Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
744 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4169 Justes de France
920 résistants juifs
11415 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1266 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Rhône

Région :
Auvergne-Rhône-Alpes
Département :
Rhône

Préfets :
Alexandre Angeli
(1940 - 1944) Alexandre Benoît Joseph Angeli, Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1893-1962) (1893-1962)
(24/01/1944 - 05/1944) Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire). Résistant, dénoncé par la Milice, il est arrêté par la Gestapo et déporté à Neuengamme (1899-1945).
André Boutemy
(1944 - 1944) Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1905-1959)
Yves Farge
(1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1899-1953)
Henri Longchambon
(1944 - 1946) Préfet du Rhône puis commissaire de la République pour la région Rhône-Alpes (1896-1969)

À lire, à voir…

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Roger Zannelli Roger Zannelli
Résistant à seize ans

ACHETER EN LIGNE

Maxi Librati Maxi Librati
145922 de Maxi Librati

ACHETER EN LIGNE

Nicolas Andry Nicolas Andry
Objectif Lyon

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Stéphane Simonnet Stéphane Simonnet
Atlas de la libération de la France : 6 juin 1944 - 8 mai 1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Jean-William Dereymez Jean-William Dereymez
Le refuge et le piège : Les Juifs dans les Alpes : 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Als ich in Auschwitz war - Bericht eines Überlebenden (Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945 ; en langue allemande)

ACHETER EN LIGNE

 Collectif Collectif
Jean-Pierre Guéno
Paroles d'étoiles - Mémoire d'enfants cachés (1939-1945)

ACHETER EN LIGNE

Robert Serre Robert Serre
Vincent Giraudier
Hervé Mauran
Jean Sauvageon
Des indésirables

 

Bruno  Permezel Bruno Permezel
Résistants à Lyon, Villeurbanne et aux alentours - 2824 engagements

ACHETER EN LIGNE

 Fondation pour la Mémoire de la Déportation Fondation pour la Mémoire de la Déportation
Livre-Mémorial des déportés de France arrêtés par mesure de répression et dans certains cas par mesure de persécution 1940-1945 - 4 volumes

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Frida Wattenberg
Jean Brauman
Organisation juive de combat : Résistance-sauvetage. France 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Évelyne Py Évelyne Py
Un été sous les bombes - Givors, Grigny, Chasse 1944

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Sabine Zeitoun Sabine Zeitoun
Daniel Foucher
LYON 1940-1944. La guerre, l'Occupation, la Libération

ACHETER EN LIGNE

Guy Sanglerat Guy Sanglerat
Parcours d'un étudiant dans la Résistance. De Lyon à Annecy

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

 AACCE AACCE
Les Juifs ont résisté en France (1940-1945)

ACHETER EN LIGNE

Marie-Christine Hubert Marie-Christine Hubert
Emmanuel Filhol
Les Tsiganes en France - Un sort à part (1939-1946)

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Pierre Copernik Pierre Copernik
Abcdaire de la résistance

ACHETER EN LIGNE

Cédric Gruat Cédric Gruat
Cécile Leblanc
Amis des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Bruno Doucey Bruno Doucey
Si tu parles, Marianne

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Le sauvetage des enfants juifs pendant l'Occupation, dans les maisons de l'OSE 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Paul Schaffer Paul Schaffer
Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945

ACHETER EN LIGNE

Henriette Asséo Henriette Asséo
Les Tsiganes. Une destinée européenne

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Les orphelins de la Shoah - Les maisons de l'espoir (1944-1960)

ACHETER EN LIGNE

Pierre Péan Pierre Péan
Lydie Bastien, la diabolique de Caluire

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Georges Loinger Georges Loinger
Les Résistances juives pendant l'occupation

ACHETER EN LIGNE

Gilles Lévy Gilles Lévy
L'Auvergne des années noires 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Georges Garel Georges Garel
Katy Hazan
Élise Garel
Le sauvetage des enfants par l'OSE

ACHETER EN LIGNE

André Besson André Besson
Clandestins de la Liberté. Ligne de démarcation et frontière suisse. 1940-1944.

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Arrestations 1939-1945 : Lyon

Texte pour ecartement lateral

129 Familles arrêtées [Compléter]
09/02/1943
Famille Akierman - Berthe, née en 1921 à Paris est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive et déportée sans retour le 25 mars 1943 de Drancy vers Sobibor par le convoi n° 53.
Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

09/02/1943
Famille Andermann - Bronia, née le 13 septembre 1906 à Buczacz (Pologne) était physicienne. Raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, elle est déportée sans retour le 23 mars 1943 de Drancy vers Sobibor par le convoi n° 52.
Déportation :
23/03/1943   convoi no 52

07/01/1944
Famille Appel - , né le 01/09/1920 à Paris, fait partie de la Sixième (EI) et participe au service des faux papiers. Arrêté le 7 janvier 1944 dans un bureau de poste alors qu'il a sur lui sa vraie et sa fausse carte d'identité, il est amené au siège de la Gestapo à l'école de Santé, où il est torturé, passé à la baignoire, mais ne donne aucune indication sur l'activité du groupe. Roger 23 ans, est déporté sans retour le 03/02/1944 par le convoi n° 67 de Drancy à Auschwitz et à Monowitz.
Déportation :
03/02/1944   convoi no 67

20/07/1944
Famille Aron - André, né à Strasbourg le 28/05/1921, fils de Léopold Aron et Ermence Frenkel, élève au Lycée Bartholdi de 1927 à 1934, comptable. Il est le frère de Denise Bloch. Avant la guerre, la famille Aron vivait à Neuf-Brisach. Elle s’est réfugiée à Gérardmer pendant la guerre. André est arrêté à Lyon le 20 juillet 1944 parce que juif et déporté à Auschwitz le 11/08/1944 par le convoi n° 78.
Déportation :
11/08/1944   convoi no 78

09/1943
Famille Ast - Alfred Ast et son épouse Rachel, née Rubin à Vielun (Pologne) le 12 février 1902, habitent à Saint-Memmie, 19, rue du Grand Mau, avec leurs deux enfants, Sulamite (Solange), née le 21 août 1925 à Belfort (Lorraine) et Marc, né le 30 mars 1934 à Reims. Rachel est modiste. En 1942, Rachel et ses deux enfants va rejoindre son mari à Lyon, où toute la famille est arrêtée en septembre 1943. De même son frère, son épouse et leurs enfants sont également arrêtés. Alfred, Rachel, 42 ans, Solange, 18 ans et Marc Ast, 9 ans, ont été déportés de Drancy vers Auschwitz le mois suivant par le convoi n° 60 du 7 octobre 1943. Le père sera le seul survivant en 1945.
Déportation :
07/10/1943   convoi no 60

