Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
750 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4173 Justes de France
920 résistants juifs
11438 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1269 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Doubs

Région :
Bourgogne-Franche-Comté
Département :
Doubs

Préfets :
Charles Donati
(1941 - 1943) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (né en 1891)
Alfred Hontebeyrie
(1941 - 1941) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1895-1969)
(07/1943 - 30/12/1943) Jean François Quenette, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie), révoqué par Vichy et recherché par la Gestapo pour son activité de résistant (1903-1971).
Georges Bernard
(1944 - 1944) Georges Albert Maurice Bernard, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1890 - 1953)
Jean Bouhey
(Mars 1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1898-1963)
Jean Mairey
(1945 - 1946) Jean Marie Albert Mairey, Commissaire régional de la République par intérim de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1907-1982)

À lire, à voir…

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Michèle Kahn Michèle Kahn
Quand vous reviendrez.... aurons-nous une auto ?

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Jean-Pierre Marandin Jean-Pierre Marandin
Résistances 1940-1944 : Tome 2, Le pays de Montbéliard 1944 : lutte armée et répression

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

André Moissé André Moissé
La Libération en Franche-Comté Agents secrets & services spéciaux dans la résistance Tome 2 Jura & Doubs

ACHETER EN LIGNE

Robert Dutriez Robert Dutriez
La Seconde Guerre mondiale en Franche-Comté

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

André Moissé André Moissé
La Libération en Franche-Comté : Agents secrets et services spéciaux dans la résistance

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Jean-Pierre Marandin Jean-Pierre Marandin
Résistances 1940-1944 : Volume 1, A la frontière franco-suisse, des hommes et des femmes en résistance

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

André Besson André Besson
Les Maquis de Franche-Comté

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Jean-Pierre Marandin Jean-Pierre Marandin
Résistances 1940-1944 : Tome 1, A la frontière franco-suisse, des hommes et des femmes en résistance

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Lou Blazer


Dossier Yad Vashem : 256
Remise de la médaille de Juste : 28/07/1966
Sauvetage : Montbéliard 25200 - Doubs
Profession: Propriétaire d'une vaste propriété
Qualité: Résistante
Religion : Protestante
Nom de naissance: Louise Lucie Blazer
Nom d'épouse: Blazer
Date de naissance: 22/09/1891 (Montbéliard)
Date de décès: 28/11/1966 (Montbéliard)
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Lou-Blazer
Louise Blazer à Jérusalem, 1966
source photo : Yad Vashem Photo Archive
crédit photo : D.R.
Lou-Blazer
Louise Blazer plante un arbre à son nom à Jérusalem, 1966
source photo : Yad Vashem Photo Archive
crédit photo : D.R.
Lou-Blazer
Robert et Lou
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Lou-Blazer
Lou et Robert à Chamonix, 1932
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Lou-Blazer
Cérémonie à Yad Vashem, en l'honneur de Louise Blazer, 1966
source photo : Yad Vashem Photo Archive
crédit photo : D.R.
Notice

Louise Blazer*, dite "Lou", est née en 1891 à Montbéliard. Elle est la fille de Lucie née Roy et d’Émile Blazer, négociant. Ils auront trois enfants.
Selon les traditions familiales, sa famille l'envoie passer une année en Allemagne

Durant la Première Guerre mondiale, Émile et Lucie Blazer perdent leur fils unique, jeune interne de la faculté de médecine de Lyon. Le chagrin d’Émile est tel qu'il abandonne ses affaires et se retire dans son jardin, avec ses livres et sa peinture.

Le 23 mars 1918, Lou Blazer* épouse son cousin germain, Robert Blazer, avocat à la Cour d'appel d'Aix-en-Provence, à Montbéliard. Ils s'aimaient depuis l'adolescence. Lou Blazer* le savait atteint d'une maladie incurable.
Le jeune magistrat et son épouse vont de villes en villes au gré des nominations de l'administration. Lou* au volant de sa petite 5 CV tandis que Robert voyage par le train. Lou Blazer* soigne Robert sans relâche, mais il meurt en 1936 la laissant sans enfant dans la force de l'âge.
Elle rentre alors à Montbéliard où ses parents lui installent un appartement dans la grande maison familiale au 8 de l'avenue Wilson.

