Soutenez le travail de l'AJPN Chers lecteurs, vous êtes très très nombreux à utiliser l'AJPN et nous vous en sommes reconnaissants ! MAIS... AUJOURD'HUI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS. Si vous acceptez de nous faire un don ouvert à crédit d’impôts, nous pourrons continuer ce travail. Par avance merci.
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
772 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
710 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4174 Justes de France
920 résistants juifs
11806 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1270 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
étranger et France non métropolitaine

Région :
DOM-TOM (COM-DROM) et étranger
Département :
étranger et France non métropolitaine


À lire, à voir…

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Als ich in Auschwitz war - Bericht eines Überlebenden (Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945 ; en langue allemande)

ACHETER EN LIGNE

Cédric Gruat Cédric Gruat
Cécile Leblanc
Amis des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Le sauvetage des enfants juifs pendant l'Occupation, dans les maisons de l'OSE 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

 AACCE AACCE
Les Juifs ont résisté en France (1940-1945)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

 Fondation pour la Mémoire de la Déportation Fondation pour la Mémoire de la Déportation
Livre-Mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945 - 4 volumes

ACHETER EN LIGNE

Marie-Christine Hubert Marie-Christine Hubert
Emmanuel Filhol
Les Tsiganes en France - Un sort à part (1939-1946)

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Les orphelins de la Shoah - Les maisons de l'espoir (1944-1960)

ACHETER EN LIGNE

Stéphane Simonnet Stéphane Simonnet
Atlas de la libération de la France : 6 juin 1944 - 8 mai 1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Frida Wattenberg
Jean Brauman
Organisation juive de combat : Résistance-sauvetage. France 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Pierre Copernik Pierre Copernik
Abcdaire de la résistance

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

 Collectif Collectif
Jean-Pierre Guéno
Paroles d'étoiles - Mémoire d'enfants cachés (1939-1945)

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Les Résistances juives pendant l'occupation

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Henriette Asséo Henriette Asséo
Les Tsiganes. Une destinée européenne

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Oran en 1939-1945

Texte pour ecartement lateral
Code postal : Oran 99092
- étranger et France non métropolitaine
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Oran en 1939-1945
Débarquement des troupes américaines à Oran
source photo : IWM Collections
crédit photo : Domaine public
Oran en 1939-1945
Les lions de l'Hôtel de ville d'Oran
source photo : Boumlik Messaïli
crédit photo : D.R.

Voir l'histoire du département étranger et France non métropolitaine
Histoire
Oran est un département français d'Algérie qui exista entre 1848 et 1962.
La ville d'Oran fut faite préfecture du département portant son nom.

09/07/2011

[Compléter l'article]

La Seconde Guerre mondiale

Pendant la Seconde Guerre mondiale Oran est le lieu de plusieurs évènements majeurs. Le 3 juillet 1940 a lieu la bataille de Mers el Kebir. Une escadre britannique attaque une escadre française au mouillage. Cette canonnade entraîne la perte du cuirassé Bretagne. Le croiseur de bataille Dunkerque, le cuirassé Provence et le contre-torpilleur Mogador sont mis hors de combat. Ce combat cause la mort ou la disparition de 1 297 marins ainsi que 351 blessés.

Le 8 novembre 1942, se déroule à Alger, Casablanca et Oran, l'opération Torch. Après 2 jours de durs combats entre les forces de Vichy et les alliés, dont la supériorité en hommes et en matériels est écrasante, Oran capitule le 10 novembre. Le même mois, les Américains débarquent dans la baie, point de départ de la campagne d’Italie.

En 1942, les habitants de l’Est d’Oranie fuient en masse vers la ville d’Oran. La ville incapable de les accueillir devient insalubre, et les migrants sont surnommés Chéragas[57]. En 1943, le café El-Widad est créé par un groupe de militants nationalistes en plein centre-ville européen. Cet établissement va jouer un important rôle dans le développement du patriotisme algérien. Au fil du temps, il devient un centre de regroupement des différentes tendances représentatives des partis indépendantistes de l'époque.

Après les Massacres de Sétif et Guelma, le 8 mai 1945 , les familles oranaises adoptent des orphelins venus de l’est du pays. À la sortie de la Seconde Guerre mondiale, et à la veille de la guerre d'Algérie, Oran est démographiquement la ville la plus européenne de l'Algérie ; c'est aussi celle où la population d'origine espagnole a la plus forte prépondérance numérique. En 1948, la ville compte 352 721 habitants. La population oranaise originaire d'Espagne est estimée à 65 % du total des Européens, eux-mêmes plus nombreux que les musulmans.

09/07/2011
Lien : Wikipedia

[Compléter l'article]

Les camps et les lieux d'internement étranger et France non métropolitaine


Si vous connaissez des camps ou des lieux d'internement dans le département, merci de nous les signaler par mail.

Les lieux de sauvetage étranger et France non métropolitaine

Si vous connaissez des lieux de sauvetage dans le département, merci de nous les signaler par mail.

