Soutenez le travail de l'AJPN
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
797 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36584 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
715 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4186 Justes de France
920 résistants juifs
12081 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1273 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Gironde

Région :
Nouvelle-Aquitaine
Département :
Gironde

Préfets :
Marcel Bodeman
(01/06/1937 - 1940) Préfet de Gironde
Léopold Chénaux de Leyritz
(25/06/1940 - 24/01/1944) Léopold Marie Frédéric Chéneaux de Leyritz, Préfet de Haute-Garonne et préfet régional de la région de Toulouse à partir de 1941 (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1896-1970)
François Pierre-Alype
(01/08/1940 - 1942) Marie François Jules Pierre dit Pierre-Alype, Préfet de Gironde et à partir d'août 1941, Préfet régional de la région de Bordeaux (Basses-Pyrénées, Gironde et Landes) (1886-1956) Directeur de cabinet : Olivier Reige
Maurice Sabatier
(01/05/1942 - 1944) Maurice Roch Antoine Sabatier, Préfet régional de la région de Bordeaux (Basses-Pyrénées, Gironde et Landes) (1897-1989)
Maurice Papon
(06/1942 - 05/1944) Secrétaire général de la préfecture de la Gironde et dirige le Service des questions juives. Il est condamné en 1998 pour complicité de crimes contre l'humanité (1910-2007)
André Sadon
(24/01/1944 - 06/02/1944) André Paul Sadon, Préfet régional de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1891-1965)
Jean Cassou
(1944 - 1944) Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1897-1981)
Pierre Berteaux
(1944 - 1946) Pierre Félix Berteaux, Commissaire régional de la République de la région de Toulouse (Ariège, Gers, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne et les parties non occupées des Basses-Pyrénées, de la Gironde et des Landes (1907-1986)
Léon Coursin
(Mai 1944 - 30/08/1944) Préfet de Gironde
Gaston Cusin
(30/08/1944 - 18/05/1945) Commissaire régional de la République à la Libération (Basses-Pyrénées, Gironde, Lot-et-Garonne et Landes) (1903-1993)
Désiré Jouany
(18/05/1945 - 11/03/1947) Préfet de Gironde
Jacques Soustelle
(Mai 1945 - Juin 1945) Commissaire régional de la République à la Libération (Basses-Pyrénées, Gironde, Lot-et-Garonne et Landes) (1912-1990)

À lire, à voir…

 FACEEF FACEEF
Des Espagnols dans la Résistance à Bordeaux et sa région

ACHETER EN LIGNE

 Comité Sousa Mendes Comité Sousa Mendes
9 jours pour sauver 30 000 personnes

ACHETER EN LIGNE

Jean Henrion Jean Henrion
Ces Justes ont sauvé ma famille

ACHETER EN LIGNE

Michel Chaumet Michel Chaumet
Cyril Olivier
Comprendre la Résistance en Aquitaine

ACHETER EN LIGNE

Joël Santoni Joël Santoni
Désobéir

 

Philippe Souleau Philippe Souleau
Jean-Pierre Koscielniak
Vichy en Aquitaine

ACHETER EN LIGNE

Louis Rivière Louis Rivière
Ailleurs demain

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Errances de guerre

ACHETER EN LIGNE

 Comité Sousa Mendes Comité Sousa Mendes
Aristides de Sousa Mendes - Le pouvoir de dire "non"

ACHETER EN LIGNE

Téréza Olga Téréza Olga
Fatima Cavaco
Le consul proscrit

 

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
Enfances Juives. Limousin-Dordogne-Berry - Terres de refuge 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Sébastien Durand Sébastien Durand
La gradation macabre 1940 – 1944 : l'aryanisation des "entreprises juives" girondines

ACHETER EN LIGNE

Éric Lebreton Éric Lebreton
Des visas pour la vie

ACHETER EN LIGNE

Jacques Reix Jacques Reix
Jean Vircoulon
Chronique des années de guerre en pays foyen - 1939-1945

ACHETER EN LIGNE

Philippe Souleau Philippe Souleau
La ligne de démarcation en Gironde

ACHETER EN LIGNE

Benoît Ducos-Ader Benoît Ducos-Ader
Franck Lafossas
Adrien Marquet, secrets et souvenirs

ACHETER EN LIGNE

Pascal Plas Pascal Plas
Michel C. Kiener
La Résistance et le rail, Le cas du Limousin - 1939-1944

ACHETER EN LIGNE

Alice Dray Revah Alice Dray Revah
L'étoile sans David

ACHETER EN LIGNE

Alexandre Doulut Alexandre Doulut
Sandrine Labeau
Mémorial des 473 déportés Juifs de Lot-et-Garonne

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Oscar Straus

Texte pour ecartement lateral

Bordeaux 33000 Gironde
Nom de naissance: Oscar Nathan Strauss
Date de naissance: 06/03/1870 (Vienne (Autriche))
Date de décès: 11/01/1954 (Bad Ischl (Autriche))
Aidé ou sauvé par : - Aristides de Sousa Mendes
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Oscar-Straus
Caricature nazie d'Oscar Strauss
source photo : Arch.
crédit photo : D.R.
Oscar-Straus
Oscar Sraus au piano, 1902, Berlin
source photo : Arch.
crédit photo : Domaine public
Histoire