Elle se met alors au service de la Croix Rouge et du mouvement des Éclaireurs unionistes.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, Lou Blazer* est en Hongrie où elle participe à un grand camp international d’Éclaireuses, pour la paix... Revenue à Montbéliard, elle assiste à la drôle de guerre et à la débâcle. Montbéliard est en zone occupée. Elle ne se soumet pas.

Elle remet sa pèlerine bleue de la Croix Rouge et s'introduit auprès des soldats français enfermés à l'hôpital Pajol. Elle se charge de les ravitailler, d'établir les contacts avec leurs familles et les aide à s'évader.

Des trains de réfugiés arrivent d'Alsace. Lou* passe ses jours et ses nuits à la gare.
Un soir, arrive de Colmar une famille juive désemparée : Ephraïm Rowinsky, rabbin d'origine polonaise, son épouse, Judith Rowinsky et leurs sept enfants. Elle les ramène chez elle où ils resteront plusieurs semaines. Dans son témoignage, Judith Rowinsky raconta comment en juin 1940 elle avait été conduite dans la maison de Lou Blazer* avec son mari et leur sept enfants. Elle ajouta que Lou Blazer* avait offert l'hospitalité à des dizaines de juifs persécutés avec l'aide de son père qui était au courant. Il y avait parfois tant de monde que Lou Blazer* laissait sa propre chambre et dormait dans le couloir.
Lorsqu'il n'y avait plus de place chez elle pour loger les fugitifs, elle en trouvait chez des amis.

Le 22 février 1944, elle apprend que 29 juifs ont été arrêtés pendant la nuit au cours d'une rafle.
Lou Blazer* traverse la ville pour prendre des nouvelles d'une amie juive résistante. Elle l'emmène à pied, elle et sa mère, dans un village voisin pour les cacher chez un ami pasteur.
On lui indique que Pierre Kahn, un enfant juifs âgé de 11 ans a été pris dans la rafle avec ses parents. Quelques jours plus tôt, la mère de Pierre Kahn lui avait dît qu'il était malade.
Elle réussit à se procurer une attestation auprès du docteur Seigneur à Sochaux selon laquelle le jeune garçon était atteint de tuberculose. Déguisée en déléguée du Comité de Surveillance des Hôpitaux, elle se rend à la feldgendarmerie et informe que l'enfant est contagieux. Elle put transférer Pierre Kahn dans un hôpital. Elle vint le voir quotidiennement durant les trois jours qu'il y resta. Il fut ensuite transféré au sanatorium à Palente, près de Besançon, où il restera jusqu'à la fin de la guerre.

Lou Blazer* et sa soeur aident des résistants à passer en Suisse, des réfractaires au STO qui trouvent asile chez elles, prennent en dépôt des journaux clandestins et les distribuent dans la montagne. De même, Lou Blazer* venait en aide aux familles de déportés.

Ses activités clandestines n'échappent pas à la Gestapo. Lou Blazer* est arrêtée par les Allemands le 16 novembre 1944, la veille de la libération de la ville. Lou Blazer* sera aussitôt déportée à Gaggenau, un petit camp dépendant du Struthof. S'occupant du mieux qu'elle pouvait du sort de ses camarades, elle réussit à tenir jusqu'à la libération du camp en avril 1945. Terrassée par la maladie, elle est soignée par des religieuses allemandes et rejoint Montbéliard en août 1945.

Lorsque Besançon est libérée, Pierre Kahn reprend sa valise et rejoint sa grand-mère et sa tante maternelles en Suisse.
Après la capitulation sans conditions de l'armée du IIIe Reich, le 8 mai 1945, il est plein d’espoir. Après avoir été accueilli par son oncle et sa tante réinstallés à Besançon, il tente de retrouver ses parents dans leur ville d’origine, Montbéliard. Ce n’est qu’à l'été 1946, en voyant l’appartement, où il a passé son enfance, occupé par d’autres, qu’il réalise qu’il ne les reverra jamais plus vivants.

Ephraïm et Judith Rowinsky demanderont que soit attribuée à Lou* la médaille des Justes.
Devenu pharmacien après la guerre, Pierre Kahn témoigna que Lou Blazer* lui avait sauvé la vie.

