Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
698 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
702 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4147 Justes de France
920 résistants juifs
11299 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1258 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Lot-et-Garonne

Région :
Nouvelle-Aquitaine
Département :
Lot-et-Garonne

Préfets :
(11/1937 - 05/09/1940) Préfet de Lot-et-Garonne
Chef de cabinet : Michel Lamorlette (1939-1940)

Pierre Mourroux
(1939 - 1940) Sous-préfet de Marmande
Gaston de Lacour
(1939 - 1940) Sous-préfet de Villeneuve-sur-Lot
(09/1940 - 01/1941) Préfet de Lot-et-Garonne
(01/1941 - 01/1944) Préfet de Lot-et-Garonne
Chefs de cabinet : Jacques Bonis-Charancle (1942)
Roger Lefèbvre (1943)

Jacques Alphand
(1941 - 1944) Sous-préfet de Marmande
Jean Lombard
(1941 - 1944) Sous-préfet de Villeneuve-sur-Lot
Raymond Etellin
(06/1942 - 1944) Sous-préfet de Nérac
(06/02/1944 - 09/06/1944) Préfet de Lot-et-Garonne. Arrêté par la Gestapo le 09/06/1944, il est déporté à Neuengamme, puis à la forteresse de Therezin
Chef de cabinet : Pierre Brunon (1944), arrêté et déporté avec Louis Tuaillon

Jean Brachard
(1944 - 09/06/1944) Sous-préfet de Nérac. Arrêté par la Gestapo le 09/06/1944, il est déporté à Neuengamme, puis à la forteresse de Therezin
(12/06/1944 - 12/10/1945) Préfet de Lot-et-Garonne, délégué à titre provisoire par le préfet de la région (12 juin 1944), suspendu de ses fonctions le 1er mars 1945, il est interné au centre de séjour surveillé de Noé le 12 octobre 1944
(1944 - 1944) Préfet de Lot-et-Garonne, résistant AS
Gaston Cusin
(30/08/1944 - 18/05/1945) Commissaire régional de la République à la Libération (Basses-Pyrénées, Gironde, Lot-et-Garonne et Landes) (1903-1993)
Jean Sourisse
(1945 ) Sous-préfet de Marmande
André Garbay
(1945 ) Sous-préfet de Nérac
Gaston Bourgeois
(1945 ) Sous-préfet de Villeneuve-sur-Lot
Jacques Soustelle
(Mai 1945 - Juin 1945) Commissaire régional de la République à la Libération (Basses-Pyrénées, Gironde, Lot-et-Garonne et Landes) (1912-1990)
(27/09/1945 - 05/1948) Résistant NAP FFC, arrêté par les Allemands le 30/05/1945 et déporté à Dachau. Rapatrié, il est nommé Préfet de Lot-et-Garonne
Chef de cabinet : Robert Marquant (1945)

À lire, à voir…

Monique-Lise Cohen Monique-Lise Cohen
Eric Malo
Les camps du Sud-Ouest de la France, 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

 Comité Sousa Mendes Comité Sousa Mendes
Aristides de Sousa Mendes - Le pouvoir de dire "non"

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
La Shoah en France

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
Adieu les enfants (1942-1944)

ACHETER EN LIGNE

Éric Lebreton Éric Lebreton
Des visas pour la vie

ACHETER EN LIGNE

Alexandre Doulut Alexandre Doulut
La spoliation des biens juifs en Lot-et-Garonne 1941-1944

ACHETER EN LIGNE

Anne  Grynberg Anne Grynberg
Les camps de la honte : Les internés Juifs des camps français

ACHETER EN LIGNE

 FACEEF FACEEF
Des Espagnols dans la Résistance à Bordeaux et sa région

ACHETER EN LIGNE

Michel Chaumet Michel Chaumet
Cyril Olivier
Comprendre la Résistance en Aquitaine

ACHETER EN LIGNE

 Comité Sousa Mendes Comité Sousa Mendes
9 jours pour sauver 30 000 personnes

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Enfances Juives. Limousin-Dordogne-Berry - Terres de refuge 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Philippe Souleau Philippe Souleau
Jean-Pierre Koscielniak
Vichy en Aquitaine

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Errances de guerre

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
La France des camps : L'Internement, 1938-1946

ACHETER EN LIGNE

Alexandre Doulut Alexandre Doulut
Sandrine Labeau
Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne

ACHETER EN LIGNE

Téréza Olga Téréza Olga
Fatima Cavaco
Le consul proscrit

 

Jean Henrion Jean Henrion
Ces Justes ont sauvé ma famille

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
La Résistance et le rail, Le cas du Limousin - 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

Joël Santoni Joël Santoni
Désobéir

 
[Ajouter un ouvrage]

Camp d'internement

Camp de Sauvaud dit Camp de la Gare ou Camp de Casseneuil
durant la Seconde Guerre mondiale (WWII)

Texte pour ecartement lateral Commune : 47440 Casseneuil
- Lot et Garonne

Population internée: Espagnols, Juifs

[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Histoire

La liste de Casseneuil

Datée du 31 août 1942, cinq jours après le début de la rafle, voici le compte rendu des "opérations de ramassage des Israélites étrangers" rédigé par le commissaire principal des Renseignements Généraux.

