Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
765 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
705 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4174 Justes de France
920 résistants juifs
11493 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1269 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Alpes-Maritimes

Région :
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département :
Alpes-Maritimes

Préfets :
Paul Escande
(09/1944 - 08/1946)
Marcel Ribière
(1940 - 1943) Marcel Julien Henri Ribière, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1892-1986)
(23/07/1943 - Mai 1944) Marie Joseph Jean Chaigneau, Préfet de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse). Arrêté en mai 1944 par les Allemands, il est déporté au camp d'Eisenberg
Jean Moyon
(08/1944 - 09/1944) Préfet des Alpes-Maritimes
Raymond Aubrac
(1944 - 1945) Raymond Aubrac, de son vrai nom Raymond Samuel, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1914)
Paul Haag
(1945 - 1946) Paul Maurice Louis Haag, Commissaire de la République de la région de Marseille (Alpes-Maritimes, Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), Bouches-du-Rhône, Corse, Gard, Hautes-Alpes, Var et le Vaucluse) (1891-1976)

À lire, à voir…

Danielle Baudot Laksine Danielle Baudot Laksine
La Pierre des Juifs

ACHETER EN LIGNE

Andrée Poch Karsenti Andrée Poch Karsenti
Les 527 enfants d'Odette et Moussa

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Les orphelins de la Shoah - Les maisons de l'espoir (1944-1960)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Lucien Dreyfus Lucien Dreyfus
Journal, 20 décembre 1940-24 septembre 1943

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Le sauvetage des enfants juifs pendant l'Occupation, dans les maisons de l'OSE 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE

Grégoire Georges-Picot Grégoire Georges-Picot
L'innocence et la ruse

ACHETER EN LIGNE

Fred Coleman Fred Coleman
The Marcel Network: How One French Couple Saved 527 Children from the Holocaust

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Serge Klarsfeld Serge Klarsfeld
Nice, Caserne Auvare : Les transferts de Juifs de la région préfectorale de Nice... et de la principauté de Monaco vers le camp de Drancy en vue de leur déportation, août-septembre 1942

ACHETER EN LIGNE

Isaac Lewendel Isaac Lewendel
Bernard Weisz
Vichy, la Pègre et les Nazis, La traque des Juifs en Provence

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 
[Ajouter un ouvrage]

Pouponnière

Cottage Bellevue
durant la Seconde Guerre mondiale (WWII)

Cimiez à Nice
Texte pour ecartement lateralCommune : 06000 Nice
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Direction : Madame Lemas et M. Paul Piguet
Histoire

Enfants dans la tourmente (1940-1944)

