Soutenez le travail de l'AJPN
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages  
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période nazie dans les communes de France
15 annonces de recherche
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
38080 noms de commune
95 départements et l'étranger
1229 lieux d'internement
744 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4342 Justes de France
1069 résistants juifs
15936 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e Guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque : 1365 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Alpes-Maritimes

Région :
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département :
Alpes-Maritimes

Préfets :
Paul Escande
(09/1944 - 08/1946)
Marcel Ribière
(1940 - 1943) Marcel Julien Henri Ribière, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1892-1986)
(23/07/1943 - Mai 1944) Marie Joseph Jean Chaigneau, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse). Arrêté en mai 1944 par les Allemands, il est déporté au camp d'Eisenberg
Jean Moyon
(08/1944 - 09/1944) Préfet des Alpes-Maritimes
Raymond Aubrac
(1944 - 1945) Raymond Aubrac, de son vrai nom Raymond Samuel, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1914)
Paul Haag
(1945 - 1946) Paul Maurice Louis Haag, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1891-1976)

À lire, à voir…

Fred Coleman Fred Coleman
The Marcel Network: How One French Couple Saved 527 Children from the Holocaust

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
Nice, Caserne Auvare : Les transferts de Juifs de la région préfectorale de Nice... et de la principauté de Monaco vers le camp de Drancy en vue de leur déportation, août-septembre 1942

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Grégoire Georges-Picot Grégoire Georges-Picot
L'innocence et la ruse

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Isaac Lewendel Isaac Lewendel
Bernard Weisz
Vichy, la Pègre et les Nazis, La traque des Juifs en Provence

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Andrée Poch Karsenti Andrée Poch Karsenti
Les 527 enfants d'Odette et Moussa

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Danielle Baudot Laksine Danielle Baudot Laksine
La Pierre des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Lucien Dreyfus Lucien Dreyfus
Journal, 20 décembre 1940-24 septembre 1943

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Yvonne Roques


Dossier Yad Vashem : 6954
Remise de la médaille de Juste : 07/01/1996
Sauvetage : Antibes-Juan-les-Pins 06160 - Alpes-Maritimes
Profession: Secrétaire
Qualité: Résistante
Nom de naissance: Dandoy
Nom d'épouse: Roques
Date de naissance: 18/02/1912
Date de décès: 04/10/2002 (Nice (06000))
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Yvonne-Roques
Photographies de certains des enfants cachés par Yvonne Roques* pour le réseau Marcel
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Yvonne-Roques
Photographies de certains des enfants cachés par Yvonne Roques* pour le réseau Marcel
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Yvonne-Roques
Yvonne Roques*
source photo : Arch. fam. Roques
crédit photo : D.R.
Notice

Yvonne Dandoy*, née le 18 février 1912, épouse Philippe Roques le 16 juillet 1935 à la mairie du 17e arrondissement de Paris.
Né le 7 février 1910 à Paris 15e, il est le fils de Jean-Marie Roques, représentant de commerce puis imprimeur, et de Jeanne Koch, sans profession.

En 1937, Georges Mandel demande à Philippe Roques de faire partie de son cabinet comme attaché parlementaire tandis que Yvonne Roques* devient la secrétaire de Georges Mandel.
En juin 1940, membre du Cabinet du Ministre de l’Intérieur, Philippe Roques assiste impuissant à la signature de l’armistice et rejoint dès la première heure les rangs de la résistance intérieure.

A Aurillac, dans le Cantal, point d’attache familial, puis à,Juan-les-Pins où il se fixe en 1941 avec sa famille, il organise un des premiers réseaux de renseignements politiques et militaire, le réseau Amelin.
Commence alors pour lui la vie clandestine des Résistants de France. Sans relâche, il parcourt la zone sud en tous sens, étendant son réseau chaque jour d’avantage.

Le 6 février 1943, Philippe Roques est arrêté par la Gestapo à la gare de Banyuls. Amené à la Gestapo de Perpignan, boulevard Clémenceau, il tente de s'échapper. Deux balles l’atteignent. Il mourra le lendemain, le jour même de son trente-quatrième anniversaire.
Il sera nommé Compagnon de la Libération à titre posthume par décret du 12 mai 1943.

