et l'occupation

Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
520 000 français sont évacués des zones frontalières comprises entre la ligne Maginot et l’Allemagne.

L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg, pourtant neutre, et les Pays-Bas le 10 mai 1940.
Le gouvernement désemparé se replie de Paris à Bordeaux dès le 11 juin. La France est envahie. C’est l’exode vers le sud. Le président du Conseil, Paul Reynaud, est contraint de démissionner. Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement et obtiendra les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940. La République est abolie.
Le 14 juin 1940, les troupes allemandes défilent à Paris, sur les Champs-Élysées. Le 20 ils sont à Brest, le 22 à La Rochelle, à Lyon...

Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice. Les Allemands mettent en place toute une série de mesures pour limiter sur le territoire la circulation des personnes et des marchandises et le trafic postal entre deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone sud où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands. La ligne de démarcation traverse treize départements sur 1 200 km.

Le Doubs jouxte la Suisse neutre, la ligne de démarcation frôle, au sud, le département, entièrement situé dans la zone interdite.

29/12/2011

[Compléter l'article]

Les proscrits du régime

Les Tsiganes
Les Tsiganes seront internés dans les camps français.
En Franche-Comté, la Feldkommandantur de Besançon dispose dès novembre 1940 du recensement de 65 nomades : 28 dans l’arrondissement de Besançon, 19 dans l’arrondissement de Belfort, 12 et 6 dans ceux de Dole et de Montbéliard. L’arrondissement de Pontarlier a fourni un état "néant". Le département de la Haute-Sâone n’est pas mentionné.1

Les Francs-maçons
Considérés comme "indésirables", les francs-maçons sont démis de leurs fonctions au sein de l'administration.

Les Communistes
Les communistes considérés comme responsables de la défaite sont pourchassés, arrêtés et internés.

Les réfractaires au STO
A partir de 1943, les réfractaires du STO entrent dans la clandestinité. Certains rejoignent les résistants également pourchassés.

Les Juifs
Près de 76 000 Juifs dont plus de 11 000 enfants seront arrêtés et déportés de France, dont 38 000 à Paris.

29/12/2011

[Compléter l'article]

La résistance dans le Doubs

Par son relief accidenté et ses forêts, son habitat dispersé, la région est propice à la création de maquis, et offre de nombreuses caches et par sa tradition chrétienne, l’esprit de Résistance est fortement ancrés dans les mentalités comtoises et les prêtres, les pasteurs et les religieuses vont s'impliquer fortement dans la Résistance locale. L’impression de Témoignage chrétien dans le Pays de Montbéliard en est une des manifestations.
L’arrivée de Pierre Georges, "Fabien", dans le département en mars 1942 catalyse et organise les groupes spontanés. La Résistance communiste s’affirme et entraîne les FTP dans des actions armées.
La forte implantation industrielle du nord du département intéresse les Allemands qui y voient un potentiel pour leur machine de guerre, mais la direction et les ouvriers de Peugeot à Sochaux s’y opposent. Peugeot refuse de fournir du matériel de guerre et les ouvriers sabotent la production.

29/12/2011

[Compléter l'article]

Les combats pour la Libération

La libération du département se fait en deux temps et par deux armées aidées par la Résistance locale, les FFI organisés par le colonel Maurin et l’ORA. Les Américains libèrent l’ouest du département avec Besançon début septembre 1944, puis poursuivent leur avance vers le nord-est. La Première Armée venue par le sud, qui a libéré le reste du département dès la fin août, prend position sur le Lomont avec les 3000 hommes du maquis pour enrayer la retraite allemande. Une ligne de front s’établit, c’est pourquoi le pays de Montbéliard n’est libéré qu’en novembre après deux mois terribles.

