space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
592 annonces de recherche
Votre Opinion
39/45 en France (WWII)
base des données identifiées par AJPN.org
Nouveaux articles
Une page au hasard
36589 communes
95 départements et l'étranger
1199 lieux d'internement
653 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
4108 Justes de France
909 résistants juifs
9567 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliothèque 1216 ouvrages
Cartographie
Glossaire
Audience : Xiti Plan du site
Signaler un problème technique
Imprimer cette page
Marne

Région :
Grand-Est
Département :
Marne

Préfets :
André Jozon
(15/04/1938 - 25/09/1940) Préfet de la Marne
René Bousquet
(1940 - 1942) Préfet de la Marne, nommé préfet régional de la région de Châlons-sur-Marne (Marne, Haute-Marne et Aube) le 28 août 1941 (1909-1993)
Louis de Peretti
(18/05/1942 - 1944) Louis Alexandre Valère de Peretti della Rocca, Préfet régional de la région de Châlons-sur-Marne (Marne, Haute-Marne et Aube)
Marcel Grégoire
(1944 - 1946) Commissaire régional de la République de la région de Châlons-sur-Marne (Marne, Haute-Marne et Aube)(1884-1969)

À lire, à voir…

Eric Rondel Eric Rondel
L'Armée américaine en Alsace : Haut-Rhin / Bas-Rhin 1944-1945

ACHETER EN LIGNE

Médard Brogly Médard Brogly
La grande épreuve - l'Alsace sous l'Occupation Allemande 1940-1944

ACHETER EN LIGNE

Marie-Joseph Bopp Marie-Joseph Bopp
Histoire de l'Alsace sous l'occupation allemande, 1940 1945

ACHETER EN LIGNE

Daniel Froville Daniel Froville
Pierre Bockel, l’aumônier de la liberté

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Mémorial des déportés du Judenlager des Mazures

 

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite

ACHETER EN LIGNE

Jean-Émile Andreux Jean-Émile Andreux
Le Camp des Mazures et ses déportés juifs

 

Max Lagarrigue Max Lagarrigue
1940, la France du repli, l'Europe de la défaite

ACHETER EN LIGNE
[Ajouter un ouvrage]

Texte pour ecartement lateral

Denise Bauman

Texte pour ecartement lateral

Vitry-le-François 51300 Marne
Nom de naissance: Bauman
Date de naissance: 15/10/1921 (Vitry-le-François)
Date de décès: 20/08/1988
Nationalité : Française
Profession: Psychologue
Qualité: Résistante juive OSE
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Denise-Bauman
Renée, Denise et Léon Baumann photographiés sous la photo du maréchal Pétain lors d'une fête du Secours national en juin 1942
source photo : Arch.
crédit photo : D.R.
Histoire
Denise Baumann est née en 1921 à Vitry-le-François, dans la Marne, où vivent ses parents, tous deux de familles juives alsaciennes ayant choisi la France en 1870.
Son père était libre penseur, sa mère, plus respectueuse des traditions religieuses.
Elle a une sœur aînée, Simone.

A la fin des années trente, Denise Baumann est étudiante en lettres et participe à des manifestations anti-fascistes.
Mais au début de l'occupation allemande, elle doit interrompre ses études et se réfugier à la Ferté-sous-Jouarre avec sa famille.
En 1943, atteinte de pneumonie, Denise se sépare de ses parents pour se faire soigner à Pau.
Elle ne reverra plus jamais aucun membre de sa famille : son père, sa mère, sa sœur son mari et leur trois petites filles seront arrêtés, internés à Drancy et déportés sans retour à Auschwitz.

Pendant la guerre, pour gagner sa vie, Denise est d'abord monitrice dans une maison d'enfants de l'O.S.E. Mais elle réalise rapidement qu'il faut mettre en place d'autres moyens pour sauver les enfants.
Elle entre alors dans la clandestinité et rejoint dans un premier temps, le réseau de résistance juive dit " Réseau Garel "  où elle est agent de liaison. Elle participe ensuite aux actions du Mouvement national contre le racisme. Par modestie, Denise Baumannn n'a pas confié à ses proches davantage de détails sur ses activités de résistante.

Après la guerre, elle reprend ses études et devient Conseillère d'orientation. Elle entre ainsi au Service d'orientation professionnelle de l'O.S.E. qui avait fusionné avec le service d'accueil et d'information du Service social des Jeunes (S.S.J.). Ce service d'orientation professionnelle (O.P.) s'est plus particulièrement occupé des enfants orphelins de la Shoah. Denise Baumann y travaille avec Denise Kahn qui avait été appelée par le professeur Eugène Minkowski, médecin de l'O.S.E., à diriger ce service à sa création. Au fil des ans, l'O.P. a largement débordé le cadre de la communauté juive, et il a été reconnu par les services sociaux laïques et religieux de toutes obédiences.

Le premier ouvrage de Denise Baumann, Une famille comme les autres, paraît en 1973. Quarante ans après la disparition des siens, elle rassemble dans cet ouvrage les lettres que les membres de sa famille, tous disparus, ont écrites pendant l'occupation. Mais c'est plus qu'un simple recueil de lettres : elle les annote et les fait précéder d'explications mettant en lumière les méthodes nazies et vichyssoises de destruction des juifs.

