Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
737 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4160 Justes de France
920 résistants juifs
11388 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1265 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Pyrénées-Orientales

Région :
Occitanie
Département :
Pyrénées-Orientales

Préfets :
Pierre Olivier de Sardan
(1941 - 1942) Préfet de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales)
Alfred Hontebeyrie
(11/10/1942 - 16/07/1944) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet de l'Hérault et de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales) (1895-1969)

À lire, à voir…

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Paul Corazzi


Dossier Yad Vashem : 4339
Remise de la médaille de Juste : 13/12/1989
Sauvetage : Perpignan 66000 - Pyrénées-Orientales
Rivesaltes Camp Joffre 66600 - Pyrénées-Orientales
Profession: Haut-fonctionnaire
Qualité: Résistant
Date de naissance: 23/01/1910 (Marseille (Bouche-du-Rhône))
Date de décès: 03/12/1995 (Perpignan (Pyrénées-Orientales))
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Paul-Corazzi
Remise de la médaille des Justes à Paul Corazzi
source photo : Coll. Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Paul-Corazzi
Remise de la médaille des Justes à Paul Corazzi
source photo : Coll. Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Notice

Paul Corazzi* est né dans une famille originaire de Corse en 1910 à Marseille.

Il habitait à Perpignan, dans les Pyrénées Orientales.

En juillet 1942, haut-fonctionnaire à la préfecture, il est nommé par le préfet de Belot président de la commission de cryptage au camp de Rivesaltes alors transformé en camp d'internement pour prisonniers politiques, juifs, etc. qui consiste à définir quelles personnes sont aptes à partir pour Drancy.
Il est le représentant de la préfecture auprès du Camp Joffre à Rivesaltes, situé à proximité de la frontière espagnole. Dans ce camp étaient internés des Juifs venus d'Europe centrale, des Juifs déportés du pays de Bade ainsi que des personnes indésirables appartenant à des groupes jugés hostiles par le gouvernement de Vichy.

Résistant, il entre dans le groupe de Dorres en 1942 et fournit des renseignements au réseau britannique "Mithridate" fondé dès juin 1940 par Pierre Herbinger à la requête du service britannique de renseignement MI6. Il fut l’un des plus importants, rassemblant plus de 1600 agents répartis sur tout le territoire français, la Belgique et le Nord de l’Italie jusqu'en 1945.

De juillet à novembre 1942, Paul Corazzi* ne ménagea pas ses efforts pour sauver les jeunes juifs de la déportation vers les camps de l'est de l'Europe.

Dans la première moitié d'août 1942, avant le début des déportations, il convoqua dans le plus grand secret les représentants des principales organisations humanitaires (Croix Rouge suisse, OSE, Cimade, YMCA, Unitarian Service etc...) qui travaillaient en symbiose à Rivesaltes.
Lors de cette réunion, tenue dans les bureaux du Secours Suisse, il révéla que, selon les nouvelles instructions reçues, les Juifs de moins de 16 ans, auparavant exclus des listes de personnes à déporter, devraient prendre place dans les prochains convois. Pour les sauver, il allait être nécessaire de convaincre leurs parents d'accepter de s'en séparer et de partir sans eux. La tâche était difficile. Paul Corazzi* organisa lui-même l'opération de sauvetage; au volant d'un véhicule du Secours Suisse, il fit plusieurs fois la navette entre le camp et Perpignan, réussissant à sauver 25 enfants juifs.
Par ailleurs, il mit à profit ses fonctions pour modifier, sur leurs papiers d’identité, les dates de naissance des adolescents qu’il « rajeunit » pour les faire passer en dessous de l'âge fatidique. Il put ainsi contourner l'ordre de déporter tous les jeunes âgés de seize ans et plus, permettant à des dizaines de Juifs de rester dans le camp, ce qui leur sauva la vie. Grâce à ce bref répit, on réussit en effet à transférer, un peu plus tard, les jeunes en question vers les foyers de l'OSE et du Secours Suisse. Paul Corazzi* prenait de la sorte des risques majeurs. Il pouvait, à tout moment, être dénoncé par ses supérieurs ou ses subordonnés, pour des raisons idéologiques ou autres. Néanmoins, il se battit inlassablement pour sauver des Juifs de la déportation, arrivant parfois à faire descendre des gens du train à la dernière minute, et même à en sauver certains alors que le train était déjà en marche.
Une partie des rescapés réussit à s'enfuir en passant la frontière espagnole ou suisse.

