Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
706 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
702 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4151 Justes de France
920 résistants juifs
11329 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1260 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Alpes-Maritimes

Région :
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département :
Alpes-Maritimes

Préfets :
Paul Escande
(09/1944 - 08/1946)
Marcel Ribière
(1940 - 1943) Marcel Julien Henri Ribière, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1892-1986)
(23/07/1943 - Mai 1944) Marie Joseph Jean Chaigneau, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse). Arrêté en mai 1944 par les Allemands, il est déporté au camp d'Eisenberg
Jean Moyon
(08/1944 - 09/1944) Préfet des Alpes-Maritimes
Raymond Aubrac
(1944 - 1945) Raymond Aubrac, de son vrai nom Raymond Samuel, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1914)
Paul Haag
(1945 - 1946) Paul Maurice Louis Haag, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1891-1976)

À lire, à voir…

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Isaac Lewendel Isaac Lewendel
Bernard Weisz
Vichy, la Pègre et les Nazis, La traque des Juifs en Provence

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Andrée Poch Karsenti Andrée Poch Karsenti
Les 527 enfants d'Odette et Moussa

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
Nice, Caserne Auvare : Les transferts de Juifs de la région préfectorale de Nice... et de la principauté de Monaco vers le camp de Drancy en vue de leur déportation, août-septembre 1942

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Fred Coleman Fred Coleman
The Marcel Network: How One French Couple Saved 527 Children from the Holocaust

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Lucien Dreyfus Lucien Dreyfus
Journal, 20 décembre 1940-24 septembre 1943

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Danielle Baudot Laksine Danielle Baudot Laksine
La Pierre des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Grégoire Georges-Picot Grégoire Georges-Picot
L'innocence et la ruse

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Cécile Cuccaroni


Dossier Yad Vashem : 1813
Remise de la médaille de Juste : 05/06/1981
Sauvetage : Nice 06000 - Alpes-Maritimes
Profession: Gouvernante
Nom de naissance: Faloci
Nom d'épouse: Cuccaroni
Date de naissance: 03/07/1894
Date de décès: 06/06/1947
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Cecile-Cuccaroni
Les Justes de France au Panthéon
source photo : YV _ FMS
crédit photo : D.R.
Notice

En 1940, Cécile Cuccaroni* fut engagée comme gouvernante par Elsbeth et Bernhard Rosenbaum, des Juifs de Dantzig qui, deux ans plus tôt, étaient venus s'installer à Nice avec leurs enfants.

Lorsque les Rosenbaum furent forcés de quitter leur appartement et de se cacher en 1942, la courageuse gouvernante les aida à tenir bon jusqu'à la Libération. Bernhard Rosenbaum était avocat, et quelques années avant de quitter Dantzig, avait gratuitement prodigué ses services aux religieuses catholiques de l'ordre Schwestern zum Guten Hirten. Lorsqu'il se trouva contraint de fuir, les religieuses reconnaissantes lui donnèrent une lettre de recommandation pour le Couvent du Bon pasteur à Cannes, tenu par un ordre proche du leur. C'est ainsi qu'une délégation des soeurs de ce couvent vint accueillir la famille à son arrivée à Nice et lui offrit assistance en cas de besoin.

Le 26 août 1942, les Rosenbaum furent avertis qu'une rafle de Juifs devait avoir lieu le jour-même. N'ayant pas eu le temps de se chercher une cachette, ils se bornèrent à débrancher la sonnette de l’appartement qu’ils avaient loué avenue des Fleurs. Les gendarmes sonnèrent donc en vain, puis frappèrent violemment à la porte. N’obtenant aucune réponse, ils conclurent qu'il n'y avait personne. Pendant les six semaines qui suivirent, les Rosenbaum se cachèrent dans des chambres de bonne sous le toit, n'utilisant les sanitaires que lorsque les locataires du dernier étage étaient absents, afin que nul ne soupçonne leur présence. Elsbeth Rosenbaum fut ensuite recueillie avec ses deux petits-enfants par des amis français. On pensait qu'elle n'était pas en danger du fait de son âge avancé, et c'est donc elle qui, avec Cécile Cuccaroni*, apportait de la nourriture et des objets de première nécessité aux trois membres de sa famille qui se cachaient. Cécile Cuccaroni* transmettait aussi des messages aux uns et aux autres et servait ainsi de trait d'union entre les membres dispersés de la famille.

En septembre 1943, après la reddition de l'Italie aux Alliés, les Allemands occupèrent Nice et l'ensemble de la zone précédemment sous contrôle italien. La Gestapo intensifia alors les persécutions contre les Juifs. Pour leur échapper, les Rosenbaum changèrent constamment de cachettes. Cécile Cuccaroni* continua à les aider, transmettant courrier et informations, apportant nourriture, vêtements et l'argent qu'envoyait Elsbeth Rosenbaum, sans oublier des jouets pour les enfants. Elle accompagnait les Rosenbaum d'une « planque » à l'autre - de l'autre côté de la rue ou aux confins de la ville. A la demande de Elsbeth Rosenbaum, elle se rendit au Couvent du Bon pasteur de Cannes demander à la Mère supérieure d'accueillir les deux petits enfants. La religieuse accepta et Cécile Cuccaroni* décida spontanément de les inscrire sous son propre nom.

