Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
747 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4169 Justes de France
920 résistants juifs
11415 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1267 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Hérault

Région :
Occitanie
Département :
Hérault

Préfets :
Pierre Monis
(01/07/1937 - 20/07/1940) Préfet de l'Hérault
Paul Brun
(20/07/1940 - 25/08/1940) Préfet de l'Hérault
Pierre Olivier de Sardan
(25/08/1940 - 11/10/1942) Préfet de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales)
Camille Ernst*, Secrétaire général de la préfecture de l’Hérault (de 09/1940 à 02/1943), Juste parmi les Nations

(Jan. 1942 - 12/1943) Préfet délégué de l'Hérault, déporté en Allemagne pour avoir soutenu la Résistance
Alfred Hontebeyrie
(11/10/1942 - 16/07/1944) Préfet de l'Hérault et de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales) (1895-1969)
Augustin Michel
(17/07/1944 - 22/08/1944) Préfet de l'Hérault
André Weiss
(22/08/1944 - 01/01/1948) Préfet de l'Hérault

À lire, à voir…

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Arnaud Benedetti Arnaud Benedetti
Un préfet dans la Résistance

ACHETER EN LIGNE

François Berriot François Berriot
La France libre, la Résistance et la Déportation - (Hérault, Zone Sud)

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Michaël Iancu Michaël Iancu
Spoliations, déportations, résistance des Juifs à Montpellier et dans l'Hérault (1940-1944)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Michaël Iancu Michaël Iancu
Vichy et les Juifs - L'exemple de l'Hérault (1940-1944)

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Antoine Beille


Fils d'Ernest et Césarine, mari de Germaine
Dossier Yad Vashem : 2521
Remise de la médaille de Juste : 03/03/1983
Sauvetage : Saint-Pons-de-Thomières 34220 - Hérault
Profession: Professeur d'espagnol
Qualité: Militant communiste
Date de naissance: 30/08/1917
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Antoine-Beille
Antoine Beille
source photo : x
crédit photo : DR
Notice

Ernest* et Césarine Beille* ainsi que Antoine* et Germaine Beille* ont participé au sauvetage de la famille de Max Nejman et ses amis de 1940 à la Libération. Antoine*, aidé de sa femme Germaine Beille* et de ses parents, fut directement responsable du salut de vingt-cinq Juifs au risque de sa propre vie et celle de sa famille, leur assurant asile et protection.

Antoine Beille* a 20 ans quand il est mobilisé, en 1940. Il est grièvement blessé lors d'un combat contre l'invasion allemande. Max Nejman, Juif parisien, qui luttait à ses côtés, retrouve Antoine Beille* à l'hôpital de Cahors.

Max Nejman veut sauver sa femme et ses enfants des rafles. Antoine Beille* n'hésite pas : il les confie à ses parents, à Nissan, près de Béziers. Trente personnes, famille et amis de Max Nejman, les rejoignent. Les parents d'Antoine Beille*, sa fiancée, les hébergent et les cachent dans le village. Après sa convalescence, Antoine Beille* est nommé professeur d'espagnol au collège de Saint-Pons-de-Thomières et surnommé don Antonio.
Rapidement, avec deux autres enseignants, il crée le réseau Front national de libération, auquel adhère l'imprimeur Maraval.
"Nous éditions des tracts, La Voix de la Patrie, ancêtre de La Marseillaise et Le Patriote de Toulouse".
Ils créent le maquis Jean Grandel, qui devient une école de cadres. "Nous y avons formé de futurs grands chefs de la Résistance".
Après la guerre, Max Nejman a demandé pour ses sauveurs la médaille des Justes. "Max Nejman n'a jamais oublié que j'avais agi dans l'ombre pour dissuader les quelques «collabos» de Nissan de dénoncer les Juifs à la milice ". Avant d'ajouter, l'œil malicieux : "Ils ne l'ont su qu'après la guerre. Pas un instant ils n'avaient soupçonné mes activités clandestines : je jouais le père tranquille". Il était en fait le commandant Nassin (l'anagramme de Nissan), l'un des responsables de la Résistance dans l'Ouest héraultais !

