Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
829 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36585 communes
95 départements et l'étranger
1210 lieux d'internement
719 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4192 Justes de France
918 résistants juifs
12749 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1277 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Hérault

Région :
Occitanie
Département :
Hérault

Préfets :
Pierre Monis
(01/07/1937 - 20/07/1940) Préfet de l'Hérault
Paul Brun
(20/07/1940 - 25/08/1940) Préfet de l'Hérault
Pierre Olivier de Sardan
(25/08/1940 - 11/10/1942) Préfet de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales)
Camille Ernst*, Secrétaire général de la préfecture de l’Hérault (de 09/1940 à 02/1943), Juste parmi les Nations

(Jan. 1942 - 12/1943) Préfet délégué de l'Hérault, déporté en Allemagne pour avoir soutenu la Résistance
Alfred Hontebeyrie
(11/10/1942 - 16/07/1944) Préfet de l'Hérault et de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales) (1895-1969)
Augustin Michel
(17/07/1944 - 22/08/1944) Préfet de l'Hérault
André Weiss
(22/08/1944 - 01/01/1948) Préfet de l'Hérault

À lire, à voir…

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Arnaud Benedetti Arnaud Benedetti
Un préfet dans la Résistance

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Michaël Iancu Michaël Iancu
Spoliations, déportations, résistance des Juifs à Montpellier et dans l'Hérault (1940-1944)

ACHETER EN LIGNE

François Berriot François Berriot
La France libre, la Résistance et la Déportation - (Hérault, Zone Sud)

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Geneviève Dreyfus-Armand Geneviève Dreyfus-Armand
Geneviève Dreyfus-Armand
Septfonds, 1939-1944. Dans l'archipel des camps français

ACHETER EN LIGNE

Michaël Iancu Michaël Iancu
Vichy et les Juifs - L'exemple de l'Hérault (1940-1944)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Henri Lieber

Texte pour ecartement lateral

Sète 34200 Hérault

Aidé ou sauvé par : - Philémon Dumoulin
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Histoire
L'abbé Philémon Dumoulin*, ordonné prêtre en 1924, il avait enseigné à Graves et ensuite tenu le poste de Vicaire à Marcillac jusqu’en 1936,  date à laquelle il s'installa à Vimenet
 
Au moment de l'exode, Vimenet hébergea des Belges, des gens du Nord, de Paris et de Sète. Le village qui comptait 444 habitants, reçut 301 réfugiés dont 151 Belges, qui étaient venus s'ajouter aux Espagnols qui avaient fui la Guerre Civile.
 
Alors qu'une loi du 4 novembre 1941 impose aux maires des villes et des chefs-lieux de canton ruraux de dresser méticuleusement la liste des étrangers juifs avec mention du lieu de leur habitation, l'abbé Philémon Dumoulin*, secrétaire de mairie à Vimenet et curé de cette paroisse, va sauver 27 juifs en leur délivrant de fausses cartes d'identités et de fausses cartes d'alimentation, brouillant les pistes en leur trouvant des abris dans les hameaux voisins et même au cœur du village. 
 
L'abbé Philémon Dumoulin* envoyait les enfants juifs à l'éco­le libre et demandait aux parents d'aller à la messe. 
 
Le 26 août 1942, les gendarmes arrêtent en Aveyron 176 juifs, dont 30 à Valady-et-Nuces, qui gagnent le Camp Joffre à Rivesaltes pour une destination inconnue.
 
 Les 20 et 24 février 1943, d'autres sont arrêtés à Nauviale, notamment, et déportés vers le Camp de Gurs et le Camp de Drancy.
Vingt-cinq de ces juifs étrangers dont 6 enfants qui étaient venus se réfugier dans le Vallon mourront assassinés à Auschwitz, Majdanek ou Sobibor. 
Deux juifs recensés en 1941 à Vimenet, seront arrêtés par la gendarmerie française, déportés à Buchenwald et gazés.
 
Un jour de l’année 1943, deux inconnus se présentèrent à la mairie de Vimenet et demandèrent à voir le maire. Ce dernier étant absent, l’Abbé Philémon Dumoulin* les reçut à sa place. Ils se présentèrent : Henri Lieber, un réfugié juif de Sète, et son gendre Raymond Bloch, réfugié juif de Bordeaux. Ils étaient accompagnés de leurs familles :
 
Henri Lieber et Raymond Bloch exposèrent leur situation à l’Abbé. Ils étaient juifs et fuyaient les persécutions. Ils s’étaient d’abord réfugiés à Sète. De là, ils étaient repartis pour Saint-Geniez d'Olt. 
Poursuivis par les arrestations, quelqu’un leur conseilla de s’éloigner des grands axes fréquentés par les Allemands. 
Aussi les deux familles reprirent-t-elles leur fuite jusqu’à Vimenet
 
L’Abbé Philémon Dumoulin* se chargea alors de leur trouver où loger, de leur procurer de nouveaux papiers d’identité et de régulariser leurs titres de ravitaillement. Il leur conseilla de se présenter comme des réfugiés de Sète fuyant la menace de bombardements, de se faire passer pour catholiques et d’assister à la messe tous les dimanches afin de ne pas éveiller les soupçons. 
À l’église, Suzanne et Jean avaient d’ailleurs l’impression qu’ils n’étaient pas les seuls réfugiés à bénéficier de la protection de l’Abbé Jean*. 
 
Les deux familles restèrent à Vimenet jusqu’à la Libération. Ensuite elles maintinrent des liens durables avec leur sauveur.             
 
Le 13 février 2003, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à l’Abbé Philémon Dumoulin* le titre de Juste parmi les Nations.

15/10/2020

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Les maquis en Cévennes (Pour la Mémoire, dans cet historique de la Résistance en Cévennes, il y a la saga d’une bonne partie de la Résistance M.U.R. du Gard, concernant ses maquis de l’Aigoual, mais aussi leur mouvance, de Nîmes, Le Grau du Roi, Sommières et même Ganges, étroitement uni à Lasalle, Saint Hippolyte du Fort et Valleraugue. C’est la mémoire d’une résistance populaire, encadrée par des hommes courageux, volontaires, qui n’étaient pas préparés à ces lourdes responsabilités et qui surent les assumer, avec raison et sans défaillance.
La montée en puissance de cette résistance, surestimée par l’adversaire, lui donna un grand rayonnement dans notre département. C’est aussi, la mémoire d’un pays de montagne moyenne, mais très accidentée, sorte de refuge dans lequel s'’est perpétuée une tradition d’accueil et de liberté. Les Cévennes. )
3 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
4 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
5 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
6 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
7

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019