Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
715 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4151 Justes de France
920 résistants juifs
11350 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1264 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Pyrénées-Orientales

Région :
Occitanie
Carte du département

Préfecture :
Perpignan

Préfets :
Pierre Olivier de Sardan
(1941 - 1942) Préfet de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales)
Alfred Hontebeyrie
(11/10/1942 - 16/07/1944) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet de l'Hérault et de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales) (1895-1969)

À lire, à voir…

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Département des Pyrénées-Orientales en 1939-1945


[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Departement des Pyrenees-Orientales en 1939-1945
Préfecture des des Pyrénées-Orientales à Perpignan
source photo : Pyrénées-Orientales
crédit photo : D.R.
Histoire

La drôle de guerre

Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
520 000 français sont évacués des zones frontalières comprises entre la ligne Maginot et l’Allemagne.
L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg, pourtant neutre, et les Pays-Bas le 10 mai 1940.

Le gouvernement désemparé se replie de Paris à Bordeaux dès le 11 juin.
La France est envahie. C’est l’exode vers le sud.
Le président du Conseil, Paul Reynaud, est contraint de démissionner.
Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement.

21/08/2010

[Compléter l'article]

L'Occupation et la collaboration

Le 14 juin 1940, les troupes allemandes défilent à Paris, sur les Champs-Élysées.
Le 20 ils sont à Brest, le 22 à La Rochelle, à Lyon...
Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice.

Les Allemands mettent en place toute une série de mesures pour limiter sur le territoire la circulation des personnes et des marchandises et le trafic postal entre deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone libre où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands. La ligne de démarcation traverse treize départements sur 1 200 km : Ain, Allier, Charente, Cher, Dordogne, Gironde, Indre-et-Loire, Jura, Landes, Loir-et-Cher, Pyrénées-Atlantiques, Saône-et-Loire, Vienne.
La Demarkationsline disparaîtra le 11 novembre 1942, après l’occupation totale de la France.

Le maréchal Pétain obtient les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940. La République est abolie à Vichy.

21/08/2010

[Compléter l'article]

Les Juifs dans les Pyrénées-Orientales

Des hommes, des femmes, des enfants, des familles, français ou étrangers, sont pourchassés et persécutés parce que Juifs. Ils seront massivement déportés vers l'Est et exterminés. Très peu survivront.

Près de 76 000 Juifs dont plus de 11 000 enfants seront arrêtés et déportés de France, dont 38 000 à Paris.

21/08/2010

[Compléter l'article]

Les proscrits du régime

Les Tsiganes
Les Tsiganes sont internés dans les camps français.

Les Franc-maçons
Les Franc-maçons sont démis de leurs fonctions au sein de l'administration.

Les communistes
Les Communistes, considérés comme "indésirables" sont pourchassés, arrêtés et internés.
Dès la fin du mois de septembre 1939, les militants communistes qui soutiennent le pacte germano-soviétique sont limogés ou arrêtés. Les responsables syndicaux sont menacés.

Les réfractaires au STO
A partir de 1943, les réfractaires du STO entrent dans la clandestinité. Certains rejoignent les résistants également pourchassés.

21/08/2010

[Compléter l'article]