Dans la tradition du service public en France, le service de l'État est un dogme. Les fonctionnaires de la République ont accompli leur service de manière intangible, même après le tremblement de terre de l'Occupation. Un tout petit nombre cependant a su discerner quand la fidélité aux valeurs républicaines impliquait l'insoumission aux lois et ordonnances de l'État français.
Antoine Beille* fait partie de ceux-là.
Militant communiste, membre du comité fédéral communiste de l’Hérault à partir de 1956, il est élu municipal communiste à Sète de 1952 à 1983.
En 1949, il est membre fondateur du Mouvement de la paix à Sète et membre du conseil national de ce Mouvement. Il sera également membre fondateur de l’association France-Cuba en 1962.

En 2007,la salle des professeurs du lycée Paul-Valéry de Sète a été nommée "Antoine Beille".
Citant le poète lyrique Garcilaso de la Vega servant sous les bannières de Charles Quint : "J’ai simplement essayé de faire de mon mieux là où le destin me plaçait, où le devoir me sollicitait, ferme sur mes principes, envers et contre tout, fidèle à mes origines", dit Antoine Beille* d’une vérité qu’il porte en lui et qu’il diffuse sans forcer. Captivant la salle, il ajoute avec sincérité : "Le temps a passé et j’ai atteint l’âge des souvenirs, les bons et les mauvais et des hommages. Comme je les dois aussi à mes amis d’enfance fusillés par les nazis à Béziers, à mes compagnons de la Résistance, fusillés par la milice tout près de Sète, à la Madeleine, et à tant d’autres envolés en fumée dans les camps de la mort comme Maurice Tarbouriech"…
Les décorations, la Légion d’honneur, la Croix de guerre sont-elles lourdes à porter : "Elles représentent la fin de ma jeunesse, mes études interrompues, ma santé ruinée, mes rêves piétinés, mes illusions perdues. C’est l’angoisse d’un jeune de 20 ans qui va presser sur la gâchette pour tuer, la peur nouée au ventre, la faim, la soif, les blessures endurées sous un déluge de fer et de feu ; c’est le spectacle de la mort autour de soi, de corps déchiquetés, de jeunes vies en un instant tranchées. Ces décorations sont tâchées de mon sang", a claqué le touchant Antoine Beille*.1

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
Germaine Beille
(Épouse d'Antoine Beille*)
Ernest Beille (Mari de Césarine, père d'Antoine Beille)
Césarine Beille (Épouse d'Ernest et mère d'Antoine Beille)
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Antoine Beille
Max Nejman

Chronologie [Ajouter]

2007 - En 2007,la salle des professeurs du lycée Paul-Valéry de Sète a été nommée "Antoine Beille".


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Les maquis en Cévennes (Pour la Mémoire, dans cet historique de la Résistance en Cévennes, il y a la saga d’une bonne partie de la Résistance M.U.R. du Gard, concernant ses maquis de l’Aigoual, mais aussi leur mouvance, de Nîmes, Le Grau du Roi, Sommières et même Ganges, étroitement uni à Lasalle, Saint Hippolyte du Fort et Valleraugue. C’est la mémoire d’une résistance populaire, encadrée par des hommes courageux, volontaires, qui n’étaient pas préparés à ces lourdes responsabilités et qui surent les assumer, avec raison et sans défaillance.
La montée en puissance de cette résistance, surestimée par l’adversaire, lui donna un grand rayonnement dans notre département. C’est aussi, la mémoire d’un pays de montagne moyenne, mais très accidentée, sorte de refuge dans lequel s'’est perpétuée une tradition d’accueil et de liberté. Les Cévennes. )
3 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
4 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
5 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
6 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
7

Notes

- 1 - Midi Libre, 01/02/2007.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019