Soutenez le travail de l'AJPN Chers lecteurs, vous êtes très très nombreux à utiliser l'AJPN et nous vous en sommes reconnaissants ! MAIS... AUJOURD'HUI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS. Si vous acceptez de nous faire un don ouvert à crédit d’impôts, nous pourrons continuer ce travail. Par avance merci.
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
772 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
710 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4174 Justes de France
920 résistants juifs
11806 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1270 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Loir-et-Cher

Région :
Centre-Val de Loire
Département :
Loir-et-Cher

Préfets :
Jacques Bussière
(25/11/1942 - 1944) Jacques Félix Bussière, Préfet régional d’Orléans (Eure-et-Loir, Loiret et Loir-et-Cher et les parties occupées du Cher et de l'Indre). Arrêté, interné au camp de Compiègne puis déporté en Allemagne, il mourra en déportation (1895-1945)
Jacques Moranne
(25/06/1940 - 1942) Jacques Alexandre Moranne, Préfet régional d’Orléans (Eure-et-Loir, Loiret et Loir-et-Cher et les parties occupées du Cher et de l'Indre) (1901-1982)
Angelo Chiappe
(06/02/1944 - 08/1944) Ange Marie Pascal Eugène Chiappe, Préfet régional d’Orléans (Eure-et-Loir, Loiret et Loir-et-Cher et les parties occupées du Cher et de l'Indre). Arrêté à la Libération, il est fusillé le 23 janvier 1945. (1889-1945)
André Mars
(1944 - 1946) Commissaire régional de la République d’Orléans (Eure-et-Loir, Loiret et Loir-et-Cher et les parties occupées du Cher et de l'Indre) (1896-1957)

À lire, à voir…

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Jacques Fijalkow
Histoire régionale de la Shoah en France : Déportation, sauvetage, survie

ACHETER EN LIGNE

Georgette Guéguen-Dreyfus Georgette Guéguen-Dreyfus
Résistance Indre et vallée du Cher

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Jacques Cukier Jacques Cukier
L'éclipse

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Frédéric Auger Frédéric Auger
Louis Auger
André Guédé
Bernard Heude
Simon Ostermann
Sologne et Solognots dans la Seconde Guerre mondiale

 

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Yvonne Maurice


Dossier Yad Vashem : 12171
Remise de la médaille de Juste : 10/07/2011
Sauvetage : Chailles Villelouet 41120 - Loir-et-Cher
Type d'aide: Famille d'accueil de l'Assistance Publique
Profession: Cultivatrice
Nom de naissance: Yvonne Elisabeth Chardon
Nom d'épouse: Maurice
Date de naissance: 27/09/1890
Date de décès: 23/11/1985
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Yvonne-Maurice
Josette, Monique, Nelly, Marjem Boudé, Yvonne Maurice*, Robert, Janine et des voisins
source photo : Coll. Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Yvonne-Maurice
Josette, Monique avec Ernest Maurice* et Yvonne Maurice*
source photo : Coll. Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Yvonne-Maurice
Nelly, Dominique, Josette avec Yvonne* et Ernest Maurice*, Janine, Robert, Marjem Boudé et des voisins
source photo : Coll. Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Notice

Yvonne* et Ernest Maurice* habitaient à Villelouet (commune de Chailles) où ils sont cultivateurs.
Ernest Maurice* est également chef de gare.
Yvonne* et Ernest Maurice* ont un fils Roger né en 1913 qui n’habite plus avec eux.
Ils accueillent des enfants placés par l'Assistance Publique.

Durant la Seconde Guerre mondiale, ils vont sauver trois petites filles juives placées chez eux : Monique, Josette et Nelly Boudé.

La famille Boudé habitait avant la guerre à Paris dans le 18e arrondissement.
Jacques Boudé était né en France de parents immigrés de Pologne vers 1910. Sa cousine germaine, Marjem née Buda à Jask en Pologne arrive en France avec sa famille en 1925 à l’âge de 14 ans. Le cousin et la cousine germains par leurs pères se marient à Paris.
Jacques était tailleur pour hommes, travaillant dans l’atelier de son père et Marjem était finisseuse.
En juillet 1938 naissent des jumelles Monique et Josette. Nelly naît en 1940.
Jacques est mobilisé dès le début de la guerre, fait prisonnier en juin 1940 jusqu’à la fin de la guerre. Il reste constamment hospitalisé après la guerre et décède en 1956.
Marjem travaille dans l’atelier de son père et reste à Paris avec ses trois filles.