Les 4 Justes parmi les Nations étranger et France non métropolitaine



Familles réfugiées à Oran [Compléter]
Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes hébergées, sauvées ou cachées dans la commune, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, leur date de naissance, les circonstances du sauvetage, si possible.


Familles arrêtées (Oran) [Compléter]
Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes arrêtées ou exécutées dans la commune, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, les circonstances de l'arrestation et la date de l'arrestation, si possible.


Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Oran sur Wikipedia 

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  Je recherche mon père

    Anna, ma mère biologique, Ukrainienne, et un jeune homme Belge francophone se sont connus en Allemagne à Stuttgart entre 1942 et 1945. Ma mère travaillait comme STO à l'entreprise Robert Bosch. Je ne sais pas si ce jeune homme y travaillait, ou vivait à proximité, mais ils devaient se marier et aller vivre en Belgique. Ils se sont perdus à la fin de la guerre. Je suis née fin septembre 1945 à l'hôpital Bichat à Paris et Anna est décédée le 7 octobre 1945. Merci infiniment de m'aider dans mes recherches. Retrouver les traces de mon père biologique m'aiderait à me reconstruire totalement. [répondre]

    Elle s'appelait Anna KATELNIKOWA et avait 18 ans.
    merci pour votre réponse.
      [répondre]
    Bonjour et merci de votre réponse.
    Ma mère s'appelait Anna Katelnikowa ou Kotelnikowa. Je ne suis pas sûre de la nationalité belge de son ami de l'époque et les survivants de ma famille Ukrainiennes n'ont pas été très précis à ce sujet.
    Je double ce message pour être bien sûre que vous le receviez. Cordialement. MP
      [répondre]
    Bonjour
    Connaissez-vous son nom, svp ?
    Mon grand-père a également connu une ukrénienne mais je ne sais pas où. Je sais qu'elle était institutrice et lui travaillait dans une ferme. Mais il n'était pas belge !
    F. V.
      [répondre]
    Bonjour,
    Avez-vous sur votre extrait de naissance une indication des nom et prénom de votre père ?
    Vous pourriez rechercher les archives de l'entreprise dans laquelle travaillait votre mère et voir si un homme du signalement de votre père y travaillait.
    Vous n'avez aucune lettre ?
    Les contemporains de cette période sont-ils encore en vie ? Bonnes recherches. Cordialement,
      [répondre]
    Merci Jocelyne de votre intérêt pour mon annonce. Non je n'ai aucune lettre ni autre trace concernant mon père. Ma mère étant "fille mère", je ne fus déclarée que sous son seul nom. Après son décès, je fus adoptée par une famille française. Récemment, J'ai tenté un courrier auprès de la Société Bosch, mais sans succès. Il m'a été répondu que ces archives ne pouvaient en aucun cas être divulguées. Je n'abandonne pas, mais pour le moment je ne vois pas comment et où m'adresser pour trouver une piste. Je ne me décourage pas et espère toujours. Très cordialement.  [répondre]
    Bonjour,
    Pourquoi ne pas tenter de faire une demande de recherches à la Croix-Rouge Française, au Département RLF (Rétablissement des Liens Familiaux)- 98 rue Didot 75014 Paris.
      [répondre]
    Bonsoir,
    Merci infiniment pour votre réponse que je viens de découvrir et qui me permet d'envisager une nouvelle piste. La Croix Rouge de Bad Arolsen en Allemagne m'a permis de retrouver ma famille du côté maternel. Sur votre bon conseil, je vais prendre contact avec le département RLF AU 98, rue Didot à Paris qui pourra peut-être m'ouvrir de nouveaux axes d'investigation pour la branche paternelle. Un grand merci à vous. Très cordialement.
      [répondre]

***  Julien Yves LAGADEC, assassiné par les nazis à Tal Ar Groas

    Je recherche des renseignements sur les circonstances précises de la mort de mon oncle paternel, Julien Yves LAGADEC, assassiné par les nazis à Tal Ar Groas, soit le 10 septembre 1944, soit le 17 septembre 1944, le ministère de la Défense indiquant deux dates distinctes pour sa mort...
    Julien est né en 1916. Second Maître sur un navire de guerre, il avait été gravement brûlé au combat sur son bateau et durant sa convalescence, il avait rejoint les FFI pour combattre les nazis.
    Sur ce que j'en sais, lui et ses camarades ont été fusillés sur place par une colonne nazie en pleine débâcle qu'ils avaient attaquée à Tal Ar Groas.
    La seule référence républicaine que je connaisse qui rend hommage à la bravoure de mon oncle se résume à une simple épitaphe au Fort Montbarrey à Brest… Si quelqu'un pouvait m'apporter un éclairage complémentaire sur ce fait de guerre, je lui en serais très reconnaissant.
    J. L.
    [répondre]


Page réalisée avec le soutien de    Lhoumeau

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019