Soutenez le travail de l'AJPN Chers lecteurs, vous êtes très très nombreux à utiliser l'AJPN et nous vous en sommes reconnaissants ! MAIS... AUJOURD'HUI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS. Si vous acceptez de nous faire un don ouvert à crédit d’impôts, nous pourrons continuer ce travail. Par avance merci.
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
780 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
711 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4177 Justes de France
920 résistants juifs
11922 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1270 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Paris

Région :
Île-de-France
Département :
Paris

Préfets :
Achille Villey-Desmeserets
(1934 - 1940) Achille Joseph Henri Villey-Desmeserets, Préfet de la Seine (1878-1953)
Charles Paul Magny
(13/10/1940 - 19/08/1942) Préfet de la Seine (1884-1945)
François Bard
(14/05/1941 - 01/06/1942) Amiral François Marc Alphonse Bard, Préfet de police de la Seine (1889-1944)
Amédée Bussière
(01/06/1942 - 19/08/1944) Préfet de police de la Seine lors de la rafle du Vél d’Hiv (1886-1953)
René Bouffet
(19/08/1942 - 19/08/1944) Préfet de la Seine. Arrêté et révoqué par la Résistance le 19 août 1944 (1896-1945)
Marcel Pierre Flouret
(1944 - 1946) Préfet de la Seine (1892-1971)
Charles Léon Luizet
(1944 - 1947) Préfet de police de la Seine (1903-1947)

À lire, à voir…

Janine Gerson Janine Gerson
Bella : Itinéraire mémoriel

ACHETER EN LIGNE

Rachel Ségal Rachel Ségal
Ecole de la rue Tlemcen

 

François Szulman François Szulman
Le Petit Peintre de Belleville

ACHETER EN LIGNE

Anne Sinclair Anne Sinclair
21 rue La Boétie

ACHETER EN LIGNE

Françoise Siefridt Françoise Siefridt
J'ai voulu porter l'étoile jaune : Journal de Françoise Siefridt, chrétienne et résistante

ACHETER EN LIGNE

Hélène Berr Hélène Berr
Le Journal d'Hélène Berr : 1942-1944

ACHETER EN LIGNE

Pierre Lubek Pierre Lubek
La Shoah : hériter du silence

ACHETER EN LIGNE

Cédric Gruat Cédric Gruat
Hitler à Paris - Juin 1940

ACHETER EN LIGNE

France Hamelin France Hamelin
Femmes en prison dans la nuit noire de l'occupation - Le Dépôt, la petite Roquette, le camp des Tourelles

ACHETER EN LIGNE

Jean-Claude Bartoll Jean-Claude Bartoll
Agnès Barrat-Bartoll
Cédric Hervan
Le dernier des Schoenfeld

ACHETER EN LIGNE

Julien Blanc Julien Blanc
Au commencement de la Résistance : Du côté du musée de l'Homme 1940-1941

ACHETER EN LIGNE

Philippe Castetbon Philippe Castetbon
Ici est tombé

ACHETER EN LIGNE

Jacques Biélinky Jacques Biélinky
Renée Poznanski
Journal, 1940-1942 : Un journaliste juif à Paris sous l'Occupation

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
L'étoile des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Jeanne Puchol
Laurence Croix
Vivre à en mourir

ACHETER EN LIGNE

 Collectif Collectif
Jean-Pierre Guéno
Paroles d'étoiles - Mémoire d'enfants cachés (1939-1945)

ACHETER EN LIGNE

Pierre Sudreau Pierre Sudreau
Sans se départir de soi

ACHETER EN LIGNE

Benoît Rayski Benoît Rayski
L'affiche rouge

ACHETER EN LIGNE

Roselyne Bosch Roselyne Bosch
La Rafle

ACHETER EN LIGNE

Joseph Weismann Joseph Weismann
Après la rafle

ACHETER EN LIGNE

Zysman Wenig Zysman Wenig
Hélène Wenig
Lettres à Khayè : Correspondance clandestine d'un amour en temps de guerre

