Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
737 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4160 Justes de France
920 résistants juifs
11388 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1265 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Lozère

Région :
Occitanie
Département :
Lozère

Préfets :
(27/09/1941 - 22/08/1944)
Charles Daupeyroux
(18/07/1939 - 27/09/1941) Préfet de la Lozère
Pierre Olivier de Sardan
(1941 - 1942) Préfet de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales)
Alfred Hontebeyrie
(11/10/1942 - 16/07/1944) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet de l'Hérault et de la région de Montpellier (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère et Pyrénées-Orientales) (1895-1969)
Henri Cordesse
(22/08/1944 - 24/09/1946) Préfet de la Lozère

À lire, à voir…

Philippe Joutard Philippe Joutard
Jacques Poujol
Patrick Cabanel
Gilbert Badia
Cévennes - Terre de Refuge 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Arlette Lipszyc Arlette Lipszyc
En quête de mon père Jankiel Lipszyc, Skierniewice (1898)-Miremont (1944)

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Serge Legrand-Vall Serge Legrand-Vall
La rive sombre de l'Ebre

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

michel Fabre michel Fabre
La Micheline de 18h23

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Sylvie Goll-Solinas Sylvie Goll-Solinas
Vous êtes venus me chercher

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Simonne Chiroleu-Escudier Simonne Chiroleu-Escudier
Mireille Chiroleu
Eric Escudier
La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943

 

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Alfred Roger Coutarel Alfred Roger Coutarel
Itinéraire d’un résistant des Cévennes à la Libération

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Henri Cordesse Henri Cordesse
Histoire de la résistance en Lozère 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Gaston Martin


Pasteur Martin
Dossier Yad Vashem : 4072
Remise de la médaille de Juste : 06/09/1989
Sauvetage : Saint-Germain-de-Calberte 48370 - Lozère
Profession: Pasteur
Religion : Protestant
Nom de naissance: Gaston-Charles Martin

Date de décès: 16/09/1989
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Gaston-Martin
Gaston-Charles Martin
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Gaston-Martin
Pasteur Martin
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Notice

Le pasteur Gaston Martin* habite à Saint-Germain-de-Calberte, sur le plateau cévenol, avec son épouse Simone* et leurs deux fils, où il exerce son ministère durant la Seconde Guerre mondiale.
De nombreux juifs vont trouver refuge dans les villages isolés de cette région montagneuse.
Le pasteur Gaston Martin* et Simone* vont assurer la protection d'une famille juive originaire de Pologne fuyant après 1942 le département de l'Hérault devenu interdit aux étrangers.

Majer Landau et son épouse, des Juifs polonais étaient arrivés en France dans les années 20.
Leur fille, Sylvie, nait en France.

En octobre 1942, la famille est à Palavas-les-Flots.
Un mois plus tard, les Allemands qui viennent d'envahir le sud de la France expulsent la région côtière et les habitants sont tenus d'habiter désormais à au moins 80 km de la côte.

C'est ainsi que la famille Landau arrivent en autocar un soir à Saint-Germain-de-Calberte.
Ils n'y connaissent personne.

Un inconnu accoste alors Major Landau :
- "Mon frère, avez-vous besoin d'aide ?"
C'était Paul Tinel*, Officier de l'Armée du salut et tailleur du village.
Mayer lui dit qu'il est Juif et Paul lui dit alors :
- "Venez chez nous, nous trouverons quelque chose pour vous et votre famille".

Paul* et Amy Tinel* les installèrent dans une maison luisante de propreté appartenant à Paul*.
Le lendemain, ils trouvèrent un panier de victuailles sur le seuil avec un mot du boulanger : "Déposez-nous vos cartes d'alimentation et vous pourrez acheter autant de pain que vous le souhaitez chaque jour".
La maison était alimentée en électricité par un câble provenant de la maison de deux sœurs âgées qui habitaient tout près.
Majer Landau trouva un emploi de bûcheron, et son épouse, qui était sage-femme, fut la bienvenue au billage. Quant à Sylvie, devenue "Landaux", elle fréquente l'école communale dont les instituteurs sont M. Morgues et Maurice Roux.

Au printemps 1943, un gendarme qui connaissait les Landau, Mme Landau ayant mis au monde un de ses enfants, vint les avertir que tous les réfugiés du village allaient être arrêtés.
Le couple Landau quitte aussitôt Saint-Germain-de-Calberte, munis des papiers de Paul* et Amy Tinel et rejoignent la maison de l'Armée du Salut à Grenoble, confiant leur fille, Sylvie, 11 ans, au pasteur Gaston Martin*.
Sylvie passa quelques mois chez Paul* et Amy Tinel*, chez M. Morgues et chez Justin Benoît.

