Die pädagogische Ausstellung Das versteckte Kind ist in deutscher Sprache verfügbar - L'exposition pédagogique L'enfant cachée existe maintenant en langue allemande
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Soutenez le travail de l'AJPN
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
111, rue Belleville - F33000 Bordeaux
Tél. +33 (0) 9 51 89 44 87

302 annonces de recherche
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
Recevoir les infos AJPN
39/45 en France
base des données identifiées par l'AJPN
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements
1148 lieux d'internement
634 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3854 Justes de France
741 résistants juifs
8734 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind
Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la résistance communiste L'affiche rouge
Vivre à en mourir

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie Cartographie
Vichy en Aquitaine
Glossaire Espace enseignants
Association AJPN Rapport moral
Comment contribuer au site
Soutenir le travail de l'AJPN
Paiement en ligne
Contacter l'AJPN
Partenaires Liens d'intérêt
Remerciements
Téléchargements Résultats d'audience Online Xiti
Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris
Imprimer cette page

Juste parmi les Nations

François Weiss


Fils de Joseph et Élisabeth Weiss
Dossier Yad Vashem : 1974
Remise de la médaille de Juste : 01/01/1981
Sauvetage : Bourganeuf 23400 - Creuse

[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Francois-Weiss
Les Justes de France au Panthéon
source photo : YV _ FMS
crédit photo : D.R.
Notice

Joseph et Élisabeth Weiss, des français évacués de Forbach (Moselle) au début de la guerre, vivent à Bourganeur avec leur 4 enfants. L'aîné, François, a 16 ans. Joseph Weiss est mineur.

A l'arrivée des Allemands en mai 1931, les Wagman s'enfuient du Luxembourg avec leurs deux filles, âgées de 4 et 7 ans, et cherchent un refuge dans le sud de la France.
Ils s'arrêtent à Bayonne, puis à Marseille, avant de s'établir à Bourganeuf dans la Creuse.

En août 1942, M. Wagman est arrêté parce que juif. Il sera déporté vers Auschwitz.
Peu après, sa femme et ses filles sont arrêtées à leur tour et internées au camp de transit d'Egleton.

Toutefois, Mme Wagman, naturalisée française, lors de son arrivée en 1922, put en faire la preuve et fut ainsi remise en liberté avec ses deux filles.

Son neveu, David Rozenberg, lui fit connaître les parents de son ami François Weiss, 16 ans.

Les Weiss avaient fourni à David un faux certificat de baptême ainsi qu'une carte d'identité et une carte d'alimentation. Muni de ces papiers, David parvint à se réfugier en zone italienne.

Élisabeth Weiss rendit visite à Mme Wagman, qu'elle trouve calfeutrée chez elle, traumatisée par son internement et la déportation de son mari.
Élisabeth Weiss décide alors de la secourir et lui offre l'hospitalité alors que la famille ne dispose que d'un petit appartement de deux pièces et d'une cuisine.
Elle mit ainsi la chambre de François à la disposition des Wagman, et les Weiss, les parents et leurs 4 enfants, dorment dans l'autre chambre.

Les Wagman resteront ainsi protégés par les Weiss durant 1 an et demi, jusqu'à la fin de l'occupation.

Pour aider à nourrir les deux familles, Mme Wagman trouvait du travail dans les fermes voisines et était payée en produits de la ferme.

Lorsque Mme Wagman voulait la remercier de son hospitalité, Élisabeth lui répondait que grâce à elle les Weiss avaient de quoi manger.
Élisabeth se chargeait des repas, et avait mis à la disposition des Wagman une vaisselle spéciale pour leur permettre de respecter les préceptes alimentaires juifs.

Le curé de la paroisse tenta de convaincre Élisabeth de se débarrasser de ces locataires encombrants qui la mettaient en danger. Profondément croyante, elle répondit : "Dieu est avec moi".

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
Élisabeth Weiss

Joseph Weiss
 

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.

Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.



Autres articles parus dans le site de l'AJPN

1 Clément Vasserot (Clément Vasserot est né au hameau de Fontgillairde, situé à Molines-en-Queyras, le 5 février 1893 dans une famille protestante. Il devient préfet de la Creuse le 14/02/1943. )

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 L'histoire du sauvetage des enfants juifs en Creuse durant la Seconde Guerre mondiale (Ce département du centre de la France, qui comptait 200 000 habitants en 1940, a accueilli pendant le conflit environ 3 000 Juifs dont 1 000 enfants. )


Annonces de recherche
[Déposer une annonce]
Erreur requête - select * from ajpn_alerte WHERE destina = 'juste' and signal = 'oui' and noid=2813