ACHETER EN LIGNE

Marie-Claire Scamaroni Marie-Claire Scamaroni
Indomptable et Rebelle

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Armand Bernard

Texte pour ecartement lateral

Paris 75000 Paris
Nom de naissance: Armand Joseph Bernard
Date de naissance: 21/03/1893 (Colombes)
Date de décès: 13/06/1968 (Paris)
Profession: Acteur et compositeur
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Armand-Bernard
Armand Bernard
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Armand-Bernard
Armand Bernard apparaît sur l'affiche des acteurs juifs présentée lors de l'exposition de propagande antisémite "Le Juif et la France" au Palais Berlitz
source photo : Arch. INA
crédit photo : D.R.
Armand-Bernard
Affiche du film Boum sur Paris de Maurice de Canonge, 1953, avec Edith Piaf, Mouloudji, Juliette Gréco, Les 4 barbus, Charles Trenet...
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Armand-Bernard
Armand Bernard
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Armand-Bernard
Extr. de : Cinémonde, n° 314, 1934 avec en couverture Armand Bernard et Mireille Perrey dans le film "L'Ecole des contribuables" (1934)
source photo : Coll. Bib. F. Truffaut
crédit photo : D.R.
Armand-Bernard
Armand Bernard vers 1920
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Histoire

Armand Bernard est né le 21 mars 1893 à Colombes (département de la Seine, aujourd'hui Hauts-de-Seine).

Sorti du Conservatoire en 1916 avec un 2d prix de tragédie1, il effectue un bref passage à la Comédie-Française2.

En 1921, il obtient un grand succès au cinéma dans le rôle de « Planchet », valet de d’Artagnan3, dans la version des Trois Mousquetaires d'Henri Diamant-Berger. Il joue ensuite, entre autres, dans Le Miracle des loups (1924) et Le Joueur d'échecs (1927), films muets de Raymond Bernard, ou encore dans le Napoléon (1927) d'Abel Gance.

Après l'avènement du parlant, il figure dans plus d'une centaine de films, le plus souvent dans des comédies où sa diction apportent une note comique.

Il rêvait de devenir tragédien mais sa voix grave, sa constante apparence de dignité outrée ont eu raison de lui : il fut, dans ses différents films, mondain snobinard, abruti pincé, notaire et le plus parfait croque-mort qu’on ait pu trouver dans diverses comédies où son comique funèbre tranchait sur les prestations souvent burlesques des autres comédiens notamment dans Le Million de René Clair avec Annabella (1931) ; deux films réalisés en 1938 par Christian-Jaque : Les Disparus de Saint-Agil avec Erich von Stroheim et Michel Simon, et Raphaël le tatoué avec Fernandel ; Destins de Richard Pottier avec Tino Rossi (1946), ou encore Souvenirs perdus de Christian-Jaque en 1950.

Armand Bernard est aussi connu comme auteur de la musique du Le million (René Clair, 1931) et Pension Mimosas (Jacques Feyder, 1934), pour les arrangements de la musique de Sous les toits de Paris (René Clair, 1930) ou en tant que directeur musical de films tels que L'âge d'or (Luis Bunuel, 1930) et À nous la liberté (René Clair, 1931). 

Juif, il est déchu en 1940 de la nationalité française par la législation de Vichy et se cache prés de Grenoble.

Armand Bernard apparaît sur l'affiche spectacles des directeurs, auteurs et acteurs juifs illustrant la perversion du goût et de l'esprit français présentée lors de l'exposition de propagande antisémite "Le Juif et la France" du 5 septembre 1941 au 5 janvier 1942 au palais Berlitz, situé dans le IIe arrondissement de Paris, près de l’Opéra.
L’événement était financé et organisé par l’Institut d’étude des questions juives, une association privée créée en mai 1941 avec le soutien du bureau de la Propagande allemande (Propagandastaffel) et placée, dans les faits, sous le contrôle direct de l’occupant nazi.

