Soutenez le travail de l'AJPN Le bureau de l'AJPN et sa présidente vous présentent leurs meilleurs vœux.
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
845 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36586 communes
95 départements et l'étranger
1212 lieux d'internement
722 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4192 Justes de France
918 résistants juifs
13304 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1280 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Lozère

Région :
Occitanie
Département :
Lozère

Préfets :
(27/09/1941 - 22/08/1944)
Charles Daupeyroux
(18/07/1939 - 27/09/1941) Préfet de la Lozère
Pierre Olivier de Sardan
(1941 - 1942) Préfet de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales)
Alfred Hontebeyrie
(11/10/1942 - 16/07/1944) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet de l'Hérault et de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales) (1895-1969)
Henri Cordesse
(22/08/1944 - 24/09/1946) Préfet de la Lozère

À lire, à voir…

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Henri Cordesse Henri Cordesse
Histoire de la résistance en Lozère 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Geneviève Dreyfus-Armand Geneviève Dreyfus-Armand
Geneviève Dreyfus-Armand
Septfonds, 1939-1944. Dans l'archipel des camps français

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Andrée Juliard

Texte pour ecartement lateral

Vialas 48220 Lozère
Nom d'épouse: Juliard


Nationalité : Anglaise
Aidé ou sauvé par : - Françoise Donadille - Marc Donadille - Léon Guin - Yvonne Guin
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]


Histoire

En 1933, les deux fils de Louis Juliard, André et Alex avaient épousé les deux filles d'un marchand de diamants à Anvers de nationalité anglaise, Denise et Andrée.

André était professeur de chimie à l‘Université Libre de Bruxelles, de nationalité belge, et son frère, Alex était philatéliste, de nationalité hollandaise.

André et Denise auront trois enfants, Christian, France et Claudie.

Lors d'un voyage d’études aux Etats-Unis, André avait, par hasard, rencontré Albert Einstein dans un train entre New York et Princeton. Albert Einstein, d’origine juive, lui raconta combien Hitler devenait dangereux. Selon lui, les juifs en Allemagne n’étaient plus considérés comme des citoyens égaux.

Ainsi en 1939, André et Denise mettent tous leurs meubles dans un garde meuble et louen un appartement sur la côte belge pour pouvoir s’échapper en France dès que André pourrait être libéré de son poste à l’Université.

Le père de Denise et Andrée, citoyen anglais, leur donna sa grosse voiture et des diamants avant de rentrer en Angleterre où ses filles ne pouvaient l'accompagner parce que les Anglais ne voulaient pas accepter leurs époux qui étaient de nationalité belge et hollandaise.

Le jour de l’invasion de la Belgique par les Allemands, quand l'université ferme ses postes, André, Alex et leurs familles décident de se diriger vers les Cévennes parce qu’ils avaient appris, à l’école, l’histoire des Huguenots qui s’étaient réfugiés dans les montagnes des Cévennes, il y a trois cents ans, afin d’échapper aux persécutions.

Ils arrivent à Bédoués (Lozère) en mai 1940, où ils vont passer l'été, apprenant à cultiver la terre et à récolter les fruits de saison. L'endroit ne leur semble pas assez en sécurité, et ils louent Lafont, une ferme isolée isolée, située au dessus de Soleyrols, qui deviendra leur refuge durant plus de deux ans, sans eau courante et sans chauffage excepté celui des animaux qui habitaient au dessous d'eux. André et Denise apprennent à récolter les châtaignes, traire les chèvres, élever des cochons, tuer les poules et lapins et récolter le miel. Ils s’habituent à vivre de la terre, et se sentent bien grâce à l’aide et la gentillesse des habitants de Soleyrols et de Vialas. En 1940, Louis Juliard, le père d'André et d'Alex, décède à Vialas, où il est enterré.

Au début de 1943, grâce à Max Maurel, le Pasteur Marc Donadille*, à son épouse Françoise Donadille* et bien d’autres membres de la Résistance, André et son fils apprenent qu’ils doivent se cacher. On dit aux enfants de la famille qu'ils sont partis en Espagne mais ils se cachent chez les Guibal du Vilaret et plus tard chez les Léon* et Yvonne Guin* qui habitaient une ferme à Tronc (commune de Saint-Maurice-de-Ventalon), de l’autre côté de la montagne. Finalement, ils vont rester chez les Guin, "nourris et blanchis", pendant le reste de la guerre, aidant les Guin* dans leurs travaux quotidiens.

Un mois plus tard, les femmes et les enfants ont reçu cette même directive : ils allaient être arrêtés. Grâce à la Résistance qui interceptait les messages reçus à la gendarmerie et le courage des gendarmes tels que le brigadier Salager et le gendarme Pellet, la famille a été avertie à temps par Yvette Brignand Rota qui est montée en courant de Soleyrols pour les avertir de partir à Lafont. Toutes leurs affaires personnelles étaient déjà emballées. Le Tonton Brignand était à la ferme pour ramasser du foin avec sa charrette. Leurs malles furent mises en dessous du foin où elles sont restées dans la grange des Brignand à Soleyrols, avec leur voiture pendant le reste de la guerre.

La famille composée de dix personnes fut dispersée dans cinq différents foyers.

André et Denise ont rejoint la Résistance et ont participé, par exemple, au détournement de 500 moutons qui devaient nourrir l’armée allemande et qui sont finalement restés dans le pays pour nourrir le maquis.

Durant quatre ans, entre 1940 et 1944, les Cévennes sont devenues le refuge de cette famille tandis que 64 membres de leur famille qui n'ont pas eu la chance d'être réfugiés dans les Cévennes seront exterminés.

24/02/2013

asso 8018

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Le site d'Anny Bloch (A lire, entre autres : le refuge cévenol (1940-1944), hommage aux habitants de Vialas et hommage au pasteur Boegner*, 22 août 2012 )
3 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
4 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
5 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
6 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
7

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019