09/02/1943
Famille Bach - Israël, né le 19 juin 1889 à Przemysl (Pologne) est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour le 2 mars 1943 par le convoi n° 49 de Drancy vers Auschwitz.
Déportation :
02/03/1943   convoi no 49

09/02/1943
Famille Badinter - Simon Badinter, né le 20 septembre 1895 à Pelenesti (Russie), est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour le 25 mars 1943 de Drancy vers Sobibor par le convoi n° 53. Son épouse Charlotte née Rosenberg et son fils Robert, futur Garde des Sceaux, ministre de la Justice, président du Conseil constitutionnel et sénateur, survivront.
Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

02/1944
Famille Balussou - Pierre, né en 1916 à Pamiers, surveillant au Lycée de Foix, devient en 1941, aux côtés d’Aimé Molinié, un des chefs du Front National (communiste) en Ariège. Arrêté, après une perquisition au lycée avec saisie de tracts communistes, il est libéré et déplacé à Vic-en-Bigorre (Hautes Pyrénées). Il rencontre à Tarbes, l’ariégeois Pierre Dumas (de Saint- Martin d’Oydes), adjoint au maire de Tarbes, démissionnaire pour désaccord avec Vichy. Dumas dirige Combat dans la région toulousaine. Il charge Balussou de créer Combat en Ariège et en fait l’agent de liaison avec Lyon. En contact avec les états-majors des grands mouvements de Résistance, lors de la création des Mouvements Unis de Résistance, il est chargé du service "Propagande et Diffusion de la Presse" en zone sud. Il s’installe sur Lyon et Marseille, avec son frère, Robert. Après l’assassinat de Cros (décembre 1943), il héberge et prend comme adjoints ses amis résistants ariégeois, Marcel Dupuy et Jean Durroux. En février 1944, il est arrêté par la Milice dans un restaurant de Lyon, déporté et meurt à Dachau, le 29 juin 1944. Jean Durroux le remplace à Lyon pour la diffusion de la presse. Son père Aimé Balussou, arrêté par la Milice et la Gestapo, est fusillé près de Verniolle (juin 1944). Le stade de Pamiers porte le nom de Pierre Balussou.    
JO :
L'Etat en Ariège

10/1943
Famille Banvelsweig - Danielle Banvelsweig est révoquée de l'enseignement du fait des lois antijuives. Jusqu'en 1942, elle travaille comme jardinière d'enfants à l'Aide aux mères de Saint-Étienne et participe à l'action de la Sixième de Lyon qui cherche des planques pour les Juifs et leur fournit des faux papiers. En octobre 1943, elle est arrêtée dans un magasin et incarcérée au fort Montluc. Elle est transférée à Drancy. Le 20 novembre 1943, elle est déportée sans retour vers Auschwitz par le convoi 62.
Déportation :
20/11/1943   convoi no 62

07/1943
Famille Behr - Hans, né le 5 avril 1910 à Wiesbaden (Allemagne), cordonnier, divorcé et père de trois enfants, arrive de Belgique en France le 10 mai 1940, date à laquelle il est interné au camp de Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales) puis transféré à Gurs (64) en octobre 1940. Envoyé au 308e GTE de Tombebouc (47), puis au 536e GTE de Casseneuil (47), il est détaché à Sérignac-de-Laurun chez J.-B. Paul. Arrêté pour vol, il est emprisonné à Agen le 13 août 1942 et remis en liberté. Le 31 juillet 1943 il est interné à Drancy en provenance de Lyon et déporté sans retour vers Auschwitz le 2 septembre 1943 par le convoi n° 59.

Déportation :
02/09/1943   convoi no 59
Source :
Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne

1943
Famille Bernheim - Marcel, né le 24/08/1922 à Colmar (Haut-Rhin) vivait à Strasbourg et travaillait comme contremaître chez son oncle Jacques Bernheim qui possédait l'usine de jouets "L'Atméga".Expulés d'Alsace à l'arrivée des Allemands, la famille s'installe à Ruffey-sur-Seille et Marcel trouve du travail à Villevieux. En 1943, Marcel rejoint le maquis de la Drôme. C'est dans le train de Lyon, en venant rendre visite à ses parents, qu'il est arrêté parce que juif et emprisonné au Fort Montluc à Lyon, puis à Drancy. Il sera déporté sans retour à Auschwitz par le convoi n° 57 du 18/07/1943.1

Déportation :
18/07/1943   convoi no 57

1942
Famille Bickert - Clarisse Caroline née Weil à Mulhouse (68) le 21/07/1903, fille d’Isidore Weil et de Hanna, habitait à Strasbourg avec son mari Pierre Bickert et leur fille Jeannette. La famille s'était réfugiée à Lyon. Arrêtée parce que juive, Clarisse, 39 ans, sera déportée sans retour de Drancy à Auschwitz le 22/06/1942 par le convoi n° 3.

Déportation :
22/06/1942   convoi no 3
Source :
Shoah Names Database

09/02/1943
Famille Bleiberg - Leizer, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.
   

09/02/1943
Famille Bloch - Emmanuel, né en 1874 à Niederroedern (Bas-Rhin), rabbin, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour le 31 juillet 1943 de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 58.

Déportation :
31/07/1943   convoi no 58

1940
Famille Blum - Léon Blum, né le 9 avril 1872 à Paris, chef du gouvernement français de 1936 à 1937, puis de mars à avril 1938, fit partie des quatre-vingts parlementaires de l'Assemblée nationale qui votèrent contre les pleins pouvoirs au maréchal Pétain le 10 juillet 1940. Il est arrêté à Lyon le 15 septembre 1940, puis interné au Château de Chazeron, puis au Château de Bourassol avant d'être traduit devant la Cour de Riom. Léon Blum, transféré au fort du Portalet, sera livré par Pierre Laval aux Allemands et déporté en mars 1943 dans une petite maison forestière à Buchenwald.