"Sur le nombre prévu, environ 700 personnes, 380 ont été appréhendées, ainsi que 69 individus qui venaient d'autres départements ou de franchir la ligne de démarcation et internés au camp de Casseneuil. Depuis, des arrestations isolées sont opérées quotidiennement et les individus en question rejoignent également Casseneuil. La commission de criblage appelée à vérifier les différents dossiers ne peut encore se prononcer sur le nombre de personnes qui seront relâchées à la suite de l'examen de leur situation. Il y a un bon nombre d'interventions en faveur des personnes intéressées. A la suite de ces opérations, aucun incident n'est à signaler.
La population est dans la généralité très défavorablement impressionnée par cette opération de ramassage des Juifs. On ne comprend pas très bien le but de cet acte qui est très diversement commenté. Certains prétendent que cette opération n'a d'autre raison que de remettre les Juifs à la disposition de l'Allemagne qui a juré de supprimer la race israélite."

04/11/2010
Lien : Ancrage n° 9

[Compléter l'article]

227 Familles internées - Camp de Sauvaud dit Camp de la Gare ou Camp de Casseneuil [Ajouter une famille]

Famille Alexander : 
Nationalité Allemand
Paul, est né le 30 octobre 1915 à Leipzig (Allemagne). Fils de Karl et de Jenny née Schuster, il est de nationalité allemande. Affecté au 308e GTE de Tombebouc, il trouve un emploi à Prayssas, chez M. Roques, comme domestique agricole.
Paul, 27 ans, est arrêté parce que juif le 26 août 1942. Il sera envoyé au Camp de Sauvaud à Casseneuil, puis à Drancy le 4 septembre 1942 avant d'être déporté sans retour vers Auschwitz par le convoi n° 30 du 9 septembre 1942.
Le 14 février 1943 le contenu de sa valise est vendu aux enchères sous la halle de Villeneuve-sur-Lot...1

Provenance : Prayssas
Arrivée au lieu d'internement : 26/08/1942
Destination : 03/09/1942 - Drancy
(Source: Mémorial de la déportation des Juifs de France - JO : DB Yad Vashem 315619 )

Famille Alter : 
Nationalité Autrichien
Fritz, 30 ans, est arrêté à Nicole parce que juif et interné au Camp de Sauvaud à Casseneuil.
Provenance : Nicole
Arrivée au lieu d'internement : 08/1942
(Source: La liste de Casseneuil )

Famille Altman : 
Nationalité Autrichien
Richard, né à Vienne (Autriche) le 22 août 1888, et son épouse Martha, née Wagner à Vienne, le 16 janvier 1895, sont réfugiés en Belgique, puis arrivent en France. Ils s'installent à Nérac, au lieu dit Tonebren, comme agriculteurs, chez M. Bonnet. Arrêtés parce que Juifs le 26/08/1942, ils sont internés au camp de Casseneuil, puis envoyé à Drancy. Richard, 54 ans, et Martha, 47 ans, seront déportés sans retour par le convoi n° 30 vers Auschwitz le 09/09/1942. Leurs effets personnels seront vendu aux enchères le 30 janvier et le 11 mars 1943.2
Provenance : Nérac
Arrivée au lieu d'internement : 26/08/1942
Destination : 03/09/1942 - Drancy
(Source: Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne )

Famille Anscherlik : 
Nationalité Tchécoslovaque
Otto, né le 11 octobre 1893 à Strakonice (Tchécoslovaquie), interprète, fils de Karel et d'Emma Steinbach arrive en France. Assigné à résidence à Tournon-d'Agenais, il est arrêté parce que Juif le 26 août 1942 et interné au camp de Casseneuil. Le 3 septembre 1942, Otto, 48 ans, est envoyé à Drancy d'où il sera déporté sans retour vers Auschwitz par le convoi n° 30 le 09/09/1942. Le contenu de sa valise est vendu aux enchères sous la halle de Villeneuve-sur-Lot le 25 février 1943.3
Provenance : Tournon-d'Agenais
Arrivée au lieu d'internement : 26/08/1942
Destination : 03/09/1942 - Drancy
(Source: Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne )

Famille Azderbal : 
Nationalité Apatride
Édith, née le 21 juin 1919 à Leipzig (Allemagne) est la fille de Moses et Yetta née Azderbal. Handicapée mentale, ses parents l'envoient en 1935 chez sa sœur Hannah, épouse de Hermann Felber, qui habite à Montmorency. En juin 1940, les Felber se réfugient à Villeneuve-sur-Lot alors qu'Édith est internée à Gurs d'où elle est libéré à l'automne 1940 et rejoint sa sœur. Le 26 août 1942, Édith, 23 ans, est arrêtée parce que juive et internée au camp de Casseneuil avant d'être transférée à Drancy puis déportée sans retour le 9 septembre 1942 par le convoi n° 30. Sa valise est vendue aux enchères le 14 février 1943.4
Provenance : Villeneuve-sur-Lot
Arrivée au lieu d'internement : 26/08/1942
Destination : 03/09/1942 - Drancy
(Source: Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne )

>> les 227 familles internées, par nom <<

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Comité national français en hommage à Aristides de Sousa Mendes
2 Connus ou inconnus mais Justes (C’est dans le sillon creusé par Aristides de Sousa Mendès, Madeleine Barot, Charles Altorffer, Marc Boegner, Henry Dupuy, Raoul Laporterie… que s'ancre le souvenir de tous ces Justes que la modestie pourrait renvoyer à l’oubli et à l’indifférence. Ce livret du Crif Sud-Ouest Aquitaine, écrit et coordonné par Hellen Kaufmann, présidente de l'AJPN, rend hommage à chacun des 225 Justes récompensés à ce jour en Aquitaine. La moindre des choses était de leur permettre de dire et de déposer leur histoire, pour que l’avenir ne les oublie plus jamais, ni eux ni les anonymes qui ont aidé au sauvetage de Juifs. )
3 Crimes de guerre nazis en Agenais. Seconde Guerre mondiale en Lot-et-Garonne (Ce travail de mémoire sur les crimes de guerre et la barbarie nazie en Lot-et-Garonne durant la seconde guerre mondiale s’appuie sur un grand nombre de documents et de témoignages. )
4 La Prison militaire de Mauzac : camps d’internements sous Vichy (revue Arkheia, n°5-6, 2004. )
5 Victime en représailles à Mussidan
6 Souvenir Français Loudun - GABORIAUD Alphonse (Site du Souvenir Français - Comité de Loudun Page GABORIAUD Alphonse )
7 Souvenir Français Loudun - ROWEK Albert (Souvenir Français Comité de Loudun - Page ROWEK Albert )
8 Les neufs jours de Sousa Mendes - Os nove dias de Sousa Mendes (Documentaires de Mélanie Pelletier, 2012.
Avec António de Moncada de Sousa Mendes, Andrée Lotey, Elvira Limão, Hellen Kaufmann, Manuel Dias Vaz, Irene Flunser Pimentel, Esther Mucznik, José Caré júnior, Marie-Rose Faure, Maria Barroso… et António de Oliveira Salazar, Charles de Gaulle, le Maréchal Philippe Pétain, et le rabin Haïm Kruger. )

Chronologie [Ajouter]

12/04/1939 - Décret du 12 avril 1939 sur la création des CTE (Compagnies de Travailleurs Étrangers).
27/09/1940 - Loi du 27 septembre 1940 sur la création des GTE (Groupements des Travailleurs Étrangers).
22/02/1941 - Décret du 22 février 1941 sur les sanctions à appliquer dans les GTE (Groupements des Travailleurs Étrangers).
05/08/1942 - La circulaire n° 2765 du secrétaire général à la Police envoyée au préfet régional de Limoges vise les étrangers suivants en vue de leur transfert en zone occupée : "Les israélites allemands, autrichiens, tchécoslovaques, polonais, estoniens, lituaniens, lettons, dantzicois, sarrois, soviétiques et les réfugiés russes entrés en France postérieurement au 1er janvier 1936 incorporés dans des groupes de T.E., hébergés au centre du Service social des étrangers, dans les centres des comités privés ou dans ceux de l'UGIF, placés dans les centres de regroupement israélites en application des circulaires du 3 novembre 1941 et du 2 janvier 1942 ainsi que ceux en résidence libre, seront transportés en zone occupée avant le 15 septembre". La circulaire exclut quelques catégories de Juifs, dont les vieillards de plus de 60 ans, les enfants de moins de 18 ans non accompagnés, les femmes enceintes...
26/08/1942 - Rafle de Juifs réfugiés en Limousin. 446 Juifs dont 68 enfants de la région sont regroupés au camp de Nexon sont acheminés vers Drancy le 29 août 1942 et déportés vers Auschwitz par les convois n° 26 et 27.
08/10/1942 - Rafle des Juifs en Charente dans la nuit du 8 au 9 octobre 1942.
31/01/1944 - Grande rafle ordonnée par le Préfet de région Poitou-CharentesLencloître France
02/11/1945 - Ordonnance du 2 novembre 1945 sur la dissolution des GTE (Groupements de Travailleurs Étrangers).


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.

Notes

- 1 - Alexandre Doulut et Sandrine Labeau, Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne, co-édition Après l'oubli et Les fils et filles des déportés Juifs de France, 2010, p. 6.
- 2 - Alexandre Doulut et Sandrine Labeau, Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne, Co-édition Après l'oubli et Les fils et filles des déportés Juifs de France, 2010, p. 8.
- 3 - Alexandre Doulut et Sandrine Labeau, Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne, Co-édition Après l'oubli et Les fils et filles des déportés Juifs de France, 2010, p. 9.
- 4 - Alexandre Doulut et Sandrine Labeau, Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne, Co-édition Après l'oubli et Les fils et filles des déportés Juifs de France, 2010, p. 13.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018