Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
692 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
696 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4148 Justes de France
920 résistants juifs
10995 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1250 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Loiret

Région :
Centre-Val de Loire
Département :
Loiret

Préfets :
Antoine Lemoine
(15/04/1938 - 30/04/1942) Préfet du Loiret
Yves Farge
(21/06/1940 )
Jacques Moranne
(25/06/1940 - 1942) Jacques Alexandre Moranne, Préfet régional d’Orléans (Eure-et-Loir, Loiret et Loir-et-Cher et les parties occupées du Cher et de l'Indre) (1901-1982)
Jacques Bussière
(25/11/1942 - 1944) Jacques Félix Bussière, Préfet régional d’Orléans (Eure-et-Loir, Loiret et Loir-et-Cher et les parties occupées du Cher et de l'Indre). Arrêté, interné au camp de Compiègne puis déporté en Allemagne, il mourra en déportation (1895-1945)
Angelo Chiappe
(06/02/1944 - 08/1944) Ange Marie Pascal Eugène Chiappe, Préfet régional d’Orléans (Eure-et-Loir, Loiret et Loir-et-Cher et les parties occupées du Cher et de l'Indre). Arrêté à la Libération, il est fusillé le 23 janvier 1945. (1889-1945)
André Mars
(1944 - 1946) Commissaire régional de la République d’Orléans (Eure-et-Loir, Loiret et Loir-et-Cher et les parties occupées du Cher et de l'Indre) (1896-1957)

À lire, à voir…

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Jacques Fijalkow
Histoire régionale de la Shoah en France : Déportation, sauvetage, survie

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
La France des camps : L'Internement, 1938-1946

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
Adieu les enfants (1942-1944)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Cukier Jacques Cukier
L'éclipse

ACHETER EN LIGNE

Monique Novodorsqui Deniau Monique Novodorsqui Deniau
Pithiviers-Auschwitz 17 juillet 1942, 6h15

ACHETER EN LIGNE

Anne  Grynberg Anne Grynberg
Les camps de la honte : Les internés Juifs des camps français

ACHETER EN LIGNE

Éric Conan Éric Conan
Sans oublier les enfants : Les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande 19 juillet-16 septembre 1942

ACHETER EN LIGNE

Georgette Guéguen-Dreyfus Georgette Guéguen-Dreyfus
Résistance Indre et vallée du Cher

 

Alexandre  Borycki Alexandre Borycki
17 juillet 1942, un train parmi tant d'autres

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
La Shoah en France

ACHETER EN LIGNE

Yves Michel Yves Michel
Cicatrices, trois camps français (Pithiviers, Jargeau, Beaune-la-Rolande)

ACHETER EN LIGNE

Frédéric Auger Frédéric Auger
Louis Auger
André Guédé
Bernard Heude
Simon Ostermann
Sologne et Solognots dans la Seconde Guerre mondiale

 

Monique-Lise Cohen Monique-Lise Cohen
Eric Malo
Les camps du Sud-Ouest de la France, 1939-1944

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Camp de transit

Camp de Pithiviers
durant la Seconde Guerre mondiale (WWII)

Texte pour ecartement lateral Commune : 45300 Pithiviers
- Loiret

Période d'activité: Ouverture en Mars-Avril 1941 en prévision des mesures prises pour l’arrestation de 5000 juifs étrangers en région Parisienne. Fermeture de Pithiviers en Août 1944.
Superficie: 5 hectares
Capacité: De 1941 à 1943, plus de 18.000 juifs, dont près de 4.000 enfants, furent internés dans les deux camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande
Population internée: Juifs, internés administratifs , politiques, communistes

[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Camp-de-Pithiviers
Pithiviers. Vue générale du camp et de l'entrée
source photo : SHD
crédit photo : DR
Camp-de-Pithiviers
Camp administré par les autorités françaises
source photo : Inconnue
crédit photo : DR
Camp-de-Pithiviers
17 avril 1941 à Pithiviers
source photo : Inconnue
crédit photo : DR
Camp-de-Pithiviers
L'entrée du camp et les rails de chemin de fer.
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Camp-de-Pithiviers
Arrivée des déportés du billet vert à Pithiviers, le 14 mai 1941
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Camp-de-Pithiviers
Le camp de Pithiviers
source photo : Inconnue
crédit photo : DR
Histoire

Les camps d'internement du Loiret

Le camps de Pithiviers est, avec celui de Beaune-la-Rolande, le deuxième grand camp d'internement du Loiret.