En septembre 1943, dans l’obligation de quitter Mme Aymard, mon frère et moi, âgés respectivement de 10 et 12 ans, fûmes dirigés par le Réseau Marcel dans une villa appelée “Cottage Bellevue” située dans le quartier de Cimiez à Nice. Cette maison était tenue par une dame du nom de Madame Lemas qui vivait avec un homme du nom de M. Paul Piguet. Officiellement, cette maison était une “pouponnière”. Le couple hébergeait en effet une fillette non-juive âgée de 4 ou 5 ans que les parents venaient voir de temps à autre. Nous découvrîmes bientôt que le couple cachait aussi deux familles juives que je connaissais les ayant vues à la synagogue dans les années précédentes. L’une se composait de M. et Mme Rosenbaum, de leur fille et de son fiancé, M. Marc Geschwind. L’autre était un couple âgé du nom de M. et Mme Byalistock. Un total de 6 personnes. Au bout de quelques semaines, les propriétaires aménagèrent un sous-sol pour les deux familles craignant une rafle possible. Je me souviens que M. Paul et M. Geschwind fabriquèrent un couvercle en ciment pour remplacer celui en bois qui recouvrait l’ouverture de la trappe menant au sous-sol. Ils expliquèrent que, de cette manière, les chaussures ou les bottes des agents de la Gestapo, s’ils devaient venir, frappant contre le ciment recouvert du tapis s’étendant sur le parterre de la chambre, n’éveilleraient aucun soupçon. Les familles juives couchèrent au sous-sol. Mon frère et moi les rejoignîmes même pendant quelque temps, tandis que la fillette dormait dans un pavillon séparé de la maison où se trouvaient plusieurs lits constituant la “pouponnière”. Mais les familles juives se fatiguèrent bientôt de passer la nuit au sous-sol et décidèrent de remonter dans leurs chambres. Nous retournâmes dormir dans la “pouponnière”.
Au “Cottage Bellevue”, nous fûmes traités avec une sévérité modérée surtout de la part de M. Paul. J’avais une vague idée du lieu où se cachaient mes parents sans en connaître l’adresse précise. Un matin, je quittai le cottage y laissant mon frère et partis pour le quartier du Port que je savais être le voisinage de l’appartement de “Cousine Rose”. Après m’être enquis auprès de quelques habitants, je trouvai la maison. A la fois effrayés de me voir commettre cette grave imprudence qui les mettait en danger mais tout de même heureux de ma visite imprévue, mes parents m’accueillirent en larmes. Avant de les quitter, ma mère me donna un sac de sandwiches à la confiture au raisin qu’elle avait préparée. Ces sandwiches m’étaient donc fort précieux. Rentré dans la soirée au “Cottage Bellevue”, je les cachai dans un placard du pavillon où nous couchions afin de les faire durer. M. Paul les découvrit le lendemain. Il m’en demanda la provenance. Afin de me soustraire à ses colères, je lui dis que j’ignorais l’existence même de ces sandwiches. Il les fit disparaître sans façon.
Environ deux semaines après cet événement, dans le courant du mois d’octobre 1943, nous fûmes réveillés en sursaut au milieu de la nuit par Mme Lemas qui arriva dans le pavillon. Elle nous informa que les agents de la Gestapo étaient arrivés sur les lieux afin de ramasser les deux familles qu’elle cachait (Mon frère se rappelle que M. Geshwind était parti peu avant ne se sentant plus en sûreté au cottage). Mme Lemas nous recommanda de feindre d’être profondément endormis. Nous fûmes très effrayés. Quelques instants plus tard, les agents de la Gestapo faisaient irruption dans le pavillon. Je les entrevis à travers mes paupières mi-closes. Mme Lemas les accompagnait prenant dans les bras la fillette en larmes qui s’était réveillée. Mme Lemas dit alors à la Gestapo que nous ainsi que la fillette étions “ses enfants” et qu’ils ne pouvaient pas nous toucher. Les agents nous braquèrent leurs lampes de poche dans le visage et ouvrirent une porte du pavillon qui donnait sur la route afin de s’assurer que personne ne s’évadait. Ils quittèrent le pavillon sans procéder à d’autres vérifications qui auraient pu s’avérer désastreuses pour deux garçonnets juifs. Nous étions sauvés. Un miracle venait de se produire!
Quand je me réveillai le lendemain, les familles juives avaient été emmenées, à l’exception de la vieille Madame Bialystock qui fut jugée intransportable. Ma sœur qui s’inquiétait beaucoup de notre sort s’était entremise à plusieurs reprises pour nous auprès de Mgr Rémond malgré le danger imminent que représentait pour elle une telle intervention, ce dont l’avait avertie Mgr. Rémond lui-même. Elle nous rendait visite de temps à autre et vint nous voir par hasard le même jour. Je la mis au courant de la situation. Elle alerta aussitôt les représentants du Réseau Marcel. On vint nous chercher et nous quittâmes le “Cottage Bellevue”. J’ai appris plus tard que les agents de la Gestapo étaient revenus peu après afin d’emporter les effets des personnes arrêtées comme ils le faisaient d’habitude. Après la Libération, Mme Bialystock qui survécut accusa Mme Lemas elle-même d’avoir dénoncé les familles qu’elle cachait. Une enquête fut ouverte contre elle. On me demanda de témoigner devant un juge d’instruction et on fit passer devant moi une file d’agents de la Gestapo arrêtés. Je n’en reconnus aucun. Je racontai les événements tels que je les avais vécus et comme je les rapporte ici. J’ai toujours ignoré l’issue de cette affaire de même que je n’ai jamais su si les allégations de Mme Bialystock étaient fondées ou non.

11/10/2009

Source :
Témoignage
Lien : Joseph Sungolowsky

[Compléter l'article]

Familles hébergées, cachées ou sauvées au Cottage Bellevue [Compléter]
Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes hébergées, sauvées ou cachées dans la commune, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, leur date de naissance, les circonstances du sauvetage, si possible.


Familles arrêtées (Cottage Bellevue) [Compléter]
Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes arrêtées ou exécutées dans la commune, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, les circonstances de l'arrestation et la date de l'arrestation, si possible.

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Les enfants et amis Abadi (Voir le site Les enfants et amis Abadi, remarquable !
Odette Rosenstock et Moussa Abadi avec le concours de Monseigneur Paul Rémond, Archevêque-Évêque de Nice, ont créé le réseau Marcel pour lutter contre le nazisme et les lois antijuives de Vichy. Ils ont caché et sauvé, dans le diocèse de Nice, 527 enfants juifs de 1942 à 1944.
« Les Enfants et Amis Abadi » est une association loi 1901 créée le 4 mai 2000 par Jeannette Wolgust. Elle a pour but de réunir les amis et les enfants cachés par Odette et Moussa Abadi, afin de préserver et perpétuer leur mémoire, et plus généralement de préserver et perpétuer la mémoire de la Shoah. )
2 Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés des Alpes Maritimes (l’AMEJDAM a été créée, à l’initiative de fils et filles de déportés, d’enfants cachés et d’anciens élèves des écoles de Nice et des Alpes-Maritimes, afin de pérenniser la mémoire des enfants juifs scolarisés dans ces établissements, arrêtés et exterminés en déportation, durant la Seconde Guerre mondiale. )
3 Guide des Archives départementales des Alpes maritimes (Guide des sources d'histoire de la Seconde Guerre mondiale conservées aux Archives départementales des Alpes maritimes )
4 La répression de la Résistance dans les Alpes-Maritimes (La répression de la Résistance par Vichy et par les occupants dans les Alpes-Maritimes. Dossier édité par le Musée de la Résistance azuréenne dans la perspective du Concours de la Résistance et de la Déportation. Il fournit un aperçu régional et des documents originaux, ainsi que des exemples de lieux de mémoire. )
5 Camp de Saliers. 1942-1944. Une mémoire en héritage. (Histoires et mémoires du camp d'internement pour Nomades de Saliers (Bouches-du-Rhône) ayant accueilli près de 700 voyageurs, sinti, manouches, gitans, yeniches, mais aussi forains, dont 26 ne sont pas revenus… Na bister! (N'oublions pas!) )

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019