29/12/2011

[Compléter l'article]

Toutes les communes du Doubs

Les camps et les lieux d'internement du Doubs

85e CTE Morteau 25500 Morteau
Camp de Besançon 25000 Besançon
Camp La Saline royale 25610 Arc-et-Senans
Citadelle de Besançon 25000 Besançon
Ferme école 47140 Penne-d'Agenais
Ferme école 47290 Monbahus
Frontstalag 142 Besançon 25000 Besançon
Frontstalag 154 Besançon 25000 Besançon
Prison de la Butte 25000 Besançon
Soleil d’Automne 47400 Tonneins
Temple de Clairac 47320 Clairac

Les lieux de sauvetage du Doubs

Paroisse Saint-Mainbeuf 25200 Montbéliard

5 Familles hébergées, cachées ou sauvées du Doubs[Compléter]

Département

02/1943 Famille Widermann - Lucie et Georges Boisgontier accueillent huit enfants dont sept sont Juifs : Cécile et Betty Widermann, deux petites filles Juives raflées avec leurs parents à Paris le 12 juillet 1943 sont extraites de Drancy. Lucie, ancienne concierge à Paris travaille pour l'OSE (Œuvre de Secours aux Enfants) vient les chercher en février 1943. Après la guerre, les deux fillettes devenues orphelines seront adoptées par une famille américaine.

Maîche

1939 - 1942 Famille Blum - Yvonne Blum et ses deux enfants, Gilbert, né en 1934, et Nicole, née en 1936, avaient quitté Saint-Louis en Alsace en septembre 1939 et étaient parti se réfugier à Maîche dans le Doubs.
Son mari mobilisé à Melun a été fait prisonnier pas les Allemands au Camp de Pithiviers.
En 1942, lorsque Maîche est occupé par les Allemands, Yvonne Blum part avec ses enfants pour Montélimar (Drôme) afin de rejoindre ses parents.

Montbéliard

1944 Famille Kahn - Pierre Kahn (12 ans en 1944) fut protégé par Lou Blazer* à Montbéliard, comme des dizaines d'autres Juifs.

Famille Rowinsly - Judith Rowinsly, son mari et leur sept enfants furent protégés par Lou Blazer* à Montbéliard.

Provenchère

12/1941 - 01/1945 Famille Stora - André, né le 13 décembre 1933 à Paris 10e, habitait Paris avec ses parents et ses frères. Il est évacué en décembre 1941 à Provenchère par Belleherbe (Doubs 25). Il évoque ses souvenirs : La famille qui m’avait reçu s’appelait ROCK ou ROQUE il y avait une vieille grand-mère malade, son fils Marc et sa sœur Reine, ils s’occupaient de la ferme, de ses animaux et cultivaient les champs. Dans ce même village il y avait d’autres enfants de Paris, je ne sais pas si ces paysans étaient rémunérés pour recevoir ces enfants. Ils ne devaient pas savoir que j’étais juif. J’allais à l’école du village et à la messe ainsi qu’aux cours de religion". Il y restera jusqu'en janvier 1945, date à laquelle ses parents viennent le chercher. [suite]


17 Familles arrêtées dans le département [Compléter]


Famille Blum Didisheim - Eugène Blum, 54 ans, né le 05/02/1888 à Sélestat, habitait avenue Denfert-Rochereau à Besançon et était directeur de la société Uti (horlogerie). Dénoncé parce que juif et pour faits de résistance, il est arrêté et déporté sans retour le 21/09/1942 du Camp de Pithiviers vers Auschwitz par le convoi n° 35.
Marie Anne Blum née Didisheim, la belle-sœur d'Eugène Blum, 51 ans, née le 30/11/1891 à La Chaux-de-Fonds (Suisse), veuve, habitait également à Besançon avenue Denfert Rochereau avec ses neuf enfants. Arrêtée parce que juive, Marie Anne Blum sera déportée à Auschwitz par le convoi n° 48 au départ de Drancy le 13 février 1943. Son frère, Louis Didiesheim, né en 1894 également à La Chaux de Fonds (Suisse), sera conduit à Drancy. De nationalité suisse, il ne sera pas déporté.
Déportation : 21/09/1942 convoi no 35 et 48