Armand Bernard chante dans quelques-uns de ses rôles, dont celui qu'il interprète dans Dactylo de Wilhelm Thiele (1931)4, et il contribue à la création de musiques de films, soit comme compositeur : Pension Mimosas de Jacques Feyder (1935) ; comme arrangeur : Sous les toits de Paris de René Clair (1930) ; L'Âge d'or de Luis Buñuel (1930), À nous la liberté de René Clair (1931).

Celui qui était surnommé "la grande sauterelle" dans Compartiment de dames seules peut se vanter d’aligner la plus incroyable collection de titres aberrants. Pour ne citer que quelques fleurons, retenons La Margoton du bataillon (1933), Flofloche (1934), Les mémoires de la vache Yolande (1950), Trois vieilles filles en folie (1951), La bande à Bobo (1963)… 

On se rappelle surtout de lui pour ses prestations cocasses des années vingt et trente sous la direction émérite de Raymond Bernard, Henri Diamant-Berger ou Christian-Jaque

Parallèlement à sa carrière au cinéma, il s'est également produit au théâtre.

Il meurt à Paris en juin 1968 et a été inhumé à Asnières-sur-Seine.

30/09/2019

[Compléter l'article]

Filmographie

  • 1914 : Le Drame du Figaro de Maurice de Marsan (court métrage) (rôle de Maurice Barrès)
  • 1917 : Le Traitement du hoquet de Raymond Bernard (court métrage)
  • 1919 : Le Petit Café de Raymond Bernard (rôle de Bouzin)
  • 1921 : Les Trois Mousquetaires d'Henri Diamant-Berger - Film tourné en 12 époques (rôle de Planchet) :
    • L'auberge de Meung
    • Les Mousquetaires de M. de Tréville
    • La Lingère du Louvres
    • Les ferrets de diamant
    • Pour l'honneur de la reine
    • Le bal des échevins
    • Le Pavillon d'Estrées
    • L'auberge du Colombier rouge
    • Le bastion Saint-Gervais
    • La tour de Portsmouth
    • Le couvent de Béthune
    • La cabane de la lys
  • 1922 : Le Diamant noir d'André Hugon (rôle de Gottfried) 
  • 1922 : Les Deux Pigeons d'André Hugon (rôle de Planchet) 
  • 1922 : Vingt ans après de Henri Diamant-Berger - Film tourné en 10 époques (rôle de Planchet) :
    • Le Fantôme de Richelieu
    • Le donjon de Vincennes
    • La bataille de Lens
    • Le fils de Milady
    • La guerre des rues
    • Dans les camps opposés
    • Au pied de l'échafaud
    • La Felouque
    • L'Éclair
    • La bataille de Charenton
    • L'aventure du Cardinal Mazarin
  • 1923 : Ma tante d'Honfleur de Robert Saidreau (rôle d'Armand Berthier)
  • 1923 : Décadence et grandeur de Raymond Bernard (rôle de Planchet)
  • 1923 : L'Homme inusable de Raymond Bernard (rôle de Planchet, un jeune désespéré)
  • 1923 : Mimi Pinson de Théo Bergerat (rôle de Coline)
  • 1923 : À la gare de Robert Saidreau (rôle de Mumudec)
  • 1924 : Le Miracle des loups de Raymond Bernard (sonorisé en 1930) (rôle de Bische)
  • 1924 : Un fil à la patte de Robert Saidreau (rôle d'Armand de Bois d'Enghien)
  • 1925 : L'Éveilleur d'instincts d'Emile Champetier et d'Armand Bernard (court métrage) 
  • 1927 : Le Joueur d'échecs de Raymond Bernard (rôle de Roubenko) 
  • 1927 : Napoléon d'Abel Gance (rôle de Jean-Jean) 
