Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
736 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4160 Justes de France
920 résistants juifs
11388 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1265 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Hérault

Région :
Occitanie
Département :
Hérault

Préfets :
Pierre Monis
(01/07/1937 - 20/07/1940) Préfet de l'Hérault
Paul Brun
(20/07/1940 - 25/08/1940) Préfet de l'Hérault
Pierre Olivier de Sardan
(25/08/1940 - 11/10/1942) Préfet de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales)
Camille Ernst*, Secrétaire général de la préfecture de l’Hérault (de 09/1940 à 02/1943), Juste parmi les Nations

(Jan. 1942 - 12/1943) Préfet délégué de l'Hérault, déporté en Allemagne pour avoir soutenu la Résistance
Alfred Hontebeyrie
(11/10/1942 - 16/07/1944) Préfet de l'Hérault et de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales) (1895-1969)
Augustin Michel
(17/07/1944 - 22/08/1944) Préfet de l'Hérault
André Weiss
(22/08/1944 - 01/01/1948) Préfet de l'Hérault

À lire, à voir…

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Arnaud Benedetti Arnaud Benedetti
Un préfet dans la Résistance

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

François Berriot François Berriot
La France libre, la Résistance et la Déportation - (Hérault, Zone Sud)

ACHETER EN LIGNE

Michaël Iancu Michaël Iancu
Spoliations, déportations, résistance des Juifs à Montpellier et dans l'Hérault (1940-1944)

ACHETER EN LIGNE

Michaël Iancu Michaël Iancu
Vichy et les Juifs - L'exemple de l'Hérault (1940-1944)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Paul Niedermann

Texte pour ecartement lateral

Montpellier 34000 Hérault
Date de naissance: 01/11/1927 (Karlsruhe (Allemagne))

Nationalité : Allemand
Nom du camp : Camp de Gurs
Parcours : Enfant pris en charge par l'OSE, ayant séjourné au Solarium Marin à Palavas-les-Flots, au Château de Chabannes à Saint-Pierre-de-Fursac et à la Maison d'Enfants d'Izieu
Aidé ou sauvé par : - Marie-Antoinette Pallarès - Paulette Pallarès Roche - Renée Pallarès Pariselle
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Paul-Niedermann
Paul Niedermann, Miron Zlatin et Theo Reis, janvier 1943 - Vic-sur-Cère
source photo : Fonds Paul Niedermann - Archives Nationales
crédit photo : D.R.
Paul-Niedermann
Parmi les enfants sauvés de la déportation, Arnold et Paul, fils d'Albert et de Friederike Niedermann, ici dans le jardin du château de Karlsruhe, en Allemagne, en 1937.
source photo : Fonds privé Niedermann
crédit photo : D.R.
Paul-Niedermann
Paul Niedermann. Cette photographie fut envoyée à Sabine Zlatin. Elle est datée du 2 mai 1944. Paul avait trouvé refuge à Genève
source photo : © Maison d'Izieu/Succession Sabine Zlatin
crédit photo : D.R.
Histoire
Paul Niedermann compte avec sa famille parmi le millier d'habitants juifs de Karlsruhe (Allemagne) déplacés en octobre 1940 au camp de Gurs, au pied des Pyrénées.

En avril 1942, un peu plus d'un an avant de rejoindre Izieu, Paul Niedermann (quatorze ans) et son frère Arnold sont sauvés du camp de Rivesaltes où ils viennent de passer deux années. "Un jour ma mère m'a dit quelle avait vu une femme qui lui avait proposé de nous faire sortir de là pour nous emmener dans une maison d'enfants. Je revois ma mère être obligée de nous laisser partir pour être sûre de nous sauver. Je crois que je n'oublierai jamais son visage. […] On est passé sous les barbelés, une camionnette attendait. Il y avait une dame : c'était Sabine Zlatin. On nous a emmenés à Palavas-les-Flots. Je mesurais 1,60 m pour 32 kg".
Au solarium de Palavas-les-Flots, les Quakers américains proposent un visa pour son frère Arnold qui part aussitôt aux États-Unis. Paul travaille dans l'élevage avicole de Miron Zlatin à Montpellier.

Après novembre 1942, Paul, qui ne parlait que l'Allemand, change plusieurs fois de refuge avant d'être rappelé par Sabine Zlatin  pour s'occuper du potager de la colonie d'Izieu avec Miron au cours du mois de juin 1943. Il s'y rend avec son ami Théo Reis. Les deux adolescents sont guidés par Renée Pallarés. Paul, qui avait quinze ans et demi, en a gardé le souvenir d'un véritable sanctuaire : "Pour moi, cette maison ressemblait à un havre de paix, parce qu'on était vraiment loin du monde".
"Ce qui reste dans mon esprit, c'est le soir, sur les marches de l'escalier, devant la maison, autour de la fontaine et sur la fameuse terrasse, où tant de photos ont été prises. On parlait de l'après-guerre, où on se rencontrerait, où on se retrouverait, ce qu'on voudrait faire".
Paul a échappé à la rafle du 6 avril 1944 où quarante quatre enfants et leurs sept éducateurs dela maison d'Izieu sont arrêtés et déportés sans retour via Drancy vers Auschwitz-Birkenau et gazés dès leur arrivée.

Paul a 16 ans lorsqu'il réussit à gagner la Suisse avec l'aide de l'OSE.

Encadré par des gendarmes suisses, il est amené à la prison de Genève. Il ira de camps d'acceuil en maison d'enfants, dont celle de l'OSE, le home de la forêt dirigé par Isaac Pougatch et obtient un diplôme de l'École d'horticulture.
Il aurait pu rentrer à l'École polytechnique de Zurich, mais refuse par souci d'indépendance financière. Il repasse la frontière, en 1946-1947, pour le centre de Plessis-Trévise, dirigé par Isaac Pougatch, pour devenir moniteur puis instructeur.1

Lors de la 14e audience du procès Barbie, le 1er juin 1987, Paul Niedermann viendra apporter son témoignage, rappelant au président de la cour d'assises de Lyon, André Cerdini, les méandres de son incroyable parcours, les séparations intolérables avec les différents membres de sa famille et la promesse qu'il n'a pas pu tenir avec son "meilleur ami" Theodor Reis : "Nous faisions des projets d'avenir. Nous parlions de plus tard, une fois que la guerre serait finie. Car elle allait bien finir un jour, monsieur le président. […] On s'est juré de se retrouver après la guerre. On s'est dit : Où que l'on soit, nous nous reverrons".

06/03/2011

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Les maquis en Cévennes (Pour la Mémoire, dans cet historique de la Résistance en Cévennes, il y a la saga d’une bonne partie de la Résistance M.U.R. du Gard, concernant ses maquis de l’Aigoual, mais aussi leur mouvance, de Nîmes, Le Grau du Roi, Sommières et même Ganges, étroitement uni à Lasalle, Saint Hippolyte du Fort et Valleraugue. C’est la mémoire d’une résistance populaire, encadrée par des hommes courageux, volontaires, qui n’étaient pas préparés à ces lourdes responsabilités et qui surent les assumer, avec raison et sans défaillance.
La montée en puissance de cette résistance, surestimée par l’adversaire, lui donna un grand rayonnement dans notre département. C’est aussi, la mémoire d’un pays de montagne moyenne, mais très accidentée, sorte de refuge dans lequel s'’est perpétuée une tradition d’accueil et de liberté. Les Cévennes. )
3 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
4 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
5 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
6 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
7

Notes

- 1 - Katy Hazan, Les orphelins de la Shoah, Les Belles lettres, 2003.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019