Déportation :
1943   

1944
Famille Blum - Léon né à Ensisheim (68) le 18/09/1884, fils de Mayer Blum et de Rosalie Dreyfuss, son épouse Emma née Ledermann à Fégersheim (67) le 29/06/1894, fille de Lazard Ledermann et Clémentine Weiller, et leurs enfants Hélène, née à Ensisheim (68) le 19/07/1922 et Marcel, né à Ensisheim (68) le 30/10/1924 vivaient à Ensisheim avant la guerre.
Réfugiés à Lyon, Léon, 60 ans, Emma, 50 ans, Hélène, 22 ans, et Marcel, 20 ans, sont arrêtés parce que juifs et déportés à Auschwitz le 30/05/1944 par le convoi n° 75. Seule Hélène reviendra.


Déportation :
30/05/1944   convoi no 75
Source :
Shoah Names Database

09/02/1943
Famille Bollack - Isidor, né à Sicrentz le 17 octobre 1870, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour le 2 septembre 1943 de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 59.

Déportation :
02/09/1943   convoi no 59

09/02/1943
Famille Brender - Julius (Joël), né le 27 juillet 1898 à Zastavna (Ukraine), est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour le 25 mars 1943 de Drancy vers Sobibor par le convoi n° 53.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

09/02/1943
Famille Bruhl - Wolf, né en 1880 à Jaroslaw (Pologne), est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour le 2 mars 1943 par le convoi n° 49 de Drancy vers Auschwitz.

Déportation :
02/03/1943   convoi no 49

17/07/1944
Famille Brunswick - René Emile Brunswick, né à Paris le 10/12/1900, était le fils de Léon Henri et de Mathilde Rachel née Lévy. Il habitait à Clichy-sur-Seine. Résistant dans le groupe Laforge de Benoît Oblin à Lyon (Rhône) où il est réfugié. Il habite au 3 rue des Farges (Ve arr.) chez une logeuse et il travaille comme employé dans une fabrique de soieries lyonnaise, « la Maison Debiesse », 88 rue des Archers à Lyon (IIe arr.). Le 17 juillet 1944, René Brunswick, alias René Louis, 43 ans, est arrêté sur son lieu de travail parce que juif par des agents de la Gestapo sous l’inculpation de trahison et d’espionnage économique et emprisonné à la Prison Montluc dans la "baraque aux Juifs". Il sera emmené et assassiné par les nazis le 17/08/1944 au camp d'aviation de Bron.
   
Source :
Le Maitron

1943
Famille Cahn - Adrien, né à Strasbourg (67) le 24/10/1882, fils de Moïse Cahn et Caroline Gross, et son épouse Fernande née Weill, à Colmar (68) le 26/05/1892, fille de Clément Weill et Valentine Hallbronn, vivaient à Strasbourg avant la guerre. Ils sont réfugiés à Lyon.
Arrêtés parce que juifs, Adrien, 61 ans, et Fernande, 51 ans, sont déportée sans retour de Drancy à Auschwitz le 20/11/1943 par le convoi n° 62.


Déportation :
20/11/1943   convoi no 62
Source :
Shoah Names Database

10/06/1944
Famille Chambonnet - Albert, 41 ans, né le 4 Octobre 1903 à Bessèges dans le Gard, Résistant sous le nom de Didier, chef régional des Forces de l’Intérieur pour la région Rhône-Alpes est arrêté à Lyon le 10 Juin 1944, torturé, il est condamné à mort. Le 27 juillet 1944, à la suite d’un attentat contre des officiers allemands, il est abattu en tant qu’otage, Place Bellecour à Lyon. Le Colonel Albert Chambonnet est fait Compagnon de la Libération, à titre posthume, le 28 mai 1945.
   
Date d'exécution :
27/07/1944

17/07/1944
Famille Chirat - Francis Chirat, militant ouvrier, est arrêté à Lyon avec son camarade Gilbert Dru, jeune résistant, militant catholique lyonnais ; la Gestapo découvrit sur eux des papiers révélant une activité antinazie. Dans la nuit du 26 au 27 juillet, une bombe explosa dans un restaurant de la place Bellecour fréquenté par les Allemands. Le 27 juillet à midi arriva sur cette place un camion contenant cinq otages. Parmi eux, Dru le jéciste, Chirat le jociste, et aussi un militant communiste. Au fur et à mesure qu'ils descendirent du camion les nazis les abattirent. Jusqu'à 16 heures, les cinq cadavres, les cinq martyrs, restèrent exposés au cœur même de la grande cité lyonnaise. Quelques semaines après, Paris, Lyon étaient libérés.
   
Date d'exécution :
27/07/1944

09/02/1943
Famille Czerwonogora - Chuma, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.
   

09/02/1943
Famille Deutsch - André, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.
   

09/02/1943
Famille Dickmann - Sigmund, né le 21 septembre 1909 à Stanislawow (Pologne), est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif, et déporté sans retour le 2 mars 1943 par le convoi n° 49 de Drancy vers Auschwitz.

Déportation :
02/03/1943   convoi no 49

09/02/1943
Famille Domnicz - Nathan, 23 ans, né le 9 octobre 1920 à Varsovie (Pologne), habitant Paris et assigné à résidence à Buzançais (Indre), est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour le 25 mars 1943 de Drancy vers Sobibor par le convoi n° 53.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

09/02/1943
Famille Dornhelm - Gisèle, née Flesch le 18 septembre 1898 à Vienne (Autriche), est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour le 25 mars 1943 par le convoi n° 53 de Drancy vers Sobibor.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

22/05/1944
Famille Dreyfusss - Marcel, 34 ans, né à Grussenheim (68) le 08/01/1910, fils d’Emile Dreyfuss et de Berthe Abraham, est arrêté à Lyon parce que juif et abattu en pleine rue le 22 mais 1944.
Son frère jeune frère, Gaston, 28 ans, né à Colmar (68) le 02/01/1916, est déporté à Auschwitz le 07/03/1944 par le convoi n° 69 et reviendra de déportation en 1945.

   
Date d'exécution :
22/05/1944
Source :
Shoah Names Database

17/07/1944
Famille Dru - Gilbert Dru, jeune résistant, militant catholique lyonnais, est arrêté à Lyon avec son camarade Francis Chirat, militant ouvrier ; la Gestapo découvrit sur eux des papiers révélant une activité antinazie. Dans la nuit du 26 au 27 juillet, une bombe explosa dans un restaurant de la place Bellecour fréquenté par les Allemands. Le 27 juillet à midi arriva sur cette place un camion contenant cinq otages. Parmi eux, Dru le jéciste, Chirat le jociste, et aussi un militant communiste. Au fur et à mesure qu'ils descendirent du camion les nazis les abattirent. Jusqu'à 16 heures, les cinq cadavres, les cinq martyrs, restèrent exposés au cœur même de la grande cité lyonnaise. Gilbert Dru avait vingt-quatre ans. Quelques semaines après, Paris, Lyon étaient libérés.
   
