Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
698 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
702 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4147 Justes de France
920 résistants juifs
11276 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1258 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Pyrénées-Orientales

Région :
Occitanie
Département :
Pyrénées-Orientales

Préfets :
Pierre Olivier de Sardan
(1941 - 1942) Préfet de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales)
Alfred Hontebeyrie
(11/10/1942 - 16/07/1944) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet de l'Hérault et de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales) (1895-1969)

À lire, à voir…

Denis Peschanski Denis Peschanski
La France des camps : L'Internement, 1938-1946

ACHETER EN LIGNE

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Anne  Grynberg Anne Grynberg
Les camps de la honte : Les internés Juifs des camps français

ACHETER EN LIGNE

Manuel  Andujar Manuel Andujar
Saint-Cyprien, plage...

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
La Shoah en France

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Remei Oliva Remei Oliva
Exode - De l'Espagne franquiste aux camps français (1939-1940)

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
Adieu les enfants (1942-1944)

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Marcel Bervoets Marcel Bervoets
La liste de Saint-Cyprien

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Monique-Lise Cohen Monique-Lise Cohen
Eric Malo
Les camps du Sud-Ouest de la France, 1939-1944

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Camp de concentration

Camp de Saint-Cyprien
durant la Seconde Guerre mondiale (WWII)

Texte pour ecartement lateral Commune : 66750 Saint-Cyprien
- Pyrénées Orientales

Période d'activité: 8 février 1939-19 décembre 1940
Superficie: 364 baraques sur quatre îlots
Capacité: On dénombre 90 000 personnes au 10 mars 1939.
Population internée: Internement d'hommes, de femmes et d'enfants, Espagnols, des Brigades internationales, puis des ressortissants allemands, Juifs apatrides, Polonais, Hongrois, Tchèques, Belges et Hollandais, "en surnombre dans l'économie nationale" ou pour "espionnage en faveur du Reich".
A sa fermeture, ses occupants sont transférés à Gurs

[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Histoire

Le camp de Saint-Cyprien

Camp créé début 1939 face à l'afflux de 453 000 réfugiés espagnols qui passent la frontière, escortés par la garde mobile, entre le 4 et le 9 février 1939.
Les autorités Françaises, prise de court, ont érigé à la hâte un camp à Argelès, mais la capacité d’accueil y est insuffisante. Dans la foulée les camps de Barcarès, Rivesaltes Agde, Bram et Saint-Cyprien ouvrent leurs portes.
Sur la plage de Saint-Cyprien, les réfugiés installent des tentes. La construction des baraques commence le 4 février et elles n'accueilleront que les blessés.
En mars 1939, le camp de Saint-Cyprien héberge 90 000 réfugiés. Il deviendra ensuite un Centre de rassemblement des étrangers.
Il fut officiellement fermé pour « raisons sanitaires » le 19 décembre 1940. Ses occupants furent alors transférés à Gurs.

23/10/2008

Source :
HK

[Compléter l'article]

4 Familles internées - Camp de Saint-Cyprien [Ajouter une famille]

Famille Abel : 
Isidore, né le 15/06/1899 à Lonsens,
Nationalité Allemand
Sainte-Livrade-Villemur. Déporté par le 10/08/1942, par le convoi n° 17 de déportation des Juifs de France, du camp de Drancy vers Auschwitz (1006 déportés, 1 survivant en 1945).
Destination : 10/02/1942 - Camp de Drancy

Famille Goldschlag : 
Moses, né le 15/08/1883 à Drohobycz (Pologne), vers Camp de Gurs
Nationalité Autrichien
Moses quitte l'Autriche pour Bruxelles en 1938 où il est arrêté parce que juif le 10 mai 1940, interné à Saint-Cyprien, à Gurs puis au camp de Noé (Haute Garonne), il correspond avec Alice Ferrières* entre le 26 janvier et le 23 juillet 1942. Le 28 août 1942, âgé de 61 ans, il est déporté sans retour de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 25.
Arrivée au lieu d'internement : 05/1940

Famille Olle : 
Nationalité espagnole
Passé également par le camp de Barcarès avant de partir en C. T. E. Fait prisonnier en 40 passe par le stalag XIII C en Plogne et déporté au K. L. de MAUTHAUSEN d'ou il est libéré en 45 sur certain papier on lit Oller à la place de Olle.
Provenance : Espagne
Arrivée au lieu d'internement : 02/02/1939
Destination : 29/04/1939 - C. T. E.

Famille Salomon : 
Nationalité Allemand
Hans Salomon (Jean), né le 6 décembre 1908 à Düsseldorf (Allemagne), juif, déchu de la nationalité allemande, cordonnier-bottier, fuit l'Allemagne pour la Belgique. Lors de la déclaration de guerre en septembre 1939, il est interné au camp de Merxplas (Belgique). En mai 1940, le camp est évacué vers la France. Il sera interné durant 32 mois dans les camps de Saint-Cyprien, Gurs, Les Milles et sera envoyé 3 mois dans les mines de charbon de Gardanne (6e CTE). Affecté au 931 GTE de Montgivray, près de La Châtre, vers avril-mai 1943, il s'évade le 31 décembre 1943 de la Salle Diderot à Châteauroux lors de la rafle des Juifs opérée par la gendarmerie et la police française. Repris, il s'évade une nouvelle fois du train de la déportation à Vierzon le 1er février 1944.
Provenance : Camp de Merxplas (Belgique)
Arrivée au lieu d'internement : 05/1940

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
3 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
4 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
5 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
6

Chronologie [Ajouter]

12/04/1939 - Décret du 12 avril 1939 sur la création des CTE (Compagnies de Travailleurs Étrangers).
27/09/1940 - Loi du 27 septembre 1940 sur la création des GTE (Groupements des Travailleurs Étrangers).
22/02/1941 - Décret du 22 février 1941 sur les sanctions à appliquer dans les GTE (Groupements des Travailleurs Étrangers).
02/11/1945 - Ordonnance du 2 novembre 1945 sur la dissolution des GTE (Groupements de Travailleurs Étrangers).
10/05/2013 - Du 1er avril 1941 au mois de février 1943, la Villa Saint Christophe à Canet Plage a abrité une maison de convalescence pour les enfants internés au camp de Rivesaltes. Créée par les mennonites américains pour les enfants espagnols de la retirade, elle abrite des 1942 de nombreux enfants juifs que l'on essaye de soustraire à la déportation. Canet-en Roussillon France


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal


Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018