En 1943, Yvonne Roques*, veuve âgée de 31 ans, mère d'une petite fille de 3 ans et enceinte de son deuxième enfant, est contactée par Monseigneur Paul Rémond*, l'archevêque de Nice, qui la charge de trouver des familles d'accueil pour des enfants juifs. Elle travaille avec une audace hors du commun et sauve une centaine d'enfants âgés de 18 mois à quatorze ans dans la région de Nice.
Certains de ces enfants furent cachés chez elle jusqu'à ce qu'elle leur trouve un refuge de longue durée.
Tous les enfants aidés par Yvonne Roques* survécurent à l'occupation, à l'exception d'un adolescent de 14 ans qui avait refusé de changer de nom...
La famille Roth, Régine, sa mère Madame Roth, sa grand-mère, son frère et ses deux oncles firent partie des personnes sauvées par Yvonne Roques*.

Le 7 janvier 1996, Yad Vashem a décerné à Yvonne Roques* le titre de Juste parmi les Nations.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire

Roques Yvonne (Randoy)


Yvonne Roques lived in the resort town of Juan-les-Pins. Her husband Philippe was secretary to Georges Mandel, the Radical Socialist Party leader who was later assassinated by the Vichy government. Philippe was appointed Mandel’s liaison officer with General de Gaulle and set out for Spain in March 1943. From there he intended to fly to London and rendezvous with the exiled de Gaulle. On his way to Spain, he was caught by the Gestapo and executed. Yvonne, who already had a three-year-old daughter, was expecting and gave birth to another daughter just a few months later. Despite her tragedy, the young widow did not give up. Instead, she worked with great vigor and uncommon audacity to rescue children in the vicinity of Nice. With the help of Monsignor Paul Rémond (q.v.), the bishop of Nice, Roques arranged hiding places for Jewish children and escorted them personally. In several cases, she hid Jewish children (mainly toddlers) in her home for several days until she could provide a long-term refuge. In her years of activity, Roques saved approximately one hundred Jews of various ages from eighteen months to fourteen years, and all survived the occupation except for one fourteen-year-old boy, who refused to change his name and hide his identity. Regina Zimmerman, a survivor, testified that Roques hosted her along with her mother, grandmother, brother, and two uncles —six people in all. Years later, Yvonne Roques received a Medal of Honor for her work in the Resistance. She founded and, for a time, edited the weekly Elle.



On January 7, 1996, Yad Vashem recognized Yvonne Roques as Righteous Among the Nations. 


09/09/2022

[Compléter l'article]
Réseau de sauvetage
Paul Rémond (Mgr Rémond)
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Yvonne Roques
Régine Roth
Madame Roth (Mère Régine)
Monsieur Roth (Frère de Régine)

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Les enfants et amis Abadi (Voir le site Les enfants et amis Abadi, remarquable !
Odette Rosenstock et Moussa Abadi avec le concours de Monseigneur Paul Rémond, Archevêque-Évêque de Nice, ont créé le réseau Marcel pour lutter contre le nazisme et les lois antijuives de Vichy. Ils ont caché et sauvé, dans le diocèse de Nice, 527 enfants juifs de 1942 à 1944.
« Les Enfants et Amis Abadi » est une association loi 1901 créée le 4 mai 2000 par Jeannette Wolgust. Elle a pour but de réunir les amis et les enfants cachés par Odette et Moussa Abadi, afin de préserver et perpétuer leur mémoire, et plus généralement de préserver et perpétuer la mémoire de la Shoah. )
2 Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés des Alpes Maritimes (l’AMEJDAM a été créée, à l’initiative de fils et filles de déportés, d’enfants cachés et d’anciens élèves des écoles de Nice et des Alpes-Maritimes, afin de pérenniser la mémoire des enfants juifs scolarisés dans ces établissements, arrêtés et exterminés en déportation, durant la Seconde Guerre mondiale. )
3 Guide des Archives départementales des Alpes maritimes (Guide des sources d'histoire de la Seconde Guerre mondiale conservées aux Archives départementales des Alpes maritimes )
4 Camp de Saliers. 1942-1944. Une mémoire en héritage. (Histoires et mémoires du camp d'internement pour Nomades de Saliers (Bouches-du-Rhône) ayant accueilli près de 700 voyageurs, sinti, manouches, gitans, yeniches, mais aussi forains, dont 26 ne sont pas revenus… Na bister! (N'oublions pas!) )

Annonces de recherche [Déposer une annonce]


[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]




Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
 * Juste parmi les Nations
 

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008-2024