Oscar Straus

Oscar Straus naît à Vienne le 6 mars 1870, dans un milieu aisé.
Il commence à composer dès l'âge de onze ou douze ans, motivé par la fréquentation des théâtres où il accompagne sa famille. Parmi ceux-là la coquette salle de l'An-der-Wien où il sera si souvent représenté. Turbulent, fugueur, mais étonnement doué, Il étudie pendant trois ans avec Hermann Grädener.
A vingt ans, il gagne Paris, mais il n'y travaillera pas, comme il l'avait prévu, avec Léo Delibes qui s'éteint au moment de l'arrivée du jeune homme dans la capitale.
Il décide alors de s'installer à Berlin.
Il devient l'élève de Max Bruch, mais doit aussi voler de ses propres ailes.

Devenu chef d'orchestre, il parcourt l'AlIemagne, s'arrête quelque temps à Hambourg où il est l'assistant de Malher, avant de revenir se fixer à Berlin. Dilettantisme, mais mûrissement aussi, caractérisent cette période de formation ; Straus rencontre tout ce qui compte dans la vie musicale d'alors : des compositeurs comme Fall ou Schönberg, les librettistes à la mode parmi lesquels, ultérieurement, il choisira le fameux Rideamus prêt à lui confier des textes de chansons et qui lui fournira les premiers livrets d'opérette. Attiré par les planches, il crée un cabaret, Ueberbrettl où lui-même au piano, Bozena Bradzky comme interprète, font courir un public complice de leur verve endiablée.

Oscar Straus pensait, bien sûr, à l'opérette, mais il hésitera un peu toute sa vie entre Berlin et Vienne, faisant de cette dernière ville le cadre de ses premières créations.

Sur l'esprit de l'opérette, Straus est beaucoup moins hésitant ; pourquoi ne pas reprendre la tradition d'Offenbach ? Rideamus lui fournit un livret et l'affaire est conclue; mais la parodie de la mythologie germanique, qui est le sujet des Die lustigen Nibelungen ("Les Joyeux Nibelungen") n'enchante guère le public trop sérieux du Carltheater. Les ouvrages suivants sont mieux accueillis, mais ce n'est pas encore le succès. Pourtant ce dernier ne tarde pas à venir. Le 2 mars 1907 - Straus a 37 ans -, Vienne applaudit Ein Walzertraum ("Rêve de Valse", créée à Paris à l'Apollo en 1910) : sa prodigieuse carrière commence.

L'année suivante, une polémique s'instaure avec George-Bernard Shaw dont Straus adapte, à sa façon, The Arms and the Man mais elle n'empêchera pas Der Tapfere Soldat ("Le Vaillant Soldat", qui deviendra "Le Soldat de Chocolat") de faire son chemin de Vienne à Broadway, en passant par la France et l'Angleterre où le célèbre humoriste désavoue l'ouvrage dont les principaux numéros seront repris en 1941 pour un film de la Métro. Il serait fastidieux d'égrener toutes les œuvres qui vont se succéder alors jusqu'au départ de Straus pour Berlin en 1919. On retiendra pourtant un opéra-comique, donné à Berlin puis à l'Opéra Populaire de Vienne en 1909, Das Tal der Liebe ("La Vallée de l'Amour"), et toute une série d'ouvrages plus légers dont les seuls titres traduisent assez bien le registre: Mein junger Herr ("Mon jeune Monsieur") et Die Kleine Freundin ("La Petite Amie") en 1910. Rund um die Liebe ("Autour de l'Amour"), Die Schöne Unbekannte ("La Belle inconnue") en 1915, Liebesräuber ("Charme d'Amour") en 1916, Nachtfolter ("Le Phalène") en 1917, Die Galante Markgräfin ("La Comtesse galante") et Die Dorfmusikanten ("Le Musicien du Village") en 1919. Le climat a bien changé à Vienne ; pourtant la valse y règne toujours, en souvenir sans doute du temps qu'elle fait nostalgiquement retrouver.

À Berlin, Straus compte bien se renouveler. Il n'y parvient pas exactement, même si ses nouveaux ouvrages intègrent une composante plus grave et témoignent de l'étonnante capacité à exploiter des ressources toujours plus diverses. Il donne ainsi en 1920 au Berliner Theater Der Letzte Walzer ("La Dernière Valse") avec une de ses interprètes de prédilection, Fritzi Massary. Suivront en 1923 Die Perlen der Cleopatra ("Les Perles de Cléopâtre") avec Richard Tauber, le futur créateur du Pays du Sourire, en 1925 l'excellente Riquette et Die Teresina ("La Térésina") donnée, peu après sa création berlinoise, à Lyon et dans le monde entier.

