Soutenez le travail de l'AJPN Chers lecteurs, vous êtes très très nombreux à utiliser l'AJPN et nous vous en sommes reconnaissants ! MAIS... AUJOURD'HUI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS. Si vous acceptez de nous faire un don ouvert à crédit d’impôts, nous pourrons continuer ce travail. Par avance merci.
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
769 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
709 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4171 Justes de France
920 résistants juifs
11664 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1270 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Pyrénées-Orientales

Région :
Occitanie
Département :
Pyrénées-Orientales

Préfets :
Pierre Olivier de Sardan
(1941 - 1942) Préfet de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales)
Alfred Hontebeyrie
(11/10/1942 - 16/07/1944) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet de l'Hérault et de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales) (1895-1969)

À lire, à voir…

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Madeleine Meyer

Texte pour ecartement lateral

Rivesaltes 66600 Pyrénées-Orientales
Nom de naissance: Kahn
Nom d'épouse: Meyer
Date de naissance: 22/05/1914 (Paris)
Date de décès: 14/12/2012 (Paris)
Profession: Assistante sociale
Qualité: Résistante juive OSE
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Histoire

Résistante juive

Période de Résistance
De 1941 à la Libération (Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), Font-Romeu (Pyrénées-Orientales), Le Masgelier (Creuse), Lyon, Grenoble, Limoges)

Réseaux
OSE (Oeuvre de secours aux enfants)
Garel

Responsables
Andrée Salomon, Georges Garel

En juillet 1942, Madeleine Kahn Meyer est envoyée par Andrée Salomon et Georges Garel au camp de Rivesaltes comme assistante sociale. Elle y travaille plusieurs semaines et aide à améliorer la vie des internés et à sortir des enfants avec lesquels elle séjournera à Perpignan avant de les disperser dans différents lieux d'accueil comme Font-Romeu ou Le Masgelier. Du Masgelier, elle est chargée de convoyer jusqu'à Marseille des enfants d'origine étrangère et donc particulièrement en danger, en vue de leur départ vers les États-Unis. Ils sont hébergés par la préfecture au château de Montgrand, camp d'accueil pour des vieillards juifs autrichiens. L'irruption des Allemands en zone Sud stoppe les départs pour les États-Unis, et la préfecture déclare prisonniers les enfants, dans des conditions épouvantables d'hébergement. Madeleine Kahn reste seule avec la charge de ces enfants. Toute tentative de fuite échoue. Ils ne seront libérés qu'au bout d'un certain temps, jugé très long par un rescapé, et rendus soit à leur famille, soit au Masgelier.

En novembre 1942, Madeleine Kahn est chargée par Georges Garel et Andrée Salomon d'organiser dans le secteur de l'Isère, encore zone italienne, l'accueil des enfants à cacher. Il s'agit de trouver des familles d'accueil, et préalablement de préparer les enfants à leur nouvelle identité, de leur trouver des papiers et d'aider à la séparation d'avec leurs parents avant de les confier à des familles d'accueil ou à des institutions religieuses, catholiques ou protestantes. Il faut également obtenir l'appui de certaines autorités, comme Mme Merceron-Vicat des Allocations familiales ou sœur Joséphine de Notre-Dame-de-Sion. Madeleine est rejointe par le Dr Selinger et Herta Hauben (tous deux déportés ultérieurement). Par la suite, elle collabore avec Fanny Loinger, qui prend le relais par sécurité en Isère et surtout dans la Drôme.

Après le départ des Italiens, la situation devenant très dangereuse, il lui faut souvent déplacer les enfants. Prévenue qu'elle est recherchée, Madeleine Kahn se dépêche pour reprendre deux bébés laissés à la charge de leur famille à la pouponnière de La Tronche. Le directeur refuse de lui remettre Corinne, âgée de un an, que trois Allemands sont venus réclamer pour l'amener à Drancy, où ses parents ont été internés. Voyant l'âge de l'enfant, les Allemands repartent en prévenant qu'ils reviendront avec une infirmière. Aussitôt, branle-bas de combat, Madeleine réunit les amies des différentes organisations. On fabrique un faux ordre de mission en allemand avec un faux tampon décalqué d'un colis de prisonnier, on loue un taxi et Renée (Ruth Shütz), née à Berlin, déguisée en infirmière allemande, munie de l'ordre de mission, arrive à la pouponnière. Madeleine fait le guet pour arrêter les Allemands s'il le faut. Le bébé est sauvé, mais les Allemands, furieux, obtiennent d'une employée de la pouponnière l'adresse de Madeleine. Elle ne s'y trouve plus. La logeuse donne alors l'adresse où travaille Simone, la sœur de Madeleine. Simone est arrêtée. Interrogée, elle ne parle pas. Les démarches menées à Paris auprès des Allemands pour la libérer n'aboutissent pas. Simone Kahn est déportée et n'est pas revenue. 

24/08/2017
Auteur : Frida Wattenberg Lien : Organisation juive de combat : Résistance-sauvetage. France 1940-1945

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
3 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
4 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
5 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
6

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019