Die pädagogische Ausstellung Das versteckte Kind ist in deutscher Sprache verfügbar - L'exposition pédagogique L'enfant cachée existe maintenant en langue allemande
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Soutenez le travail de l'AJPN
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
111, rue Belleville - F33000 Bordeaux
Tél. +33 (0) 9 51 89 44 87

302 annonces de recherche
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
Recevoir les infos AJPN
39/45 en France
base des données identifiées par l'AJPN
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements
1148 lieux d'internement
634 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3854 Justes de France
741 résistants juifs
8734 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind
Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la résistance communiste L'affiche rouge
Vivre à en mourir

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie Cartographie
Vichy en Aquitaine
Glossaire Espace enseignants
Association AJPN Rapport moral
Comment contribuer au site
Soutenir le travail de l'AJPN
Paiement en ligne
Contacter l'AJPN
Partenaires Liens d'intérêt
Remerciements
Téléchargements Résultats d'audience Online Xiti
Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris
Imprimer cette page

Juste parmi les Nations

Félix Chevrier


Dossier Yad Vashem : 8482
Remise de la médaille de Juste : 03/05/1999
Sauvetage : Saint-Pierre-de-Fursac 23290 - Creuse
Profession: Directeur d'une maison d'enfants de l'OSE
Qualité: Journaliste, compositeur, militant socialiste et franc-maçon
Date de naissance: 25/08/1884
Date de décès: 20/11/1962
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Felix-Chevrier
Félix Chevrier au milieu des enfants de Chabannes
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Felix-Chevrier
Félix Chevrier, 1943
source photo : Coll. Fay Marks
crédit photo : D.R.
Felix-Chevrier
Félix Chevrier à Chabannes, 1941
source photo : Yad Vashem Photo Archive
crédit photo : D.R.
Felix-Chevrier
Félix et Blanche Chevrier
source photo : Yad Vashem Photo Archive
crédit photo : D.R.
Notice

Félix Chevrier est né dans les Vosges, à Epinal, en 1884.

L'OSE décide d'ouvrir trois maisons pour accueillir les enfants dans la Creuse, placées sous l'autorité de Félix Chevrier, directeur de la colonie de Chabannes, près de Saint-Pierre-de-Fursac.

En octobre 1939, Félix Chevrier arrive à Chabannes : le château alors abandonné sera prêt à accueillir 80 enfants le 23 novembre 1939, venant de Berlin, de Varsovie et de Paris.

Félix Chevrier bénéficia du soutien de la population et les enfants étaient accueillis dans les familles de la région.

En 1942, 102 enfants juifs étaient hébergés à Chabannes ; en 1943, ils étaient 120. Ils fréquentaient les écoles environnantes, les plus âgées allaient à Fursac, dans les classes de Mr et Mme Depomme et les plus jeunes à Chabannes, dans les classes de Irène* et Renée Paillassou* et de Félix Chevrier.

Le 13 avril 1942, Renée Paillassou*, la directrice de l'école primaire de Chabannes, fut convoquée chez l'Inspecteur d'Académie. Elle avait été dénoncée par son meilleur ami qui la soupçonnait de manifester quelques sympathies pour les enfants juifs. Elle fut renvoyée de son poste. En outre, l'administration décida que tous les élèves juifs devraient désormais suivre les cours au château et être ainsi séparés de leurs camarades.

Lors de la rafle de l'automne 1942, 12 garçons juifs d'origine étrangère et 2 éducateurs furent arrêtés. Félix Chevrier parvient à faire libérer 6 d'entre eux. Les 6 autres furent déportés (seuls Jerry Gerard et Wolfgang Blumenreich revinrent vivants).

La rafle de l'automne 1943 en revanche échoua grâce au père d'Irène* et Renée Paillassou*. Gendarme à la retraite, il fut averti de la menace d'une rafle. Renée Paillassou* regagna Chabannes en vélo et alerta Félix Chevrier. Quand les gendarmes arrivèrent à Chabannes, ils trouvèrent le château vide. Les plus grands avaient fui dans les bois avec leurs éducateurs et les plus jeunes avaient été hébergés par les habitants de Chabannes.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire

Félix Chevrier, a journalist and a composer

Félix Chevrier, a journalist and a composer, was a Socialist activist and a Free Mason. In November 1939, he agreed to run a home for Jewish children under the auspices of the OSE organization. He set it up in the Château de Chabannes, in Saint Pierre de Fursac (Creuse). Up to 120 Jewish children from Germany, Austria, Poland, and elsewhere stayed there. Chevrier and his team were able to instill a sense of well-being and happiness in their wards, while respecting their religious identity. The director saw to it that Shabbat and religious holidays were observed. On August 26, 1942, French gendarmes arrived at Chabannes and forcibly arrested six youngsters aged fifteen and over, of whom only two survived deportation. This was a rude awakening for Félix Chevrier who decided to do everything in his power to protect the other children. On September 1, the gendarmerie ordered him to hand over ten girls and boys whose names were on a list they gave him. The children were all former inmates of the Gurs and Rivesaltes camps. Taking advantage of spelling mistakes and other errors on the list, the director said that four of the ten were “unknown” and the other six had “fled” by the time the gendarmes arrived without anyone noticing their departure. Captain Chaumet, who headed the gendarmerie in Guéret, wrote in his report: “It is clear from my investigation that M. Chevrier, who knew we were coming, did nothing to prevent the children’s flight. However, I found no evidence which could lead me to write that he encouraged it.” During the following months, Félix Chevrier organized the flight of the children into the forest whenever an alarm was given concerning a possible raid by the gendarmes. Towards the end of 1943, the OSE decided to close the home and disperse the children. The director implemented the decision while making sure all inmates and staff members were safe. He had been helped by the moral support he was getting from the village people.
On May 3, 1999, Yad Vashem recognized Félix Chevrier as Righteous among the Nations.

16/02/2012
Lien : Yad Vashem

[Compléter l'article]
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Félix Chevrier
Armand Chochenbaum (dit Armand Duval)
Lidija Hilman
Ernst Lévy
Ernst Rosner

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.

Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.



Autres articles parus dans le site de l'AJPN

1 Clément Vasserot (Clément Vasserot est né au hameau de Fontgillairde, situé à Molines-en-Queyras, le 5 février 1893 dans une famille protestante. Il devient préfet de la Creuse le 14/02/1943. )

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 L'histoire du sauvetage des enfants juifs en Creuse durant la Seconde Guerre mondiale (Ce département du centre de la France, qui comptait 200 000 habitants en 1940, a accueilli pendant le conflit environ 3 000 Juifs dont 1 000 enfants. )


Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  A toutes fins

    Cousin éloigné de Félix Chevrier, j'ai retrouvé dans mes archives des courriers qui lui avaient été adressés alors qu'il était directeur du Château de Chabannes dans les années 40-42. Cela intéresse-t-il quelqu'un ? [répondre]
    Merci de contacter l'AJPN. Nous sommes bien évidemment très intéressés par ces courriers. ajpn@ajpn.org  [répondre]
Erreur requête - select * from ajpn_alerte WHERE destina = 'juste' and signal = 'oui' and noid=633