Le site ajpn.org est en maintenance, merci de revenir ultérieurement

Anonymes, Justes et persécutés durant la période nazie
dans les communes de France
Site web ouvert aux contributions d'Internautes


Au Panthéon de leur vivant

Sauvetage d'enfant
Juste avec le cœur

© Édith Gorren 2008

Justes parmi les Nations ont été honorés à ce jour par Yad Vashem en France et 22 211 dans le monde (au 1er janvier 2008). Ils ont sauvé des personnes juives persécutées par le régime nazi et le gouvernement de Vichy.

75 % des Juifs en France furent sauvés durant la Seconde Guerre mondiale. Dans de nombreuses communes de France, des stèles ou des plaques rendent hommage aux personnes qui ont sauvé les persécutés et le Mur des Justes honore tous ceux qui sont reconnus par Yad Vashem. L'AJPN raconte ces histoires, rendant ainsi un hommage vivant à leurs actions, bien que tous pensent n'avoir rien fait d'autre que leur devoir, alors qu'ils ont su résister aux lois du gouvernement de Vichy.

L'État français honore ses Justes. Sous l'impulsion de M. Jacques Chirac en 2007, en les faisant entrer au Panthéon, parmi les Grands Hommes qui ont fait la France.

>Les Justes de France<


Les lieux de sauvetage en France

L'APJN nomme les lieux, identifiés, qui ont permis à des personnes de se protéger. Certains étaient recommandés par des organisations de sauvetage, et d'autres accueillaient grâce à l'engagement de résistance de leur dirigeant.

>Tous les lieux de sauvetage en France<

Les lieux d'internement français

Le camp de mérignac, un camp d'internement du gouvernement de Vichy, parmi tant d'autres.
Le camp de Mérignac (Gironde) - DR

12 novembre 1938, le gouvernement Daladier publie un décret prévoyant la création de centres spéciaux pour l'internement des « étrangers indésirables ». Dès la signature de l'armistice de juin 1940, le gouvernement Pétain, à peine installé à Vichy, instaure une politique à l'encontre des Juifs, des francs-maçons, des Républicains espagnols, des communistes, des Tziganes… dans l'indifférence "presque" générale.

>Tous les lieux d'internement<


Les personnes sauvées cachées

Des personnes et des familles furent sauvées par le bon sens de ceux qui ont résisté aux lois scélérates et ont agi avec leur cœur. Nous recensons ces rescapés et les membres des filières de sauvetage, les passeurs, les bénévoles, les anonymes qui les ont aidés.

De même l'AJPN n'oublie pas les Résistants ni les hommes politiques qui ont agit pour défendre les valeurs démocratiques et républicaines d'égalité et de fraternité bafouées par les régimes politiques tant dans cette France de Vichy que dans toute l'Europe menée par la folie nazie.

>Les personnes sauvées, cachées<

Les communes françaises

L'Alsace et la Lorraine sont évacuées, les réfugiés sont accueillis, en majorité dans le Sud-Ouest.
1939, les Alsaciens en Périgord. - DR

Pour faire connaître au plus grand nombre l'histoire de chaque commune, ville ou village, de France durant la Seconde Guerre mondiale et rappeler ces gestes simples qui sauvèrent des vies, l'AJPN fait apparaître les anonymes qui ont participé ou aidé au sauvetage des persécutés par l'État vichyste et l'Allemagne nazie. Sauvetages, arrestations et déportations sont replacés dans les communes où ils ont eu lieu.
Dans chaque département, des hommes et des femmes de toute condition, de toute origine, de toute conviction religieuse ou politique, se sont élevés contre les lois discriminatoires et honteuses du gouvernement de Pétain visant des gens "coupables" d'être nés ou de leurs opinions.

>Toutes les communes françaises<


Bibliographie

Les ouvrages d'intérêt sont indiqués dans chaque page du site. N'hésitez pas à compléter. L'ensemble des ouvrages par auteurs est accessible ici.


Cartographie

Pour vous aider dans vos recherches des cartes des régions et des départements français sont accessibles par toutes les pages du site.


Contribution

La base de données du site Internet de l’AJPN s‘enrichit chaque jour. Ce travail n’est possible que grâce à vous. L'ensemble des pages est ouvert à l'enrichissement d'une photo, d'un document, d'un événement, d'une anecdote, d'un fait inconnu ou d'une étude approfondie…


===" . $afficher[$j][$k][4]; if (strlen($afficher[$j][$k][4]) > O) { ?>

>Voir tous les nouveaux articles<


L'association Anonymes, Justes et persécutés durant la période nazie s'est créée pour offrir une plate-forme ouverte de contributions, d'échanges et de rencontres entre toutes les personnes désireuses d'apporter un témoignage qui permettra d'enrichir, de compléter et de faire connaître une histoire ou un épisode de sauvetage durant la Seconde Guerre mondiale. Chaque geste de fraternité a compté, aucun relais ne fut mineur et toute main tendue fut l'espoir d'une vie sauvée. Le travail que réalise l'AJPN n'est pas le fait d'historiens ni de scientifiques, mais résulte de la volonté militante d'hommes et de femmes concernés, qui souhaitent rassembler pour reconstituer et transmettre à tous cette part d'histoire qui est la nôtre. En choisissant d'explorer l'histoire de chaque ville et de chaque village de France dans son contexte géographique et politique particulier, l'AJPN porte un regard nouveau dans la reconstitution des périples des pourchassés pour retrouver ceux qui ont organisé, participé, aidé, contribué à leur venir en aide, quelle que soit l'ampleur du geste. Il y eut de formidables chaînes de solidarité connues, oeuvrant inlassablement contre l'intolérance et la barbarie. Il y eut aussi de nombreux relais isolés, anonymes, qui offrirent ici le gîte d'une nuit, là une table et des soins, ou donnèrent une simple information qui évita l'arrestation… Tant d'hommes, de femmes, de jeunes et même d'enfants ont affirmé avec courage les valeurs humaines fondamentales de respect et de fraternité. 

Affiche de propagande vichyste
Affiche de propagande du gouvernement de Vichy, cliquez sur l'image le détail est édifiant.