Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
765 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
705 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4174 Justes de France
920 résistants juifs
11493 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1269 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Nièvre

Région :
Bourgogne-Franche-Comté
Département :
Nièvre

Préfets :
Pierre Luca
(05/1937 - 09/1940) né Pierre Henry Janvier Luca
André Sadon
(09/1940 - 07/1942) André Paul Sadon, Préfet de la Nièvre (1891-1965)
Maurice Dortel, secrétaire général de la préfecture de la Nièvre à partir de mai 1942

Alfred Hontebeyrie
(1941 - 1941) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1895-1969)
Charles Donati
(1941 - 1943) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (né en 1891)
Robert Milliat
(09/1942 - 09/1943)
Robert Milliat
(27/10/1942 - 21/09/1943) Préfet de la Nièvre
(07/1943 - 30/12/1943) Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie), révoqué par Vichy et recherché par la Gestapo pour son activité de résistant.
Louis Dramard
(21/09/1943 - 02/1944) né Louis Marie Charles Dramard, préfet de la Nièvre
Georges Bernard
(1944 - 1944) Georges Albert Maurice Bernard, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1890 - 1953)
Henry de Beaumais
(02/1944 - 09/1944) Préfet de la Nièvre
Jean Bouhey
(03/1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1898-1963)
Robert Jacquin
(09/1944 - 01/1946)
Jean Mairey
(1945 - 1946) Jean Marie Albert Mairey, Commissaire régional de la République par intérim de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1907-1982)

À lire, à voir…

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Jean-Pierre Marandin Jean-Pierre Marandin
Résistances 1940-1944 : Volume 1, A la frontière franco-suisse, des hommes et des femmes en résistance

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

André Moissé André Moissé
La Libération en Franche-Comté : Agents secrets et services spéciaux dans la résistance

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

André Besson André Besson
Les Maquis de Franche-Comté

ACHETER EN LIGNE

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

André Moissé André Moissé
La Libération en Franche-Comté Agents secrets & services spéciaux dans la résistance Tome 2 Jura & Doubs

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Paul de Haut Paul de Haut
Le Nivernais-Morvan au quotidien 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Robert Dutriez Robert Dutriez
La Seconde Guerre mondiale en Franche-Comté

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Jean-Marie Bompis


Dossier Yad Vashem : 11723
Remise de la médaille de Juste : 01/06/2010
Sauvetage : Verneuil 58300 - Nièvre
Profession: Retraité
Religion : Catholique
Date de naissance: 23/02/1855
Date de décès: 15/02/1944
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Jean-Marie-Bompis
Jean-Marie Bompis
source photo : Coll. Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Notice

Jacques et Renée Wisniewski, nés en 1938 et 1940 à Paris, comme des centaines d’enfants juifs, sont cachés dans la Nièvre pour échapper à la déportation.
Mordcha Wisniewski, arrivé de Pologne en 1929, travaille dans les aciéries de Longwy. Il fait venir sa fiancée Szyfra de Pologne et se marie en 1933. Puis ils vont à Paris où il apprend le métier de tailleur. Le couple s’installe dans le 10e arrondissement. Ils ont deux enfants : Jacques (né en 38) et Renée (née en 40).

Mordcha Wisniewski est arrêté le 14 mai 1941 parce que juif, lors de la rafle dite du "billet vert". Plus de 6 000 juifs étrangers sont invités à venir faire un examen de leur situation dans un centre parisien. Cette convocation est en fait un piège : 3 747 hommes sont internés dans des camps avant d’être déportés.
Mordcha Wisniewski est interné à Beaune-la-Rolande et sera déporté sans retour vers Auschwitz.

Szyfra Wisniewski, dite Charlotte, touche une pension de 600 et 650 Francs1 pour l'aider à élever ses deux enfants. Cette pension est versée par l'UGIF par le biais du Comité de la Rue Amelot, organisation juive.

En juillet 1942, lors de la rafle du Vel d'Hiv, la police française et les Allemands viennent arrêter Szyfra Wisniewski, Jacques et Renée. L'appartement est fermé à clé, ils n’insistent pas.
Après leur départ, Szyfra Wisniewski les emmène chez Clémence Grangier*, sa voisine amie, infirmière, qui les recueille et les emmène chez Francine Bompis* qui vit avec son père, Jean-Marie Bompis* à Verneuil, un petit village de la Nièvre qui comptait à l’époque une centaine d’habitants, qui acceptent sans hésitation de cacher Renée, 2 ans, et Jacques Wisniewski, 4 ans.
Femme généreuse, Francine Bompis* avait déjà recueillis trois enfants non juifs. Pour l'aider, l'OSE lui versera une petite pension pour les enfants et s'assurera de leur bien être régulièrement.