  • 1927 : Éducation de prince d'Henri Diamant-Berger (rôle du comte de Ronceval)
  • 1927 : Rue de la Paix d'Henri Diamant-Berger (rôle d'Abramson)
  • 1927 : Les Deux Poulains de Lucette d’Émilien Champetier
  • 1930 : La place est bonne de Roger Lion (court métrage) (rôle de M. Pavillon)
  • 1930 : Fra Diavolo de Mario Bonnard (rôle de Scaramanzia)
  • 1930 : Paris la nuit d'Henri Diamant-Berger (rôle de Cramoisi)
  • 1930 : Tu m'oublieras d'Henri Diamant-Berger (rôle d'Isidore)
  • 1930 : Eau, gaz et amour à tous les étages de Roger Lion (court métrage) (rôle du pompier de service)
  • 1930 : Monsieur Gazon d'Henri Diamant-Berger (court métrage) (rôle de Monsieur Gazon)
  • 1931 : Olive passager clandestin de Maurice de Canonge  (moyen métrage) 
  • 1931 : Tumultes de Robert Siodmak (rôle du bègue)
  • 1931 : Le Million de René Clair, musique d'Armand Bernard (rôle du chef d'orchestre) 
  • 1931 : Les Monts en flammes de Luis Trenker et Joe Hamman (rôle du soldat autrichien)
  • 1931 : La Femme de mes rêves de Jean Bertin (rôle d'Achaz)
  • 1931 : Dactylo de Wilhelm Thiele (rôle de Jules Fanfarel) 
  • 1931 : Tout s'arrange d'Henri Diamant-Berger (rôle de Robert)
  • 1931 : Calais Douvres d'Anatole Litvak et Jean Boyer (rôle de Jean)
  • 1931 : Le congrès s'amuse d'Erik Charell et Jean Boyer (rôle de Bibikoff)
  • 1931 : Le Club des resquilleurs (court métrage)
  • 1932 : Quick de Robert Siodmak (rôle de Lademann, le manager du Quick)
  • 1932 : La Femme en homme d'Augusto Genina, musique du film d'Armand Bernard (rôle de M. Gray)
  • 1932 : L'Enfant du miracle de Maurice Diamant-Berger (rôle de Lescalopier) 
  • 1932 : Monsieur de Pourceaugnac de Gaston Ravel et Tony Lekain (rôle de Monsieur de Pourceaugnac)
  • 1932 : Si tu veux d'André Hugon (rôle de Jérôme) 
  • 1932 : Conduisez-moi Madame d'Herbert Selpin (rôle de Émile) 
  • 1932 : Le Petit Babouin de Jean Grémillon (court-métrage) (rôle de Babouin)
  • 1932 : Chassé-croisé de Maurice Diamant-Berger (court-métrage) 
  • 1932 : Général à vos ordres de Maurice Diamant-Berger (court-métrage) 
  • 1932 : Son singe et moi de M. Levaique (rôle du clochard Oscar)
  • 1933 : Touchons du bois de Maurice Champreux
  • 1933 : Les Aventures du roi Pausole d'Alexis Granowski (rôle de Taxis)
  • 1933 : Die Abenteuer der König Pausole d'Alexis Granowski ( (rôle de Texis dans ma version Autrichienne)
  • 1933 : The Merry Monarch d'Alexis Granowski (rôle de Taxis dans la version anglaise)
  • 1933 : Les Vingt-huit Jours de Clairette d'André Hugon (rôle de Michonnet) 
  • 1933 : Le Fakir du Grand-Hôtel de Pierre Billon (rôle du professeur Demonio)
  • 1933 : Caprice de princesse d'Henri-Georges Clouzot (rôle de Barnabé)
  • 1933 : La Margoton du bataillon de Jacques Darmont (rôle de Désiré Chopin)
  • 1933 : L'École des auteurs de Germain Fried (court-métrage) (rôle de l'auteur, Fourchette)
  • 1933 : Paris-Deauville de Jean Delannoy (rôle de Sosthène) 
  • 1933 : Soyons sérieux de Maurice Champreux (rôle d'Auguste Chantilly)
