Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
715 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4151 Justes de France
920 résistants juifs
11350 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1264 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Gironde

Région :
Nouvelle-Aquitaine
Département :
Gironde

Préfets :
Marcel Bodeman
(01/06/1937 - 1940) Préfet de Gironde
Léopold Chénaux de Leyritz
(25/06/1940 - 24/01/1944) Léopold Marie Frédéric Chéneaux de Leyritz, Préfet de Haute-Garonne et préfet régional de la région de Toulouse à partir de 1941 (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1896-1970)
François Pierre-Alype
(01/08/1940 - 1942) Marie François Jules Pierre dit Pierre-Alype, Préfet de Gironde et à partir d'août 1941, Préfet régional de la région de Bordeaux (Basses-Pyrénées, Gironde et Landes) (1886-1956) Directeur de cabinet : Olivier Reige
Maurice Sabatier
(01/05/1942 - 1944) Maurice Roch Antoine Sabatier, Préfet régional de la région de Bordeaux (Basses-Pyrénées, Gironde et Landes) (1897-1989)
Maurice Papon
(06/1942 - 05/1944) Secrétaire général de la préfecture de la Gironde et dirige le Service des questions juives. Il est condamné en 1998 pour complicité de crimes contre l'humanité (1910-2007)
André Sadon
(24/01/1944 - 06/02/1944) André Paul Sadon, Préfet régional de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1891-1965)
Jean Cassou
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1897-1981)
Pierre Berteaux
(1944 - 1946) Pierre Félix Berteaux, Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1907-1986)
Léon Coursin
(Mai 1944 - 30/08/1944) Préfet de Gironde
Gaston Cusin
(30/08/1944 - 18/05/1945) Commissaire régional de la République à la Libération (Basses-Pyrénées, Gironde, Lot-et-Garonne et Landes) (1903-1993)
Désiré Jouany
(18/05/1945 - 11/03/1947) Préfet de Gironde
Jacques Soustelle
(Mai 1945 - Juin 1945) Commissaire régional de la République à la Libération (Basses-Pyrénées, Gironde, Lot-et-Garonne et Landes) (1912-1990)

À lire, à voir…

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
Adieu les enfants (1942-1944)

ACHETER EN LIGNE

Philippe Souleau Philippe Souleau
Jean-Pierre Koscielniak
Vichy en Aquitaine

ACHETER EN LIGNE

 Comité Sousa Mendes Comité Sousa Mendes
9 jours pour sauver 30 000 personnes

ACHETER EN LIGNE

 Comité Sousa Mendes Comité Sousa Mendes
Aristides de Sousa Mendes - Le pouvoir de dire "non"

ACHETER EN LIGNE

Alice Dray Revah Alice Dray Revah
L'étoile sans David

ACHETER EN LIGNE

Jacques Reix Jacques Reix
Jean Vircoulon
Chronique des années de guerre en pays foyen - 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
La France des camps : L'Internement, 1938-1946

ACHETER EN LIGNE

Éric Lebreton Éric Lebreton
Des visas pour la vie

ACHETER EN LIGNE

Téréza Olga Téréza Olga
Fatima Cavaco
Le consul proscrit

 

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
La Résistance et le rail, Le cas du Limousin - 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

Alexandre Doulut Alexandre Doulut
Sandrine Labeau
Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne

ACHETER EN LIGNE

 FACEEF FACEEF
Des Espagnols dans la Résistance à Bordeaux et sa région

ACHETER EN LIGNE

Jean Henrion Jean Henrion
Ces Justes ont sauvé ma famille

ACHETER EN LIGNE

Joël Santoni Joël Santoni
Désobéir

 

Michel Chaumet Michel Chaumet
Cyril Olivier
Comprendre la Résistance en Aquitaine

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Enfances Juives. Limousin-Dordogne-Berry - Terres de refuge 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Errances de guerre

ACHETER EN LIGNE

Philippe Souleau Philippe Souleau
La ligne de démarcation en Gironde

ACHETER EN LIGNE

Benoît Ducos-Ader Benoît Ducos-Ader
Franck Lafossas
Adrien Marquet, secrets et souvenirs

ACHETER EN LIGNE

Sébastien Durand Sébastien Durand
La gradation macabre 1940 – 1944 : l'aryanisation des "entreprises juives" girondines

ACHETER EN LIGNE

Anne  Grynberg Anne Grynberg
Les camps de la honte : Les internés Juifs des camps français