Date d'exécution :
27/07/1944

21/09/1942
Famille Dunoir - Georges est né le 27 septembre 1903 à Valence. Représentant en appareils chirurgicaux à Lyon, il est franc-maçon depuis 1928 et appartient à la loge des "Amis de la Vérité". Entré en résistance, il participe à la propagande contre les Allemands et Vichy par des tracts et journaux clandestins. Avec Louis Pradel, futur maire de Lyon, il crée le mouvement Le Coq enchaîné. En mars 1942, paraît le journal Le Coq enchaîné qui paraîtra jusqu’à la Libération. Arrêté le 21 septembre 1942, il est condamné à trente mois de prison et emprisonné à la prison Saint-Paul de Lyon, puis à Eysses, avant d’être déporté le 20 juin 1944 à Dachau puis à Allach. Il reviendra de déportation et lle 6 mai 1945, il fonde un atelier maçonnique à Allach quelques jours après la libération du camp. En décembre 1945, il réintègre le Grand Orient et, dans sa loge d’origine de Lyon, occupe la charge de Vénérable. Il décède en 1972.2

Déportation :
20/06/1944   

09/02/1943
Famille Edelman - Emmanuel, né le 22 mai 1907 à Sulejow (Pologne), tailleur parisien, résidant à Lyon durant la guerre, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté le 2 mars 1943 par le convoi n° 49 de Drancy vers Auschwitz. Il survivra à la déportation.

Déportation :
02/03/1943   convoi no 49

09/02/1943
Famille Engel - Albert est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.
   

09/02/1943
Famille Epelbaum - Israël est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif, et déporté sans retour.
   

1944
Famille Epelbaum ou Apelbaum - Bernard est raflé parce que Juif et déporté sans retour par le convoi n° 78 de Lyon vers Auschwitz le 11 août 1944.

Déportation :
11/08/1944   convoi no 78

1944
Famille Erlich - Eva (Rywa) Erlich, née Goldman le 05/08/1917 à Kalisz en Pologne, réfugiée à Nantua, rue du Collège, est arrêtée à Lyon et déportée sans retour de Drancy à Auschwitz le 31/07/1944 par le convoi n° 77.

Déportation :
31/07/1944   convoi no 77
Source :
Convoi77.org

09/02/1943
Famille Esskreis - Jacob (Yaakov), né en 1880 à Lwow (Pologne), est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif, et déporté sans retour.
   

09/02/1943
Famille Ettlinger - Jacob est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Feldhandler - Salomon, né le 28 mars 1908 à Vienne (Autriche), est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif, et déporté sans retour le 25 mars 1943 par le convoi n° 53 de Drancy vers Sobibor.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

09/02/1943
Famille Freidenberg - Pierre, né le 11 juillet 1901 à Beaune (Côte-d'Or), est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif, et déporté sans retour le 25 mars 1943 par le convoi n° 53 de Drancy vers Sobibor.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

09/02/1943
Famille Freund - Erna, est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour.
   

04/12/1943
Famille Fryd - Simon Fryd est né le 2 mars 1922. Membre du bataillon de Carmagnole, mouvement de résistance, il a attaqué un bureau de distribution d'alimentation au 187 avenue Félix Faure. Blessé, il est arrêté et condamné à mort le 4 décembre 1943 à Lyon.
   
Date d'exécution :
04/12/1943

09/02/1943
Famille Frydmann - Icek est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Fuchs - Georg est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Fuhrer - Osias et Walter sont raflés dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juifs et déportés sans retour.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Gattegno - Régine, née le 15 septembre 1923 à Lyon, est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour le 25 mars 1943 par le convoi n° 53 de Drancy vers Sobibor.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

14/07/1944
Famille Geismar - Paul, né à Colmar (68) le 25/12/1919, était le fils d’Abraham Geismar et de Jeanne Lévy. Élève au Lycée Bartholdi de 1925 à 1930, géomètre, Paul habitait à Saint-Louis (68) avant la guerre. Dénoncé, Paul, 25 ans, est arrêté à Lyon le 14/07/1944 et sera déporté sans retour de Drancy à Auschwitz le 31/07/1944 par le convoi n° 77.

Déportation :
31/07/1944   convoi no 77
Source :
Shoah Names Database

09/02/1943
Famille Gelber - Kalman, né le 4 mars 1900 à Brechatza, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour le 2 mars 1943 par le convoi n° 49 de Drancy vers Auschwitz.

Déportation :
02/03/1943   convoi no 49

17/01/1944
Famille Gerson - Joseph Gerson, un commerçant juif né à Salonique le 5 janvier 1909 habitait 20 rue Poissonnière dans le 2e arrondissement de Paris avec son épouse Bella née Hasson et leurs deux enfants, Robert, né en 1935, et Janine, née en 1938.
Le 17 janvier 1944, Joseph Gerson, 35 ans, est arrêté parce que juif et sera déporté sans retour de Drancy à Auschwitz le 3 février 1944 par le convoi n° 67.


Déportation :
03/02/1944   convoi no 67
Source :
Mémorial de la déportation des juifs de France, Béate et Serge Klarsfeld, Paris 1978

11/05/1944
Famille Glück - Le Docteur Abraham Salomon Glück est né le 5 novembre 1914 à Zurich en Suisse arrive en France avec sa famille en 1921 et est naturalisé français en 1826. Il obtient le titre de docteur en médecine et est reçu à un concours hospitalier à Londres en 1938 où il travaillera comme médecin hospitalier jusqu’à la déclaration de guerre. In s'engage le 16 septembre 1939 comme médecin sous-lieutenant, pendant la campagne de 1939-1940, et sera fait prisonnier militaire à l’Oflag 12 b. N’ayant plus le droit d’exercer parce que juif, il continuera malgré tout à travailler comme médecin de l’OSE (Œuvre de secours aux Enfants) à Brou Vernet, en Savoie. Dénoncé et après la liquidation de la maison d’enfants, il se réfugie à Brive-la-Gaillarde en Corrèze, avenue Turgot, où il rejoint dans la Résistance ses sœurs et son beau-frère, le rabbin David Feuerwerker, aux côtés d’Edmond Michelet, dans le réseau « Combat ». Après le recensement de 1943, les rafles de Brive et l’arrestation de sa sœur Rose Glück, déportée à Auschwitz, il se réfugie à nouveau à Lyon vers février 1944, où il participe à la Résistance. Pris à Lyon, emmené au fort de Montluc puis interné à Drancy le 11 mai 1944 sous le n° 21530, il sera déporté sans retour le 15 mai 1944 par le convoi n° 73 dirigé d’abord sur Kovno (Kaunas) en Lituanie, où la moitié du convoi resta sur place et fut rapidement anéantie par les S.S. dans la forteresse de la ville, et dans le camp de Pravieniskès. L’autre moitié du convoi fur dirigée sur Reval (Tallinn), en Estonie. Enfermés et condamnés à des travaux extrêmement pénibles, les prisonniers furent presque tous assassinés par les S.S.

