Soutenez le travail de l'AJPN Chers lecteurs, vous êtes très très nombreux à utiliser l'AJPN et nous vous en sommes reconnaissants ! MAIS... AUJOURD'HUI NOUS AVONS BESOIN DE VOUS. Si vous acceptez de nous faire un don ouvert à crédit d’impôts, nous pourrons continuer ce travail. Par avance merci.
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
772 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
710 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4171 Justes de France
920 résistants juifs
11803 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1270 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Loiret

Région :
Centre-Val de Loire
Département :
Loiret

Préfets :
Antoine Lemoine
(15/04/1938 - 30/04/1942) Préfet du Loiret
Yves Farge
(21/06/1940 )
Jacques Moranne
(25/06/1940 - 1942) Jacques Alexandre Moranne, Préfet régional d’Orléans (Eure-et-Loir, Loiret et Loir-et-Cher et les parties occupées du Cher et de l'Indre) (1901-1982)
Jacques Bussière
(25/11/1942 - 1944) Jacques Félix Bussière, Préfet régional d’Orléans (Eure-et-Loir, Loiret et Loir-et-Cher et les parties occupées du Cher et de l'Indre). Arrêté, interné au camp de Compiègne puis déporté en Allemagne, il mourra en déportation (1895-1945)
Angelo Chiappe
(06/02/1944 - 08/1944) Ange Marie Pascal Eugène Chiappe, Préfet régional d’Orléans (Eure-et-Loir, Loiret et Loir-et-Cher et les parties occupées du Cher et de l'Indre). Arrêté à la Libération, il est fusillé le 23 janvier 1945. (1889-1945)
André Mars
(1944 - 1946) Commissaire régional de la République d’Orléans (Eure-et-Loir, Loiret et Loir-et-Cher et les parties occupées du Cher et de l'Indre) (1896-1957)

À lire, à voir…

Jacques Cukier Jacques Cukier
L'éclipse

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Éric Conan Éric Conan
Sans oublier les enfants : Les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande 19 juillet-16 septembre 1942

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Claire Andrieu
Sarah Gensburger
La résistance aux génocides. De la pluralité des actes de sauvetage

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Frédéric Auger Frédéric Auger
Louis Auger
André Guédé
Bernard Heude
Simon Ostermann
Sologne et Solognots dans la Seconde Guerre mondiale

 

Sabine Gensburger Sabine Gensburger
Les Justes de France - Politiques publiques de la mémoire

ACHETER EN LIGNE

Lucien Lazare Lucien Lazare
Dictionnaire des Justes de France

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Marek Halter Marek Halter
Les Justes, ces héros inconnus

ACHETER EN LIGNE

Georgette Guéguen-Dreyfus Georgette Guéguen-Dreyfus
Résistance Indre et vallée du Cher

 

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Histoires des Justes en France

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Jacques Fijalkow
Histoire régionale de la Shoah en France : Déportation, sauvetage, survie

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Dominique Missika Dominique Missika
Dominique Veillon
Résistance - Histoires de familles, 1940-1945

ACHETER EN LIGNE

Jacques Semelin Jacques Semelin
Sans armes face à Hitler

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Juste parmi les Nations

Coralie Beluze


Dossier Yad Vashem : 12516
Remise de la médaille de Juste : 05/02/2013
Sauvetage : Orléans 45000 - Loiret
Type d'aide: Hébergement
Profession: Directrice de l'orphelinat Accueil Familial
Religion : Protestante
Nom de naissance: Coralie Clémence Beluse Beluze
Date de naissance: 17/09/1888
Date de décès: 28/09/1963
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Coralie-Beluze
L'orphelinat Accueil Familial. Jacqueline Weltman marquée d'une croix
source photo : Yad Vashem
crédit photo : D.R.
Notice

Coralie Beluze* est directrice de l'oeuvre protestante "L'Accueil Familial" à Orléans.
Elle va sauver 3 petites filles juives : Jacqueline Weltman et Odette et Berthe Kibel.

Samuel Weltman était originaire de Czestochowa en Pologne. Il avait rencontré sa femme Cheina à Paris dans les années 1930 et ils s’étaient mariés. Ils avaient deux enfants, Marcel né en 1932 et Jacqueline née en 1935. Ils habitaient à Paris dans le 10e arrondissement.
Le 16 juillet 1942, la famille est arrêtée. Samuel Weltman, Cheina et leurs enfants Michel et Jacqueline sont conduits au Vélodrome d’Hiver. Le 18 juillet, un appel par haut-parleur est lancé pour annoncer une permanence médicale. Immédiatement la mère prend ses deux enfants et dit au médecin que Jacqueline et Marcel ont la scarlatine et qu’il faut les évacuer sur le champ. Les deux enfants sont envoyés à l’hôpital Rothschild. Ils n’ont pas eu le temps de dire au revoir à leur père.
Samuel et Cheina Weltman sont transférés au camp de Beaune-la-Rolande et seront déportés sans retour le 5 août 1942 par le convoi n° 15 pour Auschwitz.
Le 18 juillet 1942, Marcel et Jacqueline Weltman sont conduits en ambulance à l’hôpital Rothschild jusqu’à fin août 1942 puis transférés à l’Orphelinat Rothschild.
Marcel est envoyé au centre de l’UGIF de la rue Lamarck à Paris et Jacqueline est envoyée au centre du l’UGIF de la rue Guy Patin. Les deux enfants sont scolarisés dans le même groupe scolaire et peuvent se voir chaque jour car une grille sépare la cour de l’école des garçons de celle des filles.