Par ailleurs, Paul Corazzi* lutta pour l'amélioration des conditions de détention à Rivesaltes : il obtint davantage de lits, un meilleur éclairage, des rations plus satisfaisantes. Il insista pour que les déportés voyagent dans des compartiments de passagers et non des wagons à bestiaux fermés hermétiquement, et pour qu'ils reçoivent un peu d'eau et de nourriture en route.

Beaucoup de Juifs durent leur vie à Paul Corazzi*, dont M. Bleitrach, Annelise Fruch et sa mère, Ruth Jakubowski, M. Strassberg... Nombre d'entre eux, alors trop jeunes ou trop plongés dans leur détresse, ne savent même pas que c'est à lui qu'ils doivent leur survie.

Il est titulaire du titre de Chevalier de la Légion d'honneur et de la médaille d'or de la Société d'encouragement au Bien.

Le 13 décembre 1989, l'institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Paul Corazzi* le titre de Juste parmi les Nations.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire

Rescue Story

Paul Corazzi lived in Perpignan. During the occupation, he was a senior official at the préfecture of the département of Pyrénées-Orientales and its representative in the Rivesaltes detention camp near the Spanish border. This was where Jews from Central Europe and Jews deported from the Baden area were interned, along with members of other groups considered hostile by the Vichy government. Between July and November 1942, Corazzi spared no effort to rescue Jewish youth from deportation to camps in the east. In the first half of August 1942, before the deportations from the camp had begun, Corazzi secretly summoned representatives of the relief organizations operating in the camp. In this meeting, held at the offices of the Secours Suisse organization in the camp, Corazzi disclosed a new order in which Jewish youngsters who had not yet been deported would be included in the transports. To save the children from deportation, he had to persuade their parents to part from their children and leave without them. The task was daunting. Paul Corazzi himself coordinated the rescue operation and, driving a car belonging to a Secours Suisse representative back and forth from the camp to Perpignan, he manged to save twenty-five Jewish children. By virtue of his position, Corazzi was able to alter the ages of the young internees, as shown in their identity papers, and make them seem younger than they were. Thus, he circumvented the order to deport every Jew aged sixteen and over and saved dozens of Jewish youngsters. His efforts allowed them to remain in the camp. During this brief interim, they were transferred to children’s homes sponsored by the OSE and Secours Suisse. Corazzi exposed himself to constant mortal danger. His superiors and subordinates might betray him at any moment for ideological or other reasons. Nevertheless, he fought indefatigably to save Jews from the deportations and extricated people from the trains, sometimes at the very last moment before they left the camp and sometimes even during the actual journey. Some of those rescued fled the camp and France by crossing the Spanish or Swiss border. Furthermore, Corazzi made every attempt to ease the living conditions of the internees at Rivesaltes. He improved physical conditions, demanded beds and lighting for the barracks, strove to improve rations, and insisted that the deportees be transported in passenger cars rather than sealed cattle wagons and that they be given small quantities of food and drink on the way. Many Jews owe their lives to Corazzi; some of them were very young and preoccupied with their own hardships. They do not even know that they survived because of him. When he received the Righteous medal, Corazzi said: "What I did was not my duty as a member of the resistance, but my duty as a Frenchman".
On September 13, 1989, Yad Vashem recognized Paul Corazzi as Righteous Among the Nations.

06/01/2018
Lien : Yad Vashem

[Compléter l'article]
 

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
3 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
4 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
5 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
6

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019