Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
714 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4151 Justes de France
920 résistants juifs
11350 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1264 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Ardèche

Région :
Auvergne-Rhône-Alpes
Carte du département

Préfecture :
Privas

Préfets :
André Faure
(1937 - 1941) André Jean Faure, Préfet de l'Ardèche
Alexandre Angeli
(1940 - 1944) Alexandre Benoît Joseph Angeli, Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1893-1962)
Eugène Hild
(1941 - 1942) Préfet de l'Ardèche
Jean Esquirol
(1942 - 1943) Préfet de l'Ardèche
Jules André Mariacci
(1943 - 1944) Préfet de l'Ardèche
André Boutemy
(1944 - 1944) Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1905-1959)
(24/01/1944 - 05/1944) Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire). Résistant, dénoncé par la Milice, il est arrêté par la Gestapo et déporté à Neuengamme (1899-1945).
Robert Pissere
(1944 - 1948) Préfet de l'Ardèche
Yves Farge
(1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1899-1953)

À lire, à voir…

Gilles Lévy Gilles Lévy
L'Auvergne des années noires 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

André Besson André Besson
Clandestins de la Liberté. Ligne de démarcation et frontière suisse. 1940-1944.

ACHETER EN LIGNE

Guy Sanglerat Guy Sanglerat
Parcours d'un étudiant dans la Résistance. De Lyon à Annecy

ACHETER EN LIGNE

Sylvette Béraud-Williams Sylvette Béraud-Williams
Entre silence et oubli mémoires d'un quotidien rural bouleversé

ACHETER EN LIGNE

Bruno Doucey Bruno Doucey
Si tu parles, Marianne

ACHETER EN LIGNE

Robert Serre Robert Serre
Vincent Giraudier
Hervé Mauran
Jean Sauvageon
Des indésirables

 

Patrick Cabanel Patrick Cabanel
Cévennes, un jardin d'Israël

ACHETER EN LIGNE

Nicolas Andry Nicolas Andry
Objectif Lyon

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
"En surnombre". Un camp de travailleurs étrangers en France (1940‐1945)

ACHETER EN LIGNE

Hervé Mauran Hervé Mauran
La Résistance espagnole en Cévennes (Les lieux de mémoire)

ACHETER EN LIGNE

Jean-William Dereymez Jean-William Dereymez
Le refuge et le piège : Les Juifs dans les Alpes : 1938-1945

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Département de l'Ardèche en 1939-1945


[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Departement de l-Ardeche en 1939-1945
La sous-préfecture de Tournon-sur-Rhône
source photo : www.fdpi.eu
crédit photo : Le07moijytiens
Histoire

En 1936-1937, l'Ardèche accueille des basques, les plaçant dans des camps où l'hygiène manquait gravement. Le Comité d'accueil des enfants d'Espagne (CAEE) et l'Union des syndicats chrétiens Drôme-Ardèche tentent de leur venir en aide.

Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas le 10 mai 1940.

Le gouvernement désemparé se replie à Bordeaux dès le 11 juin. La France est envahie. C’est l’exode vers le sud. Le président du Conseil : Paul Reynaud, est contraint de démissionner. Le maréchal Pétain forme alors un nouveau gouvernement et obtiendra les pleins pouvoirs le 10 juillet 1940. La République est abolie.

Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice et se trouve coupée en deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone libre où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands.

La ligne de démarcation, qui entre en vigueur trois jours plus tard, traverse treize départements : Ain, Allier, Charente, Cher, Dordogne, Gironde, Indre-et-Loire, Jura, Landes, Loir-et-Cher, Pyrénées-Atlantiques, Saône-et-Loire, Vienne.
Après l'invasion de la Pologne par l'Allemagne, le 1er septembre 1939, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne le 3 septembre 1939.
L'Allemagne nazie envahit la France, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas le 10 mai 1940.

Le 22 juin 1940, la France écrasée signe l'Armistice et se trouve coupée en deux grandes zones délimitées par la ligne de démarcation qui sépare la zone libre où s’exerce l’autorité du gouvernement de Vichy, de la zone occupée par les Allemands.

