Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
737 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4160 Justes de France
920 résistants juifs
11389 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1266 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Bouches-du-Rhône

Région :
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département :
Bouches-du-Rhône

Préfets :
Marcel Ribière
(1940 - 1943) Marcel Julien Henri Ribière, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1892-1986)
Max Bonafous
(1941 - 1942) Préfet des Bouches-du-Rhône (1900-1975)
Adelin Rivalland
(1942 - 1943) Adelin Pascal Jean Joseph Rivalland (1893-1965)
Antoine Lemoine
(1943 - 1944) Antoine Jean Marcel Lemoine, Préfet des Bouches-du-Rhône
Jacques Bussière
(1944 - 1944) Jacques Félix Bussière, Préfet des Bouches-du-Rhône. Arrêté, interné au camp de Compiègne puis déporté en Allemagne, il mourra en déportation (1895-1945)
Émile Malican
(1944 - 1944) Émile Gabriel Louis Marie Malican, Préfet des Bouches-du-Rhône
(Mai 1943 - Mai 1944) Marie Joseph Jean Chaigneau, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse). Arrêté en mai 1944 par les Allemands, il est déporté au camp d'Eisenberg
Raymond Aubrac
(1944 - 1945) Raymond Aubrac, de son vrai nom Raymond Samuel, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1914)
Paul Haag
(1945 - 1946) Paul Maurice Louis Haag, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1891-1976)

À lire, à voir…

Renée Dray-Bensoussan Renée Dray-Bensoussan
Catherine Marand-Fouquet
Hélène Échinard
Éliane Richard
Dictionnaire des Marseillaises

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Robert Mencherini Robert Mencherini
Vichy en Provence

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Varian Fry Varian Fry
Albert Hirschman
Livrer sur demande... : Quand les artistes, les dissidents et les Juifs fuyaient les nazis (Marseille, 1940-1941)

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Henri Manen Henri Manen
Au fond de l'abîme

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Grégoire Georges-Picot Grégoire Georges-Picot
L'innocence et la ruse

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Isaac Lewendel Isaac Lewendel
Bernard Weisz
Vichy, la Pègre et les Nazis, La traque des Juifs en Provence

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Gabriel Bénichou Gabriel Bénichou
L'adolescence d'un Juif d'Algérie

ACHETER EN LIGNE

Mary Jane Gold Mary Jane Gold
Marseille, années 40

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Robert Mencherini Robert Mencherini
Résistance et Occupation (1940-1944)

ACHETER EN LIGNE

Robert Mencherini Robert Mencherini
Midi rouge, ombres et lumières

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Varian Fry


Dossier Yad Vashem : 6150
Remise de la médaille de Juste : 1994
Sauvetage : Marseille 13000 - Bouches-du-Rhône
Profession: Journaliste, correspondant du journal américain The Living Age
Religion : Protestant
Nom de naissance: Varian Mackey Fry
Date de naissance: 15/10/1907 (Rochester (Etat de New York))
Date de décès: 13/09/1967 (Easton (Connecticut))
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Varian-Fry
Varian Fry
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Varian-Fry
Publicité pour une série de conférences de Varian Fry, qui travailla en France pour aider les artistes et intellectuels anti-nazis à fuir aux États-Unis. New-York, États-Unis, 1942.
source photo : United States Holocaust Memorial Museum
crédit photo : USHMM
Varian-Fry
Varian Fry à Marseille en 1941
Timbre édité en 2007
100e anniversaire de sa naissance
source photo : Inconnu
crédit photo : D.R.
Varian-Fry
Varian Fry à la frontière espagnole
source photo : Arch. fam. Hiram Bingham
crédit photo : D.R.
Notice

Fils d'un courtier de Wall Street, Varian Fry* découvre la politique à travers la grande crise de 1929.
En 1930, il manifeste contre le chômage à Broadway, à la tête des étudiants de Harvard, son université et fonde, avec d'autres étudiants, une revue intellectuelle et artistique.
Il rencontre Eilen Avery Hugues, de deux ans son aînée, rédactrice à la revue politico-culturelle Atlantic Monthly, qui partage ses opinions politiques libérales et qu'il épouse le 2 juin 1931. Varian Fry* a 23 ans et le couple s’installe à New York 56, Irvin Place.
Il entre dans le journalisme au lendemain de son mariage, en prenant la direction de Scholastic Magazine, puis se spécialise dans les affaires internationales en prenant la tête du mensuel The Living Age à partir de 1935.
Varian Fry* se rend en Allemagne en 1935 pour The Living Age et voit les nazis à l’œuvre.
Il est le spectateur impuissant de la violence nazie : alors qu'un Juif attablé dans un café s'apprête à saisir son verre, un jeune SA poignarde sa main sur la table.
Son engagement politique antifasciste est très net.
Il rejoint le Spanish Aid Committee, qui défend la cause des républicains espagnols.
A son retour à New York, Varian Fry* multiplie les articles et interviews dans le New York Times pour alerter l'opinion. Il publie un article incendiaire dans le New York Post illustré d’une photo de Goebbels (16 juillet 1935). La F.P.A. (Foreing Policy Association) lui confie alors la direction d’une collection de vulgarisation en sciences politiques : Headline Books. C’est une belle carrière qui s’annonce pour ce jeune homme d’une trentaine d’années. Il y renonce brutalement en 1940, au moment de l’effondrement de la France.

