Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
679 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
673 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4154 Justes de France
920 résistants juifs
10510 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1238 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Pyrénées-Orientales

Région :
Occitanie
Département :
Pyrénées-Orientales

Préfets :
Pierre Olivier de Sardan
(1941 - 1942) Préfet de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales)
Alfred Hontebeyrie
(11/10/1942 - 16/07/1944) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet de l'Hérault et de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales) (1895-1969)

À lire, à voir…

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Simone Pasquet


Dossier Yad Vashem : 12307
Remise de la médaille de Juste : 13/05/2012
Sauvetage : Perpignan 66000 - Pyrénées-Orientales
Profession: Professeur d'anglais
Qualité: Résistante
Nom de naissance: Simone, Joséphine, Juliette Pasquet
Nom d'épouse: Chevalier
Date de naissance: 01/03/1913 (Bourges)
Date de décès: 24/08/2013 (Bourges)
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Simone-Pasquet
Les Justes de France au Panthéon
source photo : YV _ FMS
crédit photo : D.R.
Notice

Simone Pasquet* est née le 1er mars 1913 au 127 de la rue Barbès à Bourges.
Durant la Seconde Guerre mondiale, elle est enseigne l'anglais à Perpignan.

Otto Weinmann, fils de commerçants, est né à Vienne, le 19 novembre 1913 et habite 2, Orchard Road 43. Il obtient son doctorat de médecine à Vienne, en tant que "non-aryen" le 31 octobre 1938. Dean Edward Pernkopf refuse de lui serrer la main en lui remettant son diplôme...

Le 31 décembre 1938, Otto Weinmann quitte l'Autriche et parvient à rejoindre Aachen, à la frontière belge. A Bruxelles, il est interné en tant qu'immigrant illégal et interné à Merxplas où il va passer cinq mois. Il prend contact avec un cousin de sa grand-mère qui lui offre un poste non rémunéré en bactériologie et sérologie à l'Institut Pasteur à Bruxelles. En mesure de prouver qu'il a trouvé un travail, il est libéré du camp d'internement et parvient à survivre grâce au soutien financier de la communauté juive.

Le 10 mai 1940, l'armée allemande envahi la Belgique. Otto Weinmann est arrêté en tant qu'étranger et expulsé vers la France deux jours plus tard.
Il arrive au camp de Saint-Cyprien où il travaille en tant que médecin. Il y retrouve Fritz Lieben qu'il avait rencontré à Vienne.
En août 1940, une épidémie de typhus se propage dans le camp et Otto Weinmann tombe malade. Il est emmené à l'hôpital Saint-Louis à Perpignan.
Après son rétablissement, il obtient un poste de médecin non rémunéré à l'hôpital et y travaille jusqu'en août 1942.

En août 1942, recherché, il doit quitter l'hôpital en compagnie de deux autres réfugiés et parvient à se cacher dans un appartement.
A Perpignan, il rencontre Simone Pasquet* qui accompagne Otto Weinmann par ses propres moyens sur la plage de Banyuls, à la frontière espagnole, et le confie à un passeur. Une blessure au talon empêche Otto de recouvrer la liberté. Simone Pasquet* élabore alors une nouvelle stratégie : elle lui délivre des faux papiers, le fait naître dans un petit village du nord de la France après avoir vérifié que le patelin a été victime d'un bombardement durant la Grande Guerre faisant disparaître les états civils et rendant la vérification d'identité impossible.

En mars 1943, Simone Pasquet* accompagne par ses propres moyens Otto Weinmann sur la plage de Banyuls, à la frontière espagnole, et le confie à un passeur.
Il poursuit son chemin après Banyuls-sur-Mer, mais se blesse au talon et ne peut pas aller plus loin.
Après deux jours, un agriculteur le trouve et appelle la gendarmerie. Il se fait passer pour un Belge et les gendarmes l'amènent en civière vers un hôpital à Banyuls où il va rester sous la protection amicale d'un médecin jusqu'en novembre 1943.
Il trouve ensuite refuge chez Germaine Bastacki* à Perpignan.
Elle va envoyer Otto Weinmann chez son oncle et sa tante, Marcelle* et Marius Ribes* qui habitent à Maury avec leurs 4 enfants : Réné, Jeanne, née en 1924, Paul et Raymonde.
Otto Weinmann y restera de 1943 à 1944.

Simone Pasquet* l'aidera à rejoindre Lyon, lui donne de l'argent pour prendre le train pour Lyon et lui indique un contact qui l'aidera.
C'est ainsi qu'il est à Lyon lorsque la ville est libérée, le 20 août 1944.

En janvier 1945, il entre comme directeur d'un foyer pour enfants à Saint-Paul-en-Chablais où il reste jusqu'à novembre 1945.
N'ayant pas l'autorisation d'exercer la médecine, il décide de quitter la France et rentre à Vienne en janvier 1947. Avant son départ définitif pour Vienne, il épouse une française, en présence de son amie Simone Pasquet* et quitte la France.
Il devient médecin à l'hôpital Wilhelmina et fera toute sa carrière à Vienne.
Sa fille Dorit naît en 1951, mais après quelques années il divorce et son épouse émigre en Israël.

Après avoir été nommée Juste parmi les Nations, Simone Pasquet* reçoit la légion d'honneur à l'âge de 99 ans en 2012.
Simone Pasquet* décède à l'âge de 100 ans, le 24 août 2013.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Simone Pasquet
Otto Weinmann (dit Albert Baudouin)

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
3 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
4 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
5 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
6

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018