Voici Oscar Straus à Paris. Il compose spécialement pour le théâtre Edouard VII, Mariette, donnée en 1928 avec Yvonne Printemps et Sacha Guitry. Mais se sent-il devenir trop parisien et veut-il une nouvelle fois ne pas céder aux routines pour être attiré par l'expérience américaine annoncée par les blues que contenait déjà son Die Köningen joué quelques mois plus tôt à Berlin ? Quoi qu'il en soit, c'est ni plus ni moins à Hollywood qu'il décide de s'établir. Sitôt arrivé, il remanie Mariette pour l'écran et se lance dans la musique de films, démontrant ainsi l'aspect vraiment protéiforme de son génie.

Married in Hollywood et One hour with you de Lubisch avec Maurice Chevalier et Jeanette Mac Donald marquent indéniablement le talentueux passage de Straus par Sunset Boulevard. La scène l'attire à nouveau et voilà notre compositeur de retour à Berlin. Fritzi Massary obtient un nouveau succès dans Eine frau die Weiss wass Sie will en 1932.

Pourtant Oscar Straus, en tant que juif, ne peut rester à Berlin sans être persécuté. Il quitte la ville de ses débuts et s'installe à Vienne, puis à Zürich. C'est dans cette dernière ville qu'il fait représenter pour la première fois Drei Walzer ("Les Trois Valses") qui triompheront à Paris avec Yvonne Printemps et Pierre Fresnay en 1937. En 1939, après divers périples, il séjourne en France d'où il part, une nouvelle fois, pour les Etats Unis. La musique de film l'occupe à nouveau et c'est d'un film français, La ronde, qu'est extraite une des pages les plus célèbres du compositeur. C'est aussi outre-Atlantique qu'il apprend la mort de sa femme, de son fils et de sa belle fille survenue à la suite de la déportation de sa famille.

Après la guerre, en 1948, Oscar Straus rentre en Autriche ; en 1950, il fait encore représenter lhr erste Walzer. C'est le 11 janvier 1954 qu'il s'éteint à Bad-Ischl, en Autriche. Six ans plus tôt Franz Lehár était mort dans cette même ville.

L'auteur de Rêve de Valse est certainement l'un des compositeurs d'opérette qui s'est le plus intéressé au cinéma et son nom reste associé aux "musicals" des meilleurs faiseurs. Les studios, ce sont ceux souvent mythiques d'Hollywood où Straus séjourne. Quant aux noms des cinéastes avec qui il a travaillé, ils sont prestigieux, qu'il s'agisse de Lubisch pour One hour with you ("Une heure avec toi") en 1932 ou Max Ophuls pour De Mayerling à Sarajevo en 1939 et La Ronde en 1951. N'oublions pas de citer ses principales opérettes portées à l'écran (La Dernière Valse de Léo Mittler en 1934 ou Le Soldat de Chocolat de Roy Del Ruth en 1941). Enfin, comble de l'ironie, notre Rêve de Valse, avant d'être sonorisé, par Lubitsch, a été un film... muet ! C'était en 1929.

Et bien entendu Trois Valses, film français de Ludwig Berger (1938) avec Yvonne Printemps et Pierre Fresnay certes, mais également Henri Guisol, Jane Marken et Jean Périer, le créateur, quarante ans auparavant de Véronique.

31/12/2011
Lien : Théârez musical, opérette

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Comité national français en hommage à Aristides de Sousa Mendes
2 Connus ou inconnus mais Justes (C’est dans le sillon creusé par Aristides de Sousa Mendès, Madeleine Barot, Charles Altorffer, Marc Boegner, Henry Dupuy, Raoul Laporterie… que s'ancre le souvenir de tous ces Justes que la modestie pourrait renvoyer à l’oubli et à l’indifférence. Ce livret du Crif Sud-Ouest Aquitaine, écrit et coordonné par Hellen Kaufmann, présidente de l'AJPN, rend hommage à chacun des 225 Justes récompensés à ce jour en Aquitaine. La moindre des choses était de leur permettre de dire et de déposer leur histoire, pour que l’avenir ne les oublie plus jamais, ni eux ni les anonymes qui ont aidé au sauvetage de Juifs. )
3 La Prison militaire de Mauzac : camps d’internements sous Vichy (revue Arkheia, n°5-6, 2004. )
4 Victime en représailles à Mussidan
5 Souvenir Français Loudun - GABORIAUD Alphonse (Site du Souvenir Français - Comité de Loudun Page GABORIAUD Alphonse )
6 Souvenir Français Loudun - ROWEK Albert (Souvenir Français Comité de Loudun - Page ROWEK Albert )
7 Les neufs jours de Sousa Mendes - Os nove dias de Sousa Mendes (Documentaires de Mélanie Pelletier, 2012.
Avec António de Moncada de Sousa Mendes, Andrée Lotey, Elvira Limão, Hellen Kaufmann, Manuel Dias Vaz, Irene Flunser Pimentel, Esther Mucznik, José Caré júnior, Marie-Rose Faure, Maria Barroso… et António de Oliveira Salazar, Charles de Gaulle, le Maréchal Philippe Pétain, et le rabin Haïm Kruger. )
8 Les vignerons font de la résistance (Blog de Philippe Poisson - Les vendanges de l'automne 1939 débutent en même temps que la guerre. Dans toutes les régions viticoles, on s'organise pour cacher les bonnes bouteilles et vendre la piquette à l'occupant. )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019