Soutenez le travail de l'AJPN Les photos du Forum Générations de la Shoah au Mémorial de la Shoah et salle des Blancs-Manteaux à Paris 4e, les 2 et 3 février 2019
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
736 annonces de recherche
Votre Opinion
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1202 lieux d'internement
703 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4160 Justes de France
920 résistants juifs
11388 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1265 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Côte-d'Or

Région :
Bourgogne-Franche-Comté
Département :
Côte-d'Or

Préfets :
Charles Chevreux
(1938 - 1940) Jacques Charles Adrien Chevreux, Préfet de la Côte-d'Or (1883-1951)
Alfred Hontebeyrie
(1940 - 1941) Alfred Roger Hontebeyrie, Préfet de la Côte-d'or et préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) à partir de 1941 (1895-1969)
Charles Donati
(1941 - 1943) Charles Guérin Joseph Louis Donati, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (né en 1891)
R. Grimaud
(1942 - 1942) Préfet délégué de la Côte-d'Or
Henry Soum
(1942 - 1943) Préfet délégué de la Côte-d'Or
(07/1943 - 30/12/1943) Jean François Quenette, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie), révoqué par Vichy et recherché par la Gestapo pour son activité de résistant (1903-1971).
A. Ytasse
(1943 - 1944) Préfet de la Côte-d'Or
Jean Bouhey
(Mars 1944 - 1945) Commissaire régional de la République de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1898-1963)
Georges Bernard
(1944 - 1944) Georges Albert Maurice Bernard, Préfet régional de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1890 - 1953)
Yves Gasne
(1944 - 1944) Préfet délégué de la Côte-d'Or
Jean Mairey
(1945 - 1946) Jean Marie Albert Mairey, Commissaire régional de la République par intérim de la région de Dijon (Belfort, Côte-d'Or, Doubs, Haute-Saône, Nièvre, Yonne et les parties occupées de l'Ain, l'Allier, le Jura, la Saône-et-Loire et la Haute-Savoie) (1907-1982)
Marcel Lhuillier
(1944 - 1944) Préfet de la Côte-d'Or
M. Jouany
(1944 - 1945) Préfet de la Côte-d'Or
(1945 - 1946) Préfet de la Côte-d'Or, déporté en Allemagne pour avoir soutenu la résistance

À lire, à voir…

André Moissé André Moissé
La Libération en Franche-Comté Agents secrets & services spéciaux dans la résistance Tome 2 Jura & Doubs

ACHETER EN LIGNE

Gilles Hennequin Gilles Hennequin
Résistance en Côte d'Or

ACHETER EN LIGNE

André Besson André Besson
Les Maquis de Franche-Comté

ACHETER EN LIGNE

Jean-Pierre Marandin Jean-Pierre Marandin
Résistances 1940-1944 : Volume 1, A la frontière franco-suisse, des hommes et des femmes en résistance

ACHETER EN LIGNE

André Moissé André Moissé
La Libération en Franche-Comté : Agents secrets et services spéciaux dans la résistance

ACHETER EN LIGNE

Robert Dutriez Robert Dutriez
La Seconde Guerre mondiale en Franche-Comté

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Hanna Weiler

Texte pour ecartement lateral

Dijon 21000 Côte-d'Or
Nom de naissance: Weiler
Nom d'épouse: Feilechenfeld

Aidé ou sauvé par : - Charles Cabanis - Noélie Delpérié - Hyacinthe Galtier - Albert Laurent - Henri Bonnafous
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Hanna-Weiler
Hanna Weiler et ses camarades de classe à l'école de Bédarieux. Hanna est assise au 1er rang, la 1re à gauche
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.

Histoire

La famille Weiler, le père, médecin, la mère, fille de rabbin, et leurs deux filles Hanna et Rachel, vivaient à Sarrebruck en Allemagne qui était sous administration française jusqu'en 1935.

La France accorde sa nationalité aux Sarrois décidant de s'installer en France et permet aux médecins juifs d'ouvrir un cabinet.