En 1941, une collègue de travail lui donne les coordonnées d’une personne pouvant accueillir et cacher les enfants. Elle les confie à une première famille dans le Loir-et-Cher qui ne peut les garder que trois mois. Puis elles sont redirigées vers la ferme d’Yvonne* et Ernest Maurice* à Chailles. Marjem les informe dès le début qu’elle et ses filles sont juives.
Yvonne* et Ernest Maurice* hébergent également trois adolescents, Jeannine et Robert qui leur avaient été confiés dès leur naissance par l’Assistance Publique ainsi que Nicole âgée de seize ans confiée par sa mère.
Les fillettes sont restées à la ferme jusqu’à la Libération. Elles allaient à l’école maternelle, puis à l’école primaire. Elles ont été traitées avec amour, elles ont connu la sécurité et le respect.
Leur Maman, restée dans son appartement à Paris parvient à venir les voir plusieurs fois en prenant des risques.

Les habitants du village ont toujours ignoré l’identité juive des fillettes. Elles étaient considérées comme « des petites parisiennes ».
Marjem Boudé essayait de donner un peu d’argent à Yvonne* et Ernest Maurice* qui refusaient régulièrement.

L'oncle des filles, Jacques Buda, le frère de Marjem, a été également caché chez Yvonne* et Ernest Maurice* pendant un temps.

Les familles Boudé et Maurice sont toujours restées en relation après la guerre. La mère des trois filles est décédée en 2009 et tout la « famille de Villelouet » est venue à l’enterrement.

Le 10 juillet 2011, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à Yvonne* et Ernest Maurice*.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Histoire

Rescue Storye

Ernest and Yvonne Maurice were farmers who lived in the small village of Villelouet (Loir et Cher) with three of their four children as well as three foster children. During WWII, they gave shelter to three Jewish children: twins Monique and Josette Boudé (b. 1938) and their sister Nelly (b. 1940).

The girls' parents had emigrated from Poland and settled in Paris. When war broke out, their father, Jacques Boudé was enlisted. He was taken prisoner, but soon released due to health problems. He was then interned in a hospital in Paris, but he never fully recovered, and died in 1956.

In 1941, their mother, Marjem, made contact with the Maurice family through a friend from work. She asked Ernest and Yvonne to hide her girls, telling them of their Jewish identity from the very beginning. The Maurice couple took in the three little girls and treated them like their own children. They soon felt like a part of the family; Ernest became known as "Papa Ernest" and Yvonne "Maman Yvonne." Ernest was a quiet and peaceful man while Yvonne was full of life and joy. Nelly later recalled: "My mother wanted to pay them a little, what she had, but they refused… When rumors spread that the Germans were coming to the village, Robert, one of their sons, hid our bikes under the straw in the barn. I thought that the Germans wanted to steal the bikes, and that's why they started a war with France."

The girls stayed with the Maurice family until liberation. They went to school and befriended the other children in the house. They also helped around the farm, like everyone else. Although the neighbors were not surprised to see several children at the Maurices’ home, if they had been denounced, the couple's lives would have been in great danger.

After the war, the girls returned to their family in Paris. They have remained in close contact with the Maurices for more than 60 years.

On July 10, 2011, Yad Vashem recognized Ernest and Yvonne Maurice as Righteous Among the Nations.

Yad Vashem

23/11/2017

asso 3513
Réseau de sauvetage
Ernest Maurice

 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Yvonne Maurice
Josette Boudé
Nelly Boudé
Monique Boudé
Jacques Buda

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 L'abbé Henri Péan Chef méconnu de la Résistance en Touraine (Le curé de Draché à partir de 1930 sous l'occupation, l'âme de la résistance en Sud Touraine et Nord de la Vienne.
144 pages format 16x23cm 60 illustrations (inédites pour la plupart) ISBN : 978-2-914818-49-0 )
2 Honneur à des résistants (résistants à Esvre et déportation en camps de la mort. )
3 bombardements à Beaujardin Tours (Chateau de Beaujardin à Tours , bombardements. )
4 Mémoires du survivant des camps nazis A-5672 - Leonhard Bundheim (L'ouvrage retrace le parcours de Leonhard Bundheim depuis son enfance. Viendra ensuite l'exil après l'avènement du nazisme et "la nuit de cristal". C'est alors qu'il quitte son pays natal par kindertransport pour la Belgique d'où il sera expulsé en mai 1940 vers les camps d'internement du sud de la France. Grâce à l'action de l'OSE, il rejoint ensuite Limoges mais est arrêté lors de la grande rafle du 26 aout 1942 à Limoges, transféré à Nexon et déporté par la convoi 27.

Il connaîtra différents camps de travaux forcés pour juifs, survivra à la marche de la mort.

Après guerre, il rejoint Lyon où sa mère travaille (L'Hirondelle")et se marie avec Suzanne (membre des EIF). Il émigre illégalement en Israël en 1947. Il est décédé durant l'hiver 2018, peu de temps après la publication de son témoignage. Source Fanny DUPUY )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019