Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
827 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36585 communes
95 départements et l'étranger
1210 lieux d'internement
717 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4193 Justes de France
918 résistants juifs
12395 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1275 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Rhône

Région :
Auvergne-Rhône-Alpes
Département :
Rhône

Préfets :
Alexandre Angeli
(1940 - 1944) Alexandre Benoît Joseph Angeli, Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1893-1962) (1893-1962)
(24/01/1944 - 05/1944) Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire). Résistant, dénoncé par la Milice, il est arrêté par la Gestapo et déporté à Neuengamme (1899-1945).
André Boutemy
(1944 - 1944) Préfet régional de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1905-1959)
Yves Farge
(1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Lyon (Ardèche, Drôme, Haute-Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie et les parties non-occupées de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire) (1899-1953)
Henri Longchambon
(1944 - 1946) Préfet du Rhône puis commissaire de la République pour la région Rhône-Alpes (1896-1969)

À lire, à voir…

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Hidden (L'enfant cachée, en anglais)

ACHETER EN LIGNE

Georges Garel Georges Garel
Katy Hazan
Élise Garel
Le sauvetage des enfants par l'OSE

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
La bambina nascosta (L'enfant cachée, en italien)

ACHETER EN LIGNE

Roger Zannelli Roger Zannelli
Résistant à seize ans

ACHETER EN LIGNE

Bruno Doucey Bruno Doucey
Si tu parles, Marianne

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Dítě s hvězdičkou (L'enfant cachée, en tchèque)

ACHETER EN LIGNE

Robert Serre Robert Serre
Vincent Giraudier
Hervé Mauran
Jean Sauvageon
Des indésirables

 

Jean-William Dereymez Jean-William Dereymez
Le refuge et le piège : Les Juifs dans les Alpes : 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Les orphelins de la Shoah - Les maisons de l'espoir (1944-1960)

ACHETER EN LIGNE

Évelyne Py Évelyne Py
Un été sous les bombes - Givors, Grigny, Chasse 1944

ACHETER EN LIGNE

Katy Hazan Katy Hazan
Le sauvetage des enfants juifs pendant l'Occupation, dans les maisons de l'OSE 1938-1945

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
L'enfant cachée

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
숨어 산 아이 (L'enfant cachée, en coréen)

 

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
המחבוא (L'enfant cachée, en hébreu)

 

Gilles Lévy Gilles Lévy
L'Auvergne des années noires 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Loïc Dauvillier Loïc Dauvillier
Marc Lizano
Greg Salsedo
Das versteckte Kind (L'enfant cachée, en allemand)

ACHETER EN LIGNE

 AJPN AJPN
Exposition "L'enfant cachée"

ACHETER EN LIGNE

Nicolas Andry Nicolas Andry
Objectif Lyon

ACHETER EN LIGNE

Laurent Galandon Laurent Galandon
Arno Monin
Hamo
L'envolée sauvage - 2 cycles - 4 tomes

ACHETER EN LIGNE

Pierre Péan Pierre Péan
Lydie Bastien, la diabolique de Caluire

ACHETER EN LIGNE

Bruno  Permezel Bruno Permezel
Résistants à Lyon, Villeurbanne et aux alentours - 2824 engagements

ACHETER EN LIGNE

Guy Sanglerat Guy Sanglerat
Parcours d'un étudiant dans la Résistance. De Lyon à Annecy

ACHETER EN LIGNE

André Besson André Besson
Clandestins de la Liberté. Ligne de démarcation et frontière suisse. 1940-1944.

ACHETER EN LIGNE

Jean-Raphaël Hirsch Jean-Raphaël Hirsch
Réveille-toi Papa, c'est fini !