Déportation :
15/05/1944   convoi no 73

09/02/1943
Famille Goldberg - Joseph est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Gorodistan - Michel est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Gottlieb - Aurélie est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive et déportée sans retour vers Auschwitz le 23 juin 1943 par le convoi 55.

Déportation :
23/06/1943   convoi no 55

09/02/1943
Famille Grad - Heinrich est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Grinberg - Esther, née à Paris le 16 octobre 1910, est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour le 25 mars 1943 par le convoi n° 53 de Drancy vers Sobibor.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

19/02/1943
Famille Grynberg - Le 19 février 1943, Rubin, né en 1919, et son frère Hersch, né en 1923, qui avaient échappé à la rafle du 16/07/1942 à Paris dans laquelle ont été prises leur mère Dina et leur soeur Perla, sont arrêtés à Lyon, conduits à Gurs le 22 février, puis à Drancy d'où ils seront déportés le 4 mars 1943 par le convoi n° 50 à destination de Maidanek.

Déportation :
04/03/1943   convoi no 50

09/02/1943
Famille Guerin Breslerman - Paul (Benno) est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.

Déportation :
1943   

13/05/1944
Famille Heftler - Nadine, née le 22 juillet 1928 est la fille unique de Gaston et Hélène Keftler. Arrêtés par la Gestapo à Lyon le 13 mai 1944, ils sont tous les trois déportés le 30 mai 1944 de Drancy à Auschwitz par le convoi n° 75 (1000 déportés, 85 survivants en 1945). Sa mère est gazée le 14 octobre 1944. Elle écrit, dès son retour, un récit Si tu t'en sors... Auschwitz 1944-1945.

Déportation :
30/05/1944   convoi no 75

28/10/1943
Famille Helbronner - Jacques Helbronner, président du Consistoire Central des Israélites de France à partir de 1940, est arrêté à Lyon et interné au fort Montluc puis à Drancy, et sera déporté sans retour vers Auschwitz avec son épouse, Jeanne née Weissweiller à Saint-Germain (Marne) le 23 juillet 1873, par le convoi n° 62 le 20/11/1943. Ils sont gazés à leur arrivée le 23 novembre 1943.

Déportation :
20/11/1943   convoi no 62

09/02/1943
Famille Hirschler - Franz, né le 16 février 1891 à Mannheim (Allemagne), réfugié de Saarbruck à Lyon, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Horowicz - Isaac (Yehoshua Mayer), né en 1915 à Lodz (Pologne), diamantaire, réfugié d'Anvers à Lyon est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Jacob - Gilberte est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour.

Déportation :
1943   

26/08/1943
Famille Japkowicz - Maurice, né à Paris dans le 12e arrondissement le 28 août 1927, réfugié à Hauteville-Lompnès, est arrêté par les Allemands parce que juif le 28/08/1943 à la gare de Lyon Perrache. Agé de 16 ans, Maurice sera déporté sans retour de Drancy à Auschwitz le 02/09/1943 par le convoi n° 59.

Déportation :
02/09/1943   convoi no 59
Source :
Le Mémorial de la déportation des Juifs de France

09/02/1943
Famille Jelem - Ryfka est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Kohn - Samuel Kohn, né le 12 juillet 1901 à Paris 9e, employé de banque parisien, réfugié à Lyon, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif. Samuel est transféré au camp de Drancy. Il fait partie du groupe qui essaie de creuser un souterrain pour s'évader, mais le projet échoue. Il est déporté sans retour le 20 novembre 1943 par le convoi 62 vers Auschwitz.

Déportation :
20/11/1943   convoi no 62

05/06/1943
Famille Korzec - Maurice est né en 1924 à Herserange (Meurthe-et-Moselle). Sa famille s’installe à Paris dans le 19è arrondissement au 37 rue Alphonse Karr. Ajusteur à Boulogne-Billancourt, il quitte la capitale le 10/05/1940 pour rejoindre son usine évacuée à Marseille.Communiste, il entre dans les FTPF fin novembre 1942, après l'invasion allemande de la zone sud. Il participe notamment à l'attaque d'une caserne allemande le 08/05/1943 et à l'attaque de plusieurs locomotives et d'un dépôt d'essence à la gare d'Arenc. Le 05/06/1943, il participe à l’attaque contre le Capitole au moment de la sortie de ce cinéma réservé aux soldats allemands. Il s’en suit une violente fusillade au cours de laquelle il est blessé et arrêté. Transféré au Fort Monluc à Lyon, il est fusillé le 13/09/1943.
   
Date d'exécution :
13/09/1943

09/02/1943
Famille Kruman - Salomon, né le 20 janvier 1909 à Mykoulyntsi (Ukraine), est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Landau - Ruchla est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour.

Déportation :
1943   

1944
Famille Langer - Joseph, né à Hagenbach (Allemagne) le 13/05/1886 est arrêté parce que juif et fusillé le 06/01/1944 à Lyon.
   
Date d'exécution :
06/01/1944
Source :
Mention "fusillé". (MMM, amM; 110207)

07/02/1943
Famille Lanzenberg - Le Dr Pierre Lanzenberg, né le 03/07/1900 à Colmar (68), fils de Albert Lanzenberg et de Alma Henriette Gensburger, chef de clinique dermatologique à Strasbourg en 1940, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et transféré au camp de Drancy. Le 9 mars 1943, il est transféré au camp de Beaune-la-Rolande. Le 23 mars 1943, il retourne à Drancy d'où il est déporté sans retour le 25 mars vers Sobibor par le convoi 53.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53
JO :
JO1993P13129-37

09/02/1943
Famille Lanzet - Anna et Malvine sont raflés dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juifs et déportés sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Lederer - Annie est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour.