Toutes les communes des Pyrénées-Orientales

Les camps et les lieux d'internement des Pyrénées-Orientales

111e CTE Latour-de-France 66720 Latour-de-France
138e-192e CTE Saint-Paul-de-Fenouillet 66220 Saint-Paul-de-Fenouillet
14e-78e-145e-150e-157e-161e-216e-224e-228e CTE-223e GTE Rivesaltes 66600 Rivesaltes
153e-154e-155e-156e-300e-319e-403e CTE-143e GTE Le Barcarès 66420 Le Barcarès
22e-37e-227e CTE Saint-Cyprien 66510 Saint-Hippolyte
38e-39e CTE Prats-de-Mollo-la-Preste 66230 Prats-de-Mollo-la-Preste
404e CTE, 402e-404e-426e-427-1e GTE, du camp d'Argelès 66700 Argelès-sur-Mer
409e-412e GTE Ille-sur-Têt 66130 Ille-sur-Têt
416e GTE Mont-Louis 66210 Mont-Louis
41e CTE-218e CTE-GTE Vernet-les-Bains 66820 Vernet-les-Bains
41e-410e GTE du Champ de Mars 66000 Perpignan
90e GTE-183e CTE-GTE Arles-sur-Tech 66150 Arles-sur-Tech
97e CTE Palau-del-Vidre 66690 Palau-del-Vidre
97e-196e GTE du Col de l'Ouillat 66480 Le Perthus
Camp d'Amélie-les-Bains 66110 Amélie-les-Bains-Palalda
Camp d'Argelès-sur-Mer 66700 Argelès-sur-Mer
Camp d'Arles-sur-Tech 66150 Arles-sur-Tech
Camp de Barcarès 66420 Le Barcarès
Camp de Prats-de-Mollo 66230 Prats-de-Mollo-la-Preste
Camp de Saint-Cyprien 66750 Saint-Cyprien
Camp Joffre à Rivesaltes 66600 Rivesaltes
66600 Salses-le-Château
Centre Bourg-Madame 66760 Bourg-Madame
Centre Mont-Louis 66210 Mont-Louis
Citadelle 66000 Perpignan
GTE de Canet-Village 66140 Canet-en-Roussillon
GTE de La Bouleternère 66130 Bouleternère
GTE du Soler 66270 Le Soler
Hôpital Saint-Louis 66000 Perpignan
Latour-de-Carol 66760 Latour-de-Carol
Maison d'arrêt de Perpignan 66000 Perpignan

Les lieux de sauvetage des Pyrénées-Orientales

Collège des Frères maristes 66600 Espira-de-l'Agly
Couvent des Dominicaines 66000 Perpignan
Ermitage Notre-Dame de Font-Romeu 66120 Font-Romeu-Odeillo-Via
Les Violettes 66760 Ur
Maternité d'Elne 66200 Elne
Sanatorium des Escaldes 66760 Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes
Villa de Roselande 66760 Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes
Villa Saint-Christophe 66140 Canet-en-Roussillon

Les 25 Justes parmi les Nations des Pyrénées-Orientales


15 Familles hébergées, cachées ou sauvées des Pyrénées-Orientales[Compléter]

Arles-sur-Tech

08/02/1939 Famille Gros - Lorenza Gros (ep Cacho), son père, ses enfants luis, francisca, graciela, sa soeur Antonia, accompagnée de ses 4 fils, sont sans doute passées par Arles sur Tech après être arrivés par St laurent de Cerdans. (source : Louis)

Canet-en-Roussillon

19/08/1941 Famille Sandmann - Édmond né le 8 mai 1938 à Luxembourg, de nationalité polonaise.

Codalet

1943 - 1944 Famille Mouchabac - Marie-Thérèse Camps* va sauver la vie de Sabetaï Mouchabac, sa femme Nelly et leur petite fille Renée, Juifs de nationalité turque réfugiés de Paris à Codalet.

Elne

Famille Albalat - Roberto, né à Elne

1941 Famille Barba - Serge, né en 1941 à Elne

Famille DURANTE - DURANTE MARIA née le 14.01.1943

1940 - 1941 Famille Eckstein - Guy, enfant juif né à Elne le 10 octobre 1941, sauvé avec sa mère, Henia.

Famille Lastmann - Charles, né en 1935 à Leipzic, sorti du camp de Rivesaltes par l'OSE et amené à Elne.

1940 Famille Oliva - Ruben, né en 1940 à Elne

>> Voir les 15 familles réfugiées dans le département <<

4 Familles arrêtées dans le département [Compléter]

Montescot
03/1943 Famille Schnitzler - Blima, née le 7 décembre 1906 à Almas, et ses filles Léa, 8 ans, née le 9 janvier 1935 à Bruxelles et Élisabeth, 3 ans, née le 19 février 1940 à Bruxelles, habitaient au Montescot. Elles ont été déportées par le convoi n° 52 le 23/03/1943 au camp d'extermination de Sobibor, en Pologne.
Déportation : 23/03/1943 convoi no 52
Date d'exécution : 0000-00-00