ACHETER EN LIGNE

Monique-Lise Cohen Monique-Lise Cohen
Eric Malo
Les camps du Sud-Ouest de la France, 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

Louis Rivière Louis Rivière
Ailleurs demain

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
La Shoah en France

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Camp de travail

OT Lager Otto Weddigen
durant la Seconde Guerre mondiale (WWII)

Texte pour ecartement lateral Commune : 33000 Bordeaux(Caudéran)
Sous-préfecture : Bordeaux
- Gironde

[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

OT-Lager-Otto-Weddigen
Camp de travail « Otto Weddigen » de l´OT à Bordeaux-Bastide
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Histoire
OT Lager Otto Weddigen, travailleurs de l'Organisation Todd à Bordeaux-Bastide.

Le nom d'Otto Weddignen a été donné en l'honneur du kapitänleutnant Otto Weddigen (1882-1915), commandant allemand de l'U-bateau pendant la Première Guerre mondiale, mort aux commandes du submersible U-29.

L'organisation Todd était chargée de la construction de la plupart des ouvrages bétonnés construits par les allemands par des travailleurs réquisitionnés sur le territoire.

03/03/2009

[Compléter l'article]

Familles internées - OT Lager Otto Weddigen [Ajouter une famille]

Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes internées dans ce camp, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, les circonstances de l'internement et la date de l'internement, si possible.

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Comité national français en hommage à Aristides de Sousa Mendes
2 Connus ou inconnus mais Justes (C’est dans le sillon creusé par Aristides de Sousa Mendès, Madeleine Barot, Charles Altorffer, Marc Boegner, Henry Dupuy, Raoul Laporterie… que s'ancre le souvenir de tous ces Justes que la modestie pourrait renvoyer à l’oubli et à l’indifférence. Ce livret du Crif Sud-Ouest Aquitaine, écrit et coordonné par Hellen Kaufmann, présidente de l'AJPN, rend hommage à chacun des 225 Justes récompensés à ce jour en Aquitaine. La moindre des choses était de leur permettre de dire et de déposer leur histoire, pour que l’avenir ne les oublie plus jamais, ni eux ni les anonymes qui ont aidé au sauvetage de Juifs. )
3 La Prison militaire de Mauzac : camps d’internements sous Vichy (revue Arkheia, n°5-6, 2004. )
4 Victime en représailles à Mussidan
5 Souvenir Français Loudun - GABORIAUD Alphonse (Site du Souvenir Français - Comité de Loudun Page GABORIAUD Alphonse )
6 Souvenir Français Loudun - ROWEK Albert (Souvenir Français Comité de Loudun - Page ROWEK Albert )
7 Les neufs jours de Sousa Mendes - Os nove dias de Sousa Mendes (Documentaires de Mélanie Pelletier, 2012.
Avec António de Moncada de Sousa Mendes, Andrée Lotey, Elvira Limão, Hellen Kaufmann, Manuel Dias Vaz, Irene Flunser Pimentel, Esther Mucznik, José Caré júnior, Marie-Rose Faure, Maria Barroso… et António de Oliveira Salazar, Charles de Gaulle, le Maréchal Philippe Pétain, et le rabin Haïm Kruger. )
8 Les vignerons font de la résistance (Blog de Philippe Poisson - Les vendanges de l'automne 1939 débutent en même temps que la guerre. Dans toutes les régions viticoles, on s'organise pour cacher les bonnes bouteilles et vendre la piquette à l'occupant. )

Chronologie [Ajouter]