Un jour, Mme Landau faillit être arrêtée. Le policier qui contrôla ses papiers connaissait Amy Tinel et s'écria : "Mon Dieu, Amy, mais comme tu as changé !". Mme Landau qui connaissait bien Amy et avait su apprécier sa gentillesse, sut déjouer les soupçons du policier.

Sylvie voulait tant voir sa maman que Paul Tinel l'emmena à Grenoble, la présentant comme sa nièce.
Elle y fut protégée à la maison de l'Armée du Salut, avec ses parents.

Par mesure de sécurité, Sylvie sera ensuite envoyée au couvent de Notre-Dame-de-Sion à Grenoble.
La mère supérieure, Mère Magda, qui connaissait sa véritable identité, la prit sous son aile et comme elle avait l'âge d'avoir fait sa communion, il fut dit aux autres pensionnaire que Sylvie ne ferait sa communion qu'au retour de son père, prisonnier en Allemagne.

Fondée en France au XIXe siècle par des Juifs convertis, la congrégation de Notre-Dame de Sion était orientée vers les Juifs. Sa vocation majeure, outre l'aide aux déshérités, était la prière pour la conversion des Juifs. Les religieuses ont proposé la conversion à Sylvie, mais devant son refus, elles n'ont pas insisté.

Sylvie quitta le couvent lorsque le ville fut libérée, le 15 août 1944.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire

Rescue Story

Reverend Gaston-Charles Martin and his wife Simone lived in Saint-Germain-de-Calberte (Lozère), in Plâteau Cévenol, the mountainous part of south-central France. Many Jews found refuge in the remote villages of this region. However, the long arm of the German occupation authorities reached even this part of France, and from 1943 on, raids were conducted to arrest Jews hidden in Saint-Germain and vicinity.
The Martins did not remain indifferent to the Jews’ plight and tried to save them. As pastor of Saint-Germain, Martin exerted his influence and spiritual authority to persuade his congregation to open its homes to Jews needing refuge. Sylvie Landau, a Polish Jewish refugee, reached Saint-Germain with her parents in 1942 and availed herself of the assistance of Paul Tinel (q.v.), who accommodated the Landaus in his home in Saint-Germain. In 1943, however, the Landaus had to leave their hiding place because of the raids that swept the area. For several months, the Martins sheltered Sylvie Landau; a dangerous act because the villagers knew Sylvie was with them. The Martins, who had a little baby of their own, were loving and warm to Landau.
On his own initiative, Pastor Martin also approached François Gins and his family, and helped them until the end of the occupation in August 1944. They also sheltered members of Georges Bernheim’s family when they were in danger of arrest. Bernheim, who managed the sawmill in the village, later recounted that the pastor and his wife, helped by congregation members, arranged hiding places for dozens of young Jews. In times of hardship, the Martins also donated their food rations to the needy.
On September 6, 1989, Yad Vashem recognized Gaston-Charles and Simone Martin as Righteous Among the Nations.

16/02/2012
Lien : Yad Vashem

[Compléter l'article]
Réseau de sauvetage
Simone Martin

Amie Tinel
Paul Tinel (Frère d'Amy Tinel)
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Gaston Martin
Madame Landau
Sylvie Landau
Majer Landau

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Vous êtes venus me chercher L'histoire de Rosa Goldmark, Récit 157 pages, réalisation 2014
Auteur : SYLVIE GOLL SOLINAS - terminal



Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Rencontre avec Paul Niedermann (Conférence de Paul Niedermann (1h24) enregistrée en mars 2011 au collège d'Estagel dans les Pyrénées-Orientales. Paul Niedermann retrace son parcours entre 1935 et 1945 de Karlsruhe à la Maison d'Izieu, en détaillant son passage au Camp de Rivesaltes. )
2 Le site d'Anny Bloch (A lire, entre autres : le refuge cévenol (1940-1944), hommage aux habitants de Vialas et hommage au pasteur Boegner*, 22 août 2012 )
3 Page Facebook de Lois Gunden Clemens
4 Lien vers l'éditeur du livre "La Villa St Christophe à Canet-Plage" (La Villa Saint Christophe maison de convalescence pour enfants des camps d'internement avril 1941 février 1943 )
5 Vous êtes venus me chercher (Blog de l'auteur - parutions, conférences, signatures... )
6 Elie Cavarroc, Juste des Nations (M. Elie Cavarroc, nommé Juste des Nations. Référence du dossier n°10002 du Comité Français pour Tad Vashem )
7

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019