Die pädagogische Ausstellung Das versteckte Kind ist in deutscher Sprache verfügbar - L'exposition pédagogique L'enfant cachée existe maintenant en langue allemande
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Soutenez le travail de l'AJPN
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
111, rue Belleville - F33000 Bordeaux
Tél. +33 (0) 9 51 89 44 87

302 annonces de recherche
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
Recevoir les infos AJPN
39/45 en France
base des données identifiées par l'AJPN
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements
1148 lieux d'internement
634 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3854 Justes de France
741 résistants juifs
8734 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind
Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la résistance communiste L'affiche rouge
Vivre à en mourir

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie Cartographie
Vichy en Aquitaine
Glossaire Espace enseignants
Association AJPN Rapport moral
Comment contribuer au site
Soutenir le travail de l'AJPN
Paiement en ligne
Contacter l'AJPN
Partenaires Liens d'intérêt
Remerciements
Téléchargements Résultats d'audience Online Xiti
Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris
Imprimer cette page

Juste parmi les Nations

Henri Nick


Pasteur Nick
Dossier Yad Vashem : 4846
Remise de la médaille de Juste : 1992
Sauvetage : Lille 59000 - Nord
Profession: Pasteur
Religion : Protestant
Date de naissance: 16/04/1868 (Paris)
Date de décès: 09/03/1954
[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Henri-Nick
Assis : le pasteur Henri Nick, et son fils Pierre-Elie,
debout : ses deux autres fils
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Henri-Nick
Henri Nick à Mours
source photo : Arch. fam.
crédit photo : D.R.
Notice

Henri Nick* est né à Paris, le 16 avril 1868.
Il est le fils de Georges-Henri Nick, directeur d'agence à la Société générale et d'Hélèna Roussel.

Le 28 février 1895, il se marie au Vigan (Gard) avec Hélène-Marie Lèques, née en 1870. Ils auront six enfants.

Il étudie la théologie à la Faculté de Montauban et devient pasteur en 1890. Il exercera son premier ministère à Mialet (Gard) jusqu'en 1897, date à laquelle il arrive à Lille, dans le faubourg populaire de Fives, en tant que pasteur-auxiliaire de l'Église réformée de Lille. Il se consacrera une cinquantaine d'années à sa paroisse lilloise où son action chrétienne-sociale le rendra célèbre.

A partir de 1901, il installe le Foyer du peuple dans un baraquement, avant de disposer d'une grande salle, 165 rue Pierre-Legrand, inaugurée en 1903.
En 1914, il créé à Sangatte (Pas-de-Calais) une colonie de vacances.
Il ouvre également une coopérative de consommation (une banque alimentaire) avec l'aide de la Croix Bleue et milite contre l'alcoolisme.
Au Foyer du peuple, Henri Nick* organise des visites médicales, lutte contre l'alcoolisme, participe à des Tournées avec chants, prédications, discussions où il porte la contradiction aux Ténors de la libre-pensée.

En 1917, Hélène-Marie, son épouse, qui fut également sa plus proche collaboratrice, décède.

Durant la guerre de 1914-1918, il est aumônier de la 1re Armée française et obtiendra la Légion d'honneur.

Après la guerre, il rentre à Lille et reprend ses activités auprès des ouvriers et des plus défavorisés. Il faut redémarrer la colonie de vacances à Aubengue près de Wimereux (Pas-de-Calais). Quelques années plus tard il rachètera l'hôtel à Sainte-Cécile dont il fera une maison de vacances.
Henri Nick* prend le parti des ouvriers au moment des grandes grèves des années 1930 et est ainsi présent sur tous les fronts de lutte ouvrière. Mais son action se situe en marge du mouvement du Christianisme Social dont le Nord est pourtant un des foyers les plus importants.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, le pasteur Henri Nick*, veuf, âgé de 70 ans, vit à Lille avec sa fille Jeanne, sourde et muette.
Son fils, Pierre-Élie Nick*, qui avait achevé ses études de médecine à la faculté de Lille en 1927, ouvrit un cabinet à Inchy et s'y installa avec son épouse Odile*.

Le pasteur Henri Nick* transforme le Foyer du peuple en un véritable lieu de de refuge.

En septembre 1940, la famille Nick gagne Le Chambon-sur-Lignon puis rentrent à Lille.

Le pasteur Henri Nick* et le docteur Pierre-Élie Nick* mettent alors sur pieds un véritable réseau de résistance et d'aide aux juifs. Ils sont aidés par le pharmacien d'Inchy, Jean-Marie Laude, membre de Libération-Nord, l'abbé Mathieu, supérieur de Notre-Dame de Grâce et Maurice Lozé, curé doyen d'une paroisse du Cambrésis qui travaille à la mairie d'Inchy et à ainsi accès aux papiers officiels, aux cachets et aux tampons indispensables pour la fabrication de faux papiers.
Léon Léser, pour sa part, met sur pied un Comité clandestin de secours aux juifs en 1942 et trouvera ainsi de nombreux lieux de refuge ou des familles d'accueil aux protégés du réseau Nick*.
Le pasteur Henri Nick* participera au réseau, œuvrant à Wisigoth-Lorraine, réseau de renseignements anglais basé en Espagne, dont le chef, Michel Dégremont, était son ami.

Pierre-Élie Nick* et Odile* accueilleront à leur domicile plusieurs enfants juifs avant de les confier à des familles d'accueil.

Après l'arrestation de ses parents, ils accueillent et cachent Abraham Lipszyc dit Lipschutz, un adolescent juif, qui sera ensuite pris en charge par le docteur Léonce et Edmée Baron*.
Abraham Lipszyc, âgé de 17 ans à l'automne 1943, est confié aux bons soins d'Anne-Marie Capitain*, enseignante au Château de la Huda à Trélon (Nord) et Jeanne Rousselle* qui dirige l'établissement.
Anne-Marie Capitain* le fait passer pour un scout, ce qui permettra de cacher l'adolescent jusqu'à la Libération.

Il envoie des juifs à Roubaix, chez le pasteur Marcel Pasche*

A la fin de sa vie, le pasteur Henri Nick* transforme le Foyer du peuple en une assemblée évangélique indépendante.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Henri Nick
Abraham Lipschutz

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.

Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

En savoir plus…

Histoire des Communautés Juives du Nord et de Picardie , Mémoire ou thèse 148 pages, réalisation 2009
Auteurs : Frédéric Viey, Franck d'Almeyda
Cette Histoire des Juifs du Nord et de Picardie relate le quotidien des Juifs dans le Nord de la France à partir du Moyen-Âge jusqu'à nos jours. Durant la Seconde Guerre Mondiale, les Communautés Juives de ces régions ont payé un lourd tribu en perte humaine : la déportation et l'exécution après être passé par le Camp des Malines. Aujourd'hui dans toutes les Communautés un monument rappelle les sacrifices faits par le Peuple Juifs. Après la Seconde Guerre Mondiale, la population juive de France est exsangue. Les survivants vont essayer de faire revivre leur patrimoine religieux et culturel.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]
1 la Famille Angel (Histoire tragique d'une famille qui a tenté d'échapper à son destin en se sauvant de Lille, vers la Loire Atlantique )


Annonces de recherche
[Déposer une annonce]
Erreur requête - select * from ajpn_alerte WHERE destina = 'juste' and signal = 'oui' and noid=2048