12/04/1939 - Décret du 12 avril 1939 sur la création des CTE (Compagnies de Travailleurs Étrangers).
17/06/1940 - Le général de Gaulle embarque à Mérignac dans un avion à destination de Londres.
27/09/1940 - Loi du 27 septembre 1940 sur la création des GTE (Groupements des Travailleurs Étrangers).
22/02/1941 - Décret du 22 février 1941 sur les sanctions à appliquer dans les GTE (Groupements des Travailleurs Étrangers).
05/08/1942 - La circulaire n° 2765 du secrétaire général à la Police envoyée au préfet régional de Limoges vise les étrangers suivants en vue de leur transfert en zone occupée : "Les israélites allemands, autrichiens, tchécoslovaques, polonais, estoniens, lituaniens, lettons, dantzicois, sarrois, soviétiques et les réfugiés russes entrés en France postérieurement au 1er janvier 1936 incorporés dans des groupes de T.E., hébergés au centre du Service social des étrangers, dans les centres des comités privés ou dans ceux de l'UGIF, placés dans les centres de regroupement israélites en application des circulaires du 3 novembre 1941 et du 2 janvier 1942 ainsi que ceux en résidence libre, seront transportés en zone occupée avant le 15 septembre". La circulaire exclut quelques catégories de Juifs, dont les vieillards de plus de 60 ans, les enfants de moins de 18 ans non accompagnés, les femmes enceintes...
26/08/1942 - Rafle de Juifs réfugiés en Limousin. 446 Juifs dont 68 enfants de la région sont regroupés au camp de Nexon sont acheminés vers Drancy le 29 août 1942 et déportés vers Auschwitz par les convois n° 26 et 27.
08/10/1942 - Rafle des Juifs en Charente dans la nuit du 8 au 9 octobre 1942.
19/10/1942 - La préfecture de Bordeaux ordonne des rafles de juifs à Bordeaux et des communes avoisinantes les lundi 19 et mardi 20 octobre 1942. Le 26 octobre, 73 juifs seront déportés à partir de la gare de Bordeaux.
31/01/1944 - Grande rafle ordonnée par le Préfet de région Poitou-CharentesLencloître France
02/11/1945 - Ordonnance du 2 novembre 1945 sur la dissolution des GTE (Groupements de Travailleurs Étrangers).


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  José Maria Otto "Papá Otto"

    Nous sommes en train d’étudier la biographie d'un citoyen espagnol, d'origine allemande, appelé José Maria Otto Warncke. Nous avons été en mesure de documenter son participation comme milicien de la République espagnole dans le front de Huesca au cours de la guerre civile espagnole. Il a suivi le parcours de la majorité des exilés espagnols, avec le retrait de l'armée républicaine. Il est resté pendant un certain temps sur la plage à Argelès Sur Mer où il a été recruté pour travailler sur la ligne Maginot. Pendant l'occupation de la France par l'armée allemande, et dû à sa maîtrise de la langue, il a travaillé et collaboré dans le recrutement des espagnols pour l'organisation Todt. Il a été pendant un certain temps à Saint Médard et à Bordeaux, plus précisément dans le quartier général de Niel et dans le champ « Lager Otto Weddigen » comme directeur jusqu'à la fin de l'occupation allemande. Les espagnols l'appelaient aussi « Papa Otto ». Quand Bordeaux a été libérée par la résistance française, Otto est resté cachée dans cette ville jusqu'il a pu retourner en Espagne.

    Nous aimerons bien à adresser des témoins ou des membres de la famille des travailleurs de
    l'organisation Todt à Bordeaux qui puissent nous fournir des informations sur José María Otto.

    De l'Hospitalet de Llobregat-Catalunya, nous vous remercions de votre collaboration.

    acastellano@l-h.cat
    [répondre]

    Bonjour, je suppose que vous connaissez déja parfaitement le petit livret, en espagnol, qui avait été remis vers Noël 42 (je le dis de mémoire) abondamment illustré de photos d'Otto, de TE traversant la Garonne, de fêtes..., et... l'entrée du camp Otto Weddigen. Je n'ai malheureusement pas connaissance de témoignages... Vous n'êtes pas sans doute sans connaître non plus Peter Gaida qui, lui, aurait pu en recueillir. Cordialement, Bernard Reviriego  [répondre]
    ci jointe copie faite à Mr Castellano:


    Sent from iPad B.P.F

    Inicio del mensaje reenviado:

    De: Bruno Palomera
    Fecha: 12 de enero de 2015, 8:19:17 CET
    Para: "acastellano@l-h.cat"
    Asunto: ICS_AMSanchez_VonDer_LAI

    Buenos dias,bonjour,

    j´avais vu il y a quelque temps votre demande de renseignements sur Papa Otto dans la web AJPN ; j´en ai parlé à un des deux derniers survivants(à ma connaissance ) de la Base sous marine de Bordeaux qui m´a informé que Papa Otto avait été caché par le PC à la fin de la guerre (sous réserves) .
    Hier soir , cherchant sur Google, j´ai le plaisir de vous faire partager le doc page 16 où il est fait référence à Papa Otto , son aide aux républicains espagnols à traversde la publication de la Fondation du Parti Socialiste Allemand .
    Je ne connais pas le livret auquel vous faites réfèrence (Noël 1942) et j´apprécierai si vous pouviez me faire parvenir une copie digitalisée .
    Bonne réception de la présente
    Cordiales salutations
    Bruno Palomera


    Palomera

    Sent from iPad B.P.F
      [répondre]
    Nous croyons que Otto a été protégé par les collaborateurs, les anarchistes probablement. Otto ne avait pas de bonnes relations avec les communistes. Peut-être nous pouvons vous confirmer. M. Antonio Muñoz, auteur de la publicació sur le lien que vous nous envoyez, partie de notre équipe. La publication et photos de Noël 1942 peuvent se appliquer aux Archives départementales de la Gironde http://archives.gironde.fr/
    Excusez mon français
    Merci pour vos commentaires.

