space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 


Odile Munos-du-Peloux



 
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

 


Titre

Passer en Suisse : Les Passages clandestins entre la Haute-Savoie et la Suisse 1940-1944

Passer en Suisse : Les Passages clandestins entre la Haute-Savoie et la Suisse 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Auteur   Odile Munos-du-Peloux  
Édition   Presses Universitaires de Grenoble  
Année   2002  
Genre   histoire  
Description   Présentation de l'éditeur Tout au long de la Seconde Guerre mondiale en Europe, un seul pays fait figure d'îlot préservé : la Suisse. Berceau de la Croix-Rouge, ce pays symbolise pour beaucoup l'accueil. Sa neutralité donne plus de poids à son image de terre d'asile. Aussi, à la suite des mesures prises par le gouvernement de Vichy dès octobre 1940 et renforcées par celles de l'été 1942, des milliers d'individus vont tenter de trouver refuge dans la Confédération helvétique. La Haute-Savoie apparaît comme le département français frontalier le plus propice aux passages clandestins entre ces deux pays. En effet, il demeure en zone libre jusqu'en novembre 1942 et sous occupation italienne jusqu'en septembre 1943. Ce mémoire décrit les différents réseaux d'entraide qui se sont constitués pour tenter de porter secours à ces hommes, ces femmes et ces enfants persécutés. Il retrace les préparatifs de l'acheminement, les étapes, le danger omniprésent. Enfin, une fois la frontière franchie, quel accueil la Confédération helvétique a-t-elle réservé aux réfugiés ? Les nombreux refoulements pratiqués sur ordre des autorités fédérales prouvent que ce pays n'a pas été la terre d'asile parfaite vers laquelle se portait l'espoir des réfugiés. Mais au lendemain de la guerre, la Suisse a voulu éclaircir cette partie sombre de son histoire. De nouveaux principes sur le droit d'asile ont été publiés dès le 1er février 1957. Quatrième de couverture Tout au long de la Seconde Guerre mondiale en Europe, un seul pays fait figure d'îlot préservé : la Suisse. Berceau de la Croix-Rouge, ce pays symbolise pour beaucoup l'accueil. Sa neutralité donne plus de poids à son image de terre d'asile. Aussi, à la suite des mesures prises par le gouvernement de Vichy dès octobre 1940 et renforcées par celles de l'été 1942. des milliers d'individus vont tenter de trouver refuge dans la Confédération helvétique. La Haute-Savoie apparaît comme le département français frontalier le plus propice aux passages clandestins entre ces deux pays. En effet, il demeure en zone libre jusqu'en novembre 1942 et sous occupation italienne jusqu'en septembre 1943. Ce mémoire décrit les différents réseaux d'entraide qui se sont constitués pour tenter de porter secours à ces hommes, ces femmes et ces enfants persécutés. Il retrace les préparatifs de l'acheminement, les étapes, le danger omniprésent. Enfin, une fois la frontière franchie, quel accueil la Confédération helvétique a-t-elle réservé aux réfugiés ? Les nombreux refoulements pratiqués sur ordre des autorités fédérales prouvent que ce pays n'a pas été la terre d'asile parfaite vers laquelle se portait l'espoir des réfugiés. Mais au lendemain de la guerre, la Suisse a voulu éclaircir cette partie sombre de son histoire. De nouveaux principes sur le droit d'asile ont été publiés dès le 1er février 1957. ISBN-10: 2706110732 ISBN-13: 978-2706110733  

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]



Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
606 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
655 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4106 Justes de France
915 résistants juifs
9756 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1225 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2016