Créé au début de 1941 pour les Juifs, il se remplit l'été suivant après la rafle du Vél d'Hiv.

Près de 300 hommes, des camps de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers, sont transférés dans les fermes de Sologne jusqu'en juillet 1942.

Les enfants de 2 à 14 ans arrêtés avec leurs parents sont envoyés à Pithiviers (1 800) et à Beaune-la-Rolande (1 500). C'est donc à l'écart de la capitale, dans le Loiret, qu'en juillet 1942, la Gestapo et la police de Vichy séparèrent en toute discrétion parents et enfants juifs arrêtés lors de la rafle du Vel d'Hiv.
Les parents sont d'abord transférés à Drancy puis déportés. A partir du 17 août 1942, les enfants seront à leur tour envoyés à Auschwitz pour y être gazés.

Ce camp, comme celui de Beaune-la-Rolande, fonctionnait sous la double tutelle de la Préfecture du Loiret et de l'autorité allemande.

D'après la composition des convois de transport des Juifs vers Auschwitz, on peut estimer à 12 000 au moins ceux qui provenaient des deux camps du Loiret.

19/07/2009

Source :
HK

[Compléter l'article]
Un bel après-midi, un tout petit garçon de 4 ans est arrivé dans le camp encadré par deux gendarmes... qui sont allés le chercher dans sa famille d'accueil ( les parents étaient déjà déportés). Un petit garçon avec un joli manteau bleu ciel et des passementeries de velours bleu marine... Un petit garçon dont les parents ont été déportés dans le convoi N°6 Towja et Chava Albert...
Jean-Marie meurt dans le camp du doux pays de France. Mort de la diphtérie. Un des internés, un musicien, composa une mélodie à la mémoire de ce petit garçon, les enfants internés la chantèrent pour lui et cueillirent des fleurs sauvages pour en faire une couronne. Ils ont assisté ces enfants internés au départ "du petit corps, accompagné par ses parents "nourriciers "... (témoignage de Raymonde Nowodworski )

28/10/2009
Auteur : Raymonde Nowodworski

[Compléter l'article]

Pierre Barré

Pierre Barré, ouvrier maçon à l'entreprie Bruneau, permet à des détenus de s'échapper du camp où il effectuais des travaux à l'interieur du camp. C'est dans des sacs de ciment attachés sur le porte-bagage de son velo qu'il parvenait à passer à la barbe des feitwebels.

01/10/2014
Auteur : Daniel Bourdin
Source :
Témoignage de la famille Barré

[Compléter l'article]

2 Familles internées - Camp de Pithiviers [Ajouter une famille]

Famille Abid : 
Nationalité Française
Julie, née Moati le 9 janvier 1886 à Alger (Algérie) est mariée avec Maurice Abid. La famille, qui compte trois enfants, habite 8, rue Henri Martin à Malakoff (92). Alors qu'elles tentent de passer la Ligne de Démarcation à Moulins, Julie est arrêtée avec sa fille Germaine, née le 20 octobre 1917 à Alger (Algérie), le 16 août 1942, parce que juives. Internées au Donjon de la Mal-Coiffée, prison militaire allemande à Moulins (03) et transférées au Camp de Pithiviers (45) et au Camp de Beaune-la-Rolande, le 13 février 1943 elles sont déportées sans retour du Camp de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 48.1
Provenance : Donjon de la Mal-Coiffée
Arrivée au lieu d'internement : 1942
Destination : 1942 - Camp de Beaune-la-Rolande

Famille Artman : 
Moszek Aron est arrêté le 14 mai 1941 et envoyé au camps de Pithiviers. Il est libéré le 28 août 1941 car il était très malade de la tuberculose.
Arrivée au lieu d'internement : 05/1941
Destination : 28/08/1941 -
(Source: Muriel Artman )

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 L'abbé Henri Péan Chef méconnu de la Résistance en Touraine (Le curé de Draché à partir de 1930 sous l'occupation, l'âme de la résistance en Sud Touraine et Nord de la Vienne.
144 pages format 16x23cm 60 illustrations (inédites pour la plupart) ISBN : 978-2-914818-49-0 )
2 Honneur à des résistants (résistants à Esvre et déportation en camps de la mort. )
3 bombardements à Beaujardin Tours (Chateau de Beaujardin à Tours , bombardements. )