Le 9 mars 1943, Jacqueline Weltman est placée par l’UGIF à l’orphelinat « L’Accueil Familial » de la rue du Poirier à Orléans, oeuvre protestante dirigée par Coralie Beluze*. Deux autres fillettes, Odette et Berthe Kibel arrivent également à l'orphelinat d'Orléans.
Coralie Beluze* fait mettre à la cave leurs manteaux ornés de l'étoile. Coralie Beluze* leur dit de ne jamais dire leurs noms, et leur conseille de ne pas s'approcher du poste de radio au réfectoire, ni lire le journal.

Jacqueline Weltman quitte l’orphelinat début juillet 1945 sans avoir pu dire au revoir à qui que ce soit, à l’exception de Coralie Beluze*.
Une convoyeuse, Madame Verdier l’emmène en train vers Chartres où était caché son frère Maurice dont elle n’avait pas eu de nouvelles depuis leur séparation en mars 1943.

Longtemps après, Jacqueline Weltman a appris que l'organisation qui s'était occupée d’elle avec dévouement et courage était « l'Entraide Temporaire », Denise Milhaud et son mari, le docteur Fred Milhaud étant les responsables de cette structure.

Après divers placements, les enfants Weltman sont adoptés par Monsieur Aron.

Le 5 février 2013, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Juste parmi les Nations à Coralie Beluze*.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem


Histoire

Rescue Story

Samuel and Cheina Weltman lived in Paris with their two children, Marcel (b.1932) and Jacqueline (b. 1935). They were all arrested in July 1942 during the Vel d’Hiv roundup. After a few days in the stadium, Cheina heard about possible releases of people who were ill. She immediately rushed to the doctor with her two children, telling him they had scarlatina (scarlet fever). Thanks to her vigilance, the two children were taken out and sent to the Rothschild Hospital in Paris. A few days later Samuel and Cheina were sent to Auschwitz, never to return.
Jacqueline and Marcel stayed in the hospital for a few weeks until, in August 1942, they were transferred to the Rothschild Orphanage, also in Paris. From there, like many other Jewish children, they were sent to the UGIF (Union Generale des Israelites de France) centers: Marcel to the Lamarck center and Jacqueline to the Guy Patin center, where they stayed until March 1943. The situation became very dangerous there as well, and it was decided to send the children to different hiding places all over France. Jacqueline and her brother were sent to two different places, and they lost touch until the liberation.
Jacqueline went to the “Accueil Familial” orphanage in Orléans (Loiret), where Coralie Beluze, the director, welcomed her. The first thing she did was take Jacqueline’s coat with the yellow star on it and throw it into the basement. She warned Jacqueline that “walls have ears” and that she should never speak about her family, mention her name, read the newspapers, or listen to the radio in the dining room.
Jacqueline lived among the other children and did not feel herself to be in danger. She was completely disconnected from all that happened outside the orphanage and, aside from one visit from her uncle in 1944, never had any contact with her real family. She recalls two other Jewish girls who stayed there with her, whose identities she knew: Berthe and Odette Kibel.
In July 1945 Jacqueline was told that someone would come and take her to her brother. Mrs. Verdier, the woman who came, took her to Jouy (Chartre), where Marcel waited for her. She remembered her brother but had to answer questions about her old life to convince him that she was his sister. The two children built a new life and were officially adopted by a man called Mr. Aron.
Despite the detachment and the distance from Coralie Beluze, Jacqueline remembers her very well and knows that if not for this woman’s courage, she would not be here today to testify about what happened to her and her family during those terrible years.

On February 5, 2013, Yad Vashem recognized Coralie Beluze as Righteous Among the Nations.

20/12/2017
Lien : Yad Vashem

[Compléter l'article]
Réseau de sauvetage
Fred Milhaud
Denise Milhaud
 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Coralie Beluze
Odette Kibel
Berthe Kibel
Jacqueline Weltman

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 L'abbé Henri Péan Chef méconnu de la Résistance en Touraine (Le curé de Draché à partir de 1930 sous l'occupation, l'âme de la résistance en Sud Touraine et Nord de la Vienne.
144 pages format 16x23cm 60 illustrations (inédites pour la plupart) ISBN : 978-2-914818-49-0 )
2 Honneur à des résistants (résistants à Esvre et déportation en camps de la mort. )
3 bombardements à Beaujardin Tours (Chateau de Beaujardin à Tours , bombardements. )
4 Mémoires du survivant des camps nazis A-5672 - Leonhard Bundheim (L'ouvrage retrace le parcours de Leonhard Bundheim depuis son enfance. Viendra ensuite l'exil après l'avènement du nazisme et "la nuit de cristal". C'est alors qu'il quitte son pays natal par kindertransport pour la Belgique d'où il sera expulsé en mai 1940 vers les camps d'internement du sud de la France. Grâce à l'action de l'OSE, il rejoint ensuite Limoges mais est arrêté lors de la grande rafle du 26 aout 1942 à Limoges, transféré à Nexon et déporté par la convoi 27.

Il connaîtra différents camps de travaux forcés pour juifs, survivra à la marche de la mort.

Après guerre, il rejoint Lyon où sa mère travaille (L'Hirondelle")et se marie avec Suzanne (membre des EIF). Il émigre illégalement en Israël en 1947. Il est décédé durant l'hiver 2018, peu de temps après la publication de son témoignage. Source Fanny DUPUY )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019