Francine* n'était pas mariée. A l’âge de fonder une famille avec une jeune soldat du camp américain de Verneuil, Francine Bompis* avait fait le choix de rester auprès de sa mère atteinte de la maladie de Parkinson, de son père vieillissant et de son frère de lait.

Jacques et Renée Wisniewski vont rester chez les Bompis* de 1942 à 1945. Date à laquelle leur mère, restée cachée, viendra récupérer ses enfants.

Jacques Wisniewski va à l'école du village. C'est là qu'il apprendra à lire, à écrire et beaucoup d'autres choses.

Les Allemands étaient présents au village et logeaient dans les maisons voisines. Un jour, ils sont entrés dans la maison et ont demandé une poulie qui était dans la cour et qui servait à faire sécher le fromage. Ils se sont servis de cette poulie pour dresser le drapeau sur la place du village. Une fois que les Allemands sont sortis de leur maison, Jean-Marie Bompis* pousse un soupir de soulagement en disant : "Heureusement qu’ils n’ont pas regarde de plus près les enfants !".
Le maquis de la région était assez important et ils viennent "boire un canon" (selon l’expression nivernaise) dans le village et par provocation, ils mettaient les armes en faisceau. Les maquisards attaqueront les Allemands, avant qu'ils ne soient eux-même attaqués dans le sud du département en septembre 1944. 6 personnes de Verneuil seront exécutées en représailles par les Allemands.
Un monument et une plaque rappellent l’événement de ce mois de septembre dans l’église de Verneuil.

Verneuil est libéré le 8 septembre 1944.

Jacques et Renée Wisniewski ne sont pas les seuls petits juifs du village. La sœur de Francine Bompis*, Marie épouse Develle, élevait trois enfants, un petit rouquin, un petit blond et une petite brune frisée aux yeux noirs qui s’appelait Évelyne Haas et avec qui Renée joue souvent. Cette petite était la troisième petite juive du village ! Elle sera adoptée à la fin de la guerre par un couple d’Américains qui était venu voir leur famille au village.

Jacques et Renée Wisniewski savent qu’ils doivent également la vie à la discrétion de certains villageois de Verneuil, lieu où ils furent cachés, même si une partie du village approuvait la collaboration.

De cette période, Jacques et Renée Wisniewski garderont des relations soudées avec la famille Bompis*.
De 1945 jusqu’à la mort de Francine Bompis*, en 1980, ils iront la voir régulièrement et continuent à aller rendre visite au plus jeune des trois enfants qu’elle a élevé, André.

Mme Wisniewski, qui s'est caché durant la guerre et dont le logement a été spolié, aura des problèmes pour retrouver un logement à la Libération. Les enfants vont alors rester quelques temps à Verneuil, une fois la guerre finie.
Clémence Grangier* les aidera après la guerre.

Devenue trop âgée, Renée, devenue professeur de chimie, et Jacques Wisniewski, devenu médecin, l'accueilleront. Elle passera ainsi 6 mois chez l'un et six mois chez l'autre. A la toute fin de sa vie, ils la placeront dans une maison de retraite près de leur domicile.

D'après le témoignage de Jacques Wisniewski et de Renée Papiernik, 26 mai 2007, in Témoignage d’"enfants cachés", Deuxième Guerre mondiale : Une enfance nivernaise à l’abri de la tourmente par Julie Philippe.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
Francine Bompis

Clémence Grangier
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Jean-Marie Bompis
Renée Wisniewski
Jacques Wisniewski

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Aide et sauvetage de la population juive dans les départements de la Nièvre et de la Cote-d'or pendant la Deuxième Guerre mondiale. (Aide et sauvetage de la population juive dans les départements de la Nièvre et de la Cote-d'or pendant la Deuxième Guerre mondiale. Auteur : Julie Philippe (julia.philippe@laposte.net) Éditeur : Mémoire de master en histoire contemporaine Date de publication : 19-09-2007 )

Notes

- 1 - Archives du Centre de Documentation Juive Contemporaine : CDXXVI-6.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019