Quelques mois avant sa mort, elle se rend à Jérusalem à l'invitation de Yad Vashem, planter un arbre en son nom dans l'allée des Justes. Le discours prononcé à cette occasion souligne son courage et l'humanité dont elle a fait preuve : "Il me semble que cacher des persécutés, les nourrir, les transférer dans des lieux plus sûrs, sous les yeux des soldats nazis et de leur police, et malheureusement aussi de leurs collaborateurs, exige beaucoup plus de courage que l'action dans un champ de bataille, car là on est armé... et surtout on connaît l’ennemi et l'on sait qui combattre. Mais exécuter des actes d'humanité comme les vôtres dans une ambiance de terreur telle qu'elle existait alors, ne sachant à aucun moment si vous n'êtes pas suivie ou surveillée, cela vous l'avez entrepris malgré les risques devant lesquels les plus braves auraient reculé. C'est ce qui rend ce courage et ces actes humains plus grands encore, et augmente encore notre gratitude envers vous qui avez subi vous-même les horreurs nazies."

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire

Rescue Story

During the occupation, Louise Blazer—a widow in her fifties and the daughter of a French general—lived on a large estate in Montbéliard, in the département of Doubs, part of the occupied zone. When the German occupation began, Blazer made her home available for the rescue of Jews. She could be seen standing at the Montbéliard train station, waiting to take Jews home. After the war, Judith Rowinsky, who had been taken to Blazer’s home in June 1940, with her husband and seven children, recalled that Blazer had accommodated dozens of persecuted Jews, with the knowledge and assistance of her father. Jewish fugitives were given the run of the entire house, and the children enjoyed the contents of the toy chest. Sometimes there were so many people that Blazer even placed her own bedroom at their disposal and slept in the hallway. Even though the Montbéliard area swarmed with German forces, Blazer continued to provide refuge to Jews and assumed risks that increased daily. When her own house was full, she placed persecuted Jews with friends. On February 22, 1944, she learned that Pierre Kahn, a twelve-year-old Jewish boy, had been arrested when the Germans raided Montbéliard in search of the last remaining Jews there. Blazer obtained a certificate attesting that the child suffered from tuberculosis and, disguised as a Red Cross representative, she visited the German feldgendarmerie and informed them that the boy’s illness was contagious. She obtained a permit from the Germans to transfer Kahn to a hospital and visited him there for the next three days; she then had him transferred to a sanitarium in Palente, near Besançon. Kahn, who became a pharmacist after the war, acknowledged that Louise Blazer saved his life. In her activities, Blazer chose to disregard the ever-present dangers as well as several warnings. In November 1944, several days before the town was liberated, the Germans arrested Louise Blazer and deported her to Dachau. Despite her fragile health, she survived until the liberation of the camp in April 1945.
On July 28, 1966, Yad Vashem recognized Louise Blazer as Righteous Among the Nations.

17/02/2012
Lien : Yad Vashem

[Compléter l'article]
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Lou Blazer
Pierre Kahn
Ephraïm Rowinsky
Judith Rowinsky

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Aide et sauvetage de la population juive dans les départements de la Nièvre et de la Cote-d'or pendant la Deuxième Guerre mondiale. (Aide et sauvetage de la population juive dans les départements de la Nièvre et de la Cote-d'or pendant la Deuxième Guerre mondiale. Auteur : Julie Philippe (julia.philippe@laposte.net) Éditeur : Mémoire de master en histoire contemporaine Date de publication : 19-09-2007 )
2 From Paris to Liverpool via Frontstalag 142 (Brief outline of a French woman's flight with her two children from France through Europe to Gibraltar and by convoy to Liverpool during the Battle of the Atlantic after being interned in Frontstalag 142, in Besançon, December 1949 to March 1941. )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  résistance secteur Montmorency

    Bonjour,
    je recherche des informations sur un "réseau" de résistants principalement constitué de personnes du milieu médical (hôpital)dans le secteur de Montmorency.
    quelqu'un peut il m'aider dans cette recherche?
    cordialement
    T.G.
    [répondre]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019