Die pädagogische Ausstellung Das versteckte Kind ist in deutscher Sprache verfügbar - L'exposition pédagogique L'enfant cachée existe maintenant en langue allemande
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Soutenez le travail de l'AJPN
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
111, rue Belleville - F33000 Bordeaux
Tél. +33 (0) 9 51 89 44 87

302 annonces de recherche
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
Recevoir les infos AJPN
39/45 en France
base des données identifiées par l'AJPN
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements
1148 lieux d'internement
634 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3854 Justes de France
741 résistants juifs
8734 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind
Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la résistance communiste L'affiche rouge
Vivre à en mourir

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie Cartographie
Vichy en Aquitaine
Glossaire Espace enseignants
Association AJPN Rapport moral
Comment contribuer au site
Soutenir le travail de l'AJPN
Paiement en ligne
Contacter l'AJPN
Partenaires Liens d'intérêt
Remerciements
Téléchargements Résultats d'audience Online Xiti
Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris
Imprimer cette page

Juste parmi les Nations

Cläre Barwitzky


Sœur Claire
Dossier Yad Vashem : 4768
Remise de la médaille de Juste : 19/05/1992
Sauvetage : Chamonix-Mont-Blanc 74400 - Haute-Savoie
Profession: Responsable d'une colonie d'été près de Chamonix
Religion : Catholique
Date de naissance: 1913
Date de décès: 10/03/1989
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Clare-Barwitzky
Soeur Claire et les garçons à Chamonix, en 1943.
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Clare-Barwitzky
Cläre Barwitzky
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Clare-Barwitzky
Cläre Barwitzky à Saint-Georges
source photo : Coll. Tsipora Tzbotzki
crédit photo : D.R.
Clare-Barwitzky
Cläre Barwitzky et un groupe de garçons
source photo : Coll. Tsipora Tzbotzki
crédit photo : D.R.
Notice

Cläre Barwitzky* est née en 1913, à Neisse-sur-l'Oder, en Allemagne (Haute-Silésie) qui deviendra Nysa en Pologne.
Son père est employé de chemins de fer et elle rêve d'être institutrice.
A la fin de ses études secondaires, elle dut renoncer à son rêve pour gagner sa vie et devint secrétaire du père Laurent Remillieux, curé de la paroisse Notre-Dame-Saint-Alban dans le quartier du Transvaal à Lyon de 1919 à 1949 et qui parlait allemand.
Laurent Remillieux était le directeur spirituel d'un mouvement pacifiste franco-allemand, les Compagnons de Saint-François.

Cläre Barwitzky* entra à Fribourg, en Allemagne, de 1933 à 1935 pour suivre cette formation et devenir "assistante spirituelle".

De retour en France, elle fut envoyée à Vaujany.

Après le déclenchement de la guerre, elle prend un poste à Saint-Étienne, dans une clinique catholique spécialisée dans la médecine familiale.
Cette institution vient en aide à des familles juives persécutées, obligées de se cacher pour échapper à l'arrestation et à la déportation qui leur confiaient leurs enfants. Les enfants, dont l'identité et les origines étaient cachées, étaient ensuite envoyés dans des familles d'accueil à la campagne sous prétexte d'éloigner les enfants des risques de bombardement de Saint-Étienne.

A partir de 1943, les risques devenant de plus en plus importants, les enfants furent envoyés dans la colonie de vacances d'été de l'institution, près de Chamonix. C'est là que 30 enfants Juifs de Saint-Étienne passeront toute une année, jusqu'à la Libération de la région à la fin de l'été 1944, cachés et protégés par sœur Claire (Cläre Barwitzky*), elle-même sans papiers et obligée de cacher sa nationalité allemande, une directrice française et deux femmes Juives.

Cläre Barwitzky* se rendit également à Lyon chercher deux petites filles devenues orphelines.

Après la guerre, elle retourne en Allemagne et continue à travailler comme assistante pastorale à Leipzig. Elle meurt en 1989 à Meiningen/Thüringen, en Allemagne.

La cérémonie au cours de laquelle fut remise à Cläre Barwitzky*, à titre posthume, le titre honorique et la médaille s’est déroulée le 19 mai 1992 à la synagogue de Wurtzburg, en Bavière.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
Marinette Guy
Juliette Vidal
 

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.

Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Blog sur quelques Justes et sur le livre (Blog hébergé par la Tribune de Genève sur quelques justes honorés par Yad Vashem sur l'intervention du délégué pour la Suisse et la région frontalière Ain et Haute-Savoie, Herbert Herz, ainsi que sur divers événements organisés autour de la parution du livre "Mon combat dans la Résistance FTP-MOI" )
2 Le site du poète Pierre Emmanuel (Le site officiel du poète Pierre Emmanuel. Vous y trouverez aussi des pages sur sa vie et son action à Dieulefit durant la guerre, à Beauvallon, puis à la Roseraie. )
3 La famille Wildmann (Le parcours de la famille Wildmann en Allemagne, en Belgique et en France durant la Seconde Guerre mondiale. )
4 Guy Sanglerat, ancien membre du Coq Enchaîné (Le Coq Enchaîné était un réseau de résistance de la région qui pendant l'occupation allemande rassemblait des syndicalistes, des socialistes et des radicaux de la mouvance d’Édouard Herriot. Membre du réseau, Guy Sanglerat publie ses souvenirs.. )
5 Le Coq enchaîné (Le Coq enchaîné : un journal clandestin sous l'occupation allemande. Le premier numéro fait son apparition en mars 1942. Les membres du Coq Enchaîné mèneront aussi des actions de résistance. Il a compté jusqu'à 400 membres. Le réseau sera décimé en 1943. Guy Sanglerat raconte ... )
6 Les archives du conseil général de Savoie (La liste des 168 "travailleurs israëlites" en partance de Ruffieux, établie le 24 Août 1942. )
7 Là où coule le Gier (La guerre, énorme chaos bouleversant les vies. Tel est le décor dans lequel évoluent René et Aima. De leur jeunesse à leurs combats, l'auteur nous invite à les suivre dans cette aventure où chacun fera preuve d'un courage incroyable. Ce roman, basé sur des faits réels, nous emmène de la Vallée du Gier dans la Loire à Clermont-Ferrand et nous fait traverser certains camps de concentration en Allemagne en suivant le parcours de deux jeunes gens que la vie a forgé pour combattre aussi bien dans l'univers ouvrier des années 30 que pendant la seconde guerre mondiale avec leur implication dans la résistance. Cette plongée dans le passé a nécessité de nombreuses recherches suivies d'une longue enquête menée sur la vie de ces deux personnages. )


Annonces de recherche
[Déposer une annonce]
Erreur requête - select * from ajpn_alerte WHERE destina = 'juste' and signal = 'oui' and noid=153