La ligne de démarcation, qui entre en vigueur trois jours plus tard, traverse treize départements : Basses-Pyrénées (Pyrénées-Atlantiques), Landes, Gironde, Dordogne, Charente, Vienne, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Cher, Allier, Saône-et-Loire, Jura, Ain.

En Ardèche, Largentière, Vinezac, Le Cheylard, Saint-Jean-Chambre, Chomérac, Chabanet, Vals-les-Bains, Saint-Agrève, Alboussière, etc., sont autant de lieux d'enfermement des "indésirables" (Juifs, Tsiganes, réfugiés fuyant le nazisme...). Ces camps multiformes ont souvent servi de réservoirs de main-d'œuvre, mais aussi d'antichambres vers les camps d'extermination.

12/12/2012

[Compléter l'article]

Toutes les communes de l'Ardèche

Les camps et les lieux d'internement de l'Ardèche

133e GTE Saint-Privat 07200 Saint-Privat
133e-160 GTE Saint-Maurice-d'Ibie 07170 Saint-Maurice-d'Ibie
Camp de Chabanet 07000 Privas
Camp de la Mayre 07000 Coux
Camp de Meyras 07380 Meyras
Camp de Saint-Pons 07580 Saint-Pons
Centre Chabane 07470 Coucouron
Centre de Saint-Michel-de-Chabrillanoux 07360 Saint-Michel-de-Chabrillanoux
Centre d’Alboussière 07440 Alboussière
Centre Le Cheylard 07160 Le Cheylard
Centre Vals-les-Bains 07600 Vals-les-Bains
Champ-la-Lioure 07210 Chomérac
Château de La Voulte 07800 La Voulte-sur-Rhône
Maison d'arrêt de Largentière 07110 Largentière

Les lieux de sauvetage de l'Ardèche

Abbaye Notre-Dame-des-Neiges 7590 Saint-Laurent-les-Bains
Collège de Tournon-sur-Rhône 7300 Tournon-sur-Rhône
Couvent Saint Joseph 7410 Saint-Félicien
Couvent Sainte-Marthe 7300 Tournon-sur-Rhône
La Pierre Blanche 7130 Saint-Péray
Pension du Lac 7320 Saint-Agrève

Les 53 Justes parmi les Nations de l'Ardèche


10 Familles hébergées, cachées ou sauvées de l'Ardèche[Compléter]

La Voulte-sur-Rhône

10/1942 Famille Adler - Madame Klara Adler et son fils Norbert, né en Autriche en 1934, ont été cachés d’octobre 1942 à la fin de la guerre par Monsieur et MadameBoucher à Gonon, à La Voulte-sur-Rhone (07800). En 1964, Norbert Adler habitait aux États-Unis.

Lachapelle-sous-Chanéac

1943 Famille Boucara - Inès Boucara et ses trois enfants resteront cachés à Lachapelle-sous-Chanéac de fin 1943 jusqu'à la Libération.

1943 Famille Cohen - Jeanne Esther Cohen et son fils resteront cachés à Lachapelle-sous-Chanéac de fin 1943 jusqu'à la Libération.

Lamastre

Famille Spendorf - Henri, 10 ans confié par son père traqué parce que juif au Pasteur Henri Minsen de Lamastre.

1943 - 1945 Famille Weill - Muriel, née en 1940, est accueillie dans la ferme de Rosa Ranc* à Chamaud. Rosa Ranc* gardera Muriel, dite Mimi, chez elle et l’éduqua comme sa fille jusqu’à la fin de la guerre.

Saint-Agrève

Famille Vidal-Naquet - Marthe Vidal-Naquet, l'épouse de Georges (qui a rejoint l'Afrique du Nord) trouve refuge à Saint-Agrève avec ses enfants et sa mère.

1944 Famille Vidal-Naquet - Pierre Vidal-Naquet, 14 ans, né le 23 juillet 1930 à Paris, trouve refuge à la pension du Lac, à Saint-Agrève, après l’arrestation de ses parents. Le 15 mai 1944, ses parents, Lucien et Margot, avaient été arrêtés à Marseille par la Gestapo. Ils seront déportés sans retour le 30 mai 1944.