Perpignan
1943 Famille Florentin Arira - Mathilde née Florentin à Salonique (Grèce) le 11 janvier 1898, 45 ans, commerçante, habitait à Perpignan, 1 rue Neuve. Sa mère, Marcada Florentin née Faraggi, à Salonique était réfugiée chez sa fille à Perpignan. Arrêtées parce que juive, elles sont déportées sans retour de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 62.
Déportation : 20/11/1943 convoi no 62


1943JJ/MM/AA Famille Hopensztand - Albert (Adeck), né le 16/01/1911 à Varsovie (Pologne), et son épouse Bertha (Bronia), née le 02/02/1910 à Varsovie (Pologne), habitaient 2, rue Sadi Carnot à Perpignan avec leur fille Sylvie, née le 02/03/1937 à Paris. Arrêtés parce que juifs, ils sont internés à Perpignan et déportés sans retour de Drancy à Sobibor par le convoi n° 53 du 25/03/1943 qui transporte 1 008 personnes, dont 118 enfants.
Déportation : 25/03/1943 convoi no 53
JO : Mémorial de la déportation des Juifs de France

Rivesaltes
18/09/1942 Famille Brand - Moritz Brand est né le 12 juillet 1920 à Leipzig en allemagne mais il est, néanmoins, de nationalité polonaise. Sa profession est fourreur; sa situation familiale n'est pas connue, de même que n'est pas connue la date de son entrée en France. Son nom figure dans les archives du camp de Septfonds, celles-ci indiquant qu'il est muté, le 15 octobre 1940 au GTE 308 à Agen. Le 5 mai 1942, il est transféré au 536e GTE de Casseneuil qui le détache à la poudrerie de Sainte Livrade. En août 1942, il s'évade et, est alors, considéré comme déserteur; il est recherché par les gendarmes de Sainte Livrade qui, à son sujet, interroge son ancien patron, le 19 septembre 1942; tous ignorent que Moritz a été repris le 18 septembre et qu'il est incarcéré au camp de Rivesaltes. Le 21 septembre, il est envoyé à Drancy puis déporté sans retour, à Auschwitz-Birkenau, le 25 septembre 1942 par le convoi 37. Il avait 22 ans!
Déportation : 25/09/1942 convoi no 37
Source : Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne


Chronologie [Ajouter]

10/05/2013 - Du 1er avril 1941 au mois de février 1943, la Villa Saint Christophe à Canet Plage a abrité une maison de convalescence pour les enfants internés au camp de Rivesaltes. Créée par les mennonites américains pour les enfants espagnols de la retirade, elle abrite des 1942 de nombreux enfants juifs que l'on essaye de soustraire à la déportation. Canet-en Roussillon France


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
3 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
4 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
5 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
6

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  camp argeles

    Bonjour Mon père s'est réfugié en France lors de Retirada. Je recherche sa date d'entrée au camp d'Argelès et la date de sortie vers le camp d'Agde. Mon père : SERRANO ANDRES né le 16/10/1910 à Caudete province Albacete.
    Pouvez-vous m'aider à trouver sa trace.
    Merci par avance
    Cordialement
    Pierre SERRANO
    [répondre]

    Bonjour,
    Pour les dates sur Argelès, il vous faut passer par l'Association Le Fil d'Ariane section des P.O.sur la période de 1939/1941. Seule les dates d'arrivée, en provenance de et date de départ y figurent.
    Au dire des archives es P.O.il semblerait que tout le monde n'ai pas pu être enregistré par cause de débordement administratifs.
    Bon courage et bonne recherche.
    Louis SAEZ
      [répondre]

***  recher lieu d'internement de réfugiés espagnols de 1939 à 1945 dans les P.O.

    Je recherche le lieu d'internement où mon père a été détenu(LLORCA MAYOR José né le 5 juin 1908 à Finestrat alicante Espagne))de 1939 à 1945 dans l'un des camps de réfugiés espagnols des Pyrénées Orientales et libéré à la demande de Mr CENTRES maire d'Almon les Junies (AVEYRON) . Son adresse à sa libération: Hauffet,Cransac (AVEYRON. [répondre]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]



Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019