Déportation :
1943   

1944
Famille Lehmann - Roger, né le 24/03/1908 à Strasbourg, est arrêté à Lyon parce que juif et sera déporté sans retour de Drancy à Auschwitz le 31/07/1944 par le convoi n° 77.

Déportation :
31/07/1944   convoi no 77

1944
Famille Lévy - Marcel, né à Mulhouse (68) le 17/04/1895, était le fils de Jacques Lévy et de Berthe Wertheimer. Marcel, son épouse Irma née Willard et leur fils François habitait à Nancy. Arrêté à Lyon parce que juif, Marcel, 49 ans, sera déporté sans retour à Auschwitz le 20/01/1944 par le convoi n° 66.

Déportation :
20/01/1944   convoi no 66
Source :
Shoah Names Database

09/02/1943
Famille Lichtenstein - Hans et Sidonie sont raflés dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juifs et déportés sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Loeb - Marcelle, née le 28 avril 1923 à Strasbourg (Bas-Rhin), réfugiée 9 boulevard Jules Farme à Lyon, assistante sociale de l'OSE qui effectuait une visite médicale, est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour le 25 mars 1943 par le convoi n° 53 de Drancy vers Sobibor.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

09/02/1943
Famille Loebel ou Löbel - Ephraim, né le 10 octobre 1885 à Kolomyja (Russie), commerçant, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Max - Michael est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

29/05/1944
Famille Mechally - André Charles dit Charles est né le 27/10/1927 à Saint-Fons. Il habitait 16 rue Juiverie à Lyon et était scolarisé au lycée SEPR (Société d’Enseignement Professionnel du Rhône, section tailleur) de Lyon. Arrêté parce que juif le 29/05/1944, il est interné à Montluc. Le Directeur de la SEPR écrit à l’administration pour demander sa libération. Charles, 17 ans, sera déporté le 30 juin 1944 par le convoi n° 76 de Drancy au camp de Flossenburg (près de la frontière tchèque) puis au camp de Monowitz à Auschwitz III. Il meurt le 15 avril 1945.

Déportation :
30/06/1944   convoi no 76

09/02/1943
Famille Merker - Gerson est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

1943
Famille Moerel - Mme Moerel et sa fille Renée sont arrêtées et envoyées à Drancy d'où elles seront libérées grâce à l'intervention de Maurice David, le fiancé de Renée et d'Henri Bartoli* qui présentèrent des faux certificats de baptême rédigés par le père Henri Ménardais*.
   

24/06/1944
Famille Moszer - , ingénieur chimiste né à Strasbourg (67) le 21/10/1920, fils de Maurice Moszer et Sara née Liebermann, résistant EIF, est arrêté le 5 avril 1944 lors d'une mission à Roanne, il s'évade le 22 juin 1944 et reprend son activité à Lyon, tandis que sa famille est repliée à Toullouse. Ernest, 24 ans, est de nouveau arrêté le 24 juin à Lyon, porteur de matériel clandestin. Malgré plusieurs interrogatoires sous la torture, il ne donne aucune indication sur le mouvement. Incarcéré au fort Montluc jusqu'au 23 juillet 1944, il est déporté le 31 juillet 1944 par le convoi 77 vers Auschwitz sous le nom d’André Ehret. Il passe par plusieurs camps et est libéré à Vaihingen, le 8 avril 1945. Hospitalisé à Augsbourg, il meurt le 4 juin 1945, un mois après sa libération.

Déportation :
31/07/1944   convoi no 77
Source :
Shoah Names Database

09/02/1943
Famille Muntzer - Norbert est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

1944
Famille Nusynowicz - Szlomo (Salomon), né à Gostynin (Pologne) le 11/09/1912, fils de Lajb Nusynowicz et de Esther Brana, et son épouse Rosa née Najman vivaient à Sedan (08) avec leur fils Georges. Réfugiés à Lyon, Szlomo, 34 ans, est arrêté parce que juif et déporté de Drancy à Auschwitz le 27/03/1944 par le convoi n° 70.

Déportation :
27/03/1944   convoi no 70
Source :
Shoah Names Database

09/02/1943
Famille Peretz - Chaim est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Peskind - Jacques est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Peskind - Jacques est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

31/03/1944
Famille Popiolek - Nachman, 32 ans, né le 7 novembre 1911 à Wloclawek (Pologne), naturalisé français en 1932, marchand forain, il était marié depuis janvier 1940 avec une Normande, catholique, divorcée, de 14 ans son aînée, qui avait une fille de son premier mariage et qui tenait un commerce de fourrure depuis 1935 au 104, boulevard Diderot, Paris 12e. Réfugié à Lyon, il est arrêté le 31 mars 1944. Interné à Drancy, il sera déporté sans retour le 15 mai 1944 par le convoi n° 73 qui fut dirigé d’abord sur Kovno (Kaunas) en Lituanie, où la moitié du convoi resta sur place et fut rapidement anéantie par les S.S. dans la forteresse de la ville, et dans le camp de Pravieniskès. L’autre moitié du convoi fur dirigée sur Reval (Tallinn), en Estonie. Enfermés et condamnés à des travaux extrêmement pénibles, les prisonniers furent presque tous assassinés par les S.S.

Déportation :
15/05/1944   convoi no 73

09/02/1943
Famille Rappaport - Laja (Rose), née le 14 janvier 1903 à Lyon, est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour le 25 mars 1943 par le convoi n° 53 de Drancy vers Sobibor.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

09/02/1943
Famille Reckendorfer - Clara (Klara), née le 23 mars 1898 à Nuremberg (Allemagne) est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour en 1943.