Partisan de la non-violence, Varian Fry* arrive à Marseille le 14 août 1940, deux mois après la défaite de la France et un an et demi avant que les États-Unis n'entrent dans la guerre. Marseille est en zone libre et le sud de la France sert de refuge provisoire à de nombreuses personnes.

A 33 ans, il est missionné par l'Emergency Rescue Committee (ERC) (Comité de sauvetage d'urgence), créée deux mois plus tôt à New York par des intellectuels libéraux et des antifascistes allemands, tel qu'Einstein, qui officie à Marseille sous le nom de Centre américain de secours (CAS) afin d'aider des intellectuels, artistes, écrivains et anti-nazis à fuir l'Europe.
Il dispose de 3 000 $ et d'une liste de 200 noms, la première liste (the first list), comprenant les personnalités les plus en vue du monde intellectuel, mais aussi les plus en danger (les « first listers ») ; parmi eux des peintres comme Ernst, Chagall ou Picasso, des écrivains comme Franz Werfel, des musiciens comme Casals, enfin tous les réprouvés de la culture par les régimes fascistes.
Il s'installe à l’hôtel Splendide, boulevard d’Athènes, puis au 60, rue de Grignan à Marseille, puis, à partir de janvier 1941, au 18 boulevard Garibaldi, il poursuit son action bien au-delà du but initial. Il est aidé par une équipe, composée de Français et d’étrangers, Miriam Davenport, Mary Jayne Gold, Dina Vierny (modèle d'Aristide Maillol) Daniel Bénédite, Albert Otto Hirschman, Charles Fernley Fawcett, Léon Ball, Jean Gemähling, Charles Wolff, Bil Spira (qui fabrique les faux papiers), Franz von Hildebrand, Paul Schmierer, Marcel Verzeano, Jacques Weisslitz et Hiram Bingham (Vice Consul américain à Marseille).
Malgré la surveillance du régime de Vichy, Varian Fry* cache de nombreuses personnes chez lui, à la Villa Air-Bel, une bastide surnommée Château Espère-Visa dans la banlieue de Marseille. André Breton raconte : « Durant l’hiver de 1940 à . Marseille Victor Serge et moi sommes les hôtes du Centre américain de secours aux intellectuels, avec les dirigeants duquel nous résidons dans une spacieuse villa de la périphérie Air-Bel. Nombreux, les surréalistes s’y retrouvent chaque jour et nous trompons du mieux que nous pouvons les angoisses de l’heure. Il vient là Bellmer, Char, Dominguez, Ernst, Hérold, Itkine, Lam, Masson, Péret, si bien qu’entre nous une certaine activité de jeu reprend par moments le dessus. C’est de cette époque que date, en particulier, l’élaboration à plusieurs d’un jeu de cartes dessiné d’après des symboles nouveaux correspondants à l’amour, au rêve, à la révolution, à la connaissance, et dont je ne parle que parce qu’il a l’intérêt de montrer ce par rapport à quoi, d’un commun accord, nous nous situons à ce moment. ».

Varian Fry* met en place une filière dont le but est de sauver un maximum de personnes en leur faisant franchir la frontière espagnole pour qu’elles passent ensuite au Portugal où elles pouvaient se procurer un visa, soit en leur faisant traverser la Méditerranée jusqu’en Afrique du Nord, agissant à la fois contre le gouvernement de Vichy et contre les directives américaines, pays encore neutre face au conflit européen.
Environ 2 000 personnes, dont un grand nombre d’artistes et d’intellectuels de nationalité allemande pourront ainsi se réfugier aux États-Unis, dont Hannah Arendt, André Breton, Marc Chagall, Max Ernst, Lion Feuchtwanger, Arthur Koestler, Anna Seghers, Victor Serge

Varian Fry* est expulsé par le gouvernement de Vichy le 4 septembre 1941 par Vichy, accusé de "protéger les juifs et les anti-nazis", mais la filière fut poursuivie par son équipe jusqu'en juin 1942.
Varian Fry* se fit confisquer son passeport par les autorités américaines. Il dut quitter le territoire Français le 16 septembre 1941.

Varian Fry* reçoit la légion d’honneur de son vivant en 1967.
Il meurt à Easton (Connecticut) le 13 septembre 1967.