ACHETER EN LIGNE

Denis Peschanski Denis Peschanski
Jorge Amat
La traque de l'affiche rouge

 

Franck Pavloff Franck Pavloff
Matin brun

ACHETER EN LIGNE

Philippe Thirault Philippe Thirault
Chloé Cruchaudet
Thierry Chavant
Alberto Pagliaro
Hervé Duphot
Le combat des Justes - six récits de résistance

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Centre d'accueil DCA

Dates : 1941-1944

Centre de Chansaye
durant la Seconde Guerre mondiale (WWII)

Auberge de la Roche d'Ajoux
Texte pour ecartement lateralCommune : 69870 Poule-les-Écharmeaux (Poule)
Sous-préfecture : Villefranche-sur-Saône
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Centre-de-Chansaye
Le paradis des petits
source photo : DCA
crédit photo : D.R.
Direction : Directeur : Alexandre Glasberg*
Personnel : David Donoff
Histoire
Le centre d'accueil de Chansaye est ouvert par la Direction des Centres d'Accueil (DCA) en collaboration avec le docteur Joseph Weill de l'OSE et l'abbé Glasberg* pour sortir des internés et les sauver des camps de concentration, ouvre en novembre 1941 dans une ancienne auberge, l'Auberge de la Roche d'Ajoux, à Poule-les-Écharmeaux, en zone sud, sous la direction de Nina Gourfinkel.Un premier groupe de 57 personnes arrivent du camp de Gurs le 25 novembre 1941 sous la conduite de David Donoff, assistant social de la DCA et interné volontaire au camp de Gurs.Lorsque le sud est aussi touché par les déportations, les centres de la DCA sont aussi évacués.

Le centre de Chansaye a accueilli pendant sa période d’activité 1941-1944 une centaine d’internés toujours sous contrôle de l’administration des camps, leur permettant d’échapper aux terribles conditions d’internement.

22/05/2010

[Compléter l'article]

Faire sortir des camps à tout prix

L’objectif de la DAC (Direction des Centres d’Accueil) est de créer, sous les auspices de Vichy et du cardinal Pierre-Marie Gerlier*, un centre d’accueil dans chaque département pour agir en faveur des réfugiés de toutes nationalités et de toutes religions.

Le premier centre est installé à Chansaye-par-Poule dans le département du Rhône, près de Lyon. La maison, repérée bien avant l’obtention de toutes les autorisations, a l’avantage d’être à bonne distance de Lyon, ni trop près, ni trop loin et ne nécessite que quelques réaménagements mineurs, donc peu coûteux. 

Le premier choix d’internés susceptibles de devenir des hébergés a fait auparavant l’objet de longues tractations entre l’équipe de la Direction des Centres d’Accueil et celle d’Entraide et de Service Social. Les critères retenus ne sont plus ceux des libérations, qui visaient essentiellement des catégories de population particulièrement fragiles : vieillards, enfants, malades…

Pour le centre d’accueil de la Roche-d'Agoux, le choix initial est clair : « Notre but est non point de faire des asiles de vieillards ou d’incurables, mais de sauver pour la vie des êtres sains, socialement utiles et présentant une valeur humaine et morale certaine. Nous cherchons à les replacer dans des conditions d’existence normales, à les remettre au travail et à rétablir, dans la mesure du possible, la vie de famille des couples séparés ».

Initialement, le choix portait sur des hommes et des femmes âgés de 25 à 45 ans, de toute nationalité et de toute confession. Pour assurer le financement du centre, l’Abbé Alexandre Glasberg* met en place un système ingénieux à propos duquel il ne tolèrera aucune exception. Pour assurer « l’autarcie économique », deux tiers des hébergés sont accueillis gratuitement ; quant au dernier tiers, il est recruté parmi ceux qui peuvent payer une pension, pension calculée de façon à couvrir la totalité du budget. Ainsi, un pensionnaire payant rétribue en fait la pension de trois personnes – ce qui conduira à accepter la présence de personnes plus âgées que celles qui étaient initialement concernées, afin de trouver des pensionnaires solvables. Qui plus est, la pension doit être versée pour une année entière. Ce système ingénieux et vis-à-vis duquel aucune exception ne sera tolérée par Alexandre Glasberg* (ainsi que l’atteste la correspondance abondante avec Ninon Weyl Haït permet d’assurer une autonomie financière au fonctionnement du Centre. La Commission Centrale des Camps des Œuvres Israélites versera une aide de démarrage de 50.000 francs.