Déportation :
1943   

14/03/1944
Famille Reder - Jacob, 43 ans, né le 16 mai 1900 à Lodz, Pologne où il fait des études de chirurgien-dentiste. Il arrive en France en 1927 et épouse à Paris Tauba Kurcwajd, dont il a eu deux enfants : Marcel en 1929, et Paulette en 1931. En 1932, sa femme Tauba quitte la France pour retourner en Pologne, emmenant la petite Paulette et le laissant seul avec Marcel. Ils n’en auront plus de nouvelles. En 1935, il fait la connaissance de Osna Cyna Rotbardt, née en 1909 à Grojec, près de Radom (Pologne), arrivée elle-même en France en 1934 et Rachel nait le 13 août 1938. Arrêté une première fois le 14 mai 1941, interné au camp de Pithiviers où il restera jusqu’au 18 novembre 1941. Profitant d’une permission de trois jours, il ne se représente pas au camp et la famille rejoint la « zone libre ». Arrêté de nouveau à Lyon le 14 mars 1944 par la Gestapo, Jacob est amené avenue Berthelot, au siège de la Gestapo, interrogé et torturé, puis transféré à la prison française du Fort Montluc où il est gardé jusqu’au 20 mars 1944, date de son transfert au camp de Drancy. Il sera déporté sans retour le 15 mai 1944 par le convoi n° 73 dirigé d’abord sur Kovno (Kaunas) en Lituanie, où la moitié du convoi resta sur place et fut rapidement anéantie par les S.S. dans la forteresse de la ville, et dans le camp de Pravieniskès. L’autre moitié du convoi fur dirigée sur Reval (Tallinn), en Estonie. Enfermés et condamnés à des travaux extrêmement pénibles, les prisonniers furent presque tous assassinés par les S.S. Ce convoi ne transportait que des hommes : 878 très exactement, dont 38 adolescents âgés de 12 à 17 ans. De ce convoi, il n’y eut, en 1945, que 22 survivants dont aucun enfant.

Déportation :
15/05/1944   convoi no 73

09/02/1943
Famille Rein - Jean-Jacques (Joseph), né le 28 février 1920 à Mulhouse, fils de de Nathan Rein et de Sophie Samuel, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif, et déporté sans retour le 25 mars 1943 par le convoi n° 53 de Drancy vers Sobibor. Son frère Alfred, né à Mulhouse (68) le 21/06/1910, est également arrêté à Lyon lors de la descente de la Gestapo à la Soupe populaire et sera déporté sans retour le 27/03/1944 à Auschwitz par le convoi n° 70.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53 et 70

09/02/1943
Famille Reis - Kurt est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Reznik - Alexandre est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Ring - Feiwel est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Rokotnitz - Marcus est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Rosenbach - Herta est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Rosenberg - Abraham est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Rosenfeld - Zeli est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Rosenthal - Irma, née le 9 juillet 1878 à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin), est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour le 2 septembre 1943 de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 59.

Déportation :
02/09/1943   convoi no 59

09/02/1943
Famille Rosenzweig - Henri Rosenzweig, né le 3 juillet 1917 à Przedborg (Pologne), est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif. Transféré à Drancy, Henri Rosenzweig est déporté le 13 février 1943 par le convoi 48 vers Auschwitz.

Déportation :
13/02/1943   convoi no 48

15/06/1944
Famille Rozenfeld - Léon, né le 20 avril 1920 à Kielce (Pologne) est arrêté parce que Juif et fusillé par les Allemands le 15 juin 1944 à Lyon.
   
Date d'exécution :
15/06/1944

09/02/1943
Famille Safran - Menachem (Emmanuel), né en 1900 à Bardiov (Tchécoslovaquie), commerçant, réfugié de Paris à Lyon, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour à Auschwitz le 02/03/1943 par le convoi n° 49.

Déportation :
02/03/1943   convoi no 49

26/11/1943
Famille Samuel - Hélène et Albert Samuel, ancien combattant, les parents de Raymond Aubrac, de nationalité française, sont arrêtés parce que juifs le 26 novembre 1943 à Lyon. Après un séjour au Fort Montluc, ils sont transférés à Drancy le 7 janvier 1944. Treize jours plus tard, ils sont déportés sans retour vers Auschwitz, par le convoi n° 66, de Drancy à Auschwitz, le 20/01/1944.

Déportation :
20/01/1944   convoi no 66

1944
Famille Scheyen - Robert, né à Colmar (68) le 28/12/1913, fils de Jacques Scheyen et de Lucie Lang, élève au Lycée Bartholdi, devenu commerçant. Il est mobilisé en 1940 et est blessé au cours de la campagne de Belgique. Réfugié à Lyon, il est arrêté dans un tramway un mois avant la libération. Robert, 31 ans, est déporté sans retour à Auschwitz le 31/07/1944 par le convoi n° 77. Il serait mort du typhus de 16 avril 1944 à Dachau.

Déportation :
31/07/1944   convoi no 77
Source :
Shoah Names Database

09/02/1943
Famille Schick - Madeleine, née le 22 novembre 1920 à Colmar (Haut-Rhin), secrétaire à Lyon, est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour le 25 mars 1943 par le convoi n° 53 de Drancy vers Sobibor.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

09/02/1943
Famille Schkira - Simha est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Schneebalg - Bernard est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

1943
Famille Seligsohn - Max, né le 26/11/1923 à Berlin (Allemagne), fils de Joachim et Mme Sternheimer, habitait à Metz. Réfugié à Lyon, Max, 20 ans, est arrêté parce que juif et déporté sans retour à Majdanek le 04/03/1943 par le convoi n° 50.

Déportation :
04/03/1943   convoi no 50
Source :
Daf-Ed 122331 - Alfred Lazare

09/02/1943
Famille Soudakoff - Joseph est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Steigmann - Betty est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour en 1943.

Déportation :
1943   

1944
Famille Stein - Menahem (Mendel), né le 06/12/1884 à Kulikow (Pologne), épicier, était marié avec Bertha et habitait à Metz. Réfugiée à Montceux-les-Mines, la famille habitait 1, rue Gaston-Crémieux. Après les rafles de 1942, le père et ses deux fils, André (David), né le 03/03/1926 à Metz, et Charles, né le 27/01/1928 à Metz, parviennent à franchir la ligne de démarcation et à rejoindre Lyon.
Menahem, 60 ans, David, 18 ans, et Charles, 16 ans, seront arrêtés à Lyon et déporté de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 67 du 03/02/1944. Seul Charles reviendra.


Déportation :
03/02/1944   convoi no 67
JO :
Mémorial de la déportation des Juifs de France

09/02/1943
Famille Steinberg - Armand est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Steinmuller - Jules est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif, et déporté sans retour en 1943.