En 1991 le Conseil américain du mémorial de la Shoah lui attribua la Médaille Eisenhower de la Libération, en 1995, Varian Fry* est devenu le premier américain à devenir un Juste parmi les Nations. Il a également reçu la citoyenneté d'honneur d'Israël le 1er janvier 1998.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Varian Fry
Hannah Arendt
Jean Arp
Hans Aufricht
Hans Bellmer
Georg Bernhard
Victor Brauner
André Breton
Camille Bryen
Marc Chagall
de Castro
Frédéric Delanglade
Oscar Dominguez
Marcel Duchamp
Heinrich Ehrmann
Max Ernst
Edvard Fendler
Marta Feuchtwanger
Lion Feuchtwanger
Leonhard Frank
Giuseppe Garetto
Oscar Goldberg
Émil Julius Gumbel
Hans Habe
Jacques-Salomon Hadamard
Konrad Heiden
Jacques Hérold
Erich Itor-Kahn
Berthold Jacob
Heinz Jolles
Arthur Koestler
Siegfried Kracauer
Wifredo Lam
Jacqueline Lamba Breton
Wanda Landowska
Lotte Leonard
Jacques Lipchitz
Alberto Magnelli
Alma Mahler
Jean Malaquais
Golo Mann
Heinrich Mann
Valeriu Marcu
André Masson
Roberto Matta
André Maurois
Walter Mehring
Alfredo Mendizabel
Otto Meyerhof
Boris Mirkine-Guetzevitch
Soma Morgenstern
Hans Natonek
Ernst-Erich Noth
Max Ophüls
Hertha Pauli
Benjamin Péret (dit Satyremont, Peralda et Peralta)
Alfred Polgar
Poliakoff-Litovzeff
Peter Pringsheim
Hans Sahl
Jacques Schiffrin
Anna Seghers
Victor Serge
Ferdinand Springer
Bruno Strauss
Sophie Taeuber Arp
Franz Werfel
Helen Wolff
Kurt Wolff
Alfred Wols
Ylla

Chronologie [Ajouter]

01/02/1941 - Rudolf Hilferding, ancien ministre allemand des finances, et Rudolf Breitscheid, ancien membre de la délégation allemande à la société des nations, sont arrêtés à Arles par la police vichyste, alors qu'ils tentent de rejoindre Marseille pour sortir de France avec l'aide du réseau de Varian Fry. Internés à la prison de la santé pour être livrés à la Gestapo, Rudolf Hilferding se suicidera le 10 février dans sa cellule et Rudolf Breitscheid sera déporté à Buchenwald ou il décédera en 1944.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Planète Malaquais (Bienvenue sur Planète Malaquais ! )
2 Débarquement en Provence et Libération du midi de la France (Le débarquement en Provence et la libération des villes de Toulon, Saint-Tropez, Aix en Provence et Marseille en août 1944. Film composé d'images : du débarquement anglo-américain et français en Provence les 14 et 15 août 1944… )
3 Les enfants et amis Abadi (Voir le site Les enfants et amis Abadi, remarquable !
Odette Rosenstock et Moussa Abadi avec le concours de Monseigneur Paul Rémond, Archevêque-Évêque de Nice, ont créé le réseau Marcel pour lutter contre le nazisme et les lois antijuives de Vichy. Ils ont caché et sauvé, dans le diocèse de Nice, 527 enfants juifs de 1942 à 1944.
« Les Enfants et Amis Abadi » est une association loi 1901 créée le 4 mai 2000 par Jeannette Wolgust. Elle a pour but de réunir les amis et les enfants cachés par Odette et Moussa Abadi, afin de préserver et perpétuer leur mémoire, et plus généralement de préserver et perpétuer la mémoire de la Shoah. )
4 Artistes et intellectuels réfugiés dans la région marseillaise en 1940-1942 (Robert Mencherini. « Artistes et intellectuels réfugiés dans la région marseillaise en 1940-1942 : un jeu d’ombres entre survie et engagement ». [actes du colloque] Déplacements, dérangements, bouleversement : Artistes et intellectuels déplacés en zone sud (1940-1944), Bibliothèque de l'Alcazar, Marseille, 3-4 juin 2005 organisé par l'Université de Provence, l'Université de Sheffield, la bibliothèque de l'Alcazar (Marseille). Textes réunis par Pascal Mercier et Claude Pérez. )
5 Le pasteur Henri Manen : au Camp des Milles, "un Juste parmi les Nations" (Spécialisées dans la publication des écrits du monde protestant, les éditions Ampelos d'Eric Peyrard ont publié en juillet 2013 un petit livre de première importance (60 pages, format 15 x 23 cm) "Au fond de l'abîme / Journal du Camp des Milles". Cet ouvrage rassemble des écrits du pasteur Henri Manen* qui eut à coeur de relater plusieurs des événements survenus pendant l'été 1942 qui fut dans l'ancienne tuilerie la saison la plus tragique. De précieux compléments accompagnent les écrits du pasteur : une préface très éclairante de l'historien du protestantisme et de la mémoire Philippe Joutard ainsi qu'une postface d'Alain Chouraqui, président de la Fondation du Camp des Milles. )
6 Camp de Saliers. 1942-1944. Une mémoire en héritage. (Histoires et mémoires du camp d'internement pour Nomades de Saliers (Bouches-du-Rhône) ayant accueilli près de 700 voyageurs, sinti, manouches, gitans, yeniches, mais aussi forains, dont 26 ne sont pas revenus… Na bister! (N'oublions pas!) )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019