  • 1934 : L'École des contribuables de René Guissart (rôle de Gaston Valtier)
  • 1934 : Le Billet de mille de Marc Didier (rôle d'un soldat)
  • 1934 : Flofloche de Gaston Roudès (rôle d'Antonin Floche)
  • 1934 : Le Secret d'une nuit de Félix Gandera (rôle de Coco) 
  • 1934 : L'Oncle de Pékin de Jacques Darmont (rôle d'Antoine Robichon)
  • 1934 : Trois de la marine de Charles Barrois (rôle de Favouille)
  • 1934 : Chansons de Paris de Jacques de Baroncelli (rôle d'Armand)
  • 1934 : La Dactylo se marie de René Pujol et Joe May (rôle de Jules Fanfarel) 
  • 1934 : Compartiment de dames seules de Christian-Jaque (rôle de Robert de Mérinville)
  • 1934 : Aux portes de Paris de Jacques de Baroncelli et Charles Barrois (rôle de l'anguille)
  • 1934 : Une vocation irrésistible de Jean Delannoy (court-métrage) (rôle du coiffeur qui veut devenir acteur)
  • 1935 : Michel Strogoff de Jacques de Baroncelli et Richard Eichberg (rôle d'Harry Blount)
  • 1935 : La Famille Pont-Biquet de Christian-Jaque (rôle de la Reynette)
  • 1935 : Une nuit de noces de Georges Monca et Maurice Kéroul (rôle de Laverdet)
  • 1935 : Sacré Léonce de Christian-Jaque (rôle de Léonce Vavin)
  • 1935 : Les dieux s'amusent de Albert Valentin (rôle de Mercure et son sosie)
  • 1935 : Amphitryon de Reinhold Schünzel
  • 1936 : La Dernière Valse de Leo Mittler (rôle du vieux général)
  • 1936 : On ne roule pas Antoinette de Paul Madeux (rôle d'Hubert de Prémaillac)
  • 1936 : L'École des journalistes de Christian-Jaque (rôle d'Alfred)
  • 1936 : Œil de lynx, détective de Pierre-Jean Ducis (rôle de Marc Lanterne)
  • 1936 : Pantins d'amour de Walter Kapps (rôle de Charles Prunier)
  • 1936 : La Peau d'un autre de René Pujol (rôle d'Amédée Lambelin)
  • 1936 : Les Gaietés du palace de Walter Kapps (rôle d'Honoré)
  • 1937 : La Fessée de Pierre Caron (rôle du vicomte Édouard)
  • 1937 : Le Club des aristocrates de Pierre Colombier (rôle d'Alfred)
  • 1938 : Les Disparus de Saint-Agil de Christian-Jaque (rôle de Mazeau, le concierge)
  • 1938 : Les Femmes collantes de Pierre Caron (rôle de Séraphim Campluchard)
  • 1938 : Le Monsieur de cinq heures de Pierre Caron (rôle de Célestin Maravel)
  • 1938 : Conflit de Léonide Moguy (rôle du greffier)
  • 1938 : Raphaël le tatoué de Christian-Jaque (rôle de Roger Drapeau, constructeur automobile)
  • 1938 : Le Veau gras de Serge de Poligny (rôle de Gabriel Vachon)
  • 1939 : Place de la Concorde de Karel Lamač (rôle de son Altesse)
  • 1939 : Ma tante dictateur de René Pujol (rôle de Monsieur Nicolas)
  • 1939 : Le monde tremblera ou La Révolte des vivants de Richard Pottier (rôle de Martelet)
  • 1939 : Le Bois sacré de Léon Mathot (rôle de Monsieur des Fargottes) 
  • 1940 : Ils étaient cinq permissionnaires de Pierre Caron (rôle d'Abel Broux)
  • 1940 : Les Surprises de la radio de Marcel Paul (rôle de M. Bontemps)
  • 1945 : Le Père Serge de Lucien Ganier-Raymond (rôle d'Aphamazy)
  • 1945 : Les Gueux au paradis de René Le Hénaff (rôle d'Armand Bernard, le croque-mort)