Chronologie [Ajouter]

12/04/1939 - Décret du 12 avril 1939 sur la création des CTE (Compagnies de Travailleurs Étrangers).
30/06/1940 - Les troupes allemandes évacuent le département de l'Indre.
27/09/1940 - Loi du 27 septembre 1940 sur la création des GTE (Groupements des Travailleurs Étrangers).
02/11/1940 - Le gouvernement de Vichy révoque 3 préfets et les place en disponibilités. M. Jouany, préfet d'Ille-et-Vilaine, M. Moulin, préfet d'Eure-et-Loir, et M. Morel, préfet dans les Hautes-Alpes.
22/02/1941 - Décret du 22 février 1941 sur les sanctions à appliquer dans les GTE (Groupements des Travailleurs Étrangers).
25/06/1942 - Départ du convoi n° 4 de déportation des Juifs de France, du camp de Pithiviers vers Auschwitz : 1000 déportés, 24 survivants à la Libération.
17/07/1942 - Départ du convoi n° 6 de déportation des Juifs de France, de Pithiviers vers Auschwitz : 928 déportés, 96 survivants à la Libération.
31/07/1942 - Départ du convoi n° 13 de déportation des Juifs de France, de Pithiviers vers Auschwitz : 1000 déportés, 4 survivants à la Libération.
03/08/1942 - Départ du convoi n° 14 de déportation des Juifs de France, de Pithiviers vers Auschwitz : 1034 déportés, 4 survivants à la Libération.
07/08/1942 - Départ du convoi n° 16 de déportation des Juifs de France, de Pithiviers vers Auschwitz : 1069 déportés, 6 survivants en 1945.
21/09/1942 - Départ du convoi n° 35 de déportation des Juifs de France, de Pithiviers vers Auschwitz : 1000 déportés, 23 survivants en 1945.
02/11/1945 - Ordonnance du 2 novembre 1945 sur la dissolution des GTE (Groupements de Travailleurs Étrangers).


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.

Notes

- 1 - Sources : Archives Départementales de l'Allier 996 W (778 W 15.4), 1864 W 1, 996 W 159.01 ; Archives Départementales du Loiret 20 M 796 ; Centre de Documentation Juive Contemporaine. © AFMD de l'Allier.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  Recherche informations sur famille Bonnem

    Berthold Bonnem, Gustel Bonnem, Edith Bonnem ont été interné au camp de Pithiviers. Ils occupaient respectivement les barques 16,9 et 6. Ils ont été deportes par les convois 13 et 14 et ne sont jamais revenus. Je cherche des informations sur eux au camp, des temoignages, des photos etc... [répondre]

***  Camp de Pithiviers

    Bonjour,
    Pouvez-vous m'indiquer s'il existe une liste des internés de la rafle du billet vert de mai 1941 ?
    Pouvez-vous me confirmer que M. Majer Koszkiewicz, né en 1908 à Laskarzew en Pologne, a bien été interné, ainsi que son ami, un dénommé "Stroch", résidant rue des Immeubles-Industriels à Paris XIe ?
    Bien cordialement,
    H. Deguine
    [répondre]

    Toute la famille de ma mère, GOLDNADEL Eta Fajga est née à Laskarzew, en particulier :
    Ma sœur ainée Laja (Lucienne)
    Mon frère Slzama (Serge)
    ainsi que mes oncle :
    Yankiel (Jacques), né le 11/8/1919, déporté de Drancy le 9 février 1943 par le convoi n° 46 ...
    évadé et déporté à nouveau le 25 mars 1943 par le convoi n° 52.
    Maurice, né le 25/11/1907, qui a été résistant en Corrèze, et a été un Président de l'amicale de lASKARZEW ... ainsi que d'autres tantes et oncles qui sont restés en Pologne.
    Ma sœur Lucienne, ainsi que mon frère Serge seraient probablement plus compétent que moi si vous avez besoin de renseignements complémentaires.
    Cordialement,
    J. Rodgold



      [répondre]
    Bonjour,
    Je reçois votre demande ce jour.
    Mon père, dont le nom et prénom correspondent exactement à cette orthographe et qui est né en 1908 à Laskarzew en Pologne, a bien été interné en 1941 à Pithiviers.
    Cordialement.
    J.Koskievic
      [répondre]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018