Un peu plus tard, en janvier 1944, elle escorta jusqu'au couvent Elsbeth Rosenbaum, sa fille, sa belle-fille et deux amis de la famille.

Le 5 juin 1981, Yad Vashem a décerné à Cécile Cuccaroni* le titre de Juste des Nations.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire

Rescue Story

In 1940, Bernhard and Elsbeth Rosenbaum, Jews from Danzig, who had settled in Nice, with their children, two years earlier, hired Cécile Cuccaroni as a housekeeper. When the Rosenbaums were forced to leave their apartment and go into hiding in 1942, the courageous housekeeper helped them survive until the liberation. Bernhard Rosenbaum was an attorney. Several years before leaving Danzig, he had donated legal services to the nuns of the Catholic order Schwestern zum Guten Hirten in that city. When he was forced to flee Danzig, the grateful sisters gave him a letter of recommendation for an affiliated institution in France, the Au Bon Pasteur convent in Cannes. When the Rosenbaums arrived in Nice, a delegation of religious sisters from the Cannes convent welcomed them and offered their help at any time. On August 26, 1942, the Rosenbaums were informed that a roundup of Jews would take place that very day. They had no time to look for a hiding place; they could only disconnect the doorbell of their rented apartment on the Avenue des Fleurs. The gendarmes rang the bell and pounded on the door. Since no one answered, they concluded that the flat was unoccupied. For the next six weeks, the Rosenbaums hid in a maid’s room under the eaves, using the toilet only when the tenants on the top floor apartment were not at home, so that no one would suspect they were there. Elsbeth Rosenbaum and her two grandchildren then moved in with French friends, because Elsbeth was considered safe from arrest because of her age. She and Cécile Cuccaroni regularly brought food and other necessities to the three members of her family who were in hiding; Cuccaroni forwarded messages and thus was the link between the dispersed members of the family. In September 1943, when Italy surrendered to the Allies, the Germans occupied the former Italian zone and the Gestapo intensified the persecution of the Jews. The Rosenbaums constantly changed hiding places to escape. Cécile Cuccaroni helped in a variety of ways: carrying mail and information, bringing food and money sent by Elsbeth, as well as toys for the children. She accompanied the Rosenbaums from shelter to shelter, whether it be across the street or on the other side of the city. Elsbeth sent her to the Mother Superior of Au Bon Pasteur in Cannes, asking her to take in her two grandchildren. The Mother Superior agreed, and Cuccaroni, on her own initiative, enrolled the two children under her name. A short time later, in January 1944, Cuccaroni brought Elsbeth, her daughter and daughter-in-law, and two friends of the family to the convent.
On May 11, 1980, Yad Vashem recognized Cécile Cuccaroni as Righteous Among the Nations.

07/01/2018
Lien : Yad Vashem

[Compléter l'article]
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Cécile Cuccaroni
Hannah Rosenbaum
Ruth Rosenbaum
Franz Rosenbaum
Bernhard Rosenbaum
Elsbeth Rosenbaum

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Les enfants et amis Abadi (Voir le site Les enfants et amis Abadi, remarquable !
Odette Rosenstock et Moussa Abadi avec le concours de Monseigneur Paul Rémond, Archevêque-Évêque de Nice, ont créé le réseau Marcel pour lutter contre le nazisme et les lois antijuives de Vichy. Ils ont caché et sauvé, dans le diocèse de Nice, 527 enfants juifs de 1942 à 1944.
« Les Enfants et Amis Abadi » est une association loi 1901 créée le 4 mai 2000 par Jeannette Wolgust. Elle a pour but de réunir les amis et les enfants cachés par Odette et Moussa Abadi, afin de préserver et perpétuer leur mémoire, et plus généralement de préserver et perpétuer la mémoire de la Shoah. )
2 Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés des Alpes Maritimes (l’AMEJDAM a été créée, à l’initiative de fils et filles de déportés, d’enfants cachés et d’anciens élèves des écoles de Nice et des Alpes-Maritimes, afin de pérenniser la mémoire des enfants juifs scolarisés dans ces établissements, arrêtés et exterminés en déportation, durant la Seconde Guerre mondiale. )
3 Guide des Archives départementales des Alpes maritimes (Guide des sources d'histoire de la Seconde Guerre mondiale conservées aux Archives départementales des Alpes maritimes )
4 La répression de la Résistance dans les Alpes-Maritimes (La répression de la Résistance par Vichy et par les occupants dans les Alpes-Maritimes. Dossier édité par le Musée de la Résistance azuréenne dans la perspective du Concours de la Résistance et de la Déportation. Il fournit un aperçu régional et des documents originaux, ainsi que des exemples de lieux de mémoire. )
5 Camp de Saliers. 1942-1944. Une mémoire en héritage. (Histoires et mémoires du camp d'internement pour Nomades de Saliers (Bouches-du-Rhône) ayant accueilli près de 700 voyageurs, sinti, manouches, gitans, yeniches, mais aussi forains, dont 26 ne sont pas revenus… Na bister! (N'oublions pas!) )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018