  • 1946 : Destins de Richard Pottier (rôle de Lobligeois)
  • 1946 : L'Arche de Noé de Henry Jacques (rôle du baron Hugues Casenove)
  • 1947 : Mandrin de René Jayet (rôle de Sansonnet)
  • 1948 : La Femme que j'ai assassinée de Jacques Daniel-Norman (rôle de Dupont-Verneuil)
  • 1948 : Bichon de René Jayet (rôle d'Augustin)
  • 1948 : L'Impeccable Henri de Carlo Felice Tavano (rôle de Lopez)
  • 1949 : On demande un assassin de Ernst Neubach (rôle du représentant des pompes funèbres)
  • 1950 : Coq en pâte de Carlo Felice Tavano (rôle du chasseur du restaurant)
  • 1950 : Cœur-sur-Mer de Jacques Daniel-Norman (rôle de Modeste Cotivet)
  • 1950 : Souvenirs perdus de Christian-Jaque (rôle du majordome de Jean-Pierre dans le sketch Une couronne mortuaire)
  • 1950 : Les Maîtres nageurs d'Henri Lepage (rôle de Billotte)
  • 1950 : Les Mémoires de la vache Yolande d'Ernst Neubach (rôle de l'agent 3333)
  • 1950 : Demain nous divorçons de Louis Cuny (rôle de Saturnin)
  • 1951 : Piédalu à Paris de Jean Loubignac (rôle de M. Finnois)
  • 1951 : Les Deux Monsieur de Madame de Robert Bibal (rôle de Monsieur Chèvre)
  • 1951 : Ce coquin d'Anatole de Émile Couzinet (rôle de Me Tedet)
  • 1951 : Trois Vieilles Filles en folie de Émile Couzinet (rôle de Arsène Cupidon)
  • 1951 : Le Costaud des Batignolles de Guy Lacourt (rôle de Nicolas, le valet de chambre)
  • 1951 : Un amour de parapluie de Jean Laviron (court-métrage)
  • 1952 : Des quintuplés au pensionnat de René Jayet (rôle de l'inspecteur d'Académie)
  • 1952 : L'Île aux femmes nues de Henri Lepage (rôle de Théophase Darcepoil)
  • 1953 : Mon gosse de père de Léon Mathot (rôle du révérand James Holiday)
  • 1953 : Boum sur Paris de Maurice de Canonge (rôle de Calchas)
  • 1953 : Trois jours de bringue à Paris d’Émile Couzinet (rôle de l'agent matrimonial Cocarel)
  • 1954 : Le Congrès des belles-mères d’Émile Couzinet
  • 1955 : Coup dur chez les mous de Jean Loubignac (rôle de l'oncle)
  • 1955 : On déménage le colonel de Maurice Labro (rôle de M. Grivier)
  • 1956 : Pas de grisbi pour Ricardo de Henri Lepage
  • 1957 : Le Colonel est de la revue de Maurice Labro (rôle du colonel)
  • 1957 : Miss Catastrophe de Dimitri Kirsanoff (rôle du directeur de la banque)
  • 1957 : Une nuit au Moulin Rouge de Jean-Claude Roy (rôle de Armand Bernard)
  • 1957 : La Blonde des tropiques de André Roy (rôle de l'inspecteur Fourache)
  • 1957 : C'est la faute d'Adam de Jacqueline Audry (rôle de l'ambassadeur)
  • 1957 : Fumée blonde de Robert Vernay (rôle de l'illusionniste Grand Jacoby) 
  • 1958 : La Môme aux boutons de Georges Lautner
  • 1961 : Revue, comédie musicale d'André Leroux (rôle de Strange)
  • 1962 : Boccace, comédie musicale d'André Leroux
  • 1963 : La Bande à Bobo de Tony Saytor (rôle d'Antoine)
  • 1964 : Les Aventures de Mr.Pickwick de René Lucot (Série TV en 12 épisodes)
  • 1964 : Full Cast & Crew de Jean Kerchbon (rôle de Tarramoulin)
  • 1966 : Le chevalier à la mode de Michel Ayats (rôle de Monsieur Serrefort)