    Agustín
    acastellano@l-h.cat
      [répondre]
    vous avez raison; ce n´est pas le PC mais sûrement des CNT ou autres qui se sont occupés de rentrer Papa Otto chez lui.Selon le dernier survivant ,Papa Otto avait fait l´objet d´un préliminaire d´attentat de la part du P.C avec comme résultat des arrestations de la Gestapo et une demi douzaine de disparus aprés.Selon la source , il planquait beaucoup d´espagnols à des travaux le moins pénible possible selon ses critères personnels .   [répondre]
    Buenas tardes , el ultimo testigo vivo que yo sepa tiene 92 años .Los otros dos han fallecido hace poco.Si os parece transmitire vuestras preguntas .Repito que apreciaria tambien mandeis informacion cuando la pido;mandar posibles corresponsales a los archivos es inaudito ya que todos mis corresponsales facilitan la informacion ya extraida de archivos; es parte del deber de memoria compartir.Un cordial saludo.  [répondre]
    Je suis en train de faire un mémoire et début de thèse sur un groupe de réfugiés espagnols communistes. Ils avaient eu des contacts très malheureux avec José María Otto/Botto. D'après les témoignages dont je dispose, il aurait été collaborateur et dénoncé aux allemands quelques espagnols se trouvant en Auvergne. Je le voyais comme un infiltré aussi dans le camp anarchiste (à Huesca) et ensuite parmi les réfugiés espagnols pour aider les allemands. Pourriez-vous m'éclaircir. s'il vous plait? Merci  [répondre]
    Bonjour Jacobo ,
    Otto devait avoir une vie trés compliquée pendant la WW2 à Bordeaux car étant un administratif d´une organisation allemande , son passé CNTdevait le poursuivre et vu l´acharnement de la police politique espagnole à rapatrier de force les exilés (Commissaire Urraca par exemple ),il devait certainement beaucoup négocier.Selon l´ancien qui me racontait ces aventures , la CNT fournissait de faux papiers à 350 francs de 1942 l ´unité.
    Selon ses dires , le PC organisa un attentat contre Otto avec pour cause sa collaboration avec l´occupant ,en fait il devait engager qui il voulait et les plaçait selon ses affinités politiques aux travaux les plus légers; la Gestapo s´en mêla avec comme résultat six membres du P.C arrétés .Là , il faudrait voir les archives de l´époque à Bordeaux, les écrous de prisons, etc .Plus intéréssante semble être la fin de sa vie à Cologne où il entretenait les exilés espagnols de passage à son domicile avant de les rediriger vers la fondation Ebert ,crois je.
      [répondre]
    Nous savons que les Otto ne sympathisait pas avec le Parti communiste, de sorte que nous trouvons très intéressant ces données, la tentative d'attentat à la suite d'une arrestation de la Gestapo et la disparition subséquente d'au moins six personnes. Pouvez-vous nous donner plus de détails? Pouvez-vous diriger la source d'information et de référence? Où peut-on consulter ces documents?. Merci beaucoup pour votre aide. Agustín acastellano@l-h.cat  [répondre]
    C´est le contraire : à la suite de la tentative d´attentat par le PC contre Otto que la Gestapo arresta 6 personnes.Je prendrai rdv avec le dernier survivant pour essayer d´avoir plus de précisions à partir du 15 mai.  [répondre]
    Bonjour Bruno,

    Je suis en retard pour voir la conversation au sujet de "papa" Otto mais je suis intéressé à contribuer quelque chose à cette conversation intéressante avec Agustín au sujet d'Otto. Mon grand-père, Jacobo Macharowski, appartenant à la CNT était dans l'une des batailles dans le "Frente de Aragón" sous le commandement de "Otto", dans un rapport qui a été fait à mon grand-père en 1966 parle de lui et les doutes ce qu'il a généré
      [répondre]
[Ce contenu est signalé erroné à l'administrateur du site]

Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019