26/10/2009
Auteur : Michèle Bitton Lien : Présences féminines juives en France

[Compléter l'article]

La famille de Denise Baumann

Léon Baumann est né à Vitry-le-François le 26 mai 1878. Il habite à Vitry-le-François avec son épouse Renée et leur fille Denise.
En 1942, leur fille Simone est mariée et a trois enfants.

Les Baumann se réfugient chez des cousins à La Ferté-sous-Jouarre, après la réquisition de leur maison de Vitry par l’occupant.

Léon et Renée Baumann seront arrêtés parce que juifs, tout comme leur fille aînée Simone, leur gendre et leurs 3 petites filles.
Ils seront déportés de Drancy vers Auschwitz par le convoi n° 62 du 20 novembre 1943.

Quant à Denise, passée en zone sud, elle a aidé à sauver des enfants juifs en les convoyant vers des lieux de refuge ; elle a survécu à la guerre.

26/10/2009

[Compléter l'article]

Résistante juive

Période de Résistance
De 1943 à la Libération (Creuse, Lyon, Paris, Romans-sur-Isère)

Réseaux
OSE (Oeuvre de secours aux enfants)
Garel

Responsable
Madame Klotz

Jusqu'en 1944, Denise Bauman, psychologue, est éducatrice dans la maison d'enfants du château du Masgelier dans la Creuse. Après la dissolution de cette maison, elle est recrutée par l'OSE-Garel et devient agent de liaison à Lyon, où elle effectue diverses missions, notamment vers Paris pour apporter des faux papiers. Pendant un certain temps, la mairie de Romans affecte Denise Bauman au service des cartes d'alimentation, poste précieux pour fournir des cartes aux personnes en danger qui ne peuvent pas se déplacer pour venir les retirer chaque mois à la mairie. Denise Bauman a écrit un livre, Une famille comme les autres, sur la déportation de sa propre famille. Dans La Mémoire des oubliés, elle raconte un pèlerinage à Auschwitz où elle a retrouvé beaucoup d'enfants qu'elle a connus pendant la guerre. Le problème de la transmission est au cœur de ses livres. 

23/08/2017
Auteur : Frida Wattenberg Lien : Organisation juive de combat : Résistance-sauvetage. France 1940-1945

[Compléter l'article]

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.


Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

Comment ajouter le votre. En savoir plus…

Paul Joseph dit Joseph Bourson Arrêté comme otage et fusillé le 11 juin 1944 à Mussidan (Dordogne), Blog 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE
Article rédigé à l'occasion de mes recherches généalogiques, puis la mise en ligne d'un blog (http://majoresorum.eklablog.com)dédié à la famille BOURSON qui a été expulsée en 1940 du village de Vigy (Moselle) et réfugiée à Mussidan (Dordogne) et les villages alentours où elle a vécu toute la durée de la guerre. Plusieurs personnes natives de Vigy faisaient partie des 52 otages fusillés le 11 juin 1944.
Paul Ernest dit Paul Bourson Farouche opposant au régime nazi, Exposé 2 pages, réalisation 2011
Auteur : Alain LAPLACE - terminal
Article extrait d'une étude généalogique sur la famille BOURSON de Vigy (Moselle) et alliés (http://majoresorum.eklablog.com)


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 Journal de guerre de Charles Altorffer
2 Actes du colloques de Metz (Annexion et nazification en Europe, Actes du colloques de Metz, 2003 )
3 Site officiel de la Commune de Montigny-les-Monts
4 Site non officiel de la commune d' Auxon (Site non officiel de la commune d' Auxon.
Démarches administratives, histoire du village, cartes postales et photos anciennes.
)
5 Saint-Dizier la période 1939-1945 en photos (La ville de Haute-Marne la période 1939-1945 en photos )
6 Histoire de Lièpvre de 1870 à 1945.

Annonces de recherche
[Déposer une annonce]

[Signaler que le contenu de cet article vous semble erroné]


Avertissement Les informations affichées sur le site de ajpn.org sont fournies par les personnes qui contribuent à l'enrichissement de la base de données. Certaines, notamment les témoignages, ne peuvent être vérifiées par ajpn.org et ne peuvent donc pas être considérées d'une fiabilité totale. Nous citons les sources de ces informations chaque fois qu'elles nous sont communiquées. Toutes les demandes de rectification de données erronées sont bienvenues et, dans ce cas, les corrections nécessaires sont appliquées dans les meilleurs délais en citant la source de ces corrections. C'est par cette vigilance des visiteurs de notre site que nous pouvons assurer la qualité des informations conservées dans la base de données ajpn.org
* Juste parmi les Nations
 
visiteurs connectés

Justes parmi les Nations - Righteous among the Nations - De Gerechten mank de Völker - Giusti tra le nazioni - Drept între popoare - Gerechter unter den Völkern - Sprawiedliwy wsród Narodów Swiata - Rechtvaardige onder de Volkeren - Justuloj inter la popoloj - Rättfärdig bland folken - Spravodlivý medzi národmi - Spravedlivý mezi národy - Vanhurskaat kansakuntien joukossa - Világ Igaza - Justos entre as nações - Justos entre las Naciones - Justos entre les Nacions
© Lhoumeau, Marchal 2008 2016