Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
698 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
702 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4147 Justes de France
920 résistants juifs
11291 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1258 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Moselle

Région :
Grand-Est
Département :
Moselle

Préfets :
(10/03/1939 - 09/06/1944) Préfet de la Moselle puis chargé des expulsés répartis dans les départements de zone libre à Montauban
(1945 - 1947) Préfet de Moselle.

À lire, à voir…

Médard Brogly Médard Brogly
La grande épreuve - l'Alsace sous l'Occupation Allemande 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Mémorial des déportés du Judenlager des Mazures

 

Marie-Joseph Bopp Marie-Joseph Bopp
Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande, 1940 1945

ACHETER EN LIGNE

Daniel Froville Daniel Froville
Pierre Bockel, l’aumônier de la liberté

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Le Camp des Mazures et ses déportés juifs

 

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite

ACHETER EN LIGNE

 Collectif Collectif
Un exil intérieur : l'évacuation des Mosellans de septembre 1939 à octobre 1940

ACHETER EN LIGNE

Eric Rondel Eric Rondel
L'Armée américaine en Alsace : Haut-Rhin / Bas-Rhin 1944-1945

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Simon Lévitte

Texte pour ecartement lateral

Metz 57000 Moselle
Date de naissance: 16/11/1912 (Dniepropetrosvk (Russie))
Aidé ou sauvé par : - Isabelle Crémer Qualité: Résistant juif
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Histoire
Simon Lévitte était né en Russie en 1912 et arriva en France en 1917. Il devint membre des Eclaireurs Israélites de France (EIF) et membre du mouvement sioniste. Il émigra en Palestine, et décida de revenir en France juste avant la guerre pour convaincre des jeunes juifs d’émigrer en Palestine.

En 1942, Simon Lévitte organisa un congrès à Montpellier qui donna naissance au Mouvement de la Jeunesse Sioniste (MJS) qui passa immédiatement à la résistance active. Le MJS oeuvra pour le sauvetage des juifs, l’intensification de l’éducation sioniste, la participation à la résistance armée et l’envoi de combattants volontaires aux armées alliées.

A la fin 1942, Simon Lévitte devint agent de liaison entre la zone Nord et la zone sud. Il rencontra les chefs des Eclaireurs Israélites de France (EIF) à Paris, Fernand Musnik et Emmanuel Lefschetz qui organisèrent la Sixième (réseau de résistance des EIF) en zone nord.
En mars 1943, Simon Lévitte confia à Freddy Menahem, chef de la troupe Josué, l’organisation pratique de la Sixième en zone Nord.

Simon Lévitte fut arrêté et torturé par la Gestapo en novembre 1943. Il parvint à s’échapper et reprit ses activités de résistance, s’occupant notamment du service des faux papiers et du renseignement en 1944.

Il participa aux combats de la libération de Paris en août 1944.

09/03/2012

[Compléter l'article]

Rescue story

Simon Lévitte was born in Russian in 1912 and came to France in 1917. He became a member of the Jewish Guides and Scouts of France and a member of the Zionist movement.

He emigrated to Palestine and decided to come back to France just before the war to convince young Jews to emigrate to Palestine.

In 1942, Simon Lévitte organised a symposium in Montpellier that would give birth to the Young Zionist Movement (MJS) that immediately passed into resistance actions. The MJS worked to save Jews, deepen Zionist education, take part in armed resistance and send volunteer soldiers to allied armies.

At the end of 1942, Simon Lévitte became a liaison between the north and the south zones. He met the heads of the Jewish Guides and Scouts in Paris, Fernand Musnik and Emmanuel Lefschetz, who organised the Jewish scouts resistance network the Sixième in the northern zone.

In March 1943, Simon Lévitte entrusted the practical organisation of the Sixième in the north zone to Freddy Menahem, leader of the Joshua troops.

Simon Lévitte was arrested and tortured by the Gestapo in November 1943. He managed to escape and continue his resistance activities, focusing notably on forging papers and intelligence in 1944.

He took part in the combat for the liberation of Paris in August 1944.

09/03/2012

[Compléter l'article]

Résistant juif

Période de Résistance
De 1941 à la Libération (Zone Sud, Paris)

Réseaux
Mouvement de la jeunesse sioniste (MJS)
Sixième-EIF

Responsabilités
Fondateur et responsable national du MJS (Mouvement de la jeunesse sioniste)

Simon Lévitte arrive à Metz en 1917. Il appartient à une famille aisée quasi assimilée. Il découvre le scoutisme unioniste des jeunes protestants ; déçu, il rejoint les EIF (Éclaireurs israélites de France) dont il devient commissaire régional. Dans les années précédant la guerre, Simon Lévitte avait émigré en Palestine. Il était revenu en France au titre de délégué de la Palestine ouvrière pour amener des jeunes à l'émigration. Après la défaite de la France en 1940, il se retrouve à Moissac où il est éducateur. Il organise un premier embryon de centre de documentation juive avec des jeunes dont Marianne Cohn, qui travaillera avec lui à Grenoble par la suite. En mai 1941, il réunit à Montpellier un congrès unificateur des différentes tendances des jeunesses sionistes pour faire face à la situation de danger pour les Juifs. Ainsi naît le MJS (Mouvement de la jeunesse sioniste). Simon Lévitte et le MJS (Mouvement de la jeunesse sioniste) passent à la Résistance active. Il organise à Moissac un stage de formation des cadres qui devront prendre en main la protection et le planquage des Juifs. Il contribue à la création d'un service de faux papiers pour permettre aux Juifs de changer d'identité afin d'échapper aux rafles de la police, de la Milice et des Allemands. Il confie ce service à Toto Giniewski, qui le dirigera à Grenoble. En 1942, Simon Lévitte devient agent de liaison entre les zones Nord et Sud, puis responsable du passage des résistants aux frontières belge et néerlandaise. Envoyé en mission à Nice, il est arrêté en novembre 1943 par la Gestapo. Torturé, il ne parle pas. Il parvient à s'évader et reprend immédiatement du service. En décembre 1943, il participe à la création du CADJJ (Comité d’action et de défense de la jeunesse juive) où se retrouvent les différents groupes résistants de jeunes juifs : le MJS (Mouvement de la jeunesse sioniste), les EIF (Éclaireurs israélites de France), les jeunes Bundistes, le Yechouroun, et les jeunes communistes de l'ujre. La direction du CADJJ (Comité d’action et de défense de la jeunesse juive) est confiée à Georges Schnek. Envoyé à Paris en 1944, Simon Lévitte s'occupe du service des faux papiers et du renseignement du corps franc. Il participe aux combats pour la libération de Paris au poste de commandement de Grenelle.
Médaille de la Résistance 

23/08/2017
Auteur : Frida Wattenberg Lien : Organisation juive de combat : Résistance-sauvetage. France 1940-1945

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.
Paul Ernest dit Paul Bourson Farouche opposant au régime nazi, Exposé 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE - terminal
Article extrait d'une étude généalogique sur la famille BOURSON de Vigy (Moselle) et alliés (http://majoresorum.eklablog.com)


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Journal de guerre de Charles Altorffer
2 Actes du colloques de Metz (Annexion et nazification en Europe, Actes du colloques de Metz, 2003 )
3 Site officiel de la Commune de Montigny-les-Monts
4 Site non officiel de la commune d' Auxon (Site non officiel de la commune d' Auxon.
Démarches administratives, histoire du village, cartes postales et photos anciennes.
)
5 Saint-Dizier la période 1939-1945 en photos (La ville de Haute-Marne la période 1939-1945 en photos )
6 Histoire de Lièpvre de 1870 à 1945.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2018