Die pädagogische Ausstellung Das versteckte Kind ist in deutscher Sprache verfügbar - L'exposition pédagogique L'enfant cachée existe maintenant en langue allemande
space  Mot de passe oublié    S'inscrire
  Recherche de personne, de lieu : affiche la page   Recherche type Google : propose des pages 
 
 
Soutenez le travail de l'AJPN
Page d'accueil Les communes de France durant la  Seconde Guerre mondiale  
Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France
111, rue Belleville - F33000 Bordeaux
Tél. +33 (0) 9 51 89 44 87

302 annonces de recherche
Actualités de l'AJPN
Revue de presse
Recevoir les infos AJPN
39/45 en France
base des données identifiées par l'AJPN
Nouveaux articles
Une page au hasard
36593 communes
95 départements
1148 lieux d'internement
634 lieux de sauvetage
33 organisations de sauvetage
3854 Justes de France
741 résistants juifs
8732 personnes sauvées, cachées
Expositions pédagogiques AJPN Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la guerre, l'occupation, la vie quotidienne, les lois antisémites, les rafles, les justes, les enfants cachés, les rescapés, les témoins L'enfant cachée
Das versteckte Kind
Exposition pédagogique 2e guerre mondiale : la résistance communiste L'affiche rouge
Vivre à en mourir

Chronologie 1905/1945
En France dans les communes
Les Justes parmi les Nations
Républicains espagnols
Tsiganes français en 1939-1945
Les lieux d'internement
Les sauvetages en France
Bibliographie Cartographie
Vichy en Aquitaine
Glossaire Espace enseignants
Association AJPN Rapport moral
Comment contribuer au site
Soutenir le travail de l'AJPN
Paiement en ligne
Contacter l'AJPN
Partenaires Liens d'intérêt
Remerciements
Téléchargements Résultats d'audience Online Xiti
Plan du site
Ajouter ce site à vos favoris
Imprimer cette page

Juste parmi les Nations

Marie-Léonie Desbiaux


Dossier Yad Vashem : 6689
Remise de la médaille de Juste : 07/01/1996
Sauvetage : Lourdes 65100 - Hautes-Pyrénées
Type d'aide: Cache et hébergement
Profession: Propriétaire d'une pension de famille à Lourdes
Qualité: Veuve
Nom d'épouse: Desbiaux

[Créer un nouvel article et/ou ajouter une photo]

Marie-Leonie-Desbiaux
Les Justes de France au Panthéon
source photo : YV _ FMS
crédit photo : D.R.
Notice

Marie-Léonie Desbiaux* a une pension de famille au 21 de la rue Langelle à Lourdes.
Son fils, Pierre Desbiaux* âgée de 17 ans en 1942, privé de père dès l'âge de 3 mois, mène des activités de résistance.

Les fugitifs sont cachés à la pension de famille de Marie-Léonie* et pris en charge par Pierre* qui s’occupe de l’organisation du passage de la frontière vers l’Espagne dans le cadre du réseau Martial, créé fin 1943 et dont le chef était le colonel Teyssier d’Orfeuil, alias "colonel Martial" ou "Montagne".
Ce réseau avait, entre autre, pour objectif de fournir des hommes à l’armée en voie de formation en Afrique du Nord, en passant par l’Espagne.
Il aida de nombreuses personnes (chefs de la Résistance, agents de renseignements, pilotes alliés…) qui, recherchées par la police et les Allemands, étaient désireuses de passer en Espagne.
À ce noyau s’ajoutaient fréquemment des familles juives fuyant la répression nazie et le régime de Vichy.
C’est ainsi que Pierre Desbiaux* fut amené à aider des juifs à gagner l’Espagne en franchissant les cols des Pyrénées.

Jean Wagner, un enseignant Juif, résidait à la pension Desbiaux durant l'année scolaire 1940-1941.
Vers la fin 1942, après le débarquement allié en Afrique du nord, Jean Wagner cherche à passer en Espagne. Il est pris et passe alors un mois à la prison de Pau.
A sa sortie, il revient à la pension à Lourdes où il est accueilli chaleureusement.
Il y passa quelques jours avant de s'enfuit à nouveau.

Pierre* se souvient : "Nous hébergions des familles. Nous les savions privés de papiers d'identité, en attente de faux documents. Je me souviens que la ville de Lourdes était une ville refuge et de nombreux Juifs venaient se cacher. Ils ne se rendaient pas compte du danger qu'ils couraient, loin de penser que leur vie était suspendue à une dénonciation."
Le lieutenant-colonel Teyssier d'Orfeuil est aussi caché par les Desbiaux*
En 1944, âgé de 18 ans, Pierre Desbiaux* prenait en charge deux familles Juives : "Nous avons eu besoin de quatre nuits entières de marche pour gagner l'Espagne, se souvient-il.

Recherché, Pierre* dut lui aussi passer en Espagne et rejoint l'Afrique du Nord où il s'engagea dans les saphis. Il revint en France avec les forces du général de Lattre de Tassigny.

Pierre* vit toujours dans cette maison familiale et les souvenirs sont toujours là.

Lien vers le Comité français pour Yad Vashem



Réseau de sauvetage
Pierre Desbiaux (Fils de Marie Desbiaux)

 
Familles hébergées, cachées, aidées ou sauvées par Marie-Léonie Desbiaux
Jean Wagner

Chronologie [Ajouter]
Cet article n'est pas encore renseigné par l'AJPN, mais n'hésitez pas à le faire afin de restituer à cette commune sa mémoire de la Seconde Guerre mondiale.

Témoignages, mémoires, thèses, recherches, exposés et travaux scolaires [Ajouter le votre]

En savoir plus…

Pas de travaux actuellement sur ce sujet… Vous pouvez mettre le votre en ligne sur le site ajpn.org.


Liens externes [Ajouter un lien vers un article d'intérêt ou un site internet]


Annonces de recherche
[Déposer une annonce]
Erreur requête - select * from ajpn_alerte WHERE destina = 'juste' and signal = 'oui' and noid=888