Saint-Basile

Famille Charrack - Esther dite Jacqueline, 12-13 ans, orpheline de père et de mère est cachée chez la diaconesse de Lapras avec pour tout bagage son cartable d’écolière et pour toute fortune une tablette de chocolat qu’elle conserve pour son père qui a faim et qu’elle ne reverra pas.

Saint-Laurent-les-Bains

1942 Famille Schuman - Robert Schuman, sous-secrétaire d'État pour les Réfugiés en mars 1940, s'est réfugié à l'Abbaye Notre-Dame-des-Neiges à Saint-Laurent-les-Bains.

Tournon-sur-Rhône

03/1944 - 1945 Famille Miller - Ida Miller, née en 1930 habitait avec ses parents et son frère dans le 11e arrondissement de Paris. Son père et son frère sont arrêtés en 1941 lors de la rafle du billet vert et seront déportés sans retour. Après la rafle du Vel' d'hiv', Ida et sa mère quittent Paris et la jeune fille est cachée au Couvent de l'Immaculée-Conception où elle restera jusqu'en mars 1944, date où la Gestapo fait irruption dans le pensionnat et arrête 3 petites filles juives. Elle sera ensuite cachée au Couvent Sainte-Marthe à Tournon-sur-Rhône (Ardèche).


9 Familles arrêtées dans le département [Compléter]

Antraigues-sur-Volane
1944 Famille Ruch - René Ruch, né en 1919, habitait à Saint-Sauveur-de-Montagut. Arrêté pendant l'été 1944 avec son beau-frère et son beau-père, il est fusillé à Antraigues-sur-Volane le 3 août 1944. Son beau-frère et son beau-père avaient été relâchés après l'arrestation.
Date d'exécution : 03/08/1944

Lamastre
31/01/1943 Famille Prins - Nathaniel, né le 12/04/1908 était réfugié à Lamstre avec son épouse Esther Prins, leurs enfants Betty, née en 1934, et Fred, né en 1939 et les parents d'Esther, Marianne née de Jongh et Abraham Schijveschuurder, ainsi que sa soeur Rachel Schijveschuurder et son fiancé M. Marvan.
Nathaniel, 38 ans, est arrêté parce que juif et sera envoyé de la prison de Carcassonne à Drancy le 31/01/1943 et déporté sans retour le 04/03/1943 de Drancy à Majdanek par le convoi n° 50.
Déportation : 04/03/1943 convoi no 50
Source : Mémorial de la déportation des Juifs de France


31/03/1943 Famille Schijveschuurder - Abraham né le 06/12/1884 à Amsterdam est réfugié avec son épouse, ses filles et leurs conjoints à Lamastre.
Arrêté parce que juif à Lamastre, il est déporté sans retour de Drancy à Majdanek (Pologne) le 06/03/1943 par le convoi n° 51.
Déportation : 06/03/1943 convoi no 51
Source : Mémorial de la déportation des Juifs de France


29/11/1943 Famille Wertheimer - Yvonne, née le 12/12/1907 à Saint-Ouen était réfugiée à Lamastre avec ses deux fils. Elle est arrêtée parce que juive le 29/11/1943 à 10 heures, par trois Allemands, dans sa maison louée place des Jardins, à Lamastre. Ils vont ensuite allés à l’école pour chercher ses deux enfants, âgés de sept et neuf ans. Ils se sont d’abord rendus dans la salle du directeur, qui les a retenus un bon moment. Pendant ce temps, Pierre Rey, l’instituteur des deux enfants leur a dit de passer dans la salle voisine, celle de Mr Berthier et de gagner ensuite le grenier de l’école.
Les enfants seront saufs, mais Yvonne sera déportée sans retour de Drancy à Auschwitz par le convoi n° 66 le 20/01/1944.
Déportation : 20/01/1944 convoi no 66
Source : Mémorial de la déportation des Juifs de France