30/09/2019

[Compléter l'article]

Théâtre

  • 1913 : Les Femmes savantes de Molière, mise en scène Irénée Manget, Théâtre des Arts
  • 1917 : La Treizième Chaise de Gabrielle Dorziat d'après Bayard Veiller, Théâtre Réjane
  • 1950 : Ces dames aux chapeaux verts de Germaine Acremant, Théâtre des Bouffes du Nord
  • 1950 : Mon bébé de Maurice Hennequin d'après Baby mine de Margaret Mayo, mise en scène Christian-Gérard, Théâtre de la Porte-Saint-Martin
  • 1960 : Un garçon d'honneur d'Antoine Blondin et Paul Guimard d'après Le Crime de Lord Arthur Saville d'Oscar Wilde, mise en scène Claude Barma, Théâtre Marigny
  • 1961 : Loin de Rueil de Maurice Jarre et Roger Pillaudin d'après Raymond Queneau, mise en scène Maurice Jarre et Jean Vilar, TNP Chaillot
  • 1961 : Le 10e Homme de Paddy Chayefsky, mise en scène Raymond Gérôme, Théâtre du Gymnase

30/09/2019

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Etoile jaune: le silence du consistoire centrale , Mémoire ou thèse 7 pages, réalisation 2013
Auteur : Thierry Noël-Guitelman - terminal
Lorsque la 8e ordonnance allemande du 29 mai 1942 instaure l'étoile jaune en zone occupée, on peut s'attendre à la réaction du consistoire central. Cette étape ignoble de la répression antisémite succédait aux statuts des juifs d'octobre 1940 et juin 1941, aux recensements, aux rafles, aux décisions allemandes d'élimination des juifs de la vie économique, et au premier convoi de déportés pour Auschwitz du 27 mars 1942, le consistoire centrale ne protesta pas.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Juifs en psychiatrie sous l'Occupation. L'hospitalisation des Juifs en psychiatrie sous Vichy dans le département de la Seine (Par une recherche approfondie des archives hospitalières et départementales de la Seine, l'auteur opère une approche critique des dossiers concernant des personnes de confession juive internées à titre médical, parfois simplement préventif dans le contexte des risques et des suspicions propres à cette période. La pénurie alimentaire est confirmée, influant nettement sur la morbidité. Ce premier travail sera complété par un examen aussi exhaustif que possible des documents conservés pour amener une conclusion. )
2 Héros de Goussainville - ROMANET André (Héros de Goussainville - Page ROMANET André )
3 Notre Dame de Sion : les Justes (La première religieuse de Sion à recevoir ce titre en 1989 est Denise Paulin-Aguadich (Soeur Joséphine), qui, à l’époque de la guerre, était Ancelle. Depuis, six autres sœurs de la congrégation, ainsi qu’un religieux de Notre-Dame de Sion ont reçu la même marque de reconnaissance à titre posthume. Ils ont agi à Grenoble, Paris, Anvers, Rome. L’action de ces religieuses et religieux qui ont sauvé des Juifs pendant la deuxième guerre mondiale mérite de ne pas être oubliée. Et il y en a d’autres, qui, même s’ils n’ont pas (encore ?) reçu de reconnaissance officielle, ont œuvré dans le même sens, chacun à leur place. )
4 L'histoire des Van Cleef et Arpels (Blog de Jean-Jacques Richard, très documenté. )
5 Résistance à la Mosquée de Paris : histoire ou fiction ? de Michel Renard (Le film Les hommes libres d'Ismël Ferroukhi (septembre 2011) est sympathique mais entretient des rapports assez lointains avec la vérité historique. Il est exact que le chanteur Selim (Simon) Halali fut sauvé par la délivrance de papiers attestant faussement de sa musulmanité. D'autres juifs furent probablement protégés par des membres de la Mosquée dans des conditions identiques.