Déportation :
1943   

16/08/1943
Famille Stourdzé - Marcel est né en juillet 1913 à Boulogne-Billancourt. Il est le fils de Haïm Joël Stourdzé, d'origine polonaise, premier rabbin de Boulogne Billancourt. Marcel fait des études talmudiques et une formation de dentiste qu'il abandonnera à la mort de son père. Au début de la guerre, il est mobilisé, puis démobilisé, il se réfugie à Lyon où il se marie en 1941 avec Danièle, née le 15/01/1922 à Paris. Résistant, Marcel est dénoncé et arrêté avec sa femme Danièle et sa belle-mère le 16/08/1943 à Lyon. Leur fils avait été mis en lieu sûr. Torturé au Fort Montluc, ils seront tous les deux déportés à Auschwitz par le convoi n° 60 du 7 octobre 1943 qui transporte 1 000 personnes, dont 101 enfants. Danièle est gazée dès son arrivée. Marcel Stourdzé, n° 157242, est affecté au camp d’Auschwitz III - Monowitz. Après l’évacuation du camp, il est transféré à Mauthausen, Flossembourg puis Dachau jusqu’à la libération du camp par les troupes américaines en avril 1945. Libéré le 29 avril 1945, après avoir participé à la Marche de la mort de janvier 1945, il reprend ses études et devient un éminent professeur d’économie. Danièle ne reviendra pas.

Déportation :
07/10/1943   convoi no 60

07/1943
Famille Strauss - Maurice, 65 ans, né en France le 31 janvier 1878 à Paris, commerçant son épouse Renée, 54 ans, née Bloch, à Lyon le 1er juin 1889, et leur fille Yvonne, 30 ans, née le 3 mai 1913 à Paris, avocate, habitaient 13, boulevard Raspail à Paris, dans le 6e arrondissement. Réfugiés à Lyon, ils habitent rue Waldeck-Rousseau. Arrêtés parce que juifs, ils sont déportés sans retour par le convoi n° 58 de Drancy vers Auschwitz, le 31 juillet 1943.

Déportation :
31/07/1943   convoi no 58

1944
Famille Szlezynger - Sara et Simon Szlezynger, commerçant, habitaient Sedan avec leurs deux filles, Clara, Sonia.
A la rentrée 1943, Sœur Joséphine Chopin* admit à l'internat Clara, Sonia et leur mère Solange Sara Szlezynger en fuite.
Simon Szlezynger, arrêté à Lyon parce que juif, sera déporté sans retour de Lyon à Auschwitz par le convoi n° 78 du 11/08/1944. Son épouse et ses filles seront sauves.


Déportation :
11/08/1944   convoi no 78
Source :
Mémorial de la déportation des Juifs de France

09/02/1943
Famille Sztark - Joseph est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Szulklaper - Rachmill est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Taubmann - Benno, Feiwel et Sally sont raflés dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juifs et déportés sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Tragarz - Victor, né le 10/05/1899 à Lodz (Pologne), tailleur, père de neuf enfants, habitait à Paris. Réfugié à Lyon, Victor, 44 ans, est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 12 rue Sainte-Catherine, dans le 1er arrondissement de Lyon, parce que Juif et déporté sans retour de Drancy vers Auschwitz le 02/03/1943 par le convoi n° 49.

Déportation :
02/03/1943   convoi no 49

03/1943
Famille Trèves - Raymond Trèves, conjoint d'une "aryenne", réfugié du Nord de la France, est vendeur de textile à Lyon au moment de son arrestation par la Gestapo en mars 1943. Il fait partie de ceux qui creuseront le tunnel à Drancy. Découverts le 09/11/1943, ils sont déportés. Après avoir arraché les lucarnes d'aération du 6e wagon, profitant de l'obscurité et du brouillard, il parvient à s'évader, avec 18 autres, dans la montée avant le village de Lérouville (Meuse). Raymond Trèves sera hébergé quelque temps par Cécile* et Jean Audoin*. Jean Audoin* lui fournira de faux papiers et l’emmènera ensuite en zone libre.

Déportation :
20/11/1943   convoi no 62

09/02/1943
Famille Weill - Juliette, née le 23 novembre 1921 à Strasbourg (Bas-Rhin), est raflée dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juive, et déportée sans retour le 25 mars 1943 de Drancy vers Sobibor par le convoi n° 53.

Déportation :
25/03/1943   convoi no 53

09/02/1943
Famille Weinstock - Hermann est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

09/02/1943
Famille Weismann - Maier est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

11/08/1944
Famille Weissmann - Robert, est arrêté parce que Juif et déporté sans retour de Lyon vers Auschwitz le 11 août 1944 par le convoi n° 78.

Déportation :
11/08/1944   convoi no 78

09/02/1943
Famille Wolf - Elias est raflé dans les locaux de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France), 15 rue Sainte-Catherine à Lyon, parce que Juif et déporté sans retour vers Auschwitz en 1943.

Déportation :
1943   

07/03/1944
Famille Zelty - Suzanne divorcée Zelty est dénoncée et arrêtée parce que juive le 7 mars 1944 à Lyon avec son beau-fils Charles, résistant. Ils sont incarcérés à la Prison Montluc.
Suzanne Zelty, 43 ans, et Charles, 14 ans, sont transférés au camp de Drancy, puis déporté le 27/03/1944 à Auschwitz par le convoi n° 70. Suzanne Zelty est gazée à son arrivé. Charles sera envoyé à Mauthausen et Bergen-Belsen, dont il est libéré le 15 avril 1945, avant d'être rapatrié en France le 5 juin 1945 ; il pèse alors 35 kg.


Déportation :
27/03/1944   convoi no 70
Source :
Mémorial de la déportation des Juifs de France, Beate et Serge Klarsfeld, Paris 1978

24/04/1944
Famille Zeschkowski - Wolf,44 ans, né le 27 septembre 1899 à Lodz (Pologne), est arrêté le 24 avril 1944, alors qu’il habitait à Lyon, 10 rue d’Amboise sous le nom de Jacques Gentil. Son épouse Lucie et leurs deux enfants, Frédien, né en 1941, et Gisèle, née en 1943, sont arrêtés en possessions de faux papiers, jugés à Brioude et condamnés à cinq ans de prison avec sursis. Wolf sera déporté sans retour trois semaines après son arrestation, le 15 mais 1944, par le convoi n° 73 pour les pays Baltes.

Déportation :
15/05/1944   convoi no 73

Notes

- 1 - Témoignage de Gabrielle Weill-Bernheim, sœur de Marcel Bernheim, in Jacky Dreyfus et Daniel Fuks, Le Mémorial des Juifs du Haut-Rhin, Jérôme Do Bentzinger Éditeur, 2006.
- 2 - Fabrice Bourrée, Paul Garcin, La Haine, Lugdunum, Paris 1946. Bruno Permezel, Résistants à Lyon, Villeurbanne et alentours, Editions BGA Permezel, 2003. Documentation famille, notice Georges Dunoir.

Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019