Le Teil
13/07/1943 Famille Olivier - Lucette Olivier, 20, a été arrêtée parce qu'elle distribuait des tracts appelant à célébrer la fête nationale. Elle fut abattue par les nazis le 14/07/1943.
Date d'exécution : 14/07/1943

>> Voir les 9 familles arrêtées dans le département <<

Chronologie [Ajouter]

25/08/1942 - Rafle des Juifs étrangers effectuée par la police et la gendarmerie française dans la nuit du 25 au 26 août.
11/11/1942 - Les Allemands et les Italiens se partagent la zone dite "libre".
29/06/1943 - Rafle de la Gestapo à la Maison des Roches au Chambon-sur-Lignon. Dix-huit pensionnaires et le directeur, Daniel Trocmé*, sont arrêtés. Ils seront déportés : cinq jeunes juifs mourront à Auschwitz et Daniel Trocmé à Maïdanek.
18/02/1944 - Rafle des Juifs à Alboussière.
08/05/1945 - L'Allemagne capitule.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Blog sur quelques Justes et sur le livre (Blog hébergé par la Tribune de Genève sur quelques justes honorés par Yad Vashem sur l'intervention du délégué pour la Suisse et la région frontalière Ain et Haute-Savoie, Herbert Herz, ainsi que sur divers événements organisés autour de la parution du livre "Mon combat dans la Résistance FTP-MOI" )
2 Le site du poète Pierre Emmanuel (Le site officiel du poète Pierre Emmanuel. Vous y trouverez aussi des pages sur sa vie et son action à Dieulefit durant la guerre, à Beauvallon, puis à la Roseraie. )
3 Guy Sanglerat, ancien membre du Coq Enchaîné (Le Coq Enchaîné était un réseau de résistance de la région qui pendant l'occupation allemande rassemblait des syndicalistes, des socialistes et des radicaux de la mouvance d’Édouard Herriot. Membre du réseau, Guy Sanglerat publie ses souvenirs.. )
4 Le Coq enchaîné (Le Coq enchaîné : un journal clandestin sous l'occupation allemande. Le premier numéro fait son apparition en mars 1942. Les membres du Coq Enchaîné mèneront aussi des actions de résistance. Il a compté jusqu'à 400 membres. Le réseau sera décimé en 1943. Guy Sanglerat raconte ... )
5 Les archives du conseil général de Savoie (La liste des 168 "travailleurs israëlites" en partance de Ruffieux, établie le 24 Août 1942. )
6 Là où coule le Gier (La guerre, énorme chaos bouleversant les vies. Tel est le décor dans lequel évoluent René et Aima. De leur jeunesse à leurs combats, l'auteur nous invite à les suivre dans cette aventure où chacun fera preuve d'un courage incroyable. Ce roman, basé sur des faits réels, nous emmène de la Vallée du Gier dans la Loire à Clermont-Ferrand et nous fait traverser certains camps de concentration en Allemagne en suivant le parcours de deux jeunes gens que la vie a forgé pour combattre aussi bien dans l'univers ouvrier des années 30 que pendant la seconde guerre mondiale avec leur implication dans la résistance. Cette plongée dans le passé a nécessité de nombreuses recherches suivies d'une longue enquête menée sur la vie de ces deux personnages. )
7 Marianne Cohn (Page dédiée à Marianne Cohn et à ses compagnons de résistance. Un mois avant d"être arrêtée, elle a sauvé ma tante Eva et mon père Maurice Finkelstein )
8 L'attentat de la Poterne du 8 mars 1944 (Page consacrée à l'ouvrage "L'attentat de la Poterne, un drame au cœur de Clermont" (2015).
Cette étude sur l'attentat de la Poterne du 8 mars 1944 recoupe des documents d'archive à des témoignages oraux et écrits. Elle reprend de manière chronologique les évènements, de l'attentat de résistants sur un détachement allemands à l'immensité des représailles qui ont suivi : incendie d'immeubles, nombreuses arrestations, déportations et condamnations à mort. )
9 "Objectif Lyon !"

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]



Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019