Mais prétendre que la Mosquée de Paris a abrité et, plus encore, organisé un réseau de résistance pour sauver des juifs, ne repose sur aucun témoignage recueilli ni sur aucune archive réelle. Cela relève de l'imaginaire. )
6 La Mosquée de Paris a-t-elle sauvé des juifs entre 1940 et 1944 ? une enquête généreuse mais sans résultat de Michel Renard (Le journaliste au Figaro littéraire, Mohammed Aïssaoui, né en 1947, vient de publier un livre intitulé L’Étoile jaune et le Croissant (Gallimard, septembre 2012). Son point de départ est un étonnement : pourquoi parmi les 23 000 «justes parmi les nations» gravés sur le mémorial Yad Vashem, à Jérusalem, ne figure-t-il aucun nom arabe ou musulman ?
Il mène une enquête, cherche des témoins ou des descendants de témoins, évoque la figure de Si Kaddour Ben Ghabrit, directeur de l’Institut musulman de la Mosquée de Paris de 1926 à 1954, fait allusion à d’autres personnages qu’il a rencontrés, et plaide pour une reconnaissance mémorielle d’actes de solidarité, de sauvetage, de juifs par des musulmans durant cette période. Et pour leur reconnaissance et inscription sur le mémorial de Yad Vashem.
Cet ouvrage est fréquemment mentionné par voie de presse, avec force sympathie. Mais… rares sont les critiques, positives ou négatives, réellement argumentées. On a le sentiment que ce livre est légitime, généreux, qu’il "tombe" bien en cette période.
C'est ce que le sociologue américain Merton avait repéré dans les phénomènes d'identification et de projection même si le rapport à la réalité est totalement extérieur. Aujourd'hui, l'Arabe musulman, sauveteur de juifs, devient un type idéal auxquels de nombreux musumans ont envie de croire. La réalité n'est pas celle-ci, mais peu importe ! On reproduit la quatrième de couverture du livre (qu'on n'a pas lu), on ose quelques citations d’extraits… Mais personne ne se hasarde à une évaluation de la validité historique de sa teneur. )
7 Paroles et Mémoires des quartiers populaires. (Jacob Szmulewicz et son ami Étienne Raczymow ont répondu à des interviews pour la réalisation du film "Les garçons Ramponeau" de Patrice Spadoni, ou ils racontent leur vie et en particulier leurs actions en tant que résistants. On peut le retrouver sur le site Paroles et Mémoires des quartiers populaires. http://www.paroles-et-memoires.org/jan08/memoires.htm. (Auteur : Sylvia, Source : Canal Marches) )
8 Les grands entretiens : Simon Liwerant (Témoignage de Simon Liwerant est né en 1928. Son père Aron Liwerant, ouvrier maroquinier né à Varsovie, et sa mère Sara née Redler, seront arrêtés et déportés sans retour. )
9 La tirelire (La tirelire chantée par Armand Bernard dans le film La dactylo de Wilhelm Thiele (1931) https://youtu.be/FSkPadFO_Pc )

Notes

- 1 - Anne Bongrain, Le Conservatoire de Paris, 1900-1930 : documents historiques et administratifs, Paris, Vrin, 2012, 750 p. p. 476.
- 2 - Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir & Blanc, 250 acteurs du cinéma français 1930-1960, Flammarion, 2000, p. 68.
- 3 - Olivier Barrot et Raymond Chirat, op.cit., p. 69.
- 4 - Olivier Barrot et Raymond Chirat, op.cit., p. 69.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

***  Recherche informations et/ou témoignages sur Armand Bernard

    Recherche toute information relative au parcours de mon parent Armand Bernard, acteur de cinéma né en 1893, avant et après guerre. Il a probablement été réfugié dans la région de Grenoble entre 1940 et 1945.
    http://www.ajpn.org/personne-Bernard-Armand-11620.html
    Par avance merci.
    [répondre]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019