Avec la montée du nazisme, en 1936, les Weiler s'installent à Dijon, une autre partie de leur famille résidant à Strasbourg.

En 1939, le docteur Émile Weiler se présente comme médecin volontaire dans un Hôpital militaire en Côte d'Or.

En 1940, Émile Weiler est toujours mobilisé. Son épouse et leurs deux filles partent retrouver leur famille évacuée de Strasbourg à Saumur.

A la débâcle, ils partent vers le sud. Le docteur Weiler est démobilisé et n'a plus le droit d'exercer son métier selon le statut des Juifs. Pour vivre, il donne des cours d'anglais à Jacqueline Villaret, fille de Louis* et Yvonne Villaret*, et à l'une des filles du pasteur Cabanis*.

En 1944, les Allemands occupent la zone sud.

La petite Hanna Weiler est immédiatement prise en charge et hébergée chez les parents de Jacqueline, Louis* et Yvonne Villaret*, employés municipaux, qui habitent rue de l'Abattoir. Rachel est envoyée chez Henri* et Adrienne Bonnafous*. Elles y resteront pendant plus d'un an.

Après plusieurs tentatives infructueuses de passages en Suisse ou d'embarquement pour les États-Unis, les parents s'adressent à l'OSE (Œuvre de Secours aux Enfants) et, c'est ainsi que les deux sœurs sont envoyés au couvent des Dominicaines à Monteils, en Aveyron, où se trouvent déjà dix autres petites filles juives. Seules la Mère supérieure, Noélie Delpérié* (Mère Marie-Albert), et Sœur Hyacinthe Galtier*, directrice de l'internat, sont au courant de leur identité. Les deux jeunes filles restent au couvent jusqu'en 1944.

Cette même année, les Weiler apprennent par la mairie qu'une rafle se prépare.

Effectivement, les Allemands se présentent chez eux 24 heures après mais ils sont déjà partis, aidés par le pasteur Cabanis* qui leur a fourni de faux papiers et trouvé une chambre dans la maison de Mathilde Fabre*. Louis Villaret*, employé municipal qui travaille à l'abattoir, leur fournit de la viande et de la nourriture portés par le pasteur Cabanis*.

En mai 1944, les Allemands se mettent en chasse pour arrêter les enfants juifs. Il n'est donc plus question de laisser les deux sœurs Weiler au couvent.

Le pasteur Cabanis*, qui coordonne le sauvetage de cette famille, s'occupe encore une fois de leur trouver une autre cache. Ce sera une ferme dans un village perdu des Pyrénées. Yvonne Villaret* se charge de les convoyer jusqu'à Toulouse, malgré tous les risques que présente un tel voyage.

C'est ainsi qu'elles arrivent dans la ferme d'Albert Laurent* à Castanès, non loin du Carla-Bayle. Elles y resteront trois mois et participent aux travaux de la ferme, jusqu’à la fin de la guerre et la libération de la région.

La famille Weiler se retrouve et rentre à Dijon en février 1945.

Le docteur Weiler et son épouse émigreront en Israël en 1951 avec leurs filles Hanna et Rachel.

25/11/2012

asso 1445

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Aide et sauvetage de la population juive dans les départements de la Nièvre et de la Cote-d'or pendant la Deuxième Guerre mondiale. (Aide et sauvetage de la population juive dans les départements de la Nièvre et de la Cote-d'or pendant la Deuxième Guerre mondiale. Auteur : Julie Philippe (julia.philippe@laposte.net) Éditeur : Mémoire de master en histoire contemporaine Date de publication : 19-09-2007 )
2 Gret Arnoldsen, Silence, on tue !, La Pensée universelle, 1981 (Cet ouvrage, témoignage d'un interné, rapporte sur plus d'une centaine de pages les conditions de vie au Sanatorium et quelques-unes des anecdotes plus ou moins heureuses (souvent moins) qui ont marquées son quotidien. )

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2019