Audincourt
13/07/1944 Famille Arnold - Arnold (Alfred, Auguste), né le 19 décembre 1901 à Barr (Bas-Rhin), décédé le 25 avril 1945 à Sachsenhausen (Allemagne) et non le 25 avril 1945 en Allemagne. Arrêté sur dénonciation le 13/07/1944 à Audincourt. Interné à Montbéliard. Déporté à Sachsenhausen.
Date d'exécution : 25/04/1945
JO : JO2013p20181-20184

Besançon
1942 Famille Blum - Eugène, 54 ans, né le 05/02/1888 à Sélestat, habitait avenue Denfert-Rochereau à Besançon et était directeur de la société Uti (horlogerie). Dénoncé parce que juif et pour faits de résistance, il est arrêté et déporté sans retour le 21/09/1942 du Camp de Pithiviers vers Auschwitz par le convoi n° 35.
Déportation : 21/09/1942 convoi no 35


1943 Famille Didisheim - Marie Anne épouse Blum, 51 ans, née le 30/11/1891 à La Chaux-de-Fonds (Suisse), veuve, habitait à Besançon avec ses huit enfants. Arrêtée parce que juive, Marie Anne Blum sera déportée sans à Auschwitz par le convoi n° 48 au départ de Drancy le 13 février 1943. Son frère, Louis Didiesheim, né en 1894 également à La Chaux de Fonds (Suisse), sera conduit à Drancy. De nationalité suisse, il ne sera pas déporté.
Déportation : 13/02/1943 convoi no 48


03/07/1943 Famille Fertet - Henri, 16 ans, né le 27/10/1926 à Seloncourt (Doubs) dans une famille d'instituteurs, lycéen en classe de Seconde au Lycée Victor-Hugo à Besançon, résistant, activement recherchés, il est arrêté par les Allemands le 3 juillet 1943 chez ses parents à l'école de Besançon-Velotte. Incarcéré à la prison de la Butte (Besançon), il comparait devant le tribunal militaire de la Feldkommandantur 560 et est condamné à mort le 18 septembre 1943. Après 87 jours de détention et de torture, Henri est exécuté le 26 septembre 1943 à la citadelle de Besançon.
Date d'exécution : 26/09/1943

>> Voir les 17 familles arrêtées dans le département <<

Chronologie [Ajouter]

20/02/1943 - Rafle exigée par les autorités allemandes en représailles à un attentat parisien le 13/02/1943 contre des officiers de la Luftwaffe. Le gouvernement de Vichy transmet une directive aux préfets de région avec des quotas: les autorités allemandes ont exigé 2000 Juifs étrangers au total. Ils sont pris essentiellement en "zone libre".Cluny France
24/02/1944 - Rafles en Côte d’Or, Saône-et-Loire, Yonne, Nièvre, Doubs, Haute-Loire, Jura et du Territoire de Belfort : 485 personnes sont arrêtées dans la région.2


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Aide et sauvetage de la population juive dans les départements de la Nièvre et de la Cote-d'or pendant la Deuxième Guerre mondiale. (Aide et sauvetage de la population juive dans les départements de la Nièvre et de la Cote-d'or pendant la Deuxième Guerre mondiale. Auteur : Julie Philippe (julia.philippe@laposte.net) Éditeur : Mémoire de master en histoire contemporaine Date de publication : 19-09-2007 )
2 From Paris to Liverpool via Frontstalag 142 (Brief outline of a French woman's flight with her two children from France through Europe to Gibraltar and by convoy to Liverpool during the Battle of the Atlantic after being interned in Frontstalag 142, in Besançon, December 1949 to March 1941. )

Notes

- 1 - Des "nomades" internés à Arc-et-Senans (1941-1943).
- 2 - Archives Départementales de la Côte d’Or.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Ce contenu est signalé erroné à l'administrateur du site]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019