Les autorités préfectorales, tout comme celles de Vichy, considèrent que les internés se rendant à CHANSAYE ne sont pas des internés libérés mais simplement transférés. Aussi des garanties sont-elles exigées.

Dans une note adressée au Cardinal Pierre-Marie Gerlier*, le ministère de l’Intérieur rappelle que la création du Centre est soumise aux conditions suivantes : « Le centre est placé sous l’entière et personnelle responsabilité des dirigeants, les pièces d’identité et cartes d’alimentations seront retirés par les administrateurs, de fréquents appels de jour et de nuit seront effectués, toute évasion devra être signalée à la Préfecture ».

L’examen du règlement intérieur traduit ce souci de rassurer les autorités sur la nature quasi disciplinaire du centre. En fait, pour l’équipe sur place, la préoccupation majeure reste de faire fonctionner avec les moyens impartis une collectivité constituée de personnes ayant vécues à la limite de l’humain durant des mois entiers.

Les 52 internés qui font partie du premier convoi peuvent très vite apprécier la spécificité des conditions matérielles et morales d’hébergement dans le centre d’accueil – même si se réadapter à une vie plus « normale » ne va pas toujours de soi. C’est le constat que fait Nina Gourfinkel qui fait partie de l’équipe d’accueil.

Elle écrit à Ninon Weyl Haït dans les premiers jours après l’arrivée des naufragés de Gurs : « Je vous écrierai longuement mes impressions. Elles sont très mêlées. Mais le côté positif dépasse de loin mes espérances, il y a de quoi sauver. Ça tient, ce sont des êtres humains. Je ferai tout mon possible pour raffermir leur foi dans la vie. Je suis rassurée et néanmoins très troublée. Enfin ! »

C’est David Donoff, assistant social de la DCA et interné volontaire au camp de Gurs, qui le premier quittera Gurs pour accompagner le premier convoi d’internés vers Chansaye et pour travailler plus tard auprès de l’Abbé Alexandre Glasberg*.

Sources : Université Lyon 2 – Thèse L. Chibrac – 2004

 

16/02/2020
Auteur : L. Chibrac Lien : Université Lumière Lyon 2

[Compléter l'article]

40 Familles hébergées, cachées ou sauvées au Centre de Chansaye [Compléter]
25/11/1941
Famille Abraham - Gustav, 48 ans, né le 20/05/1893 à Rust, Allemand, habitait 40 rue de la Fidélité à Saumur (Maine-et-Loire). Commerçant, juif, entré en France en septembre 1933, et Karl, étaient internés au camp de Gurs (H-5). Libérés, ils sont transférés au centre de Chansaye.
Fiche de Gurs de Gustav : Certificat d'identité et de voyage pour les réfugiés allemands, Carte d'identité délivrée à Angers. Cardiopathie.
Fiche de Gurs de Karl : Désire se mettre en rapport avec le Dr Weil au sujet de leur garantie Suisse avant de prendre une décision définitive. Est à même de payer. Liste de personnes n'ayant pu s'engager définitivement pour Chansaye. (SSAE DX41-195)

25/11/1941
Famille Bloch - Simon, 77 ans, né le 5/11/1864 à Eichstetten (Allemagne) et son épouse Mélanie, 75 ans, née le 2/10/1866 à Tiengen (Allemagne), sont juifs. Ils arrivent de Fribourg en France en octobre 1940. De nationalité allemande, ils sont internés au camp de Gurs (M-6). Libérés, ils sont transféré à Chansaye. (SSAE DX41-195)
25/11/1941
Famille Bosak - Hans, 35 ans, né le 26/06/1906 à Seeburg, et son épouse Catherine née Schueren le 08/03/1906 à Herbsmuhl, habitaient au Luxembourg, Avenue de la liberté. De religion catholique, sans papiers, ils arrivent en France en 1940. Ressortissants allemands, ils sont internés au camp de Gurs (M-19). Libérés, ils sont transférés à Chansaye. (SSAE DX41-195)
25/11/1941
Famille Breuer - Leo, 48 ans, né le 21/09/1893 à Bonn, artiste peintre catholique, il habitait 4 avenue Livingstone à Bruxelles. Porteur d'un passeport allemand, il arrive en France en 1940, et est interné au camp de Gurs (D-17). Libéré, il est transféré à Chansaye.
Fiche de Gurs : Amaigrissement excessif, affection suffisante pour l'envoyer dans un centre d'hébergement plus salubre. Accepte avec enthousiasme. Recommandé par Alexandre (SSAE DX41-195)

25/11/1941
Famille Durban - Richard, 28 ans, né le 29/11/1913 à Koenigsbach, mécanicien, protestant, arrive de Belgique en 1940. Apatride allemand, il est interné au camp de Gurs (D-17). Libéré, il est transféré à Chansaye.
Fiche de Gurs : Certificat délivré par la légation de Suède. Sclérose pulmonaire droite, affection suffisante pour envoi dans un centre d'hébergement au climat plus régulier que Gurs. Ancien combattant d'Espagne. (SSAE DX41-195)

25/11/1941
Famille Eisenstadt - Annelise Rosa, 38 ans, née le 02/02/1903 à Magdebourg, secrétaire-comptable, juive, habite à Paris 225 Bd Raspail. De nationalité allemande, elle est internée à Gurs. Libérée pour raisons de santé, elle est transférée à Chansaye.
Fiche de Gurs : Récépissé de demande de carte d'identité délivré a Paris le 01/04/1937, valable jusqu'au 10/06/1940, passeport allemand périmé. Raccourcissement de la jambe droite avec troubles circulatoire. Affection motivant envoi dans un climat moins rude que celui de Gurs. (SSAE DX41-195)

25/11/1941
Famille Eliasberg - Victor, 32 ans, né le 31/01/1909 à Kiev, technicien de l'organisation, et son épouse Eidel, 30 ans, née Meister le 25/05/1911, juifs, arrivés de Belgique en 1940, munis de passeports Nansen et de cartes d'identité belges, habitaient à Terre-Basse (Haute-Garonne). Ils sont internés au camp de Gurs. Libérés, ils sont transférés à Chansaye.
Fiche de Gurs de Victor : A organisé les ateliers dans le centre d'accueil de Brens, serait très utile à Chansaye pour la même raison. Ulcère d'estomac motivant l'envoi dans un centre où le régime est possible, Homme de confiance de l'ORT.
Fiche de Gurs de Eidel : Adénopathie, trachéobronchite nécessitant changement de climat. Transférée à ? (SSAE DX41-195)

25/11/1941
Famille Ettlinger - Emmy, 59 ans, née Falck le 15/01/1882 à Lubeck, juive, habitait Karlsruhe. Munie d'une carte d'identité allemande, elle arrive en France en octobre 1940, et est interné à Gurs (K-23). Elle a séjourné d'avril à août 1941 à l'hôpital mixte de Pau. Libéré de Gurs, elle est transférée à Chansaye. (SSAE DX41-195)
25/11/1941
Famille Falkenstein - Hedwige, 67 ans, née Darnbacher le 07/03/1874 à Karlsruhe, juive, habitait à Freiburg/Breisgau (Allemagne). Elle arrive en France en octobre 1940, munie d'un passeport allemand délivré en 1938 valable jusqu'en 1943 et est internée au camp de Gurs. Libérée pour raison de santé, elle est transférée à Chansaye.
Fiche de Gurs : Vieillesse, bronchite chronique. Garantie 1000 Francs CH au Crédit Lyonnais de Marseille. (SSAE DX41-195)

25/11/1941
Famille Gunzburger - Léopold, 84 ans, né le 12/03/1857 à Schmieheim, et sa fille Hermine, 52 ans, née le 24/06/1889 à Fribourg habitaient à Freiburg/Breisgau (Allemagne). Juifs, munis de passeport allemand délivré en 1939, ils arrivent en France en octobre 1940. De nationalité allemande, ils sont internés au camp de Gurs. Léopold au baraquement E-20 et Hermine au baraquement I-23. Libérés ils sont transférés à Chansaye.
Fiche de Gurs de Léopold : Vieillesse. Transféré aux Milles.
Fiche de Gurs de Hermine : Trouble de ménopause motivant le changement de camp et de climat, en outre il ne faut pas la séparé de son père Léopold Gunzburger âgé de 84 ans. Transféré à ? (SSAE DX41-195)

>> Voir les 40 familles réfugiées <<



Familles arrêtées (Centre de Chansaye) [Compléter]
Article non renseigné. Si vous avez connaissance de personnes arrêtées ou exécutées dans la commune, cliquez ci-dessus sur “Compléter” et ajoutez leur nom, prénom, les circonstances de l'arrestation et la date de l'arrestation, si possible.

Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Blog sur quelques Justes et sur le livre (Blog hébergé par la Tribune de Genève sur quelques justes honorés par Yad Vashem sur l'intervention du délégué pour la Suisse et la région frontalière Ain et Haute-Savoie, Herbert Herz, ainsi que sur divers événements organisés autour de la parution du livre "Mon combat dans la Résistance FTP-MOI" )
2 Le site du poète Pierre Emmanuel (Le site officiel du poète Pierre Emmanuel. Vous y trouverez aussi des pages sur sa vie et son action à Dieulefit durant la guerre, à Beauvallon, puis à la Roseraie. )
3 Guy Sanglerat, ancien membre du Coq Enchaîné (Le Coq Enchaîné était un réseau de résistance de la région qui pendant l'occupation allemande rassemblait des syndicalistes, des socialistes et des radicaux de la mouvance d’Édouard Herriot. Membre du réseau, Guy Sanglerat publie ses souvenirs.. )
4 Le Coq enchaîné (Le Coq enchaîné : un journal clandestin sous l'occupation allemande. Le premier numéro fait son apparition en mars 1942. Les membres du Coq Enchaîné mèneront aussi des actions de résistance. Il a compté jusqu'à 400 membres. Le réseau sera décimé en 1943. Guy Sanglerat raconte ... )
5 Les archives du conseil général de Savoie (La liste des 168 "travailleurs israëlites" en partance de Ruffieux, établie le 24 Août 1942. )
6 Là où coule le Gier (La guerre, énorme chaos bouleversant les vies. Tel est le décor dans lequel évoluent René et Aima. De leur jeunesse à leurs combats, l'auteur nous invite à les suivre dans cette aventure où chacun fera preuve d'un courage incroyable. Ce roman, basé sur des faits réels, nous emmène de la Vallée du Gier dans la Loire à Clermont-Ferrand et nous fait traverser certains camps de concentration en Allemagne en suivant le parcours de deux jeunes gens que la vie a forgé pour combattre aussi bien dans l'univers ouvrier des années 30 que pendant la seconde guerre mondiale avec leur implication dans la résistance. Cette plongée dans le passé a nécessité de nombreuses recherches suivies d'une longue enquête menée sur la vie de ces deux personnages. )
7 Marianne Cohn (Page dédiée à Marianne Cohn et à ses compagnons de résistance. Un mois avant d"être arrêtée, elle a sauvé ma tante Eva et mon père Maurice Finkelstein )
8 L'attentat de la Poterne du 8 mars 1944 (Page consacrée à l'ouvrage "L'attentat de la Poterne, un drame au cœur de Clermont" (2015).
Cette étude sur l'attentat de la Poterne du 8 mars 1944 recoupe des documents d'archive à des témoignages oraux et écrits. Elle reprend de manière chronologique les évènements, de l'attentat de résistants sur un détachement allemands à l'immensité des représailles qui ont suivi : incendie d'immeubles, nombreuses arrestations, déportations et condamnations à mort. )
9 "Objectif Lyon !"
10 Laurent Neury, l'espoir au bout du pont. Histoire et mémoire de la filière de Douvaine, Cabedita, 2019
11 L'abbé André Payot, résistant et chef de réseau (Biographie détaillée d'André Payot et de ses activités de résistant durant la seconde guerre mondiale à Chamonix et Vallorcine (Haute-Savoie). Livre écrit par Jean-Luc de Uffredi, publié en 2019 aux éditions les Passionnés de bouquins. )

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019